Poêlée de riz aux petits légumes

Bonsoir,

un nouveau partage de recette, facile et plutôt rapide à faire si on est bien organisé; aujourd’hui je partage avec vous une savoureuse poêlée de riz aux petits légumes saveur asiatique avec l’ajout de la sauce soja.

RECETTE:

Ingrédients:

  • 2 verres de riz basmati

  • 2 poignées de petits pois surgelés

  • 6 petits oignons ou 2 gros

  • 2 poivrons rouges

  • un filet d’huile d’olive

  • du sel et du poivre

  • 4 c à s de sauce soja

  • 1 petite boîte de maïs de 150 g

Préparation:

  • Commencer par cuire le riz: le laver et le cuire dans « l’autocuiseur spécial riz » (un verre de riz pour un verre et demi d’eau environ pour avoir un riz pas trop mou une fois cuit). Y ajouter les petits pois. Ainsi le riz et les petits pois cuiront ensemble.

  • S’occuper des légumes: émincer les oignons et couper en petits dés les poivrons rouges lavés et épépinés.

  • Dans une grande sauteuse, verser un bon filet d’huile d’olive et y faire frire les oignons jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés mais pas cramés. Une fois bien dorés, légèrement frits, on les sort et on les réserve.

  • Dans la même sauteuse, faire dorer les petits dés de poivrons rouges. Saler, poivrer.

  • Ajouter dessus les oignons qu’on a mis de côté,  le maïs égoutté ainsi que le riz avec les petits pois. Assaisonner avec la sauce soja. Mélanger les ingrédients délicatement. Goûter et rectifier l’assaisonnement si besoin. S’il manque du sel, ajouter de la sauce soja et éventuellement un peu de poivre pour parfumer et relever cette poêlée de riz.

J’ai accompagné cette poêlée avec un filet de volaille mariné aux épices, voir recette plus bas!

RECETTE du filet de poulet mariné:

Ingrédients: (pour 4 personnes)

  • 4 filets de poulet

  • du sel et du poivre

  • du curry doux en poudre

  • un peu de gingembre frais râpé

  •  jus d’un demi citron

  • du curcuma

  • une pincée de cumin en poudre

  • une gousse d’ail

  • un peu de coriandre fraîche ou surgelée

Préparation:

La veille…

  • Réduire en purée l’ail avec le sel et la coriandre dans un petit mortier. Y ajouter le jus de citron ainsi que le gingembre râpé et toutes les épices. Mélanger le tout et y plonger les filets de poulet, qu’on recouvre de la marinade. A ce stade, ça sent déjà très bon!

  • Filmer le bol et direction le frigo jusqu’au lendemain (mais on peut les cuire de suite, bien que cela soit meilleur quand c’est mariné depuis plusieurs heures, la viande est ainsi extra tendre).

  • Le lendemain, griller la viande dans un grill huilé ou bien une poêle huilée. J’utilise l’huile d’olive, mon huile favorite.

Régalez-vous!

Publicités

Mkhamer extra moelleux aux oignons et tomates

Bonjour,

voici une délicieuse recette de galettes feuilletées appelées « mkhamer » (prononcez le « kh » comme on prononce la jota « j » espagnole ! Ces mkhamer sont vraiment savoureux farcis avec une délicieuse compotée d’oignons, de tomates, coriandre et persil. J’ai choisi cette farce là mais on peut y ajouter des poivrons si on veut mais ainsi c’est une autre façon de les garnir, toute simple et très goûteuse.

Ce sont des galettes réalisées avec une pâte levée, d’où le nom de « mkhamer ». Elles sont façonnées comme les fameux « mlawoui », crêpes feuilletées enroulées en forme d’escargot. Leur texture est moelleuse comme les petits pains « batbouts », voire encore plus moelleux.

A chaque fois que j’en fais, c’est la fête à la maison, j’entends des « huuumm ça sent bon!!! » et parfois on m’en chipe alors que je n’ai pas fini toute la cuisson. Certes c’est un peu long à faire mais ça vaut le coup, tellement c’est délicieux. A la maison, je les sers toujours accompagnés d’un bon verre de thé à la menthe!

RECETTE

Commencer par préparer la farce pour qu’elle ait le temps de refroidir.

Ingrédients pour réaliser la farce aux oignons et tomates:

Je n’ai pesé aucun ingrédient pour cette farce car je fais à l’oeil, en fonction des boules de pâte que j’ai!

