Tajine de veau au chou-fleur

Bonjour,

voici ma recette de tajine au chou-fleur, celle que je fais depuis toujours, ma recette familiale.

Si comme moi vous aimez le chou-fleur, vous allez à coup sûr aimer ce tajine. J’ai utilisé comme viande du veau mais on peut très bien choisir une autre viande comme l’agneau et pourquoi pas le poulet! On peut même y ajouter des carottes si on veut, bref passons à la recette.

 RECETTE:

Ingrédients:

– environ 1 kilo de viande (veau ou agneau)
– 1 oignon haché fin
– 3 gousses d’ail écrasées au presse-ail
– 1/2 verre à thé d’un mélange huile d’olive/huile de table
– 1 c à c de sel
– 2 c à c rases de gingembre moulu
– 2 c à c de paprikas
– 1 c à c de curcuma en poudre
– 1/2 c à c de poivre blanc (pas bombée la demi cuillère!!!) ou poivre noir
– environ 2 c à s de jus de citron
– 1/2 c à c de cumin (à mettre à la fin en même temps que le chou-fleur)
– des écorces de citron confit (facultatif)
– des olives violettes
– 2 c à s de coriandre hachée 

– un chou-fleur entier.

  • une c à s de farine pour lier la sauce à la fin.

100_3852

(photo prise de mon ancien blog!)

Préparation:

Dans la cocotte, on met les morceaux de viande, l’oignon haché, l’ail, le sel, le poivre, le gingembre, le paprikas, le curcuma,  l’huile  et on mélange bien avec une cuillère en bois. On fait revenir la viande pendant environ 15 minutes en remuant souvent puis on ajoute de l’eau à hauteur de la viande (il faut qu’elle ne couvre pas complètement la viande!) ainsi que de la coriandre hachée finement. Fermer la cocotte et à partir du chuchotement de la soupape, il faut compter 30 minutes pour avoir une viande bien cuite.

…pendant que la viande cuit, on découpe le chou fleur en petits bouquets.

Les tremper quelques minutes dans une eau vinaigrée puis les rincer.

Mettre à cuire dans de l’eau bouillante à laquelle on aura ajouté 1 c à s de farine et du sel.  On va juste précuire le chou fleur!

…Quand la viande est cuite, on la sort de la cocotte et on la réserve.

On ajoute les bouquets de chou fleur délicatement pour ne pas les briser ainsi qu’un verre d’eau.  On laisse cuire juste ce qu’il faut! le chou fleur ne doit pas être trop cuit (pas une purée quoi! hein? :.))!

On presse  alors  du jus de citron dans la sauce et on n’oublie pas d’ajouter le cumin.

Pour remuer, il faut tourner la cocotte en la tenant avec les mains car avec la cuillère, on risquerait d’abîmer le chou fleur. Verser de la sauce sur les bouquets avec une cuillère à soupe.  Ensuite,  on enlève délicatement les bouquets de chou fleur si on juge qu’ils sont trop cuits et on laisse réduire la sauce, en ajoutant éventuellement une cuillère à soupe de farine qu’on va diluer dans un peu de sauce.
La sauce de ce tajine doit être onctueuse, veloutée!
Quand la sauce est bien réduite, on y remet la viande. Ajouter dessus les  écorces de citron confit et les olives rouges.

 100_3864

Photo prise de mon ancien blog 🙂

Servir chaud.

Régalez-vous!

Publicités

Zaalouk ou aubergines à la marocaine

Bonjour,

j’ajoute dans mon nouveau site de cuisine, ma recette du célèbre zaalouk d’aubergines, cuisiné à la marocaine, avec des épices qui parfumeront cette entrée ou accompagnement de tajines. Mangé chaud ou tiède ou même froid c’est un délice. J’ai préparé un pain matlouh (cuit à la poêle), parfumé aux graines de cumin (cumin beldi), spécialement pour l’accompagner. C’est un savoureux caviar d’aubergine, que j’aime préparer pour accompagner mes tajines aux légumes. Je l’ai préparé pour accompagner mon tajine aux choux-fleurs, recette à venir.

Vous avez été nombreuses à me demander ma recette, ma façon de faire, la voici:

RECETTE

Ingrédients:

  • 3 grosses aubergines

  • 4 gousses d’ail

  • 3 tomates pelées

  • 1 c à c de concentré de tomates

  • du persil et de la coriandre (une c à s de chaque)

  • du sel

  • 1/4 c à c de poivre

  • une bonne pincée de piment fort (j’aime le zaalouk bien relevé mais piquant juste ce qu’il faut!)

