Mkhamer extra moelleux aux oignons et tomates

Bonjour,

voici une délicieuse recette de galettes feuilletées appelées « mkhamer » (prononcez le « kh » comme on prononce la jota « j » espagnole ! Ces mkhamer sont vraiment savoureux farcis avec une délicieuse compotée d’oignons, de tomates, coriandre et persil. J’ai choisi cette farce là mais on peut y ajouter des poivrons si on veut mais ainsi c’est une autre façon de les garnir, toute simple et très goûteuse.

Ce sont des galettes réalisées avec une pâte levée, d’où le nom de « mkhamer ». Elles sont façonnées comme les fameux « mlawoui », crêpes feuilletées enroulées en forme d’escargot. Leur texture est moelleuse comme les petits pains « batbouts », voire encore plus moelleux.

A chaque fois que j’en fais, c’est la fête à la maison, j’entends des « huuumm ça sent bon!!! » et parfois on m’en chipe alors que je n’ai pas fini toute la cuisson. Certes c’est un peu long à faire mais ça vaut le coup, tellement c’est délicieux. A la maison, je les sers toujours accompagnés d’un bon verre de thé à la menthe!

RECETTE

Commencer par préparer la farce pour qu’elle ait le temps de refroidir.

Ingrédients pour réaliser la farce aux oignons et tomates:

Je n’ai pesé aucun ingrédient pour cette farce car je fais à l’oeil, en fonction des boules de pâte que j’ai!

  • des oignons hachés

  • une petite boîte de concentré de tomates de 70 g

  • du persil et de la coriandre hachés

  • du sel et du poivre

  • un peu de piment fort

  • 1 c à c de cumin en poudre

  • 1 c à c de paprikas

  • un filet d’huile d’olive

  • un morceau de sucre

Préparation de la farce:

Dans une sauteuse, verser de l’huile d’olive et y faire revenir des oignons hachés très finement, jusqu’à ce qu’ils deviennent translucides puis légèrement dorés.

Ajouter alors le concentré de tomates, les herbes hachées, les épices et le morceau de sucre. Couvrir d’eau et laisser cuire jusqu’à ce que la compotée d’oignons aux tomates réduise, qu’il n’y ait plus d’eau. La farce ne doit pas être liquide. Laisser refroidir.

Après avoir préparé la farce, on s’occupe de la pâte levée qui va nous servir à réaliser nos mkhamers farcis.

Ingrédients pour réaliser les galettes feuilletées ou mkhamer:

  • 500 g de farine

  • 500 g de semoule extra fine

  • de la levure fraîche ou bien 2 sachets de levure sèche (j’utilise de la »briochin »)

  • 1 sachet de levure chimique

  • environ 2 c à c de sel (ne pas hésiter à goûter la pâte et rectifier au besoin)

  • 1 c à s de beurre

  • 1 c à s de sucre en poudre

  • de l’eau tiède

Pour le façonnage:

  • un petit bol avec de l’huile pour étaler la pâte

  • un petit bol avec du beurre ramolli

  • un petit ramequin avec de la semoule extra fine (moi je la mets dans un flacon avec saupoudreuse, c’est pratique je trouve!)

Préparation:

Commencer par mettre  la levure dans un petit bol , couvrir avec de l’eau tiède pour faire dissoudre la levure si elle est sèche.  

Pendant ce temps dans un grand saladier mélanger la semoule et la farine ainsi que le sel, le sucre et le beurre mou.

Commencer à verser petit à petit de l’eau tiède tout en mélangeant avec une main jusqu’à obtenir une boule de pâte.

La sortir du bol et la poser sur le plan de travail et commencer à la pétrir!Le pétrissage doit être bien mené si on veut un bon résultat!

Il faut travailler la pâte en se servant de la paume de ses mains pour étirer et ramener la pâte vers soi. Ajouter progressivement de l’eau tiède et pour bien l’incorporer à la pâte, on se sert de ses poings! 

