Mini crêpes feuilletées ( mini méloui ou mlawis) marocaines

capmelloui

Bonjour,

Aujourd’hui je vous propose une nouvelle recette testée de mlawouis. Pour ceux qui ne connaissent pas, le mélloui est une sorte de crêpe ou galette de forme ronde, très feuilletée qui s’apparente aux crêpes feuilletées carrées du nom de msemmens.

Vous trouverez ma recette habituelle ICI et je vous recommande aussi cette recette qui donne de très beaux mlawouis, croustillants encore chauds et  très moelleux. Leur goût est délicieux et le feuilletage est magnifique. 

mlawisfeuilletés

RECETTE

Ingrédients

Le verre utilisé est un verre à thé (kass el3anba)

  • 2 verres de semoule extra fine

  • 3 verres de farine

  • 2 c à s de lait en poudre non rases ou bien un verre de lait

  • 1 c à s de sucre en poudre

  • 1 c à c de sel

  • 1 c à c  non rase de levure chimique utilisée dans les gâteaux

Préparation :

– Dans un saladier, verser la semoule, la farine et tous les autres ingrédients cités plus haut. Mélanger avec une cuillère.

– Ajouter petit à petit de l’eau tiède jusqu’à avoir une boule de pâte ni trop dure, ni trop molle.

– Sortir la boule de pâte du saladier et la poser sur un plan de travail pour la pétrir.

On peut se servir du robot pour le pétrissage ou bien encore ranger la boule de pâte dans un sac plastique propre ou une grande boîte tupperware et la laisser reposer 1 heure ou deux ou même trois heures et ainsi il n’y aura pas besoin de la pétrir longtemps.

Ici j’ai préféré pétrir ma pâte à la main d’une manière énergique et soutenue pendant une quinzaine de minutes jusqu’à obtenir une belle pâte lisse et élastique. La pâte doit être assez ferme sans être trop dure et ne pas coller aux doigts. Elle doit ressembler à la pâte à msemmens, ces délicieuses crêpes feuilletées.

Important : Si la pâte n’est pas bien pétrie, vous aurez du mal à l’étaler finement, elle se déchirera et vos crêpes feuilletées ne seront pas réussies. 

&(boulesmeloi

– Façonner quinze petites boules sans huiler ses doigts. 

– Ensuite huiler vos doigts et badigeonner d’huile chaque boule en les roulant entre les paumes de votre main. Les ranger au fur et à mesure sur un plateau huilé.

– Couvrir le plateau d’un film transparent en couvrant bien les boules de pâte et laisser reposer une dizaine de minutes.

Pendant ce temps préparer un petit bol rempli d’huile de tournesol, un petit bol de beurre fondu mais pas complètement (ou du beurre ramolli) et un petit bol de semoule extra fine mélangée avec une bonne c à s de maïzena et une c à c de levure chimique pour gâteaux. Vous pouvez aussi n’utiliser que de la semoule extra fine mais avec la maïzena et la levure chimique, le feuilletage sera plus joli et les crêpes mlawis seront plus aérées. A la cuisson elles gonfleront un peu et le feuilletage sera magnifique.

Pour étaler les mlawis n’utilisez que l’huile, le beurre et la semoule ne servent que pour le feuilletage.

boule étalée

– Etaler chaque boule de pâte très finement en huilant la table et vos doigts. La pâte étalée doit être aussi fine qu’un voile, transparente.

– Passez un peu de beurre avec la main sur toute la surface puis saupoudrer dessus un peu du mélange semoule extra fine/ maïzena/ levure.

– commencer le pliage en rabattant le côté supérieur puis le coté inférieur vers le milieu, passez un peu de beurre et saupoudrer de semoule ensuite rabattre encore un côté sur l’autre. Passez du beurre à nouveau ainsi que de la semoule et rouler le ruban comme un escargot sans trop serrer; en commençant par un côté et en allant vers l’autre!

alors ça c’est la manière classique et la plus répandue de faire les mlawouis mais moi je les fais de manière à ce qu’ils ressemblent à ces crêpes ultra feuilletées qu’on appelle « turbans du juge » ou « rziza » c’est à dire encore plus feuilletées !