  • des oignons hachés

  • une petite boîte de concentré de tomates de 70 g

  • du persil et de la coriandre hachés

  • du sel et du poivre

  • un peu de piment fort

  • 1 c à c de cumin en poudre

  • 1 c à c de paprikas

  • un filet d’huile d’olive

  • un morceau de sucre

Préparation de la farce:

Dans une sauteuse, verser de l’huile d’olive et y faire revenir des oignons hachés très finement, jusqu’à ce qu’ils deviennent translucides puis légèrement dorés.

Ajouter alors le concentré de tomates, les herbes hachées, les épices et le morceau de sucre. Couvrir d’eau et laisser cuire jusqu’à ce que la compotée d’oignons aux tomates réduise, qu’il n’y ait plus d’eau. La farce ne doit pas être liquide. Laisser refroidir.

Après avoir préparé la farce, on s’occupe de la pâte levée qui va nous servir à réaliser nos mkhamers farcis.

Ingrédients pour réaliser les galettes feuilletées ou mkhamer:

  • 500 g de farine

  • 500 g de semoule extra fine

  • de la levure fraîche ou bien 2 sachets de levure sèche (j’utilise de la »briochin »)

  • 1 sachet de levure chimique

  • environ 2 c à c de sel (ne pas hésiter à goûter la pâte et rectifier au besoin)

  • 1 c à s de beurre

  • 1 c à s de sucre en poudre

  • de l’eau tiède

Pour le façonnage:

  • un petit bol avec de l’huile pour étaler la pâte

  • un petit bol avec du beurre ramolli

  • un petit ramequin avec de la semoule extra fine (moi je la mets dans un flacon avec saupoudreuse, c’est pratique je trouve!)

Préparation:

Commencer par mettre  la levure dans un petit bol , couvrir avec de l’eau tiède pour faire dissoudre la levure si elle est sèche.  

Pendant ce temps dans un grand saladier mélanger la semoule et la farine ainsi que le sel, le sucre et le beurre mou.

Commencer à verser petit à petit de l’eau tiède tout en mélangeant avec une main jusqu’à obtenir une boule de pâte.

La sortir du bol et la poser sur le plan de travail et commencer à la pétrir!Le pétrissage doit être bien mené si on veut un bon résultat!

Il faut travailler la pâte en se servant de la paume de ses mains pour étirer et ramener la pâte vers soi. Ajouter progressivement de l’eau tiède et pour bien l’incorporer à la pâte, on se sert de ses poings! 

Il s’agit de bien pétrir la pâte de manière soutenue, énergique avec tantôt les poings tantôt les paumes de la main et toujours en ajoutant peu à peu de l’eau tiède jusqu’à obtenir une belle pâte souple, voire très souple, lisse et molle au toucher mais pas collante! Il faut compter environ 15 min de pétrissage pour un bon résultat ( et comme je le dis toujours: gardez en tête que c’est bon pour la santé de faire un peu d’effort! C’est une bonne séance de sport :))

Poser la boule de pâte dans un grand récipient, la huiler légèrement sur le dessus pour pas qu’elle forme une croûte; la couvrir d’un film plastique et d’un linge. La laisser pousser!

Pendant ce temps, préparer vos petits bols avec les ingrédients qui vous serviront à former vos mkhamer en forme d’escargot.

Quand la pâte a bien levé, la dégazer et former 8 à 9 grosses boules de pâtes qu’on pose dans un grand plateau huilé. Huiler les boules. Laisser reposer quelques minutes pour vous faciliter la tâche; les boules s’aplatiront plus facilement.

Prendre alors la première boule posée dans le plateau, et commencer à l’aplatir en l’étirant en long (il suffit de donner la forme d’un boudin à la boule).

L’étaler sur un plan de travail huilé en lui donnant la forme d’un long rectangle. Pour étaler, on se sert uniquement d’huile.

Badigeonner le rectangle de pâte (de la forme d’un large ruban!) d’un peu de farce (n’en mettez pas beaucoup!)  Puis rabattre le côté supérieur vers le milieu, le badigeonner d’un peu de beurre mou et le saupoudrer de semoule.

Ensuite rabattre le côté inférieur dessus, beurrer légèrement et saupoudrer de semoule et commencer à rouler la pâte à partir d’un bord. Puis mettre le boudin en forme d’escargot debout et appuyer dessus pour le faire tenir.  Le poser sur le plateau huilé et  faire pareil pour toutes les boules! Ne pas oublier de protéger les boules  de pâte réalisées en les huilant sur le dessus pour pas qu’elles croûtent!

Une fois ce travail réalisé, on peut passer à la cuisson. 

Chauffer une poêle lourde, moi j’utilise un plat en fonte du nom de »farrah ». L’asperger d’un peu d’huile et  y poser la première galette mkhamer étalée, pas trop finement et pas trop épaisse! Le feu doit être moyen, pas trop chaud car elles doivent cuire! Pour une cuisson parfaite on retourne les mkhamer environ toutes les dix secondes avec une spatule ou avec les doigts pour les habituées téméraires! De temps en temps asperger les galettes farcis pour une belle coloration.

