Croustillants de poulet

 

 

croustillants de poulet.PNG

Bonjour,

aujourd’hui je partage avec vous une délicieuse recette de croustillants de poulet, comme j’aime.

Le poulet, qui a longtemps mariné dans un savoureux mélange d’épices et du jus de citron est très tendre et croustillant grâce à la chapelure. Ils sont donc croustillants à l’extérieur et tendres à l’intérieur. Trempés dans le ketchup à la harissa (une découverte pour moi ce ketchup relevé à la harissa!), c’est un vrai régal.

Concernant les épices utilisées, je ne peux pas vous donner de mesures exactes car j’ai épicé la viande à l’oeil, en fonction de la quantité de viande.

RECETTE

Ingrédients :

  • Environ 700 g d’escalopes de poulet (blanc de poulet)

  •  une gousse d’ail râpée

  •  Sel

  •  Poivre

  •  Un peu du mélange spécial « épices poulet » (composé de piment doux, piment fort, curry, gingembre, persil)

  •  Un peu de curry

  •  Un peu de gingembre frais râpé

  •  Le jus d’un demi citron

  • Un peu de thym séché

  • de la chapelure (chapelure du commerce)

Pour la panure des bâtonnets de poulet, nous aurons besoin de :

  • Farine

  • Un oeuf battu

  •  Chapelure

Assaisonnement de la chapelure :

  • Chapelure du commerce

  •  Ail en poudre

  • Une pincée de piment fort

  • du paprika

Préparation de la viande :

Découper les escalopes en bâtonnets. Placer la viande dans un saladier.

Ajouter les épices citées, l’ail et un peu de thym frotté entre les paumes des mains.

Arroser avec le jus de citron et râper un peu de gingembre frais sur le poulet.

Mélanger le poulet avec tous ces ingrédients de sorte que la viande en soit bien imprégnée.

Filmer le saladier et réserver au frais.

Laisser mariner toute une nuit dans l’idéal ou bien un maximum d’heures (une heure au minimum). Ainsi la viande sera savoureuse et très tendre, notamment avec l’ajout du jus de citron.

Préparation de la chapelure :

Dans un petit bol, mélanger de la chapelure avec du paprika, un peu d’ail en poudre et la pincée de piment fort.

ccroustillants de p.PNG

Préparation :

Dans une petite assiette, verser un peu de farine. Dans une autre assiette casser un oeuf et le battre avec une fourchette et dans un petit bol mettre la chapelure assaisonnée.

Tremper un à un les bâtonnets de poulet d’abord dans la farine. Il faut bien les enrober de farine.

Puis les passer dans l’oeuf battu.

Pour terminer, tremper le bâtonnet dans la chapelure. Secouer le bol afin de bien enrober le blanc de poulet de chapelure.

Dès que tous les bâtonnets sont panés, chauffer de l’huile dans une sauteuse et les frire de chaque côté jusqu’a ce qu’ils soient joliment dorés et croustillants.

Les déposer sur du papier absorbant.

J’ai servi ces délicieux croustillants de poulet avec du ketchup à la harissa et des frites maison.

Régalez-vous !

Publicités

Pizza orientale et pâte à pizza fine facile

 

Capturepizzaorientale.PNG

Bonsoir,

aujourd’hui je partage avec vous non pas une mais deux recettes, celle de ma pâte à pizza facile et rapide à faire (en utilisant le robot) et la recette de la pizza orientale à ma façon, vraiment exquise!

J’ai aussi préparé une pizza aux fromages toute simple.

 Ces pizzas sont terriblement bonnes.

Depuis que j’ai découvert la pâte à longue fermentation que j’ai partagée avec vous il y a des mois de cela ICI , je la prépare à chaque fois que je décide de préparer beaucoup de pizzas mais lorsque je suis pressée ou que l’envie est soudaine, je réalise une autre recette de pâte à pizza qui donne une délicieuse pâte très moelleuse, que j’étale finement à la main car par ici nous préférons les pâtes fines!

