Harira à la semoule d’orge

Bonjour🌺

petit partage d’une idée de « ftour », premier repas pour rompre le jeûne pendant le mois de Ramadan. Avant de manger, le jeûne est traditionnellement rompu en mangeant une datte accompagné d’un verre d’eau à boire lentement. Pour changer de la sacro-sainte harira qui au demeurant reste la préférée de ma petite famille, je leur ai préparé une harira à la semoule d’orge, c’est la même saveur que la harira classique mais c’est tout de même un peu différent avec une autre texture en bouche avec l’ajout de l’ingrédient principal qui est l’orge, ou balboula😋👌
Cette soupe est composée avec les mêmes Ingrédients que la harira sauf qu’on y ajoute de l’orge qui remplace la « tedouira » ou liaison à la farine. Elle est onctueuse, veloutée, savoureuse et parfumée à la cannelle et aux herbes fraîches (persil et coriandre). C’est une délicieuse idée de soupe pour varier un peu, accompagnée de petits gâteaux au miel chebakia sablée, dattes medjoul, figues sèches, oeufs durs parfumés au cumin, sellou à déguster pour ma part accompagné d’une tasse de café au lait ou bien d’un bon verre de thé à la menthe.

RECETTE

Ingrédients :

  • 1 bol de pois chiche trempé de la veille et sans peau
  • 1 verre de lentilles triées puis rincées
  • 1 verre de viande de veau en petits morceaux (150 g)
  • 1 c à s d’huile
  • 2 oignons hachés (257 g)
  • 1 verre de céleri haché finement
  • 1 verre de persil haché
  • 1 verre de coriandre hachée
  • 1/2 bâton de cannelle (2g)
  • 1 c à s de sel
  • 1/2 c à c de poivre
  • 1/3 de c à c de curcuma en poudre
  • 500g de coulis de tomates
  • 1 c à s de double concentré de tomates
  • 1/2 c à c de cannelle en poudre
  • 1 petit bol d’orge fine « belboula » (tchicha) (250 g)

Préparation :

  • Dans une cocotte minute, verser la cuillère à soupe d’huile. Ajouter les petits morceaux de viande tendre si possible, les pois chiches, les lentilles, l’oignon haché ainsi que le céleri haché finement. Faire revenir le tout 8 à 10 minutes en remuant souvent.
  • Ajouter le bâton de cannelle ainsi que les épices : 1 c à s de sel, 1/2 c à c de poivre, 1/3 de c à c de curcuma, 1 c à c de gingembre en poudre, 1/2 c à c de cannelle en poudre. Mélanger avec une cuillère en bois.
  • Ajouter la briquette de 500 g de coulis de tomates ou purée de tomates.
  • Couvrir largement d’eau, en ajoutant environ 2 litres d’eau très chaude (servez-vous de la bouilloire!). Fermer la cocotte minute et comptez 35 minutes de cuisson dès le chuchotement de la soupape.
  • Lorsque les pois chiches et la viande sont cuits, sortir le bâton de cannelle et ajouter 250 g d’orge fine, le persil et la coriandre hachés ainsi que le concentré de tomates. Mélanger avec une cuillère en bois.
  • Rallonger la soupe en ajoutant environ 3 bols d’eau. Laisser mijoter environ 20 minutes à feu doux en remuant souvent pour éviter que ça attache au fond de la cocotte.
  • Ajouter autant d’eau qu’il faut jusqu’à obtenir une bonne consistance de soupe onctueuse, veloutée, ni trop épaisse, compacte ni trop liquide.
  • Rectifier l’assaisonnement en ajoutant éventuellement plus de sel et de poivre.

Régalez-vous !

Harira marocaine

Bonsoir,

 Je partage avec vous ici, dans ce nouveau blog,  la recette de ma soupe marocaine , la fameuse harira, mangée principalement pendant la période du ramadan mais pas seulement puisqu’on peut la préparer quand on veut, à n’importe quel moment de l’année!

RECETTE

Je vous présente ma recette, comme j’ai vu ma mère la préparer!

Ingrédients :

Première partie de la préparation:

  • environ 200 g de viande de veau découpée  en petit dés (on peut si on veut  y ajouter un os à moelle, ou même remplacer la viande de veau par des ailes et abats  de poulet ou même de la viande d’agneau)
  • 1  bol de pois chiche (trempés de la veille et sans peau)
  •  2 oignons moyens hachés finement (moi j’en râpe un et l’autre je le hache finement)
  • 1 petite poignée de lentilles
  • 1 petite poignée de riz long grain (on peut ne mettre que l’un ou l’autre mais j’aime bien mettre les deux en plus le riz rajoute de l’onctuosité à la soupe) 
  • 2 briquettes de 500 g de purée de tomates
  • 1 cuillère à soupe  bien pleine de concentré de tomates
  • L’équivalent d’un verre (verre à eau de 150 ml) bien plein de coriandre hachée finement (je fais à l’oeil mais pour vous j’essaie de donner des quantités assez précises)
  • 1/2 verre de persil haché finement
  •  une branche de céleri hachée finement
  • 1 c à s d’huile
  • du colorant alimentaire (safran) ou mieux un peu de curcuma
  • 1 c à s de sel
  • 1/2 c à c de poivre
  • 1 c à c de gingembre
  •  1 c à c rase de cannelle en poudre
  • 1 c à s de vinaigre blanc

Deuxième partie de la préparation:

La liaison, la tédouira qu’on rajoute une fois la soupe cuite, c’est ce qui va la rendre onctueuse et va lui donner du corps!