Poursuivre ainsi jusqu’à faire cuire tous les mkhamers.

Pendant qu’une galette farcie est en train de cuire, on s’applique à en former une autre toujours en huilant le plan de travail pour pouvoir les étaler et les étirer facilement. On se sert du beurre mou et de la semoule que pour le feuilletage!

Une fois le mkhamer bien doré, on le sort et le dépose dans une grande assiette.

Cette recette est plus compliquée à expliquer qu’à réaliser!

Régalez-vous!

Pâtes à la tunisienne au poulet

Bonsoir,

Avant de commencer, je tiens à remercier chaleureusement tous mes nouveaux abonnés à ce blog de cuisine. Je constate que ce nouveau blog est visité par de nombreux visiteurs chaque jour et ça me fait plaisir; soyez les bienvenus! Vive la cuisine et le partage!

Ce soir destination la Tunisie avec ce délicieux plat connu de tous les tunisiens avec une recette qui m’a été gentiment transmise par une amie tunisienne du nom de Aziza.

Cela fait des mois que j’attendais de la tester! En réalité, j’étais en quête des pâtes provenant de Tunisie, pâtes spéciales utilisées pour avoir un plat comme en Tunisie mais malgré mes recherches dans les épiceries orientales, je ne les ai pas encore trouvées mais je ne désespère pas de tomber dessus un jour! A défaut de ces fameuses pâtes qu’Aziza m’a vivement conseillé d’acheter pour faire cette recette, j’ai utilisé d’autres pâtes, ici des « gansettes ». On a l’habitude d’entendre que les tunisiens raffolent des plats pimentés, avec ce plat, on est sûr de confirmer la rumeur et ça n’est pas pour me déplaire; bien au contraire j’ai trouvé ce plat pimenté vraiment exquis! J’ai utilisé des épices « tabel karouia » provenant droit de la Tunisie, ramené de ses voyages en Tunisie par la gracieuse Amélie. Aziza m’a expliqué que les épices pour les pâtes à la tunisienne sont d’ordinaire préparées en grandes quantités pour l’année, les épices sont broyées au mortier et mélangées pour être utilisées ultérieurement.

Pour info le tabel est un condiment qui réunit trois épices qui sont principalement les graines de coriandre « tabel », le carvi (« karouiya »), des piments forts rouges secs et des gousses d’ail ou ail en poudre sec.

Les pâtes cuisinées à la tunisienne sont savoureuses. Cette recette deviendra un plat familial chez moi car mes gourmands l’ont apprécié et en redemandent! Merci Aziza et Amélie qui m’a aussi livré sa façon de les préparer!

Passons à la recette.

RECETTE:

Ingrédients:

  • environ 500 g de viande ou 4 cuisses de poulet (on peut choisir une autre viande!)

  • des pâtes (je fais à l’oeil pour la quantité mais c’est selon le nombre de personnes!)

  • un filet d’huile d’olive

  • 1 c à s d’un mélange de coriandre en poudre et carvi en poudre (karouiya)

  • du sel

  • 1 feuille de laurier

  • 3 c à s de concentré de tomates

  • 1 tête d’ail (qu’on écrase habituellement au mortier, avec le carvi, le sel et le poivre) (j’ai mis 8 gousses d’ail)

  • 1 c à s de harissa

  • une pincée de piment fort (facultatif) (si on met le piment fort frais et la harissa, ça suffit! Tous les palais n’apprécient pas le piment!!)

  • 1 piment fort frais

  • une pincée de poivre

Préparation:

Dans une marmite, verser un filet d’huile d’olive et y faire revenir quelques minutes, à feu doux, les morceaux de viande avec le concentré de tomates, la harissa, les épices et un peu d’eau.

Puis ajouter l’ail écrasé et la feuille de laurier. Couvrir d’eau à hauteur de la viande. Ajouter  le piment fort frais.

Laisser la viande cuire à couvert, feu moyen.

A part, cuire les pâtes de votre choix al dente.

Quand la viande est cuite et la sauce assez réduite, on ajoute les pâtes égouttées et une pincée de poivre. Mélanger délicatement avec une cuillère en bois.

Servir sans tarder ce délicieux plat qui doit se manger chaud. Les pâtes au fond de l’assiette et on pose dessus la viande et le piment.

Régalez-vous!