Passons à la recette …

RECETTE

Pâte à pizza : (facile et rapide à faire avec le robot)

Pour 2 gandes pizzas ou 4 de taille moyenne (pâte fine)

  • 500 g de farine (t 55)

  • 2 sachets de levure boulangère en billes ultra fines (j’aime utiliser la « Briochin »)

  • 30 cl d’eau tiède (pas chaude!)

  • 2 c à s d’huile d’olive

  • 2 c à c de sel

Préparation de la pâte à pizza :

(Si vous utilisez une autre levure boulangère sèche autre que la « Briochin » qui est en billes ultra fines, la dissoudre dans un verre d’eau tiède, eau tiède prélevée des 30 cl)

Dans le bol du robot, verser la farine.

Déposer le sel sur un côté et la « Briochin » loin du sel.

Ajouter l’huile d’olive.

Mélanger les ingrédients avec le pétrin, à petite vitesse puis ajouter progressivement l’eau. Augmenter la vitesse et laisser pétrir pendant une dizaine de minutes (10 à 12 minutes) jusqu’à obtenir une belle boule de pâte homogène, lisse.

Former la boule de pâte et passer un peu d’huile sur le dessus. La laisser dans le bol du robot.

Couvrir le bol avec un film transparent et compléter avec une serviette épaisse.

Laisser lever la pâte environ 1 heure dans une pièce chaude, à l’abri des courants d’air.

Pendant que la pâte est au repos…

Passons à la préparation de la sauce tomates :

Ingrédients sauce tomates :

  • 1 briquette de 500 g de purée de tomates

  • 1 oignon haché finement

  • 1 gousse d’ail dégermée et râpée

  • sel et poivre

  • huile d’olive

  • des herbes sèches : un mélange « spécial pizza » composé de basilic, marjolaine et origan

  • 1/2 morceau de sucre

Préparation :

Dans une sauteuse, verser un petit filet d’huile d’olive, y faire revenir l’oignon.

Dès que l’oignon a bien sué et légèrement doré, ajouter la purée de tomates, le petit morceau de sucre, l’ail râpé, les épices ainsi que les herbes sèches qui vont parfumer cette sauce.

Ajouter de l’eau ( je remplis deux fois d’eau la briquette de purée de tomates vide).

Laisser cuire, à feu moyen, en couvrant jusqu’à ce que la sauce réduise, s’épaississe.

La sauce tomates est prête (goûter l’assaisonnement et rajouter du sel ou poivre si nécessaire).

Au bout d’environ une heure la pâte à pizza est prête, la sauce tomates est réservée, il n’y a plus qu’à préparer les ingrédients de la pizza, la garniture à l’orientale…

Recette pizza orientale :

Ingrédients :

  • 4  à 5 merguez

  • 1/2 poivron rouge découpé en petites lamelles fines

  • 1/2 poivron vert découpé également en petites lamelles fines

  • un mélange de fromages râpés « spécial pizza » composé de mozzarella et meule fruitée

  • de la mozzarella en cossettes

  • quelques olives noires

pizzaorientalecrue

Couper les merguez en petits morceaux. Les précuire, pas longtemps, juste les faire revenir rapidement dans une poêle sans ajouter de matière grasse. Elles vont lâcher du gras dont on se débarrassera.

Poser les petits morceaux de merguez sur du papier absorbant.

Dégazer la pâte à pizza qui a bien poussé. Couper la boule de pâte en 2 boules pour former deux  grandes pizzas rondes ou rectangulaires, c’est comme on veut.

Déposer les boules de pâte sur un plan de table fariné et aplatir à la main (et non au rouleau!) la pâte en lui donnant une forme ronde.

Pour affiner la pâte, et l’agrandir, il suffit de la passer d’une main à l’autre tout en la tournant, en changeant de point d’appui, à la manière des pizzaioli .

En effectuant ce geste, on assouplit la pâte qui s’étire facilement pour donner une grande pizza au diamètre souhaité.

Chez nous, on préfère les pâtes à pizza fines.

Etaler quelques cuillerées de sauce tomates.

Recouvrir généreusement avec les fromages râpés cités, d’abord le mélange de fromages  « spécial pizza » puis la mozzarella en cossettes.