Il s’agit de bien pétrir la pâte de manière soutenue, énergique avec tantôt les poings tantôt les paumes de la main et toujours en ajoutant peu à peu de l’eau tiède jusqu’à obtenir une belle pâte souple, voire très souple, lisse et molle au toucher mais pas collante! Il faut compter environ 15 min de pétrissage pour un bon résultat ( et comme je le dis toujours: gardez en tête que c’est bon pour la santé de faire un peu d’effort! C’est une bonne séance de sport :))

Poser la boule de pâte dans un grand récipient, la huiler légèrement sur le dessus pour pas qu’elle forme une croûte; la couvrir d’un film plastique et d’un linge. La laisser pousser!

Pendant ce temps, préparer vos petits bols avec les ingrédients qui vous serviront à former vos mkhamer en forme d’escargot.

Quand la pâte a bien levé, la dégazer et former 8 à 9 grosses boules de pâtes qu’on pose dans un grand plateau huilé. Huiler les boules. Laisser reposer quelques minutes pour vous faciliter la tâche; les boules s’aplatiront plus facilement.

Prendre alors la première boule posée dans le plateau, et commencer à l’aplatir en l’étirant en long (il suffit de donner la forme d’un boudin à la boule).

L’étaler sur un plan de travail huilé en lui donnant la forme d’un long rectangle. Pour étaler, on se sert uniquement d’huile.

Badigeonner le rectangle de pâte (de la forme d’un large ruban!) d’un peu de farce (n’en mettez pas beaucoup!)  Puis rabattre le côté supérieur vers le milieu, le badigeonner d’un peu de beurre mou et le saupoudrer de semoule.

Ensuite rabattre le côté inférieur dessus, beurrer légèrement et saupoudrer de semoule et commencer à rouler la pâte à partir d’un bord. Puis mettre le boudin en forme d’escargot debout et appuyer dessus pour le faire tenir.  Le poser sur le plateau huilé et  faire pareil pour toutes les boules! Ne pas oublier de protéger les boules  de pâte réalisées en les huilant sur le dessus pour pas qu’elles croûtent!

Une fois ce travail réalisé, on peut passer à la cuisson. 

Chauffer une poêle lourde, moi j’utilise un plat en fonte du nom de »farrah ». L’asperger d’un peu d’huile et  y poser la première galette mkhamer étalée, pas trop finement et pas trop épaisse! Le feu doit être moyen, pas trop chaud car elles doivent cuire! Pour une cuisson parfaite on retourne les mkhamer environ toutes les dix secondes avec une spatule ou avec les doigts pour les habituées téméraires! De temps en temps asperger les galettes farcis pour une belle coloration.

Poursuivre ainsi jusqu’à faire cuire tous les mkhamers.

Pendant qu’une galette farcie est en train de cuire, on s’applique à en former une autre toujours en huilant le plan de travail pour pouvoir les étaler et les étirer facilement. On se sert du beurre mou et de la semoule que pour le feuilletage!

Une fois le mkhamer bien doré, on le sort et le dépose dans une grande assiette.

Cette recette est plus compliquée à expliquer qu’à réaliser!

Régalez-vous!

Publicités

Lentilles à la marocaine

Bonjour,

le temps s’est rafraîchi ces derniers jours, et avec ce changement de saison, nous recherchons presque instinctivement un plat chaud et réconfortant et aujourd’hui c’est de lentilles dont j’avais envie. Je les ai préparés à la marocaine, et il est plaisant d’humer le parfum des épices lors de la cuisson de ce plat et notamment le parfum du cumin, une épice qui se marie à merveille avec les lentilles.

J’aime les manger nature et pour un plat complet, il n’est pas rare que je les accompagne de poissons frits. De même qu’on peut y ajouter des légumes comme des carottes découpées en rondelles ou bien des gros dés de potiron. Il est également possible d’introduire de la viande dans ce plat et même de la viande séchée qu’on trouve facilement dans les foyers marocains, au Maroc. L’hiver, les lentilles peuvent être préparées avec une viande séchée qu’on appelle « guedid », il s’agit de lambeaux de viandes de mouton, souvent du mouton de la grande fête « el aïd kébir », qu’on assaisonne avec des épices qui vont la conserver et qu’on sèche sur des fils plusieurs jours, au soleil. Mes parents en préparaient pour agrémenter certains plats l’hiver, comme les haricots blancs « loubias » ou les lentilles et même le couscous… J’ai des souvenirs de cette viande boucanée très goûteuse et je n’en ai jamais fait faute de place… du coup c’est une recette tombée dans les oubliettes dans ma famille … mais je rêve d’en préparer de mes mains un jour…

Revenons à nos moutons, sans aucun jeu de mots hein? :)) avec ma recette des lentilles facile et relativement rapide à faire.