  • 1 c à c de paprikas

  • 1 bonne c à c de cumin

  • 5 c à s d’huile d’olive

Préparation:

Peler les aubergines et les couper en petits dés. Parfois je les pèle en intercalant, une bande pelée, une non pelée; c’est selon le goût de chacun. Ici je les ai pelées.

Cuire les aubergines et les gousses d’ail soit à la vapeur dans une cocote minute soit à la casserole dans une eau bouillante.

Peler ou émonder les tomates, les épépiner et les couper en tout petits dés.

Dans une sauteuse ou poêle, verser l’huile. Y ajouter les tomates ainsi que la cuillerée de concentré de tomates. Les assaisonner avec les épices citées plus haut et les faire revenir; elles vont lâcher leur eau.

Couvrir, laisser cuire quelques minutes. Remuer de temps en temps et écraser les tomates avec le dos de la cuillère en bois. Le but étant de réduire en purée les légumes.

Puis ajouter les herbes fraîches ou surgelées et faire revenir encore quelques minutes cette compotée de tomates, coriandre et persil.

Ensuite ajouter les aubergines et les gousses d’ail égouttées.

Ecraser les légumes à la cuillère en bois tout en mélangeant. Les écraser jusqu’à les réduire en purée. Goûter et rectifier l’assaisonnement si besoin.

Le zaalouk est prêt à être dégusté lorsque les légumes sont bien réduits en purée et toute l’eau évaporée.

Servir dans de jolies petites assiettes. Ce zaalouk ou caviar d’aubergines à la marocaine accompagne habituellement un bon tajine.

Régalez-vous et n’oubliez pas de me laisser un petit commentaire si vous testez ma recette.

Tajine aux pommes de terre, carottes et olives

Bonjour,

il fut un temps où je préparais un tajine par jour, les enfants étaient petits et mangeaient sans broncher ce que je pouvais bien leur cuisiner. Aujourd’hui, j’ai du mal à leur faire manger ce dont moi j’ai envie et encore moins un tajine tous les jours, sous peine de les entendre râler et plus grave encore bouder le repas et refuser même d’y goûter! Comme quoi avec le temps les goûts changent, pour moi aujourd’hui c’est une certitude. Me concernant, c’est la viande qui m’attire de moins en moins, j’aime davantage les légumes. Mais il y a tout de même quelques tajines qu’ils aiment bien manger encore mais avec parcimonie, c’est le tajine aux pommes de terre, comme celui-ci. Leurs plats préférés étant les plats de pâtes à toutes les sauces pourvu que ce soit des pâtes, le riz, les plats cuisinés à l’asiatique, les plats type blanquette tant qu’il y a de la crème tout va bien, les hamburgers, paninis, tacos et bien sûr les pizzas… et dans la catégorie « cuisine marocaine », leur préférence va vers le couscous (ouuf je suis sauvée!), la rfissa, le poulet aux olives/frites, la seffa, la pastilla ,  les msemmens farcis! Bon je ne devrais pas me plaindre car après tout l’éventail des choix est quand même relativement large. Ceci dit je ne me plie pas non plus toujours à leurs seules exigences, j’impose aussi mes goûts et pour ce tajine j’ai ajouté des carottes ainsi que du citron confit qu’ils détestent mais moi le citron confit, je pourrais le manger entier tellement j’aime alors j’en mets pour moi et l’enlève de leur assiette mais s’ils tombent dessus, j’ai droit à des remontrances et je bouche mes oreilles 🙂

RECETTE

Ingrédients:

  • 4 hauts de cuisse de poulet

  • 1 oignon haché

  • 3 gousses d’ail

  • 1/2 verre à thé d’un mélange huile de tournesol et huile d’olive

  • 1 c à c rase de sel

  • 1/4 c à c de poivre

  • 1 c à c de gingembre en poudre

  • 1 c à c  de curcuma en poudre

  • une pincée de cumin

  • une tomate émondée, épépinées et coupée en petits dés

  • 2 c à c de coriandre hachée

  • 9 à 10 pommes de terre

  • 3 carottes en rondelles

  • eau très chaude

A part, j’aime bien assaisonner mes légumes avant de les ajouter au tajine.

Assaisonnement des pommes de terre et carottes:

  • 1 c à s de coriandre hachée

  • 1 c à s de persil haché

  • 1 c à c  rase de sel

  • 1/2 c à c de curcuma

  • 1/4 de c à c de poivre

Décoration:

  • des olives violettes

  • 1/2 citron confit

Préparation:

Dans le tajine, verser l’huile, la chauffer puis y déposer les morceaux de viande. Les assaisonner avec les épices citées au début de la recette. Mélanger avec une cuillère en bois.

Ajouter l’oignon et l’ail et faire revenir le  tout en prenant soin de retourner souvent la viande pour qu’elle soit bien imprégnée avec les épices.