Disperser les lamelles de poivron puis terminer en déposant par-ci par-là les morceaux de merguez comme ICI dans la petite vidéo publiée dans mon compte Instagram.

Décorer avec des olives noires.

Cuire dans un four préchauffé (j’ai utilisé mon four turc rond) mais on peut aussi les cuire dans un four chaleur maximale 250 °c avec fonction chaleur tournante.

Dès que la pizza est dorée sur les côtés et en dessous et les fromages fondus, elle est prête! Quand le four est chaud, la cuisson est rapide.

pizza aux fromages crues.PNG

J’ai aussi préparé une pizza aux fromages en procédant de la même manière que pour la pizza orientale mais juste avec la sauce tomates et beaucoup de fromages (les mêmes fromages que j’ai utilisés précédemment).

pizzafro

Ces pizzas étaient vraiment délicieuses, riches en fromages, goutues!

les 2 pizzas

Régalez-vous!

N’oubliez pas de me laisser un petit commentaire sous cet article si vous testez ma recette, merci.

Boulettes de boeuf sauce au yaourt et riz

boulettesboeuf

Bonjour,

voici une idée de repas pour varier vos menus. La recette est facile et rapide à faire mais surtout délicieuse.

Le riz pilaf est savoureux. La sauce au yaourt accompagne à merveille les boulettes de viande hachée parfumées au cumin et apporte une note de douceur et de fraîcheur à ce plat!

RECETTE :

Ingrédients :

  • 700 g de viande de boeuf hachée

  • 200 g de riz

  • 2 oignons

  • 2 gousses d’ail

  • 2 c à c de cumin en poudre

  • une pincée de noix de muscade

  • un oeuf entier

  • du persil

  • 2 yaourts à la grecque

  • huile d’olive

  • sel et poivre

Préparation :

Commencer par la préparation de la viande :

Dans un saladier, mélanger la viande hachée avec un oignon haché finement, du persil haché, une gousse d’ail râpée, du sel, du poivre, la pincée de noix de muscade en poudre, le cumin et l’oeuf.

On peut ajouter une tranche de pain de mie trempée dans du lait puis pressée pour avoir des boulettes moelleuses.

Former des boulettes et réserver au frais.

Préparer le riz :

Dans une sauteuse, chauffer un petit filet d’huile d’olive; y faire revenir un oignon haché finement et une gousse d’ail râpée jusqu’à ce qu’ils deviennent translucides.

Ajouter le riz. Verser 2 grands verres d’eau, saler, poivrer. Laisser cuire à feu doux et à couvert jusqu’à évaporation de l’eau.

Pendant ce temps…

Dans une poêle, faire dorer les boulettes de viande dans un peu d’huile d’olive.

Préparer la sauce au yaourt :

Dans un bol, mélanger les yaourts avec du persil haché, saler et poivrer.

bboulettes

Servir les boulettes de viande avec le riz et la sauce et …

régalez-vous!

Poulet aigre doux express

pouletaigredouce

Bonjour,

j’ai le plaisir de partager avec vous un plat délicieux d’inspiration asiatique, des morceaux de poulet, des légumes colorés cuits dans une sauce aigre douce savoureuse.  Les légumes sont légèrement croquants. Cette recette est réalisée dans un wok pour une cuisine rapide. Chaque bouchée est un pur bonheur, les papilles sont en fête!

Je l’ai accompagné de riz basmati, un riz naturellement parfumé qu’on aime beaucoup à la maison!

Dans ce site vous trouverez d’autres recettes de ce type, c’est vous dire combien on aime!

RECETTE :

Ingrédients :

  • 500 g d’escalopes de poulet

  • un filet d’huile de tournesol

  • un gros oignon blanc

  • un poivron jaune moyen

  • un poivron rouge moyen

  • une gousse d’ail

  • 2 carottes

  • un petit piment vert fort (si trop fort, en mettre juste un peu)

  • un peu de coriandre fraîche hachée (facultatif)

Ingrédients pour la sauce aigre douce :

  • 1 c à s de maïzena

  • 5 c à s de sucre en poudre

  • 5 c à s de vinaigre blanc

  • 10 c à s d’eau

  • 4 c à c de concentré de tomates

  • 1 c à c de sel

pouletaigredouceexpress

Commencer par laver les poivrons. Les couper en deux et les épépiner. Couper les poivrons en lamelles pas trop épaisses.