Les réaliser est plus simple que de décrire la manière de les plier mais je vais essayer d’être la plus claire possible dans mes explications. 

pliiiagemellloui

Je commence par rabattre un petit pan de pâte en partant du haut puis en partant du bas…(photo au-dessus)

pliageeeeeemlawi

et je continue ainsi jusqu’à arriver au milieu, en n’oubliant pas de beurrer légèrement et de saupoudrer de semoule à chaque nouveau pliage !

pliageeeemlawouiiiiiiii

Quand les deux côtés supérieur et inférieur se retrouvent au centre , je prends le côté supérieur que je rabats sur celui du bas et je me retrouve avec un seul ruban de pâte, étroit…(photo du bas)

rubanmlawi

… que j’étale finement avec les doigts huilés d’une seule main pour l’affiner et l’allonger en un plus long ruban!

escargotmlawi

 Passez un peu de beurre et saupoudrer de semoule ce  long ruban et commencer à le rouler (sans trop serrer) comme un escargot puis poser ce roulé ou petit boudin de pâte à la verticale. Les poser au fur et à mesure sur le même plateau huilé, utilisé au départ. Aplatir un peu avec la main et laisser reposer en couvrant à chaque fois avec le film transparent. 

mallaawouiescrroul

Faire pareil avec toutes les boules. Quand toutes les boules de pâte ont été étalées puis pliées et roulées pour former des mlawis, laisser reposer une quinzaine de minutes. 

Passé ce temps, étaler à chaque fois 3 mini mlawouis et les cuire dans un grand plat épais en fonte de préférence (« ferrah ») ou bien une grande poêle épaisse aspergée légèrement à chaque nouvelle cuisson d’un mélange beurre et huile.

La poêle doit être bien chaude et le feu moyen penchant vers le doux. Il faut leur laisser le temps de cuire à coeur et gonfler un peu pour obtenir un joli feuilletage. Les retourner souvent.

mélouiquicuit

Poser trois crêpes mlawouis sur la poêle. Dès qu’elles gonflent un peu et sont à peine saisies, les asperger légèrement avec le mélange beurre et huile (il suffit de tremper ses doigts dans le petit bol et les secouer au-dessus des galettes feuilletées.) Puis les retourner en vous servant d’une spatule et pour les habitués avec les doigts.

mélouisdorés

Les laisser bien dorer sur les deux faces en les retournant à chaque fois puis dès qu’elles sont joliment dorées, les déposer dans une grande assiette.

A la sortie de la poêle, elles sont ultra croustillantes.

Encore chaudes, penser à les mettre debout à la verticale, en les tenant entre les deux mains et les tapoter sur l’assiette en les tournant sur elles-même pour aérer le feuilletage.

mellouiates

Elles sont meilleures dégustées encore chaudes accompagnées de miel ou de confiture et d’un bon verre de thé ou autre boisson chaude.

Une fois refroidies, elles perdent de leur croustillant mais il suffit de les réchauffer dans une poêle pour qu’elles le retrouve et c’est comme si elles venaient d’être cuites.

source de la recette :  » with awatif ».

Régalez-vous!

Crêpes mille trous (baghrirs), recette express !

crepemilletrous

Bonjour,

dans mon site, vous trouverez deux autres recettes de crêpes mille trous ou « baghrirs », une avec un temps de pause ICI et une autre « express » comme celle-ci et qui se trouve ICI. Vous allez me dire pourquoi une autre recette de baghrirs, s’il y en a déjà deux et qui sont toutes deux très bonnes mais voilà j’aime bien tester à chaque fois une nouvelle recette. Toutefois rien de nouveau, les ingrédients de base sont les mêmes à savoir, la semoule fine, la farine ainsi que l’eau et les deux types de levure! Ce qui change c’est la mesure utilisée, ici on va mesurer les ingrédients avec un verre. Il s’agit du fameux verre avec le motif « grappe de raisin » très utilisé comme mesure au Maroc car c’est le verre que toute ménagère possède chez elle. Ces crêpes mille trous sont vraiment délicieuses et très moelleuses. Traditionnellement on les sert imbibées d’un mélange beurre et miel et toujours accompagnées d’un bon verre de thé à la menthe. Certains les aiment imbibées de miel et huile d’olive; d’autres encore les préfèrent nappées de pâte chocolatée. 