Pendant ce temps, éplucher les légumes. Couper les pommes de terre en quatre et les carottes en rondelles. Les assaisonner avec les épices  » assaisonnement pommes de terre et carottes » et réserver.

Ajouter de l’eau très chaude dans le tajine, une quantité suffisante pour cuire la viande.

Déposer de façon harmonieuse les légumes sur la viande et autour, les dés de tomates ainsi que le citron confit coupé en lamelles. Couvrir le tajine et laisser mijoter tranquillement, à feu doux.

Vers la fin de la cuisson, ajouter des olives violettes juste pour les chauffer.

Le tajine est cuit lorsque la lame du couteau pénètre facilement dans la chair des légumes.

Servir immédiatement, tant que c’est chaud et régalez-vous!

Salade de pommes de terre aux saucisses fumées et à la ciboulette

Bonjour,

je suis en retard dans mes publications de recettes et je prends le temps aujourd’hui de partager avec vous une délicieuse recette de salade aux pommes de terre et saucisses fumées à ma façon.

Bien que le temps se soit rafraîchi, chez nous on ne dit jamais non à une bonne salade!

Passons à la recette!

RECETTE:

Ingrédients:

  • 6 pommes de terre à chair ferme

  • 1 paquet de saucisses fumées type knacki

  • un peu d’oignon rouge

  • un petit bouquet de ciboulette

  • quelques cornichons

  • 2 tomates

  • une cuillerée d’herbes  à salade (ce sont des herbes aromatiques séchées « spécial salade »)

  • une vinaigrette à la moutarde et mayonnaise*

*vinaigrette :

  • 2 c à c de moutarde mi-forte

  • du sel et du poivre

  • 3 à 4 c à s de mayonnaise

  • 2 c à s de vinaigre de cidre

  • 2 c à s d’huile

Préparation:

Peler, laver et couper en cubes les pommes de terre. Les cuire dans une eau bouillante salée. Les égoutter. Laisser refroidir.

Faire bouillir de l’eau et y tremper le paquet de saucisses fumées pendant 3 minutes. Les sortir du paquet et les couper en rondelles.

Peler et couper en petits dés les tomates.

Couper des petits cornichons en rondelles fines.

Hacher finement de l’oignon rouge.

Dans un saladier déposer les pommes de terre, ajouter dessus les rondelles de saucisses fumées, les tomates, l’oignon, les cornichons, la ciboulette ciselée ainsi que les herbes à salade.

Préparer la vinaigrette:

Dans un petit bol mélanger avec une fourchette et dans l’ordre: le sel, le poivre, le vinaigre. Puis ajouter la moutarde. Mélanger. Incorporer l’huile et terminer par la mayonnaise (il m’arrive de ne pas mettre d’huile, juste la mayo).

Assaisonner la salade avec la vinaigrette à la moutarde et mayonnaise. Mélanger délicatement.  Goûter et rectifier l’assaisonnement si besoin. Décorer avec de la ciboulette ciselée et cornichon.

Régalez-vous!

Poêlée de riz aux petits légumes

Bonsoir,

un nouveau partage de recette, facile et plutôt rapide à faire si on est bien organisé; aujourd’hui je partage avec vous une savoureuse poêlée de riz aux petits légumes saveur asiatique avec l’ajout de la sauce soja.

RECETTE:

Ingrédients:

  • 2 verres de riz basmati

  • 2 poignées de petits pois surgelés

  • 6 petits oignons ou 2 gros

  • 2 poivrons rouges

  • un filet d’huile d’olive

  • du sel et du poivre

  • 4 c à s de sauce soja

  • 1 petite boîte de maïs de 150 g

Préparation:

  • Commencer par cuire le riz: le laver et le cuire dans « l’autocuiseur spécial riz » (un verre de riz pour un verre et demi d’eau environ pour avoir un riz pas trop mou une fois cuit). Y ajouter les petits pois. Ainsi le riz et les petits pois cuiront ensemble.

  • S’occuper des légumes: émincer les oignons et couper en petits dés les poivrons rouges lavés et épépinés.

  • Dans une grande sauteuse, verser un bon filet d’huile d’olive et y faire frire les oignons jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés mais pas cramés. Une fois bien dorés, légèrement frits, on les sort et on les réserve.

  • Dans la même sauteuse, faire dorer les petits dés de poivrons rouges. Saler, poivrer.

  • Ajouter dessus les oignons qu’on a mis de côté,  le maïs égoutté ainsi que le riz avec les petits pois. Assaisonner avec la sauce soja. Mélanger les ingrédients délicatement. Goûter et rectifier l’assaisonnement si besoin. S’il manque du sel, ajouter de la sauce soja et éventuellement un peu de poivre pour parfumer et relever cette poêlée de riz.