Poulet au lait de coco

Bonjour,

destination les Antilles ce midi, avec une belle recette trouvée chez Adial63 , « Cuisine antillaise et cuisine du monde », un blog récemment découvert qui contient pas mal de recettes que j’aimerais tester un jour car j’aime beaucoup ce type de cuisine.

Ce plat ensoleillé est vraiment délicieux, accompagné d’un bon riz basmati pour ma part. En plus d’être savoureux, il est facile à faire, il suffit de suivre la recette et prendre le temps qu’il faut pour laisser la viande mariner dans le jus de citron, ail et épices puis de laisser mijoter…

Adial63, si tu passes par là, j’espère que mon plat est conforme à ta recette 🙂 Je n’ai fait que la suivre pas à pas! et merci pour le partage.

 RECETTE : 🌴🌴🌴🌴🌴🌴

Ingrédients:

Pour 4 personnes
Préparation : 30 minutes
Macération : 1 heure
Cuisson : 40 minutes

INGREDIENTS

  • 1 poulet de 1 kg environ découpé en morceaux

  • 1 noix de coco râpée (à défaut d’une belle noix de coco, j’ai utilisé du lait de coco de qualité en boîte)

  • 2 oignons

  • 3 tomates

  • 2 citrons (la prochaine fois je n’en mettrai qu’un car mes citrons étaient bien juteux et j’ai trouvé qu’il y en avait trop!) ou bien le jus d’un citron vert + 3 c à s de vinaigre)

  • 2 doses de safran (j’ai mis du curcuma et des filaments de safran pur !)

  • 5 gousses d’ail

  • 4 pincées de cumin

  • Huile, vinaigre, sel, poivre

PREPARATION

– Couper le poulet en morceaux,  les laver avec de l’eau et du vinaigre blanc dans un grand récipient. Rincer et égoutter.

– Faire mariner les morceaux de poulet avec le jus de citron, l’ail écrasé (moi je le passe au presse-ail), du sel, du poivre, le cumin et le safran pendant une heure. (Ne pas hésiter à bien épicer la viande, vu qu’il n’y a pas beaucoup d’épices, bien poivrer, saler juste ce  qu’il faut et ajouter 4 bonnes pincées de cumin!)

– Dans une cocotte, versez un petit filet d’huile, faites roussir le poulet, ajoutez les oignons hachés, les tomates épépinées et coupées en morceaux.

– Laisser mijoter 15 minutes environ. Verser la marinade.

– Pendant ce temps, mettre la pulpe de coco dans une serviette, verser 1/2 litre d’eau tiède, refermer la serviette et bien presser pour en extraire le lait, ou utiliser du lait de coco en boite.

– Ajoutez le lait au poulet et laisser cuire à feu doux pendant 20 minutes environ.

– Servir avec du riz blanc ou bien un gratin de légumes. (Chez nous, on est friand de riz basmati parfumé)!

Régalez-vous!

Lentilles à la marocaine

Bonjour,

le temps s’est rafraîchi ces derniers jours, et avec ce changement de saison, nous recherchons presque instinctivement un plat chaud et réconfortant et aujourd’hui c’est de lentilles dont j’avais envie. Je les ai préparés à la marocaine, et il est plaisant d’humer le parfum des épices lors de la cuisson de ce plat et notamment le parfum du cumin, une épice qui se marie à merveille avec les lentilles.

J’aime les manger nature et pour un plat complet, il n’est pas rare que je les accompagne de poissons frits. De même qu’on peut y ajouter des légumes comme des carottes découpées en rondelles ou bien des gros dés de potiron. Il est également possible d’introduire de la viande dans ce plat et même de la viande séchée qu’on trouve facilement dans les foyers marocains, au Maroc. L’hiver, les lentilles peuvent être préparées avec une viande séchée qu’on appelle « guedid », il s’agit de lambeaux de viandes de mouton, souvent du mouton de la grande fête « el aïd kébir », qu’on assaisonne avec des épices qui vont la conserver et qu’on sèche sur des fils plusieurs jours, au soleil. Mes parents en préparaient pour agrémenter certains plats l’hiver, comme les haricots blancs « loubias » ou les lentilles et même le couscous… J’ai des souvenirs de cette viande boucanée très goûteuse et je n’en ai jamais fait faute de place… du coup c’est une recette tombée dans les oubliettes dans ma famille … mais je rêve d’en préparer de mes mains un jour…

Revenons à nos moutons, sans aucun jeu de mots hein? :)) avec ma recette des lentilles facile et relativement rapide à faire.