RECETTE:

Ingrédients:

  • 250 g de lentilles vertes

  • un oignon haché

  • environ 4 c à c d’huile d’olive

  • 4 gousses d’ail hachées (passées au presse-ail)

  • 1 c à c de curcuma en poudre

  • du sel et du poivre

  • une pincée ou deux de piment fort selon les goûts (facultatif)

  • 1 c à c bombée de cumin en poudre

  • 1 c à s bombée de concentré de tomates

  • 1 tomate émondée et coupée en petits dés

  • de la coriandre et persil frais

PREPARATION:

Trier les lentilles pour enlever éventuellement les quelques petits cailloux qui pourraient s’y trouver (il arrive qu’on en trouve!) , les mettre dans une casserole et couvrir d’eau. Laisser bouillir quelques minutes, puis les égoutter.

Placer les lentilles égouttées dans une marmite, y ajouter l’oignon finement haché, l’ai haché, la tomate, le concentré de tomates et toutes les épices ainsi que l’huile d’olive. Couvrir d’eau et laisser cuire à couvert, feu moyen. Remuer de temps à autre et vérifier s’il ne manque pas d’eau.

Vers la fin de la cuisson, ajouter les herbes fraîches, mélanger et goûter pour vérifier l’assaisonnement.

Servir ce plat chaud et régalez-vous!

Pain complet maison

Bonjour,

c’est avec plaisir que j’ajoute dans ce blog qui est aussi mon carnet de recettes, une recette de pain complet avec cette saveur particulière que j’aime beaucoup. Riche en fibres, et présentant de nombreux bienfaits pour notre santé, ce pain a tout pour plaire.

En principe quand je le prépare, je ne pèse rien, je fais à l’oeil mais ici je vous donne les mesures que j’ai utilisées.

RECETTE:

Ingrédients: *bol= 45cl

  • 2 bols*de farine complète

  • 1 bol de farine t55

  • 2 c à s de levure boulangère fraîche

  • du sel

  • 3 c à s d’huile d’olive

  • de l’eau tiède

  • prévoir un peu de farine complète pour saupoudrer le plan de travail et pour étaler les pains. (on peut aussi tamiser une partie de la farine complète pour avoir une sorte de semoule)

Préparation:

Sur le plan de travail, déposer les deux farines et faire un puits dans lequel on met la levure émiettée, l’huile d’olive et le sel sur le côté loin de la levure. 
Commencer à pétrir d’une main, en ajoutant peu à peu de l’eau tiède puis avec les deux mains former une boule de pâte.  Etirer la pâte avec la paume de ses mains et ne pas hésiter à se servir de ses poings pour un bon pétrissage, efficace. 
Il faut arroser la pâte d’eau au fur et mesure et à chaque fois qu’on rajoute de l’eau, on pétrit avec ses poings pour la faire pénétrer dans la pâte.
Continuer ainsi jusqu’à assouplir au maximum la pâte qui doit être au final très souple et collante aux doigts. Il faut compter une bonne dizaine de minutes de pétrissage énergique et soutenu.
Ne pas s’inquiéter si la pâte est un peu collante car après la première levée, on arrive à bien la manipuler en la roulant dans de la farine complète!

Je mouille le dessus de la boule de pâte avec un peu d’eau et la couvre avec du film étirable qui ne touche pas la pâte plus un linge chaud et c’est parti  pour la première levée!

Une fois la pâte bien levée, la dégazer et former 2 boules de pâte qu’on roule dans la farine complète. Attendre quelques minutes, le temps à la pâte de s’assouplir et les aplatir pour former deux grands pains ronds ni trop fins ni trop épais. 

Déposer les pains formés si possible directement sur la tôle qui va aller au four sinon les poser sur un linge prévu à cet effet, saupoudré de farine complète, les couvrir d’un linge et laisser lever une deuxième fois…

Quand les pains ont suffisamment levé, on les pique avec une fourchette au milieu et 4 quatre fois sur les côtés et hop! direction le four. Les cuire dans un four préchauffé à température maximale.