Couper le piment vert fort en deux, enlever les pépins et le couper en lamelles fines.

Râper les carottes. Les laver et les couper en rondelles fines.

Peler l’oignon, le laver et le couper en lamelles pas trop épaisses.

Réunir tous les légumes dans un grand saladier, au fur et à mesure qu’ils sont coupés.

Râper l’ail.

Couper la viande en gros dés.

Préparer la sauce aigre douce :

dans un petit bol, diluer la maïzena avec l’eau.

Ajouter le sucre, le sel, le vinaigre, le concentré de tomates. Tout mélanger.

Dans un wok ou à défaut, une grande sauteuse, profonde, verser un bon filet d’huile.

Saisir la viande rapidement.

Dès légère coloration de la viande, ajouter les légumes mélangés. Laisser suer, descendre les légumes qui doivent être ramolli. Mélanger souvent.

Ajouter la sauce aigre douce. Mélanger. Les légumes et les morceaux de poulets doivent être nappés avec cette sauce.

Faire revenir quelques minutes en mélangeant souvent. Ajouter la coriandre.

Servir avec un délicieux riz basmati de préférence ou bien avec des nouilles chinoises.

source : Marmiton.

Régalez-vous!

Gratin dauphinois

gratindauphinois

Bonjour,

aujourd’hui je partage avec vous ma façon de préparer le gratin dauphinois. Ce plat classique de la cuisine française, connu de tous est délicieux. C’est un plat familial réconfortant. Il embaume la cuisine de cette odeur alléchante de plat à la crème qui cuit au four et met en appétit.

Les pommes de terre sont fondantes, crémeuses à souhait et parfumées subtilement à l’ail et noix de muscade. Je n’ai pas mis de fromage râpé pour respecter la recette d’origine.

Vous m’avez demandé ma recette sur Instagram, la voici mais je précise que dans ce site, j’ai partagé avec vous une autre recette de gratin dauphinois, disons une autre manière de le préparer, plus rapide avec la précuisson des pommes de terre que vous trouverez ICI .

daaapppp.PNG

RECETTE :

Ingrédients :

  • des pommes de terre  (variété bintje) pour un grand plat à gratin Pyrex

  • 2 gousses d’ail  dégermées et râpées

  • du sel

  • de la noix de muscade râpée

  • du lait

  • un pot de 50 cl de crème fraîche

  • une briquette de 20 cl de crème fraîche liquide

  • du beurre

Préparation :

Pour la quantité de pommes de terre c’est en fonction de votre plat à gratin. Je suis désolée, je n’ai pas pensé à peser mes pommes de terre mais j’ai mis trois couches de rondelles de pommes de terre.

Peler les pommes de terre, les tremper dans un saladier rempli d’eau au fur et  à mesure qu’on les pèle. Les laver.

Couper les pommes de terre en rondelles. Il est pratique d’utiliser une mandoline pour avoir des rondelles régulières, de même épaisseur.

Important: ne surtout pas laver les pommes de terre une fois détaillées en rondelles car c’est l’amidon qu’elles vont relâcher qui va permettre la liaison et donner un délicieux gratin dauphinois.

Dans un grand saladier, saler les rondelles de pommes de terre.

Ajouter l’ail râpé. Verser dessus tout le pot de crème fraîche. Ajouter un peu de noix de muscade.

Mélanger intimement tous les ingrédients. Ne pas hésiter à goûter et ajouter du sel si nécessaire pour avoir un gratin goûteux.

Beurrer le plat à gratin généreusement.

Etaler une première couche de rondelles de pommes de terre en les disposant de manière harmonieuse.

Déposer sur les pommes de terre nappées de crème, des éclats de beurre.

Etaler une seconde rangée de pommes de terre.

Déposer dessus des éclats de beurre par-ci par-là.

Terminer avec une troisième rangée de pommes de terre en s’appliquant de manière à avoir des rondelles bien alignées, qui se chevauchent légèrement.