 Avant de commencer, préparez tous les ingrédients près de votre blender qui va tout faire à votre place. Passons à la recette facile et rapide à faire.

crepeeee

RECETTE

Ingrédients : Le verre utilisé est donc « kass 3anba », verre avec motif grappe de raisin

Petite précision: La semoule utilisée n’est pas celle du couscous! Il s’agit de la semoule utilisée pour faire la galette à la semoule « harcha », de la semoule fine et non pas extra fine.

  • 2 verres de semoule fine 

  • 1 verre de farine

  • 3 verres et demi d’eau tiède penchant vers le froid (surtout pas chaude!)

  • 1 c à s rase de levure boulangère sèche (type « Briochin » qui se dissout rapidement)

  • 1 sachet de levure chimique de 8 g (peser 8 g)

  • 1 c à c de sel fin

  • 1 sachet de sucre vanillé

Préparation :

Dans l’ordre… dans votre blender, versez 3 verres d’eau. 

Ajoutez la levure boulangère, le sucre vanillé.

Ajoutez dessus la semoule fine.

Puis ajoutez la farine et le sel.

Terminez en ajoutant le demi verre d’eau restant.

Mixez pendant 2 minutes à 3 minutes, ajouter la levure chimique et mixez encore 2 minutes. Il faut mixer durant 4 à 5 minutes, pas plus!

Versez la pâte liquide obtenue dans un grand saladier.

Etalez sur un coin de table ou plan de travail une serviette propre où vous poserez les crêpes mille trous qui ne devront en aucun cas être empilées chaudes, sinon elles colleraient ensemble!

Sortez votre poêle ou crêpière anti-adhésive. Pour garantir leur réussite, il est conseillé d’avoir une poêle type téfal dédiée exclusivement à la cuisson des baghrirs, et qui n’a jamais été touchée par aucune matière grasse. 

Petite anecdote… je cache ma poêle à baghrirs enveloppée dans un sac plastique avec un mot écrit dessus « Ne pas toucher! » au fond d’un placard, dans le coin le moins visité 🙂

En hiver, on laisse poser cette pâte à baghrirs 5 minutes en couvrant le saladier et en été ou par temps chaud, on procède à la cuisson sans attendre, juste le temps de tout préparer pour la cuisson qui devra être menée rapidement. Souvent le temps de laver le blender, préparer la table où les poser et sortir la poêle, les 5 minutes sont écoulées!

baghrira

(A ce stade là de la cuisson, le feu est baissé et on laisse cuire quelques secondes)

Cuisson :

A feu vif au départ. Chauffer la poêle, verser une louche de pâte qui s’étalera en principe toute seule, sinon tourner la poêle légèrement dans un mouvement de rotation pour avoir une crêpe ronde. Il est important de les cuire à feu vif au début, jusqu’à ce que les trous se forment puis on baisse un peu le feu pour laisser la crêpe cuire et dès qu’il n’y a plus de trace de pâte blanche, quand on pose le doigt au centre il ne colle pas, la crêpe est cuite. En principe, vous remarquerez que ses bords commencent à se décoller.

La sortir en vous aidant d’une spatule très fine et la déposer directement sur la serviette propre. Vos mains ne touchent pas la crêpe. 

Passer le dessous de la crêpière sous l’eau froide, directement sous le robinet pour la refroidir! A faire pour chaque crêpe sinon elles seraient trop brunes en dessous.

N’empiler les crêpes qu’une fois bien refroidies. L’été s’il vous en reste, le mieux est de les ranger dans une boîte tupperware au frais.

Régalez-vous et si vous testez cette recette, n’oubliez pas de donner votre avis ici dans ce blog, en bas dans les commentaires! Bien souvent on m’écrit sur Instagram pour me donner un avis sur une recette testée mais le plus judicieux et profitable pour tous serait de le faire ici! Merci.