Surveiller la cuisson. Au début j’allume mon four position chaleur haut et bas puis je finis avec chaleur tournante en retournant les pains une fois pour qu’ils soient bien dorés de partout.

Quand les pains sont cuits, dès la sortie du four, les envelopper dans un linge et les mettre debout si possible.

A la sortie du four, les pains sont durs au toucher et ils se ramollissent très vite dès qu’ils commencent à refroidir!

Ce pain est vraiment excellent et parfait pour accompagner un bon tajine ou bien pour le petit déjeuner en tartine avec votre confiture préférée.

Régalez-vous!

Tajine de poulet aux oignons et raisins secs

Bonjour,

aujourd’hui, je partage avec vous un délicieux tajine sucré salé, un plat très apprécié au Maroc.

Ce tajine est connu dans tout le Maghreb. Personnellement, je ne le réalise pas souvent bien qu’il soit exquis car je préfère les tajines aux légumes.

Je vous donne ma recette familiale, ici réalisée avec comme viande du poulet, que je choisis pour son temps de cuisson rapide mais on peut aussi utiliser du lapin,  de l’agneau ou du veau.

RECETTE:

Ingrédients:

  • 1 petit poulet entier

  • 1 oignon émincé

  • 2 gousses d’ail hachées (au presse-ail)

  • 1 petit bouquet de coriandre ficelé (facultatif)

  • 1 c à c environ de sel

  • 1/2 c à c de poivre

  • 1 c à c de gingembre moulu

  • 1 c à c bombée de curcuma en poudre

  • quelques pistils de safran (si on en a sous la main)

  • 1/2  petit verre d’huile de tournesol et huile d’olive

  • 1 bâton de cannelle

  • 1/2 c à c de cannelle en poudre

Garniture:

  • 6 à 7 oignons moyens coupés en rondelles

  • 150 g de raisins secs (on les trempe dans un bol d’eau dès le début de la recette)

  • un peu de cannelle en poudre

  • 2 c à c de sucre en poudre (parfois je mets plutôt du miel bien plus sain mais le sucre aide à confire les oignons et raisins!)

PREPARATION:

( Cette recette a été préparée dans un tajine en poterie mais on peut utiliser un faitout ou même une cocotte minute)

Dans le plat du tajine, verser l’huile, y déposer le poulet lavé, ajouter toutes les épices sauf le bâton de cannelle. Retourner le poulet souvent jusqu’à ce qu’il soit bien enrobé avec toutes les épices.  Laisser colorer de toutes parts en le retournant de temps en temps puis ajouter l’oignon émincé, l’ail, le petit bouquet de coriandre fraîche et le bâton de cannelle .  Déglacer avec un grand verre d’eau.

Ajouter sur le poulet la garniture: les oignons en rondelles, les raisins secs rincés et égouttés. Ensuite avec une cuillère à soupe, arroser l’ensemble avec la sauce.

Pour terminer saupoudrer de cannelle et de sucre les oignons et raisins secs.

 Couvrir avec le couvercle en cône et laisser cuire à feu doux.

Ce tajine est vraiment succulent et en cuisant, il embaume toute la cuisine avec les bonnes odeurs d’épices, notamment la cannelle, ce qui met en appétit!

Le tajine est prêt lorsque le poulet est cuit et les oignons et raisins  confits.

Régalez-vous!

Tajine aux légumes

Bonsoir,

je trouve enfin un petit moment pour vous poster ma recette de ce délicieux tajine, cuit dans le plat du même nom. C’est un plat qui a donc mijoté à feu doux; la cuisson lente à l’étouffée donne une saveur incomparable aux aliments. Quand j’ai le temps, c’est le mode de cuisson que je préfère et les jours où je dispose de moins de temps devant moi, j’utilise ma cocotte minute. Certes le tajine bien que cuit dans une cocotte minute ou bien un faitout reste succulent mais, cuit à l’étouffée, dans un vrai tajine en poterie, il est bien meilleur au niveau du goût.