  • 1 petit bol chinois de farine à mélanger au fouet avec 1/2 litre d’eau
  • 2 petites poignées de cheveux d’ange ou vermicelles
  • le jus d’un petit citron qu’on pressera au moment où on fait tourner la soupe, cette étape s’appelle « tédouira », « on tourne avec la cuillère en bois! »!

A ce stade-là on peut ajouter selon ses goûts une petite cuillerée de « smen mallah » (beurre rance) mais les enfants peuvent ne pas aimer moi j’aime et il m’arrive d’en rajouter uniquement dans mon bol!

Comme on peut aussi en fin de cuisson, casser un oeuf entier qu’on mélange très vite en cassant le jaune! 

Préparation :

Mettre  tous les ingrédients de la première partie, viande en dés, légumes secs, oignons, herbes … faire revenir un peu puis couvrir d’eau environ 3 litres d’eau! Mélanger, et fermer votre cocotte minute. Compter environ 30 minutes de cuisson à partir du moment où la soupape chuchote!

Une fois la viande cuite, on ajoute la liaison, »tédouira »!

Préparation de la liaison, on dilue la farine avec l’eau en fouettant énergiquement pour éviter la formation de grumeaux sinon filtrer la préparation!

Il faut baisser le feu dès l’ébullition et ajouter petit à petit la liaison tout en remuant avec une cuillère en bois pour éviter de gros grumeaux de pâte dans la soupe!

Il faut remuer souvent pendant quinze minutes environ, puis on ajoute les cheveux d’ange ou vermicelles fins, mélanger et laisser cuire encore une dizaine de minutes, tout en remuant souvent sinon la soupe risque de coller au fond!

Rallonger la soupe d’un litre d’eau environ! Il faut au final obtenir une soupe veloutée, onctueuse ni trop liquide ni trop compacte, juste onctueuse!

Presser le jus d’un petit citron sinon un-demi citron et l’incorporer dans la soupe au cours des 10 dernières minutes de cuisson.

Et c’est aussi au cours des dernières minutes de cuisson qu’on peut rajouter un oeuf entier qu’on fait couler dans la soupe en cassant le jaune mais ça reste facultatif et la cuillerée de smen!

Régalez-vous!

Soupe aux pois cassés

 

Bonjour!

Voici ce que j’ai préparé hier soir pour le dîner, il s’agit d’une délicieuse soupe qu’on appelle au Maroc « Bissara », elle est toute simple, rapide à faire et très gouteuse. Nous la servons toujours accompagnée de paprikas doux, de piment fort pour ceux qui le veulent et  d’une bonne huile d’olive de qualité pour la parfumer avant de la déguster!
Le seul moment où j’en prépare c’est pendant cette période hivernale car elle est copieuse et elle réchauffe bien!


Ingrédients :

-environ 500g de pois cassés
-6 grosses gousses d’ail hachées au presse-ail.
-2 c à c de cumin
-du sel

Au moment de déguster, on l’agrémente avec:

-une bonne huile d’olive
-du paprikas doux
-piment fort

Il faut bien trier les pois cassés au cas où il y aurait des poussières, petits caillous ou autres puis les laver soigneusement et les jeter dans de l’eau bouillante. On sale, on ajoute l’ail haché puis le cumin et on laisse cuire jusqu’à ce que les pois soient biens cuits, tendres, fondants. Pendant la cuisson, il faut veiller à remuer de temps à autres et surveiller surtout vers la fin de la cuisson, quand les pois risquent de coller au fond de la marmitte.
Quand c’est cuit, on laisse tiédir puis on mixe la soupe jusqu’à avoir une bonne consistance. La soupe doit être veloutée, il faut qu’elle puisse être mangée à la cuillère,  si on la ramasse à la fourchette, c’est qu’il faut ajouter de l’eau bouillante! La « bissara » n’est pas une purée, c’est bien une soupe onctueuse! 

100_2794
Au moment de servir, réchauffer la soupe et servir sans plus attendre…chacun versera dans son assiette un filet d’huile d’olive, la saupoudrera de paprikas ou de piment fort selon son envie!

Bonne appétit et à bientôt!