Rghaïfs aux amandes et miel

rghaifsfrits3aid

Bonjour,

enfin un peu de temps pour partager avec vous une délicieuse recette de crêpes feuilletées appelées rghaïfs ou msemmens ma9li , c’est à dire frits.

C’est une recette familiale de rghaïfs, aussi bons que des beignets.

Encore chauds, ils sont croustillants sur le dessus et moelleux à l’intérieur et une fois refroidis, avec le miel, ils sont plutôt moelleux mais succulents, on dirait une sorte de  beignets ou bugnes.

Dans ma famille, pas de fête de 3aïd, sans ces délicieuses rghaïfs, servies au petit déjeuner, à côté des baghrirs et autres crêpes feuilletées (msemmens ou mellouis), selon le nombre de convives et l’appétit ou l’envie.

RECETTE

Ingrédients :

  • 250 g de semoule extra fine

  • 250 g de farine

  • 1 oeuf

  • du sel

  • quelques pistils de safran (j’en ai pas mis cette fois-ci)

  • 1 à 2 sachet (s) de sucre vanillé

  • 1 noisette de levure boulangère fraîche

  • 1 sachet de levure chimique (8 g)

  • eau tiède

  • huile pour la friture

Pour le façonnage des crêpes feuilletées ou rghaïfs :

  • un petit bol rempli d’huile de tournesol

Finition :

  • du miel liquide

  • des amandes émondées, grillées et concassées.

Préparation :

Dans le bol du robot, verser la farine, le sel sur un côté, le sucre vanillé, la levure chimique et l’oeuf sur l’autre.

Faire un puits, y déposer la levure boulangère.

Commencer à verser l’eau tiède dans le puits, petit à petit, au fur et à mesure que le robot pétrit (crochet pétrisseur).

Pétrir pendant 12 minutes, jusqu’à formation d’une belle boule de pâte homogène, lisse et plutôt ferme. Elle doit avoir la consistance d’une pâte à msemmens, ni trop dure, ni trop molle et agréable au toucher.

Se huiler les doigts et commencer à former des petites boules de pâte de la taille d’un petit abricot. Les poser sur un plateau huilé et les badigeonner d’huile. Les envelopper avec du film alimentaire.

Laisser les boules de pâte reposer quelques minutes, le temps de préparer la poêle, les amandes etc.

Voir la technique du pliage ici ou ici !

Prendre une boule de pâte, la plonger dans le bol d’huile puis l’étaler finement sur un plan de travail huilé. L’étaler jusqu’à voir à travers! Si vous avez bien pétri la pâte, cette opération sera un jeu d’enfant. Il suffit d’étaler la boule en formant un cercle puis attraper les bords, soulever tout en étirant délicatement pour agrandir le cercle et jusqu’à former un grand voile fin.

Rabattre la partie supérieure vers le centre puis rabattre dessus la partie inférieure. On obtient un long ruban ou rectangle de pâte.

carrérghaifsfri

Rabattre le côté droit vers le milieu et enfin rabattre le côté gauche par-dessus pour obtenir un carré.

plateaurghaif

Poser les carrés de pâte sur un plateau huilé et huiler le dessus des rghaïfs pour éviter la formation d’une croûte. Le mieux est d’envelopper ensuite tout le plateau avec un plastique transparent.

Dès que toutes les boules de pâte sont terminées, commencer la cuisson.

Chauffer de l’huile dans une grande poêle ou sauteuse, commencer par frire les premières rghaïfs façonnées…

msemmensffrits

Les frire des deux côtés et de toutes parts.

Capture

Les égoutter dans une passoire, puis sur du film alimentaire.

Chauffer sans arriver à l’ébullition du miel et badigeonner les crêpes avec le miel.

Saupoudrer les rghaïfs avec des amandes grillées, concassées et les servir encore chaudes et croustillantes.

msemmensfrits

Remarque : Il m’arrive de préparer un sirop de miel épais (sucre et eau), additionné de miel et parfumé avec un peu d’eau de fleur d’oranger, que je verse ensuite dans une poêle ou plat et j’y trempe les rghaïfs. Je verse un filet de miel sur la face qui va accueillir les amandes concassées et elles sont prêtes à être dégustées, servies avec un bon verre de thé à la menthe.