Je rappelle que les épices utilisées sont les mêmes pour la plupart des tajines. Mais chaque famille a sa façon de faire, voici ma RECETTE:

Ingrédients:

  • 3 cuisses de poulet coupées chacune en  deux

  • 1 oignon haché finement

  • 3 gousses d’ail écrasées dans le presse-ail

  • 3 c à s d’huile d’olive + 2 c à s d’huile de tournesol

  • un peu de coriandre et de persil frais hachés

  • du sel et du poivre

  • 1/2 c à c de gingembre en poudre

  • 1 c à c de curcuma en poudre

  • une pincée de cumin en poudre

  • des légumes: chou fleurs, pommes de terre qui ne se défont pas à la cuisson, carottes en rondelles,

  • une tomate pelée, épépinée et coupée en petits dés

  • des olives

Préparation:

(On peut bien évidemment préparer ce tajine dans une cocotte ou un faitout, mais si vous avez l’occasion de le tester dans un vrai tajine en poterie, n’oubliez pas de placer sous ce dernier un diffuseur de chaleur ou bien une tôle spéciale pour tajine, pour le protéger des flammes de la gazinière.

Dans le fond du tajine, verser l’huile et y déposer les morceaux de poulet. Ajouter toutes les épices.  Retourner les morceaux de viande de façon à bien les imprégner avec ces épices.

Lancer la cuisson et faire revenir la viande en la retournant de temps en temps pendant quelques minutes jusqu’à légère coloration puis ajouter l’oignon et l’ail. Couvrir avec le couvercle en forme de cône.

Pendant ce temps, peler deux carottes, les laver et les couper en rondelles. Peler quatre ou cinq petites pommes de terre, les laver et les couper en quartiers. Couper quelques petits bouquets de chou fleurs. Dans un récipient, mettre tous les légumes lavés et coupés et les assaisonner avec un peu de sel, du poivre, du curcuma et y ajouter les herbes fraîches hachées. Mélanger.

Ajouter tous ces légumes sur la viande en les disposant de façon harmonieuse puis sur le dessus déposer les dés de tomate. Ajouter un grand verre d’eau et laisser cuire tranquillement le tajine, à feu doux.

J’ai préparé à part quelques olives vertes, que j’ai ébouillantées dans une petite casserole d’eau pour les dessaler. Pour avoir de belles olives brillantes, ajouter 1/2 c à c d’huile.

Quand le tajine est cuit (il suffit de planter la lame d’un couteau dans la viande et les légumes pour vérifier la cuisson!), ajouter les olives égouttées et servir le tajine chaud.

J’ai accompagné ce tajine de salades à la marocaine: tomates et oignon rouge et caviar d’aubergine appelé « zaalouk », qui est un mélange d’aubergines et de tomates réduites en purée.

J’ai également préparé ce jour-là un délicieux pain complet à la marocaine.

Si vous testez mon tajine, j’espère qu’il vous plaira!

Régalez-vous!

Haricots blancs à la marocaine

Bonjour,

voici une délicieuse recette de la cuisine marocaine, les haricots blancs ou « loubias » en sauce tomates que je rajoute dans ce nouveau blog.

C’est un plat classique, populaire, au même titre que les lentilles qu’on prépare surtout l’hiver. On peut varier ce plat, selon ses envies, en y ajoutant des légumes, soit des carottes qu’on coupe en rondelles, soit des morceaux de potiron ou même des pois chiche! Certains y ajoutent de la viande ou  viande séchée (« guédid ») mais moi je les préfère ainsi juste à la sauce tomate. On peut également les accompagner de poissons frits ou merguez servis à part…

RECETTE:

*Cette recette est une recette familiale qui donne une grande quantité, mais il faut savoir qu’on peut tout à fait congeler une partie dans des boîtes ou sacs de congélation étanches sinon diviser la recette par deux et ajuster les ingrédients en fonction de la quantité désirée.