RECETTE:

Ingrédients:

  • 250 g de lentilles vertes

  • un oignon haché

  • environ 4 c à c d’huile d’olive

  • 4 gousses d’ail hachées (passées au presse-ail)

  • 1 c à c de curcuma en poudre

  • du sel et du poivre

  • une pincée ou deux de piment fort selon les goûts (facultatif)

  • 1 c à c bombée de cumin en poudre

  • 1 c à s bombée de concentré de tomates

  • 1 tomate émondée et coupée en petits dés

  • de la coriandre et persil frais

PREPARATION:

Trier les lentilles pour enlever éventuellement les quelques petits cailloux qui pourraient s’y trouver (il arrive qu’on en trouve!) , les mettre dans une casserole et couvrir d’eau. Laisser bouillir quelques minutes, puis les égoutter.

Placer les lentilles égouttées dans une marmite, y ajouter l’oignon finement haché, l’ai haché, la tomate, le concentré de tomates et toutes les épices ainsi que l’huile d’olive. Couvrir d’eau et laisser cuire à couvert, feu moyen. Remuer de temps à autre et vérifier s’il ne manque pas d’eau.

Vers la fin de la cuisson, ajouter les herbes fraîches, mélanger et goûter pour vérifier l’assaisonnement.

Servir ce plat chaud et régalez-vous!

Pizza aux anchois

 Bonsoir,

J’essaie de me mettre à jour dans la publication de mes recettes et ce soir je partage avec vous une délicieuse pizza aux anchois, qu’on nomme aussi la pizza napolitaine, reprenez-moi si je me trompe 🙂

Depuis que j’ai découvert la pâte à pizza « longue fermentation », je n’aime plus qu’elle mais bien que facile à faire, elle demande une certaine organisation! Sa recette se trouve déjà dans ce blog ici mais je vous la mets ici, c’est plus pratique de l’avoir sous les yeux.

Quand je fais des pizzas à la maison, j’en prépare beaucoup et cette recette donne au moins quatre pizzas. Il m’arrive d’en faire plus en utilisant un kilo de farine. Tant qu’à faire autant en préparer plusieurs quand on décide de réaliser cette pâte longue fermentation. Mais bien entendu, chacun est libre d’utiliser sa recette préférée de pâte à pizza pour réaliser cette savoureuse pizza aux anchois, moelleuse et goûteuse!

RECETTE de la pâte à pizza longue fermentation

Cette recette donne 4  pizzas moyennes.

Ingrédients:

– 400 g de farine riche en gluten + un peu
(j’ai utilisé pour cette fois une farine spéciale pizza, un mélange de farine 00 et farine T45 mais on peut utiliser que de la T45 par exemple)
– 220 g (22 cl) environ d’eau tiède voir froide
– 4 g de levure de boulanger sèche (1 càc) ou 10 g de fraîche (levure fraîche pour moi)
– 8 g de sel fin (2 càc)
– une pincée de sucre (facultatif)
– 2 cs d’huile d’olive vierge extra

Etapes :

1. Mélanger la levure avec 100 g d’eau tiède et 50 g de farine (petit levain), laisser fermenter pendant une demi-heure environ dans un endroit tiède. Il doit se former des bulles.
On peut aussi omettre cette étape et mélanger directement la levure avec la farine mais je préfère ainsi.
2. Mélanger le reste de farine avec le sel, le sucre et l’huile d’olive. Ajouter le mélange avec la levure puis le reste d’eau (100-120 g) peu à peu, si possible froide. Pétrir longuement jusqu’à ce que la pâte soit belle, lisse et très souple.
3. Former une boule (ou 4 boules individuelles), les mettre dans un saladier 4 fois plus grand, couvrir le saladier de papier film ou un torchon humide (à humidifier régulièrement pendant la levée) (Moi j’ai juste fait une boule que j’ai posée dans une  bassine et recouverte d’un grand sac plastique transparent et je n’y ai plus retouché). Laisser lever au moins 6-8 heures à 20°C, voir 15 heures à 15°C environ. La pâte doit doubler, presque tripler de volume. (Moi je la prépare le soir pour le lendemain vers midi.)
4. Préchauffer le four à 250°C voir 270°C
Former 4 disques de 25-30 cm de diamètre, garnir les pizza, laisser reposer 5 minutes et cuire quelques minutes (5 environ mais vérifier toujours l’aspect).

Ingrédients pour la garniture:

– de  la sauce tomate

– un sachet « mélange de fromages fondants spécial pizza »

– quelques anchois

– des olives noires

Préparation de la sauce tomate facile, rapide pour pizza:

Diluer du concentré de tomates* avec un peu d’eau jusqu’à obtenir un coulis nappant; assaisonner de sel, poivre, ail en poudre, un peu d’origan et de basilic ou bien un mélange d’herbes sèches « spécial pizza ». Ne pas oublier d’ajouter un peu de sucre pour ôter l’acidité de  la tomate.