Régalez-vous!

Harcha ou galette de semoule traditionnelle marocaine

harchatraditionnelle.PNG

Bonsoir,

j’ai le plaisir de partager avec vous une recette traditionnelle de galette à base de semoule, cuite dans une poêle épaisse et que l’on nomme « harcha » qui veut dire « qui gratte » littéralement. Cette galette composée de semoule et enrobée de semoule est croustillante à l’extérieur et très très moelleuse à l’intérieur.

Avec les fameuses crêpes feuilletées « msemmens » ou « mlawouis » et les crêpes mille trous « baghrirs« , elles composent souvent le petit déjeuner complet et varié à la marocaine.

Elles sont également très appréciées à l’heure du goûter et on les trouve dans tous les coins de rue au Maroc, dans les petits snacks ou restaurants…

Il existe différentes recettes, et il y a autant de recettes que de familles marocaines. Chacun a sa façon de les préparer mais l’ingrédient principal reste la semoule et les variantes qui existent incluent soit du lait, soit de l’eau, soit du beurre, soit de l’huile. Certains les préfèrent à l’huile d’olive. La version moderne de la harcha inclut le lait et un parfum comme la vanille mais dans la harcha traditionnelle, on ne met pas de lait et pas de sucre vanillé.

Dans ce site, vous trouverez une recette de harcha au lait parfumée à la vaille ICI .

J’ai appris à faire la harcha avec ma mère, qui elle la réalise à l’oeil, elle me dit toujours il n’y a pas mieux que le « 3aynak myzanak » qui signifie « Ton oeil est ta balance » lol ! Je veux bien la réaliser ainsi mais comment partager une recette sans donner de proportions exactes? Pour vous permettre d’avoir un bon résultat, j’ai fait mes petites recherches et je suis tombée sur une recette qui correspond à ce que je fais habituellement mais avec des quantités précises, ce qui mettra toutes les chances de votre côté pour la réussir.

Chez nous on la prépare uniquement avec de l’huile au goût neutre, de l’eau, de la levure, sel et sucre.

Passons à la recette que je vous conseille de suivre à la lettre pour la réussir. Elle est inratable.

harchatradit.PNG

RECETTE 

Ingrédients :

  • 500 g de semoule fine (j’aime la préparer avec de la semoule moyenne et on peut aussi faire moitié/moitié semoule fine et semoule moyenne) ici semoule moyenne!

  • 75 ml d’huile (la moitié d’un verre « kass 3anba » mais le mieux est de respecter les 75 ml si vous n’avez pas ce fameux verre sous la main)

  • 300 ml d’eau froide (du robinet)

  • 3 c à s de sucre en poudre

  • 1 c à c de sel

  • 1 c à s de levure boulangère sèche en billes ultra fines (type levure « Briochin »)

  • 7 g de levure chimique (1 c à s)

Préparation :

Dans un saladier, mélanger la semoule et l’huile. Sabler. La semoule doit être bien imprégnée avec l’huile. Vous pouvez vous servir d’une seule main pour cette opération.

Laisser reposer 15 minutes.

Ajouter les autres ingrédients c’est à dire le sel, le sucre, les levures et l’eau au fur et à mesure qu’on mélange.

Mélanger sans pétrir jusqu’à obtenir un mélange homogène.

Laisser reposer le temps de beurrer et préparer le plat de cuisson.

Beurrer largement un grand plat lourd, en fonte « ferrah » ou une poêle épaisse et lourde 28 cm de diamètre et le ou la saupoudrer généreusement de semoule moyenne.

Poser la boule de pâte au milieu du plat de cuisson ou poêle épaisse froide et y étaler la pâte de semoule en l’aplatissant avec la main pour former une galette ronde et régulière.

La saupoudrer de semoule moyenne sur le dessus généreusement. Passer la main dessus pour bien égaliser la surface. L’astuce est d’utiliser le dos d’une cuillère à soupe en métal pour bien aplanir la surface et les bords.

Cuire sur la gazinière feu moyen. Penser à tourner la poêle de temps en temps pour une cuisson uniforme. Au bout de quelques minutes, au toucher la galette de semoule aura un peu durci sur les bords. C’est le moment de la retourner.