Ingrédients:

  • 1 kg de haricots blancs qu’on fait tremper dans de l’eau toute une nuit

  • 1 gros oignon haché

  • 6 gousses d’ail passées au presse-ail

  • 6 c à s d’huile d’olive

  • du persil et coriandre fraîche

  • 1 c à c de gingembre en poudre

  • 1/2 c à c de poivre

  • 2 c à c de cumin en poudre

  • 2 c à c de paprikas

  • 1 c à c de curcuma en poudre

  • 2 c à s de concentré de tomates

  • 1 petite boîte de tomates en dés

  • une grande carafe d’eau et demi (couvrir les haricots d’eau)

  • du sel (qu’on rajoutera une fois les haricots blancs cuits!)

*ici, j’ai rajouté des pois chiche en boîte quelques minutes avant la fin de la cuisson.

Préparation:

Je me suis servie de ma cocotte minute pour ne pas avoir à surveiller la cuisson et surtout pour un gain de temps appréciable.

Dans une cocotte, mettre les haricots blancs trempés de la veille, égouttés.

Et ajouter tous les autres ingrédients dans l’ordre cité ci-dessus. Mélanger.

Couvrir d’eau. Fermer la cocotte minute et mettre à cuire à feu vif. Dès que la soupape chuchote, baisser le feu et compter 25 à 30 minutes à feu doux pour avoir des haricots blancs fondants.

Ne pas oublier de saler une fois qu’ils sont cuits et rectifier l’assaisonnement si besoin en goûtant.

On peut si on veut relever ce plat de piment fort (moi avec les enfants je ne peux pas mais dans mon assiette, je rajoute, selon l’envie, un petit piment fort).

Régalez-vous!

Tajine tfaya aux amandes et oeufs

BONSOIR,

C’est avec plaisir que je partage avec vous une autre recette de la cuisine marocaine, la cuisine de mes racines, ce tajine est absolument succulent; on veillera à choisir une viande de qualité, puisqu’il s’agit d’un plat de viande.

Ce plat, originaire de la ville de Fès au Maroc est un plat qu’on réalise pour les grandes occasions, il est délicieux!!! 

La viande doit être bien cuite, fondante mais garder une bonne tenue et la sauce aux oignons réduite pour être onctueuse! 

RECETTE:

Ingrédients:

– 5 morceaux de viande de veau ( on peut choisir le jarret de veau ou bien une autre viande comme l’épaule d’agneau)

-2 oignons moyens hachés finement ou bien même râpés (moi je les préfère hachés)

-2 gousses d’ail écrasées au presse-ail 

– un petit bouquet de coriandre ficelée (qu’on enlève au moment de servir)

– un peu de sel (environ 1 c à café rase) tenir compte du fait qu’on va réduire la sauce et il ne faut pas que cela soit trop salé au final!)

– 1/2 c à c de poivre blanc

-1 c à c de curcuma ( avant je ne cuisinais qu’avec le colorant jaune alimentaire mais je ne l’utilise plus, je préfère désormais le curcuma, bien plus sain!)

-1 c à c de gingembre

-quelques pistils de safran (c’est une épice onéreuse, si on en a pas, on peut faire sans!)

– 1 c à c de smen ( beurre rance mais c’est facultatif, moi j’en ai mis)

-un peu d’huile de tournesol et un morceau de beurre (moi je fais à l’oeil mais on va dire environ 1/4 de verre d’huile et 50 g de beurre) comme on peut ne mettre qu’un demi verre* à eau d’huile) (*verre de contenance 150 ml) on peut mesurer avec un petit verre à thé aussi!

-une cuillère à soupe de coriandre qu’on ajoute vers la fin de la cuisson

-4 oeufs

– deux petites poignées d’amandes qu’on va émonder et frire dans un peu d’huile pour les griller.

PREPARATION:

Dans une cocotte, mettre la viande, le sel, le poivre, gingembre et curcuma , l’huile et le beurre et mélanger pour que les morceaux soient bien imbibés des épices. Ajouter l’oignon, l’ail et  faire revenir la viande quelques instants. Moi je mets les pistils de safran sur le couvercle pour les chauffer.

Ensuite, ajouter le bouquet de coriandre ficelé, les pistils de safran rapidement frottés entre les paumes de la main et la petite cuillère de smen et de l’eau à hauteur de la viande. 

Il faut cuire la viande jusqu’à ce qu’elle soit bien tendre, fondante, qu’elle se détache facilement de l’os mais qu’elle se tienne!