Verser la crème qui reste au fond du saladier sur le tout.

A nouveau, déposer des éclats de beurre sur toute la surface.

Verser les 20 cl de crème fraîche sur les rondelles de pommes de terre.

Ajouter du lait, en le versant sur le bord, juste la quantité qu’il faut pour recouvrir les rondelles de pommes de terre et permettre leur cuisson.

Cuire le gratin dauphinois à 200°c pendant environ 2 h .

Vérifier la cuisson au bout d’1 h 30 .

Piquer la lame du couteau dans les pommes de terre pour juger la cuisson. Le couteau ne doit rencontrer aucune résistance. Les pommes de terre doivent être fondantes et le dessus joliment gratiné.

Si le gratin est doré mais pas assez cuit, le couvrir avec un papier aluminium et prolonger la cuisson.

régalez-vous!

Nems au poulet et crabe

nems poulet crabe

Bonjour,

Un petit voyage culinaire en Asie, avec des nems au poulet et au crabe, préparés à quatre mains, tout le monde a participé !
J’ai essayé de faire aussi bien que ma belle soeur, d’origine vietnamienne qui elle, en prépare des tonnes dans son restaurant😊

N’ayant plus de sauce pour nems, je les ai servis avec une sauce aigre douce délicieuse.

Cette recette est succulente. Vous pouvez remplacer le poulet par du boeuf haché.

Pour un repas complet, j’ai préparé du riz cantonnais à ma façon, la recette est déjà postée dans ce site ICI .

RECETTE :

Ingrédients :

  • 400 g de viande de poulet haché finement (ou se servir d’un hachoir électrique)

  • une boîte de crabe

  • 80 à 90 g de vermicelles transparentes

  • 2 carottes râpées (grosse râpe)

  • un oignon haché finement

  • 40 g de champignons noirs séchés

  • 2 gousses d’ail dégermées et râpées

  • 3 c à s de sauce soja

  • 3 c à s de sauce nuoc-mâm

  • un oeuf

  • du poivre

  • du sel (goûter la farce avant d’en ajouter)

  • un paquet de galettes de riz

  • un peu de coriandre hachée (facultatif), j’en ai pas mis mais je les ai servis avec des feuilles de laitue et des feuilles de menthe qui se marient à merveille avec les nems.

Préparation :

Tremper les champignons noirs dans un bol rempli d’eau chaude jusqu’à ce qu’ils se réhydratent et gonflent (environ un quart d’heure).

Tremper les vermicelles transparents dans un bol d’eau froide, jusqu’à ce qu’elles ramollissent (environ une dizaine de minutes)

Laver, égoutter les champignons et les hacher finement.

20190305_131718.png

Egouttez les vermicelles transparents et les découper au ciseau.

Dans un grand saladier, réunir tous les ingrédients:  les champignons noirs hachés, les vermicelles transparents, les carottes râpées, le crabe égoutté, le poulet haché finement, l’oignon haché finement, l’ail râpé. Mélangez et assaisonner avec le poivre, la sauce soja et nuoc-mâm .

Goûter et ajouter du sel si besoin.

Remplir un grand saladier avec de l’eau chaude, pas bouillante. Tremper une galette de riz dans l’eau, la sortir et l’égouttez sur une serviette.

La saisir et la poser sur un plateau rond, elle se ramollit après le passage rapide dans l’eau.

20190305_131617.png

Disposer environ une cuillère à soupe bien pleine de farce en haut à quelques centimètres du bord.

20190305_131547.png

Replier un bord puis l’autre.

20190305_131524.png

 

Rouler la galette avec sa farce en gardant une forme de cigare. Ne pas trop serrer, sinon le nem risque d’éclater pendant la cuisson (friture).

20190305_131455.png

Les déposer au fur et à mesure dans un grand plat ou plateau sans les serrer, ils colleraient!

Faire frire les nems dans une grande sauteuse, dans une huile chaude. Laisser de l’espace entre les nems. Dans son restaurant, ma belle soeur, les cuit dans une friteuse.