J’ai accompagné cette poêlée avec un filet de volaille mariné aux épices, voir recette plus bas!

RECETTE du filet de poulet mariné:

Ingrédients: (pour 4 personnes)

  • 4 filets de poulet

  • du sel et du poivre

  • du curry doux en poudre

  • un peu de gingembre frais râpé

  •  jus d’un demi citron

  • du curcuma

  • une pincée de cumin en poudre

  • une gousse d’ail

  • un peu de coriandre fraîche ou surgelée

Préparation:

La veille…

  • Réduire en purée l’ail avec le sel et la coriandre dans un petit mortier. Y ajouter le jus de citron ainsi que le gingembre râpé et toutes les épices. Mélanger le tout et y plonger les filets de poulet, qu’on recouvre de la marinade. A ce stade, ça sent déjà très bon!

  • Filmer le bol et direction le frigo jusqu’au lendemain (mais on peut les cuire de suite, bien que cela soit meilleur quand c’est mariné depuis plusieurs heures, la viande est ainsi extra tendre).

  • Le lendemain, griller la viande dans un grill huilé ou bien une poêle huilée. J’utilise l’huile d’olive, mon huile favorite.

Régalez-vous!

Mkhamer extra moelleux aux oignons et tomates

Bonjour,

voici une délicieuse recette de galettes feuilletées appelées « mkhamer » (prononcez le « kh » comme on prononce la jota « j » espagnole ! Ces mkhamer sont vraiment savoureux farcis avec une délicieuse compotée d’oignons, de tomates, coriandre et persil. J’ai choisi cette farce là mais on peut y ajouter des poivrons si on veut mais ainsi c’est une autre façon de les garnir, toute simple et très goûteuse.

Ce sont des galettes réalisées avec une pâte levée, d’où le nom de « mkhamer ». Elles sont façonnées comme les fameux « mlawoui », crêpes feuilletées enroulées en forme d’escargot. Leur texture est moelleuse comme les petits pains « batbouts », voire encore plus moelleux.

A chaque fois que j’en fais, c’est la fête à la maison, j’entends des « huuumm ça sent bon!!! » et parfois on m’en chipe alors que je n’ai pas fini toute la cuisson. Certes c’est un peu long à faire mais ça vaut le coup, tellement c’est délicieux. A la maison, je les sers toujours accompagnés d’un bon verre de thé à la menthe!

RECETTE

Commencer par préparer la farce pour qu’elle ait le temps de refroidir.

Ingrédients pour réaliser la farce aux oignons et tomates:

Je n’ai pesé aucun ingrédient pour cette farce car je fais à l’oeil, en fonction des boules de pâte que j’ai!

  • des oignons hachés

  • une petite boîte de concentré de tomates de 70 g

  • du persil et de la coriandre hachés

  • du sel et du poivre

  • un peu de piment fort

  • 1 c à c de cumin en poudre

  • 1 c à c de paprikas

  • un filet d’huile d’olive

  • un morceau de sucre

Préparation de la farce:

Dans une sauteuse, verser de l’huile d’olive et y faire revenir des oignons hachés très finement, jusqu’à ce qu’ils deviennent translucides puis légèrement dorés.

Ajouter alors le concentré de tomates, les herbes hachées, les épices et le morceau de sucre. Couvrir d’eau et laisser cuire jusqu’à ce que la compotée d’oignons aux tomates réduise, qu’il n’y ait plus d’eau. La farce ne doit pas être liquide. Laisser refroidir.

Après avoir préparé la farce, on s’occupe de la pâte levée qui va nous servir à réaliser nos mkhamers farcis.

Ingrédients pour réaliser les galettes feuilletées ou mkhamer:

  • 500 g de farine

  • 500 g de semoule extra fine

  • de la levure fraîche ou bien 2 sachets de levure sèche (j’utilise de la »briochin »)

  • 1 sachet de levure chimique

  • environ 2 c à c de sel (ne pas hésiter à goûter la pâte et rectifier au besoin)

  • 1 c à s de beurre

  • 1 c à s de sucre en poudre

  • de l’eau tiède

Pour le façonnage:

  • un petit bol avec de l’huile pour étaler la pâte

  • un petit bol avec du beurre ramolli

  • un petit ramequin avec de la semoule extra fine (moi je la mets dans un flacon avec saupoudreuse, c’est pratique je trouve!)

Préparation:

Commencer par mettre  la levure dans un petit bol , couvrir avec de l’eau tiède pour faire dissoudre la levure si elle est sèche.  

Pendant ce temps dans un grand saladier mélanger la semoule et la farine ainsi que le sel, le sucre et le beurre mou.