Vers la fin de la cuisson, on ajoute la cuillère de coriandre hachée et on laisse réduire la sauce jusqu’à obtenir une belle sauce onctueuse! Si la viande est cuite et que la sauce n’est pas suffisamment réduite, on retire délicatement les morceaux de viande qu’on réserve  puis on réduit la sauce et à la fin on remet la viande pour la chauffer.

Pendant la cuisson de la viande, on fait cuire les oeufs à la coque et on prépare les amandes! On les ébouillante pour les émonder puis on les fait dorer dans un peu d’huile puis les poser sur du papier absorbant pour enlever le surplus d’huile et réserver.

Dans un grand plat déposer les morceaux de viande, les arroser de sauce au-dessus et autour et décorer  avec les amandes et les oeufs coupés en deux!!!  

Régalez-vous!!!

Tajine aux haricots verts et pommes de terre

 Bonsoir,

voici la recette d’un délicieux tajine au poulet et aux légumes. On peut remplacer la pomme de terre par de jeunes courgettes, comme on peut ne pas mettre les olives.

RECETTE

Ingrédients:

  • 3 grosses cuisses de poulet que j’ai découpées en 2 chacune (mais on peut choisir une autre viande que le poulet, comme par exemple le veau…)

  • 1 oignon haché

  • 4 gousses d’ail hachées (au presse-ail)

  • 1/2 verre à thé d’un mélange d’huile de tournesol et huile d’olive

  • du sel

  • 1/2 c à c de poivre

  • 1 c à c rase de gingembre en poudre

  • une petite pincée de cumin (uniquement si on choisit le poulet comme viande!)

  • 1 c à c  de curcuma en poudre (non rase)

  • un peu de persil et de coriandre hachés (environ une c à s de chaque)

  • une tomate pelée, épépinée et hachée en petits dés

  • des haricots verts et quelques petites pommes de terre à chair ferme qui ne se défont pas à la cuisson)

  • des olives (rouges ou vertes). J’ai choisi les vertes, les seules qu’aiment le plus mes enfants: les dessaler en les mettant à bouillir quelques minutes dans de l’eau , les égoutter et décorer le plat avec! On peut réaliser ce tajine sans les olives.

Une cuisson dans une marmite à fond épais mais on peut aussi le cuire dans le plat en poterie nommé tajine.

PREPARATION:

Commencer par faire revenir la viande dans l’huile, en ajoutant l’oignon, l’ail, le sel et le  poivre.

Ajouter la tomate. Faire revenir quelques minutes puis rajouter le curcuma, la pincée de cumin et le gingembre. Remuer à l’aide d’une cuillère en bois.

Pendant qu’on fait revenir la viande dans les épices, on met à bouillir une dizaine de minutes les haricots verts dans de l’eau salée.

Ajouter de l’eau à hauteur de la viande et dès le début de l’ébullition, incorporer les haricots verts égouttés.

Parsemer d’herbes fraîches et laisser cuire. Quand les haricots sont presque cuits, on ajoute quelques petites pommes de terre coupées en deux. Laisser cuire et réduire la sauce pour qu’elle soit onctueuse.

Servir ce plat chaud, en dressant la viande au centre du plat, les légumes au-dessus et la sauce tout autour. Décorer d’olives de son choix (rouges ou vertes).

On Maroc, on sert traditionnellement les tajines dans un grand plat de service unique mais, on peut le servir aussi dans des assiettes individuelles, à la manière occidentale, ce que me réclament toujours mes enfants!

Régalez-vous!

Kefta grillée

Bonjour,

il est temps pour moi de mettre une recette de kefta grillée dans ce blog; la recette est tellement facile, vu qu’il s’agit de grillades que je n’ai jamais pensé publier une telle recette mais vu que certaines personnes me l’ont demandée sur Instagram, je partage alors avec vous ma recette de kefta.

Ce sont des grillades  très très appréciées au Maroc! Et bien entendu préparé là-bas c’est bien meilleur. Elles sont préparés devant les boucheries, à l’extérieur, les gens choisissent la viande de leur choix et elle est de suite confiée à celui qui va l’assaisonner et griller sur des braises, avec le charbon de bois… Les grillades, ainsi préparées sont délicieuses et ça sent si bon qu’on ne peut y résister!