L’huile doit être assez chaude, comme pour les frites. Les nems gonflent et dorent dans l’huile chaude. Les retourner et ne les sortir que lorsqu’ils sont bien croustillants.

On peut procéder comme pour les frites en les plongeant dans l’huile en deux fois. D’abord 5 minutes puis on les sort et on les replonge jusqu’à ce qu’ils soient joliment dorés et croustillants (la friteuse facilite cette tâche!).

Je préfère gérer la cuisson à la poêle, feu moyen, pour être sûre que la farce est bien cuite.

Les égoutter puis les déposer sur du papier absorbant.

Les servir couchés sur un lit de feuilles de laitue et feuilles de menthe.

Ils sont délicieux roulés avec une à deux feuilles de menthe dans une feuille de salade puis trempés dans une sauce pour nem.

N’ayant plus de sauce pour nems, je les ai servis avec de la sauce aigre douce.

Ces nems au poulet sont exquis! Avec du riz façon riz cantonnais, c’est un pur délice.

Régalez-vous!

Riz cantonnais à ma façon

rizcantonnais

Bonsoir,

ce midi, j’ai préparé ce délicieux riz aux légumes façon riz cantonnais pour accompagner mes nems au poulet et comme vous m’avez demandé la recette sur Instagram, je prends le temps de partager avec vous ma façon de faire, simple et rapide.

Le riz cantonnais est une succulente préparation issue de la cuisine chinoise, qui contient du porc, de la ciboule, du maïs en grain, carottes, petits pois etc et des oeufs cassés directement dans le wok et mélangés au riz pour enrober chaque grain!

Ma recette est sans porc et préparée à ma façon, lisez ma recette 🙂

RECETTE :

Ingrédients : *verre de contenance = 150 ml .

      • 2 verres* de riz basmati naturellement parfumé

      • un oignon haché

      • un filet d’huile de tournesol

      • du sel (si nécessaire)

      • du poivre

      • 3 c à s de sauce soja

      • une bonne poignée de petits pois surgelés

      • une carotte pelée et coupée en brunoise (petits dés)

      • 3 oeufs

      • une 1/2 c à c de bicarbonate alimentaire et un peu de sel pour assaisonner l’omelette (ma belle soeur vietnamienne l’assaisonne avec du glutamate)

      • du blanc de poulet

Préparation :

      1. Commencer par laver le riz puis le cuire avec les petits pois dans un autocuiseur vapeur « spécial riz » (deux verres d’eau pas trop pleins pour un verre de riz)

      2. Dans le wok, versez un filet d’huile, y faire revenir l’oignon ainsi que la carotte en brunoise. Remuer souvent. Les légumes doivent ramollir, l’oignon légèrement doré.

      3. Pendant ce temps, préparer l’omelette en mélangeant avec un petit fouet ou fourchette, les oeufs qu’on sale légèrement. Ajouter le bicarbonate alimentaire. Cuire l’omelette sur les deux faces. On obtient une omelette soufflée. La couper en petits dés ou lamelles. (C’est ma fille qui s’en est chargé! 🙂 )

      4. Quand les légumes ont bien sués, ajouter le riz et petits pois cuits.

      5. Assaisonner avec la sauce soja. Mélanger. Goûter et rectifier l’assaisonnement avec du sel si nécessaire.

      6. Ajouter les dés d’omelette ainsi que des dés de blancs de poulet. Mélanger et servez tant que c’est chaud.

Régalez-vous!

Blanquette de dinde à ma façon

Capturelauriier

Bonjour,

pour ce midi j’ai préparé une délicieuse blanquette de dinde à ma façon, et elle a fait l’unanimité, elle a été apprécié par toute la tablée!

Dans ce site, j’ai déjà partagé avec vous des recettes de blanquettes, principalement au poulet. Je dis « des recettes » car selon qu’on est pressé ou pas, je la prépare de deux manières, soit en utilisant des blancs de volaille et je la prépare en mode express, soit je la prépare avec des cuisses de poulet ou du veau et là ça prend un peu plus de temps, j’y ajoute du blanc de poireau et un oignon piqué de clous de girofle.