Commencer à verser petit à petit de l’eau tiède tout en mélangeant avec une main jusqu’à obtenir une boule de pâte.

La sortir du bol et la poser sur le plan de travail et commencer à la pétrir!Le pétrissage doit être bien mené si on veut un bon résultat!

Il faut travailler la pâte en se servant de la paume de ses mains pour étirer et ramener la pâte vers soi. Ajouter progressivement de l’eau tiède et pour bien l’incorporer à la pâte, on se sert de ses poings! 

Il s’agit de bien pétrir la pâte de manière soutenue, énergique avec tantôt les poings tantôt les paumes de la main et toujours en ajoutant peu à peu de l’eau tiède jusqu’à obtenir une belle pâte souple, voire très souple, lisse et molle au toucher mais pas collante! Il faut compter environ 15 min de pétrissage pour un bon résultat ( et comme je le dis toujours: gardez en tête que c’est bon pour la santé de faire un peu d’effort! C’est une bonne séance de sport :))

Poser la boule de pâte dans un grand récipient, la huiler légèrement sur le dessus pour pas qu’elle forme une croûte; la couvrir d’un film plastique et d’un linge. La laisser pousser!

Pendant ce temps, préparer vos petits bols avec les ingrédients qui vous serviront à former vos mkhamer en forme d’escargot.

Quand la pâte a bien levé, la dégazer et former 8 à 9 grosses boules de pâtes qu’on pose dans un grand plateau huilé. Huiler les boules. Laisser reposer quelques minutes pour vous faciliter la tâche; les boules s’aplatiront plus facilement.

Prendre alors la première boule posée dans le plateau, et commencer à l’aplatir en l’étirant en long (il suffit de donner la forme d’un boudin à la boule).

L’étaler sur un plan de travail huilé en lui donnant la forme d’un long rectangle. Pour étaler, on se sert uniquement d’huile.

Badigeonner le rectangle de pâte (de la forme d’un large ruban!) d’un peu de farce (n’en mettez pas beaucoup!)  Puis rabattre le côté supérieur vers le milieu, le badigeonner d’un peu de beurre mou et le saupoudrer de semoule.

Ensuite rabattre le côté inférieur dessus, beurrer légèrement et saupoudrer de semoule et commencer à rouler la pâte à partir d’un bord. Puis mettre le boudin en forme d’escargot debout et appuyer dessus pour le faire tenir.  Le poser sur le plateau huilé et  faire pareil pour toutes les boules! Ne pas oublier de protéger les boules  de pâte réalisées en les huilant sur le dessus pour pas qu’elles croûtent!

Une fois ce travail réalisé, on peut passer à la cuisson. 

Chauffer une poêle lourde, moi j’utilise un plat en fonte du nom de »farrah ». L’asperger d’un peu d’huile et  y poser la première galette mkhamer étalée, pas trop finement et pas trop épaisse! Le feu doit être moyen, pas trop chaud car elles doivent cuire! Pour une cuisson parfaite on retourne les mkhamer environ toutes les dix secondes avec une spatule ou avec les doigts pour les habituées téméraires! De temps en temps asperger les galettes farcis pour une belle coloration.

Poursuivre ainsi jusqu’à faire cuire tous les mkhamers.

Pendant qu’une galette farcie est en train de cuire, on s’applique à en former une autre toujours en huilant le plan de travail pour pouvoir les étaler et les étirer facilement. On se sert du beurre mou et de la semoule que pour le feuilletage!

Une fois le mkhamer bien doré, on le sort et le dépose dans une grande assiette.

Cette recette est plus compliquée à expliquer qu’à réaliser!

Régalez-vous!

Salade à la poire, au roquefort et noix

Bonjour,

en visitant mon compte instagram, une personne est tombée sur cette salade composée,  et m’a demandé la recette. Je partage beaucoup de plats sur instagram mais je ne trouve pas toujours le temps de les éditer dans mon blog et c’est bien souvent lorsqu’on me demande une recette d’un plat présenté il y a belle lurette que je me retrouve à le publier … C’est une de mes salades préférées et de saison, une salade d’automne composée avec des ingrédients que j’avais ce jour-là sous la main dont la poire, du roquefort et des noix…

Comme pour toutes les salades composées, il suffit de choisir des ingrédients frais et de qualité, un peu d’inventivité, un soupçon de gourmandise et beaucoup d’amour pour réussir une jolie composition! Ne pas oublier qu’on mange avec les yeux avant tout et qu’un plat joliment dressé met de suite en appétit! Cette salade est une salade de la cuisine française, la fameuse salade au roquefort et noix et on peut même aisément remplacer la poire par de la pomme!