Le thé à la menthe accompagne à merveille ce plat! Un bon pain, des salades fraîches variées et on se régale!!!

Voici ma RECETTE, (pour une grande assiette!)

Ingrédients:

  • 1 kilo de kefta (viande hachée) de boeuf ou de mouton (ici du boeuf!)

  • de l’huile juste pour mélanger le tout

  • 1 oignon râpé ou bien haché finement

  • du persil et de la coriandre fraîche, les deux hachés finement (j’aime mettre plus de coriandre que de persil!)

  • du sel

  • du poivre

  • une PETITE pincée de piment fort pilé

  • 2 c à c bien pleines de paprikas

  • 1 bonne c à c de cumin bien parfumé

  • 2 tiges de menthe fraîche (on ne prend que les feuilles qu’on hache finement) mais c’est facultatif! Moi j’aime en mettre de temps en temps, ça donne un bon goût et parfum!

Mélanger avec les mains la viande et l’assaisonnement et former des boudins comme sur la photo.

Les cuire de préférence sur un barbecue au charbon, sinon en hiver sur un barbecue électrique!

Dès que la viande est grillée de toute part, la sortir rapidement pour ne pas qu’elle se dessèche! Les keftas doivent être cuites rapidement et moelleuses!

J’aime griller des tomates et oignon en rondelles, je trouve que ça se marie bien avec ces grillades et surtout ça me rappelle les keftas dégustées au Maroc!

Si la viande est de bonne qualité avec ce qu’il faut de gras, vous aurez de savoureuses grillades!

Servir de suite avec un bon verre de thé à la menthe et du pain maison de préférence!

Des salades, frites pour les gourmands et des olives marinées si vous avez!

Régalez-vous!

Tajine de kefta aux oeufs

Bonsoir,

voici un plat marocain qu’on ne présente plus, très connu et  très apprécié! Je suppose que chaque famille a sa recette, ici je vous présente ma façon de faire.

C’est un plat facile et rapide à faire. Ici j’ai utilisé un tajine en poterie pour la cuisson pour le merveilleux goût qu’il apporte au plat mais on peut bien entendu préparer cette recette dans un autre récipient.

RECETTE

Ingrédients pour la « kefta » ou boulettes de viande de boeuf hachée:

  • 500 g de viande hachée
  • 1 c à s de persil haché
  • 1 c à c de cumin en poudre
  • 1 c à c de paprika
  • 1/2 c à c de gingembre en poudre
  • du sel et du poivre

Ingrédients pour la sauce tomate:

  • une petite boîte de tomates finement concassées ou en purée
  • 1 oignon finement haché
  • 1 c à s de persil haché
  • 1 gousse d’ail hachée finement
  • les mêmes épices que pour la viande: 1 c à c de cumin, 1 c à c de paprika, 1/2 c à c de gingembre en poudre
  • environ 6 c à s d’huile d’olive
  • du sel et du poivre
  • 1 c à s de concentré de tomate

Finition:

  • 4 oeufs

PREPARATION:

Dans un premier temps, assaisonner la viande hachée avec les épices citées et le persil. Mélanger.

Puis dans un tajine ou bien une sauteuse ou grande poêle, verser l’huile et y faire revenir l’ oignon.

Ajouter la tomate et le concentré de tomates, l’ail, les épices ainsi qu’un peu d’eau. Couvrir et laisser mijoter.

Quand la sauce tomate a réduit (mais pas complètement hein? …car il faut garder de quoi saucer le pain au final), ajouter les boulettes de viande assaisonnée en les répartissant sur la sauce et laisser cuire.

Quand c’est cuit, casser des oeufs sur le plat de « kefta ». Ne pas mélanger les oeufs, laisser cuire à couvert.

Saupoudrer de persil frais haché avant de servir ce délicieux tajine avec un bon pain maison si possible.

Parfois pour les enfants, je fais cuire du riz à part et je leur sers une portion de riz et des boulettes à la tomate à côté et ils aiment bien!

Moi je préfère manger ce plat tel quel, juste avec un bon pain et terminer le repas avec un bon verre de thé à la menthe! Et vous?

Régalez-vous!