Ici, j’ai utilisé des blancs de dinde et j’ai bien doré ma viande et l’oignon au début, ce qui a donné une jolie couleur à cette blanquette je trouve et surtout beaucoup de goût! Pour avoir une blanquette bien onctueuse, épaisse, j’ai mis de la farine au tout début, sur la viande bien colorée avant d’ajouter du liquide pour déglacer le tout.

J’ai servi cette savoureuse blanquette avec deux féculents qui se marient très bien, niveau goût avec la blanquette: des pâtes pour changer du riz et des pommes de terre. J’aurais pu l’accompagner de légumes verts comme les brocolis et des pommes de terre ou encore des tagliatelles.

ppoooo

Je vous mets ici la recette du jour: blanquette de dinde à ma façon.

RECETTE :

Ingrédients :

  • 600 g de blanc de dinde (escalopes épaisses)

  • 1 blanc de poireau

  • 1 oignon

  • 2 clous de girofle

  • du sel et du poivre du moulin

  • 2 c à s de farine

  • 1 bonne c à s de beurre

  • un peu d’huile d’olive

  • 2 carottes

  • une boîte de champignons de Paris (le mieux étant d’utiliser des champignons frais)

  • 2 petites gousses d’ail

  • un petit bouquet de thym et laurier (ou bien du thym séché et une feuille de laurier)

  • 3 c à s de vinaigre blanc (ou le jus d’un demi citron de petit calibre)

  • 5 bonnes c à s de crème fraîche épaisse

Préparation :

Découper la viande en gros morceaux.

Hacher l’oignon (dans la blanquette de veau je laisse l’oignon entier et j’y pique deux clous de girofle).

Peler  et découper deux carottes en rondelles pas trop fines.

Laver soigneusement le poireau, le couper en deux ou trois morceaux et le ficeler. Réserver.

Dans une sauteuse, faire fondre le beurre, ajouter l’huile et y faire revenir les morceaux de dinde à feu vif, jusqu’à coloration.

Ajouter l’oignon, poursuivre la coloration de la viande et de l’oignon. Il s’agit de les colorer sans les brûler donc ne pas s’éloigner de la sauteuse et retourner souvent la viande avec une cuillère en bois.

Saupoudrer de farine la viande, mélanger et déglacer avec un grand verre d’eau. Décoller les sucs collés au fond de la sauteuse.

Ajouter l’ail râpé, le poireau, les champignons de Paris égouttés, les rondelles de carotte ainsi que le petit bouquet de thym et laurier.

Saler et poivrer.

Ajouter de l’eau en veillant à bien couvrir la viande et les légumes.  Ajouter le vinaigre. Laisser cuire à couvert.

Lorsque les carottes et le poireau sont cuits, ajouter la crème fraîche. Mélanger délicatement et laisser mijoter quelques minutes et la blanquette est prête. La sauce doit être bien onctueuse.

Ne pas hésiter à goûter la sauce pour rectifier si nécessaire l’assaisonnement en sel et poivre.

Régalez-vous!

Boulettes de kefta à la marocaine et riz

boulleeee

Bonjour,

Voici une autre façon d’accommoder le fameux tajine de boulettes de viande (kefta), en servant les boulettes de viande à la sauce tomates avec du riz et on obtient un plat vraiment savoureux!

Habituellement, le tajine de boulettes de kefta auquel on rajoute des oeufs est mangé avec du pain et dans le plat. Ici j’ai fait une variante de ce plat en incorporant dans ma sauce des dés de poivrons rouges.

RECETTE :

Ingrédients :

Pour les boulettes de viande (kefta) :

  • 800 g de viande de boeuf hachée

  • 1 c à s de persil haché

  • 1 c à s de coriandre hachée

  • du sel

  • du poivre

  • 2 c à c de cumin en poudre

  • 2 c à c de paprika

  • 1/2 c à c de gingembre en poudre

Pour la sauce tomates :

  • une boîte de tomates concassée finement

  • 1 c à s de concentré de tomates

  • du sel et du poivre

  • une pincée de piment fort

  • 1 poivron rouge découpé en dés

  • 1 à 2 gousses d’ail râpées

  • 1 c à c de cumin

  • 1 c à c de paprika

  • 1/2 c à c de gingembre

  • un filet d’huile d’olive

  • de la coriandre hachée

rizboull

Préparation :

Assaisonner la viande avec les épices citées et le persil.