Pour la retourner, le plus facile est de poser sur la poêle le dessous d’un plateau rond de la même taille ou un couvercle plat et de la retourner.

Faire cuire l’autre face en glissant doucement la galette de semoule dans la poêle ou ferrah.

Laisser cuire environ 5 minutes et vérifier encore avec le plateau si elle cuite c’est à dire bien dorée en dessous.

source : recette YT « clic cook ».

harcccchhha.PNG

Servir la harcha encore chaude avec un bon verre de thé à la menthe, du bon miel d’apiculteur et du beurre fermier de préférence.

Certains aiment la déguster avec de l’huile d’olive et des olives noires.

Régalez-vous!

Ici une vidéo rapide pour voir à quoi ressemble mon plat de cuisson: vidéo instagram 

N’oubliez pas de me laisser un petit commentaire lorsque vous testez mes recettes, vos avis me font plaisir certes mais aideront toutes les personnes désireuses de réaliser cette recette mais indécises. Merci de me suivre.

Harcha ou galette de semoule moelleuse

harchas.PNG

Bonjour,

Ce matin,  je me suis régalée avec une délicieuse harcha ou galette de semoule, très appréciée au Maroc à l’heure du petit déjeuner ou goûter. Cette  harcha est très moelleuse et a un délicieux goût de vanille. J’ai suivi la recette de la charmante @sakina_smouni_ashoka  sur Instagram.

En vérité, cette harcha occupe mes pensées depuis que je l’ai vue chez elle et il était temps que je la réalise à mon tour! J’ai préparé un bon thé à la menthe et absinthe, il aurait fallu quelques belles olives noires et on se serait cru au Maroc.

J’ai juste nappé un peu mes tranches de harcha avec du miel pour la note gourmande sucrée et je peux vous dire que c’est un pur délice, simple et rapide à faire, alors pourquoi s’en priver? Cependant, je trouve que même nature, sans aucune garniture, elle reste vraiment succulent.

Si vous aimez les galettes de semoule ou harchas bien moelleuses, vous serez servis avec cette recette, composée avec des ingrédients simples, sans beurre, juste un peu d’huile pour le sablage. La texture est superbe, le moelleux et le bon goût sont là et elle se tient bien,  du coup il est facile de la couper en deux, si on le souhaite pour la garnir de confiture ou autre.

« On dirait un gâteau! » s’est écriée ma fille, dès la première bouchée. Effectivement, j’ai pensé la même chose en savourant cette harcha. Sa Recette est similaire à celle que j’ai toujours faite pour réaliser des mini harchas mais sans le beurre!

Passons à la recette…

Tout d’abord, préparez tous les ingrédients sur la table. Vous n’aurez besoin que d’un saladier (ou grand bol), d’une spatule et de votre main!

RECETTE :

Ingrédients : * le verre utilisé est le verre connu sous le nom de « kass el « anba » avec dessiné dessus le motif d’une grappe de raisin.

  • 250 g de semoule fine

  • 2 c à s de sucre en poudre

  • 3 c à s d’huile de tournesol

  • un grand verre* de lait

  • un sachet de levure chimique (8 g)

  • un sachet de sucre vanillé

  • un peu de sel

  • un petit morceau de beurre pour badigeonner la poêle

Préparation :

Dans un saladier, verser la semoule, un peu de sel, le sucre et sucre vanillé puis l’huile.

Nos mains sont nos meilleurs outils, donc, à l’aide de nos doigts (une seule main suffit ), sabler la semoule avec l’huile.

Ensuite, ajouter le lait, le sachet de levure.

Mélanger à la main ou avec une spatule afin d’avoir un mélange homogène.

On obtient une pâte très légère.

La laisser reposer 5 minutes. La semoule va absorber le lait, la pâte reste très souple.

Prendre une petite poêle antiadhésive type téfal, la badigeonner avec un peu de beurre.

Saupoudrer le fond de la poêle avec un peu de semoule fine.

Verser la pâte à harcha dans la poêle en vous servant d’une spatule.

L’étaler en la lissant pour former une galette. Couvrir.