Cette salade ravira tous les palais des fins gourmets!

RECETTE:

Ingrédients:

  • des feuilles de chicorée rouge

  • des feuilles de salade frisée

  • de la mâche

  • de la poire

  • quelques cerneaux de noix

  • des figues sèches

Vinaigrette à l’huile de noix: (en fonction du nombre d’assiettes qu’on a !)

Mais à titre indicatif, voici les proportions que je respecte habituellement:

  • 4 c à s d’huile de noix

  • 1 c à s de vinaigre de cidre

  • 1 c à s de vinaigre balsamique

  • 1 c à c de moutarde à l’ancienne

  •  un peu de miel de fleurs liquide

  • sel et poivre

Préparation:

Plonger les feuilles de salade triées, dans une eau additionnée de vinaigre blanc. Au bout de quelques minutes, recueillir les feuilles de salade, les rincer et les égoutter dans une essoreuse à salade.

Les disposer harmonieusement au fond des assiettes et poser dessus des tranches de poire lavée mais non pelée, des tranches de roquefort, des demi cerneaux de noix par-ci par-là et des morceaux de figues sèches.

Préparer la vinaigrette, en mettant dans un bol et dans l’ordre le sel et poivre, la moutarde, le vinaigre. Mélanger avec une fourchette et allonger la vinaigrette avec de l’huile de noix. Parfois je rajoute un trait d’eau. Goûter et rectifier l’assaisonnement si nécessaire.

Cette salade est très raffinée, et un vrai délice!

Régalez-vous!

Pâtes à la tunisienne au poulet

Bonsoir,

Avant de commencer, je tiens à remercier chaleureusement tous mes nouveaux abonnés à ce blog de cuisine. Je constate que ce nouveau blog est visité par de nombreux visiteurs chaque jour et ça me fait plaisir; soyez les bienvenus! Vive la cuisine et le partage!

Ce soir destination la Tunisie avec ce délicieux plat connu de tous les tunisiens avec une recette qui m’a été gentiment transmise par une amie tunisienne du nom de Aziza.

Cela fait des mois que j’attendais de la tester! En réalité, j’étais en quête des pâtes provenant de Tunisie, pâtes spéciales utilisées pour avoir un plat comme en Tunisie mais malgré mes recherches dans les épiceries orientales, je ne les ai pas encore trouvées mais je ne désespère pas de tomber dessus un jour! A défaut de ces fameuses pâtes qu’Aziza m’a vivement conseillé d’acheter pour faire cette recette, j’ai utilisé d’autres pâtes, ici des « gansettes ». On a l’habitude d’entendre que les tunisiens raffolent des plats pimentés, avec ce plat, on est sûr de confirmer la rumeur et ça n’est pas pour me déplaire; bien au contraire j’ai trouvé ce plat pimenté vraiment exquis! J’ai utilisé des épices « tabel karouia » provenant droit de la Tunisie, ramené de ses voyages en Tunisie par la gracieuse Amélie. Aziza m’a expliqué que les épices pour les pâtes à la tunisienne sont d’ordinaire préparées en grandes quantités pour l’année, les épices sont broyées au mortier et mélangées pour être utilisées ultérieurement.

Pour info le tabel est un condiment qui réunit trois épices qui sont principalement les graines de coriandre « tabel », le carvi (« karouiya »), des piments forts rouges secs et des gousses d’ail ou ail en poudre sec.

Les pâtes cuisinées à la tunisienne sont savoureuses. Cette recette deviendra un plat familial chez moi car mes gourmands l’ont apprécié et en redemandent! Merci Aziza et Amélie qui m’a aussi livré sa façon de les préparer!

Passons à la recette.

RECETTE:

Ingrédients:

  • environ 500 g de viande ou 4 cuisses de poulet (on peut choisir une autre viande!)

  • des pâtes (je fais à l’oeil pour la quantité mais c’est selon le nombre de personnes!)

  • un filet d’huile d’olive

  • 1 c à s d’un mélange de coriandre en poudre et carvi en poudre (karouiya)

  • du sel

  • 1 feuille de laurier

  • 3 c à s de concentré de tomates

  • 1 tête d’ail (qu’on écrase habituellement au mortier, avec le carvi, le sel et le poivre) (j’ai mis 8 gousses d’ail)

  • 1 c à s de harissa

  • une pincée de piment fort (facultatif) (si on met le piment fort frais et la harissa, ça suffit! Tous les palais n’apprécient pas le piment!!)

  • 1 piment fort frais

  • une pincée de poivre

Préparation:

Dans une marmite, verser un filet d’huile d’olive et y faire revenir quelques minutes, à feu doux, les morceaux de viande avec le concentré de tomates, la harissa, les épices et un peu d’eau.