*parfois je n’utilise que du coulis de tomates que j’assaisonne!

Il suffit d’étaler quelques cuillerées sur la pâte à pizza, puis disposer le fromage râpé et des anchois. Décorer avec des olives noires et enfourner la pizza dans un four très chaud.

Régalez-vous!

gratin de pâtes

Bonsoir,

que vous dire si ce n’est que ce plat classique de la cuisine française figure parmi les plats que j’apprécie le plus et mes gourmands ne diront pas le contraire! En effet, quand je prépare ce plat si simple en apparence, mais au demeurant succulent, toute la tablée est ravie et en redemande si bien que je n’ai jamais de restes pour ce plat!

Il s’agit du célèbre gratin de pâtes à la béchamel, auquel on peut rajouter des dés de jambon ou bien du blanc de poulet pour un plat unique.

Mon blog, vous l’aurez compris est un petit recueil de mes recettes préférées, d’ici ou d’ailleurs mais toujours une cuisine simple, familiale, intemporelle. Afin de répondre à la demande de certaines personnes qui me suivent sur instagram, je partage avec vous ce plat qui a suscité de l’intérêt!

L’ajout de la béchamel rend le gratin de pâtes très crémeux. Et comme beaucoup certainement, ce qui me plaît le plus, c’est cette belle couche de gratin, dorée à souhait et si goûteuse!!!

Cette recette me ramène loin en arrière, lorsque j’étais à l’école primaire. Nous avions la chance d’avoir une dame de cantine qui nous concoctait de bons plats variés, goûteux et toujours frais! L’école que j’ai fréquentée était une école de campagne et chaque matin la dame de la cantine, nous accueillait ma sœur et moi très tôt le matin, dans sa cuisine ouverte, pour nous protéger du froid (cette attention m’a beaucoup marqué!) et c’est ainsi qu’on assistait à l’épluchage des légumes ou bien à la mise en route de la soupe. On savait tôt le matin ce qu’on mangerait le midi et c’est ainsi, que j’ai découvert et apprécié la cuisine française. Chez moi je ne mangeais que la cuisine maternelle, la cuisine marocaine et à l’école je pouvais apprécier quelques bonnes recettes françaises. Mais je précise que les plats étaient préparés sur place avec des produits frais de l’entrée au dessert et ça n’avait rien à voir avec la cuisine en barquettes qu’on remet en température avant le service dans les cantines d’aujourd’hui! Je suis aujourd’hui consciente de la chance que j’ai eu d’avoir grandi d’une part à la campagne et d’autre part d’avoir pu découvrir de bons petits plats réalisés comme à la maison! Mais une fois au collège, c’était une toute autre réalité; les plats nous venaient de la cuisine centrale et étaient réchauffés sur place et n’étaient pas toujours bons malheureusement.

Je ferme cette petite parenthèse « nostalgie » autour d’un plat et vous livre ma recette inspirée de ce que ma mémoire gustative a gardé… j’ai vite fait de retrouver LA recette comme dans mes souvenirs.

RECETTE

Ingrédients:

  • 400 g de pâtes cuites dans une eau salée, de préférence des nouilles

pour la béchamel:

  • 1/2 litre de lait

  • 30 g de beurre

  • 40 g de farine

  • sel et poivre

  • noix de muscade râpée

pour la couche du dessus « le gratin »:

  • de la chapelure ou 3 biscottes réduites en poudre

  • du gruyère râpé

  • une bonne cuillère à soupe de beurre fondu

Préparation:

Cuire les pâtes comme vous avez l’habitude de faire.

Pendant la cuisson de ces dernières, préparer la béchamel: dans une casserole, faire fondre le beurre. Ajouter la farine. Cuire une minute en remuant avec une cuillère en bois puis ajouter le lait bouillant progressivement tout en remuant cette fois avec un petit fouet afin de supprimer les éventuels grumeaux. Saler, poivrer, parfumer avec quelques pincées de muscade et dès l’ébullition compter deux à trois minutes et c’est prêt!

Egoutter alors rapidement les pâtes, les mélanger, dans la grande casserole où elles ont cuit, avec la béchamel.

Verser le tout dans un plat largement beurré et saupoudrer les pâtes de gruyère puis de chapelure.

Arroser de beurre fondu et gratiner au four chaud (250°c) pendant 20 minutes. J’ai mis chaleur tournante les dernières minutes pour avoir un joli gratin bien doré comme j’aime!

Régalez-vous!