Mélanger intimement les ingrédients et former de grosses boulettes.

Dans une sauteuse, verser un petit filet d’huile d’olive, y faire revenir l’oignon haché quelques minutes.

Ensuite ajouter les dés de poivron rouge.

Remuer souvent et dès que les légumes sont légèrement dorés, ajouter la boîte de tomates, le concentré de tomates, l’ail râpé, une c à s de coriandre hachée, les épices puis de l’eau (remplir deux  fois environ la boîte de tomates vide d’eau).

Laisser la sauce cuire à feu doux et à couvert.

Pendant ce temps…

Verser un peu d’huile dans une grande poêle et la laisser dorer à feu vif, sans la cuire. Cette opération doit être menée rapidement, juste le temps que la viande colore sur toutes les faces.

Je secoue ma poêle pour retourner les boulettes et je les fais flamber, ce qui leur donne un goût de grillades. En secouant la poêle, on retourne les boulettes et l’huile au contact de la flamme fait flamber la viande. Ce procédé qui demande tout de même une certaine dextérité et maîtrise a la particularité de donner un goût exquis à la viande et un parfum de grillades des plus alléchants. Ceci dit, vous pouvez faire comme vous le sentez pourvu que la viande soit légèrement grillée sans arriver à une totale cuisson.

Ajouter les boulettes de viande dans la sauce tomates et terminer la cuisson à feu doux et en couvrant la sauteuse.

Quand la sauce tomates est réduite, onctueuse, on stoppe la cuisson.

Parsemer de coriandre hachée, fraîche si possible (moi je congèle toujours ma coriandre mais fraîche elle est encore meilleure!)

Servir les boulettes de viande (kefta) avec du riz (ici riz basmati) et …

Régalez-vous!

Pommes de terre grenaille

pommes de terre

Bonsoir,

qui aime les pommes de terre grenailles, sautées à la poêle? Ces petites pommes de terre sont vraiment délicieuses et font un bel accompagnement d’une pièce de viande grillée ou un poulet rôti par exemple. Moi j’aime les manger encore chaudes, accompagnées de moutarde tout simplement.

Voici ma façon de les préparer.

RECETTE :

Ingrédients :

  • un kilo de pommes de terre grenaille (qu’on ne pèle pas!)

  • du sel

  • du poivre (je mets du poivre du moulin!)

  • une feuille de laurier

  • du thym séché ou frais si vous avez

  • un filet d’huile d’olive

  • 3 à 4 petites gousses d’ail en chemise (garder la peau)

Préparation :

Laver soigneusement les pommes de terre grenaille. Ne pas les peler.

Les précuire dans de l’eau salée (eau additionnée de gros sel).

Quand elles sont presque cuites mais pas totalement, les égoutter.

Dans une sauteuse profonde, verser un petit filet d’huile d’olive, en fonction de la quantité de pommes de terre grenaille.

Faire revenir les pommes de terre dans l’huile, ajouter les gousses d’ail en chemise, écrasée légèrement (on peut se servir d’un verre pour les écraser).

Saler et poivrer. Mélanger avec une cuillère en bois.

Ajouter la feuille de laurier ainsi que le thym.

Remuer souvent en retournant les pommes de terre à l’aide d’une cuillère en bois ou bien en secouant la sauteuse et en les faisant sauter de manière à les retourner. Gérer la puissance du feu, de façon à les dorer sans les brûler. Le feu ne doit pas être fort, il s’agit de finir de les cuire. Penser à couvrir à chaque fois pour accélérer la cuisson mais ne pas oublier de remuer souvent!

Goûter et rectifier l’assaisonnement si nécessaire.

Les pommes de terre grenaille ainsi que les gousses d’ail doivent être bien cuites, fondantes.

carrro

J’ai servi mes pommes de terre grenaille avec de la viande de boeuf cuite sur le grill et des légumes cuits dans une sauteuse à l’étouffée.

Régalez-vous!