Puis ajouter l’ail écrasé et la feuille de laurier. Couvrir d’eau à hauteur de la viande. Ajouter  le piment fort frais.

Laisser la viande cuire à couvert, feu moyen.

A part, cuire les pâtes de votre choix al dente.

Quand la viande est cuite et la sauce assez réduite, on ajoute les pâtes égouttées et une pincée de poivre. Mélanger délicatement avec une cuillère en bois.

Servir sans tarder ce délicieux plat qui doit se manger chaud. Les pâtes au fond de l’assiette et on pose dessus la viande et le piment.

Régalez-vous!

Poulet au lait de coco

Bonjour,

destination les Antilles ce midi, avec une belle recette trouvée chez Adial63 , « Cuisine antillaise et cuisine du monde », un blog récemment découvert qui contient pas mal de recettes que j’aimerais tester un jour car j’aime beaucoup ce type de cuisine.

Ce plat ensoleillé est vraiment délicieux, accompagné d’un bon riz basmati pour ma part. En plus d’être savoureux, il est facile à faire, il suffit de suivre la recette et prendre le temps qu’il faut pour laisser la viande mariner dans le jus de citron, ail et épices puis de laisser mijoter…

Adial63, si tu passes par là, j’espère que mon plat est conforme à ta recette 🙂 Je n’ai fait que la suivre pas à pas! et merci pour le partage.

 RECETTE : 🌴🌴🌴🌴🌴🌴

Ingrédients:

Pour 4 personnes
Préparation : 30 minutes
Macération : 1 heure
Cuisson : 40 minutes

INGREDIENTS

  • 1 poulet de 1 kg environ découpé en morceaux

  • 1 noix de coco râpée (à défaut d’une belle noix de coco, j’ai utilisé du lait de coco de qualité en boîte)

  • 2 oignons

  • 3 tomates

  • 2 citrons (la prochaine fois je n’en mettrai qu’un car mes citrons étaient bien juteux et j’ai trouvé qu’il y en avait trop!) ou bien le jus d’un citron vert + 3 c à s de vinaigre)

  • 2 doses de safran (j’ai mis du curcuma et des filaments de safran pur !)

  • 5 gousses d’ail

  • 4 pincées de cumin

  • Huile, vinaigre, sel, poivre

PREPARATION

– Couper le poulet en morceaux,  les laver avec de l’eau et du vinaigre blanc dans un grand récipient. Rincer et égoutter.

– Faire mariner les morceaux de poulet avec le jus de citron, l’ail écrasé (moi je le passe au presse-ail), du sel, du poivre, le cumin et le safran pendant une heure. (Ne pas hésiter à bien épicer la viande, vu qu’il n’y a pas beaucoup d’épices, bien poivrer, saler juste ce  qu’il faut et ajouter 4 bonnes pincées de cumin!)

– Dans une cocotte, versez un petit filet d’huile, faites roussir le poulet, ajoutez les oignons hachés, les tomates épépinées et coupées en morceaux.

– Laisser mijoter 15 minutes environ. Verser la marinade.

– Pendant ce temps, mettre la pulpe de coco dans une serviette, verser 1/2 litre d’eau tiède, refermer la serviette et bien presser pour en extraire le lait, ou utiliser du lait de coco en boite.

– Ajoutez le lait au poulet et laisser cuire à feu doux pendant 20 minutes environ.

– Servir avec du riz blanc ou bien un gratin de légumes. (Chez nous, on est friand de riz basmati parfumé)!

Régalez-vous!

Brioche tressée à la fleur d’oranger extra moelleuse

Bonsoir,

j’ai le plaisir de partager avec vous aujourd’hui une délicieuse brioche réalisée ce matin pour le goûter des enfants l’après-midi! Cette brioche extra moelleuse a embaumé toute ma cuisine lors de sa cuisson, on se serait cru aux abords d’une boulangerie!!!

Brioche douceur, brioche moelleuse, brioche parfumée, à manger tel quel nature ou bien tartinée avec une bonne confiture pour plus de gourmandise. Mes gourmands la préfèrent largement tartinée de pâte chocolatée. En somme, chacun la déguste selon ses envies et pour ma part, j’aime l’accompagner d’un bon chocolat chaud, en souvenir des délicieuses brioches qu’on nous servait à la fête scolaire de Noël, toujours accompagné d’un chocolat chaud!

Cette brioche est parfaite en tous points; aussi bien au niveau du goût qu’au niveau de la texture. J’apprécie son parfum subtil de fleur d’oranger, sa mie filante et son moelleux. Elle est toute désignée pour figurer en reine sur une belle table de petit déjeuner, servie tranchée et accompagnée d’un assortiment de confitures ou de miel comme elle peut vous régaler à l’heure du goûter.