Poulet à la crème aux champignons et aux deux moutardes

  

Bonjour,

avant de partager avec vous la recette de ce plat si savoureux, je vais vous raconter ma mésaventure. Hier soir, j’ai pris le temps de taper cette recette, ce qui m’a bien pris une bonne trentaine de minutes et quand j’ai eu fini de la taper et que je m’apprêtais à l’éditer, la connexion a fait des siennes et donc impossible pour moi, malgré toute la bonne volonté, de publier ma recette. Prévoyante, je m’assure de faire un copié/collé de la recette que je venais de taper et je fais redémarrer mon ordi dans l’espoir de faire revenir cette satanée connexion et comme je l’avais prédit tout avait sauté, plus de recette d’affichée et uniquement la photo du plat! A ce moment là je me suis dit « tout va  bien Lakbira ne panique pas, tu as copié/collé ta recette » mais il faut croire que ça n’a pas suffit, puisqu’il fallait que non seulement je fasse un copié/collé  correctement mais aussi et c’était certainement l’unique chose à faire, celle d’enregistrer dans le brouillon ma recette. Ceci dit, avec le recul je me dis que même cette précaution à prendre sans connexion c’était impossible! bref voilà ma petite mésaventure, et j’ai bien failli ne pas publier cette recette qui pourtant mérite d’être partagée tellement elle est facile à faire et surtout succulente quand elle est bien menée. L’amour de la cuisine c’est aussi prendre le temps de bien faire les choses, et ici il s’agit de faire revenir longuement les cuisses de poulet jusqu’à obtenir une très belle coloration!

RECETTE

Ingrédients:

  • 3cuisses de poulet sans peau et coupées chacune en deux

  • 4 échalotes hachées

  • 2 gousses d’ail hachées

  • un filet d’huile d’olive

  • du sel et du poivre

  • un bouquet de thym et laurier

  • une barquette de champignons de Paris frais

  • 1 c à s de moutarde à l’ancienne

  • 1 c à s de moutarde de Dijon douce

  • de la crème fraîche (prévoir un pot)

  • un grand verre d’eau

  • du persil haché frais

  • le jus d’un demi citron

Préparation:

Dans une sauteuse, verser un filet d’huile d’olive, y déposer les cuisses de poulet et les faire revenir longuement, le temps qu’il faut pour bien les saisir et obtenir une belle coloration, uniforme (Couvrir à chaque fois si vous ne voulez pas tâcher votre gazinière et recevoir des éclaboussures!)

Saler et poivrer. (On peut ajouter quelques tours de moulin des quatre baies)

Ajouter les échalotes puis l’ail, le bouquet de thym et laurier.

Déglacer avec un grand verre d’eau (ou un verre de vin blanc pour ceux qui consomment l’alcool et dans ce cas ne pas rajouter le jus de citron).

Ajouter alors les champignons pelés et coupés en lamelles (ne surtout pas les laver, se contenter de les essuyer avec un torchon s’il y a de la terre).

Quand le poulet est cuit, presser le jus d’un demi citron et  incorporer autant de crème qu’il faut pour avoir suffisamment de sauce au final (je cuisine beaucoup à l’œil :)) ainsi que les deux moutardes.

N’oubliez pas d’apporter une touche de couleur et de goût en saupoudrant votre plat avec un peu de persil haché frais.

J’ai servi ce plat de poulet crémeux avec un bon riz thaï parfumé et fondant, et c’était juste un délice!!!

Régalez-vous!

Pain complet maison

Bonjour,

c’est avec plaisir que j’ajoute dans ce blog qui est aussi mon carnet de recettes, une recette de pain complet avec cette saveur particulière que j’aime beaucoup. Riche en fibres, et présentant de nombreux bienfaits pour notre santé, ce pain a tout pour plaire.

En principe quand je le prépare, je ne pèse rien, je fais à l’oeil mais ici je vous donne les mesures que j’ai utilisées.

RECETTE:

Ingrédients: *bol= 45cl

  • 2 bols*de farine complète

  • 1 bol de farine t55

  • 2 c à s de levure boulangère fraîche

  • du sel

  • 3 c à s d’huile d’olive

  • de l’eau tiède

  • prévoir un peu de farine complète pour saupoudrer le plan de travail et pour étaler les pains. (on peut aussi tamiser une partie de la farine complète pour avoir une sorte de semoule)

Préparation:

Sur le plan de travail, déposer les deux farines et faire un puits dans lequel on met la levure émiettée, l’huile d’olive et le sel sur le côté loin de la levure. 
Commencer à pétrir d’une main, en ajoutant peu à peu de l’eau tiède puis avec les deux mains former une boule de pâte.  Etirer la pâte avec la paume de ses mains et ne pas hésiter à se servir de ses poings pour un bon pétrissage, efficace. 
Il faut arroser la pâte d’eau au fur et mesure et à chaque fois qu’on rajoute de l’eau, on pétrit avec ses poings pour la faire pénétrer dans la pâte.
Continuer ainsi jusqu’à assouplir au maximum la pâte qui doit être au final très souple et collante aux doigts. Il faut compter une bonne dizaine de minutes de pétrissage énergique et soutenu.
Ne pas s’inquiéter si la pâte est un peu collante car après la première levée, on arrive à bien la manipuler en la roulant dans de la farine complète!