J’ai découvert cette belle recette chez la talentueuse Djouza du blog La cuisine de Djouza, « ma cabane aux délices », un blog qui porte bien son nom 🙂 Ma chère Djouza, si tu passes par ici, sache que ta recette nous a conquis!

(une petite photo de la première levée de la pâte dans ma machine à pain.)

Je me suis servie de ma machine à pain MAP, et la quantité d’eau de fleur d’oranger n’étant pas précisée, j’ai mis 2 c à s , car j’aime beaucoup cet arôme et je le voulais bien présent mais c’est juste ce qu’il fallait au niveau du goût et parfum. Je précise qu’avec la MAP, j’ai dû ajouter 100 g de farine de gruau en plus car ma pâte était initialement trop molle, presque semi liquide. Du reste j’ai respecté la recette que j’ai réalisée intégralement avec de la farine de gruau, une farine toute indiquée pour réussir les brioches.

Voici la recette partagée par mon amie Djouza,

RECETTE trouvée ICI

Ingrédients:

Temps de repos : 2 heures
Temps de cuisson : 30 minutes

  • 500 gr de farine de gruau t 45 ou bien farine t 45 (j’ai ajouté 100 g en utilisant ma MAP)

  •  10 gr de sel

  •  70-80 gr de sucre semoule (j’ai mis 80 g et ça n’était pas trop sucré!)

  •  6 gr de levure boulangère déshydratée

  •  90 gr de beurre ramolli (pas fondu!)

  •  4 œufs entiers

  •  110 ml de lait tiède (tout dépend de votre farine) (la prochaine fois, je mettrai moins de lait pour ne pas avoir à ajouter de farine!)

  • Eau de fleur d’oranger (j’en ai mis 2 c à s )

  •  1 sachet de sucre vanillé

  •  Jaune d’œuf et lait pour dorer

  •  du Sucre perlé ou sucre en grains

Préparation:

Dans la cuve ou bol du pétrin muni du crochet pétrisseur (vous pourrez utiliser la machine à pain ou autre robot pâtissier), verser la farine, le sel d’un côté, la levure boulangère déshydratée et le sucre en poudre de l’autre. Battre légèrement les 4 oeufs en omelette et les incorporer au bol puis l’eau de fleur d’oranger  et le lait tiède (pas plus de 30°c !). (Moi avec la MAP, j’ai mis les ingrédients liquides en premier, avec levure d’un côté et sucre de l’autre puis la farine et au-dessus, loin de la levure, j’ai déposé le sel fin et une fois la pâte formée, j’ai ajouté progressivement le beurre mou.)

Avec le crochet, lancer le pétrissage à vitesse 2 pour ramasser la pâte (5 minutes environ). La pâte est légèrement collante. Augmenter la vitesse moyenne à 3-4 et pétrir la pâte pendant 7 minutes.

Incorporer le beurre coupé en morceaux en 3 ou 4 fois et poursuivre le pétrissage 8 minutes, jusqu’à ce que la pâte se détache des parois du bol sans oublier de corner les parois (2 ou 3 fois). La pâte à brioche doit être lisse, brillante, bien élastique pour faire ressortir le gluten. Couvrir la pâte d’un linge propre ou d’un film alimentaire et laisser lever dans un endroit chaud à température ambiante à l’abri des courants d’airs pendant 1 heure. La pâte doit doubler de volume voir plus.

Dégazer la pâte pour chasser le gaz carbonique, couvrir de film alimentaire et mettre la pâte à pointer au réfrigérateur pour 1 heure de plus.

Après ce 2 ème dégazage de la pâte, passer au façonnage : diviser en 3 pâtons, de taille identique pour façonner 3 petites brioches tressées (ou 2 moyennes et vous diviserez en 2 parts égales). Confectionner les 3 branches avec chaque pâton en farinant légèrement votre plan de travail si nécessaire puis tresser la brioche. Faire ainsi pour les deux autres pâtons. Déposer les tresses sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier cuisson. Mettre en pousse (l’apprêt) pendant 1 h environ.

Pour la dorure, mélanger ensemble du jaune d’oeuf et du lait et badigeonner la surface des brioches avec un pinceau. Parsemer chaque brioche de sucre en grain.

Préchauffer le four th. 175°C en chaleur tournante.

Enfourner les brioches tressées et laisser cuire 25 à 30 minutes. Vos brioches doivent être bien dorées.

Pour savoir si la cuisson est parfaite, il vous suffit de tapoter sur le dessous de la brioche, le bruit doit sonner creux.

Régalez-vous!

%d blogueurs aiment cette page :