Je mouille le dessus de la boule de pâte avec un peu d’eau et la couvre avec du film étirable qui ne touche pas la pâte plus un linge chaud et c’est parti  pour la première levée!

Une fois la pâte bien levée, la dégazer et former 2 boules de pâte qu’on roule dans la farine complète. Attendre quelques minutes, le temps à la pâte de s’assouplir et les aplatir pour former deux grands pains ronds ni trop fins ni trop épais. 

Déposer les pains formés si possible directement sur la tôle qui va aller au four sinon les poser sur un linge prévu à cet effet, saupoudré de farine complète, les couvrir d’un linge et laisser lever une deuxième fois…

Quand les pains ont suffisamment levé, on les pique avec une fourchette au milieu et 4 quatre fois sur les côtés et hop! direction le four. Les cuire dans un four préchauffé à température maximale.

Surveiller la cuisson. Au début j’allume mon four position chaleur haut et bas puis je finis avec chaleur tournante en retournant les pains une fois pour qu’ils soient bien dorés de partout.

Quand les pains sont cuits, dès la sortie du four, les envelopper dans un linge et les mettre debout si possible.

A la sortie du four, les pains sont durs au toucher et ils se ramollissent très vite dès qu’ils commencent à refroidir!

Ce pain est vraiment excellent et parfait pour accompagner un bon tajine ou bien pour le petit déjeuner en tartine avec votre confiture préférée.

Régalez-vous!

Tajine de poulet aux oignons et raisins secs

Bonjour,

aujourd’hui, je partage avec vous un délicieux tajine sucré salé, un plat très apprécié au Maroc.

Ce tajine est connu dans tout le Maghreb. Personnellement, je ne le réalise pas souvent bien qu’il soit exquis car je préfère les tajines aux légumes.

Je vous donne ma recette familiale, ici réalisée avec comme viande du poulet, que je choisis pour son temps de cuisson rapide mais on peut aussi utiliser du lapin,  de l’agneau ou du veau.

RECETTE:

Ingrédients:

  • 1 petit poulet entier

  • 1 oignon émincé

  • 2 gousses d’ail hachées (au presse-ail)

  • 1 petit bouquet de coriandre ficelé (facultatif)

  • 1 c à c environ de sel

  • 1/2 c à c de poivre

  • 1 c à c de gingembre moulu

  • 1 c à c bombée de curcuma en poudre

  • quelques pistils de safran (si on en a sous la main)

  • 1/2  petit verre d’huile de tournesol et huile d’olive

  • 1 bâton de cannelle

  • 1/2 c à c de cannelle en poudre

Garniture:

  • 6 à 7 oignons moyens coupés en rondelles

  • 150 g de raisins secs (on les trempe dans un bol d’eau dès le début de la recette)

  • un peu de cannelle en poudre

  • 2 c à c de sucre en poudre (parfois je mets plutôt du miel bien plus sain mais le sucre aide à confire les oignons et raisins!)

PREPARATION:

( Cette recette a été préparée dans un tajine en poterie mais on peut utiliser un faitout ou même une cocotte minute)

Dans le plat du tajine, verser l’huile, y déposer le poulet lavé, ajouter toutes les épices sauf le bâton de cannelle. Retourner le poulet souvent jusqu’à ce qu’il soit bien enrobé avec toutes les épices.  Laisser colorer de toutes parts en le retournant de temps en temps puis ajouter l’oignon émincé, l’ail, le petit bouquet de coriandre fraîche et le bâton de cannelle .  Déglacer avec un grand verre d’eau.

Ajouter sur le poulet la garniture: les oignons en rondelles, les raisins secs rincés et égouttés. Ensuite avec une cuillère à soupe, arroser l’ensemble avec la sauce.

Pour terminer saupoudrer de cannelle et de sucre les oignons et raisins secs.

 Couvrir avec le couvercle en cône et laisser cuire à feu doux.

Ce tajine est vraiment succulent et en cuisant, il embaume toute la cuisine avec les bonnes odeurs d’épices, notamment la cannelle, ce qui met en appétit!

Le tajine est prêt lorsque le poulet est cuit et les oignons et raisins  confits.

Régalez-vous!