Laisser cuire à feu très doux (pour ne pas la brûler) pendant 5 bonnes minutes puis ôter le couvercle.

Saupoudrer le dessus de la harcha avec un peu de semoule fine et laisser cuire encore 5 minutes.

Ensuite, à l’aide d’un couvercle plat ou bien le dos d’un plateau, retourner la harcha et la glisser délicatement dans la poêle pour la laisser cuire sur l’autre face.

Au bout de quelques minutes de cuisson, on peut soulever délicatement la galette, pour voir en-dessous si elle est bien dorée. Si c’est le cas, stopper la cuisson et la servir dans une assiette.

IMPORTANT: La cuire impérativement à feu doux, sinon elle risque de trop brunir ! (Je vous dis ça car j’ai failli brûler la mienne hhihihi)

La servir accompagnée de confiture de votre choix, de miel ou autre.

Cette harcha moelleuse est vraiment délicieuse, si vous la testez, n’hésitez pas à donner votre avis en commentaires et n’oubliez pas de vous abonner au blog pour suivre mes recettes! Merci et …

Régalez-vous!

Crêpes mille trous (baghrirs)

100_5937

Bonjour!

Je viens de me rendre compte que ma recette fétiche des crêpes mille trous ou baghrirs ne figurait pas dans ce nouveau blog, alors j’ai déménagé ma recette d’un blog à l’autre!
La réussite des baghrirs est parfois très aléatoire, une même recette peut être une réussite ou un total fiasco mais ce qui est sûr, c’est que c’est la meilleure recette que j’ai pu tester jusqu’à présent et celle que je réussie le mieux.

Si je devais suivre la recette de ma mère, autant vous dire que je les raterai au moins une fois sur deux, vu qu’elle les prépare à l’oeil et sans mixeur, juste avec les doigts et elle évalue la consistance seulement avec le toucher et la vue. Donc je mets aux oubliettes ma recette de grand-mère et je suis celle de Rachida Amhaouache, pour un bon résultat.

Cette recette donne des crêpes aux mille trous, très moelleuses et surtout savoureuses. Les crêpes mille trous se dégustent avec une sauce au beurre et miel, ma préférence et certains les aiment avec de l’huile d’olive et du miel mais mes gourmands les préfèrent tartinées de nutella.

Servies à l’heure du goûter ou bien au petit déjeuner, ces crêpes vous régaleront à coup sûr.

Pour illustrer la recette, j’ai mis plusieurs photos des différentes étapes!

Et pour une version « express », voici une recette sans temps de repos, pratique quand quelqu’un vous rend visite à l’improviste ou quand on manque de temps ICI!

RECETTE 

Ingrédients:

  • 1 bol de semoule fine

  • 1/2 bol de farine

  • 1 c à c de sel

  • 1 sachet de levure chimique

  • 2 bols d’eau tiède

  • 2 c à c de levure boulangère (ou 2 sachets de levure boulangère déshydratée type Briochin)

  • 1 c à c de sucre semoule

 Préparation:

Dans un récipient, mélanger la semoule, la farine, le sel et la levure chimique.
Dans un mixer ou blender,  verser les 2 bols d’eau tiède, ajouter dessus le mélange semoule/farine, sel et levure chimique ainsi que la levure boulangère qu’on aura fait diluer dans un peu d’eau tiède (prise du bol d’eau) et le sucre

100_6303

Mixer ce mélange.

100_6305

On peut aussi tout mélanger au fouet, à la main puis se servir d’un mixer plongeant.

Il s’agit de mixer au moins 5 minutes jusqu’à obtenir une pâte bien lisse.

Il m’arrive de mixer pendant 3 minutes puis stopper l’appareil et rajouter la levure chimique et terminer de mixer!

Réserver la pâte à baghrirs et laisser lever une heure (pas plus!).

100_6314

Juste avant la cuisson, mélanger délicatement la pâte liquide avec une louche pour l’homogénéiser.

100_5932

Verser la quantité d’une petite louche de crème dans une poêle téfal bien chaude.

La poêle doit être une poêle réservée exclusivement pour les crêpes mille trous, il faut impérativement utiliser une poêle qui n’a jamais servi à autre chose, qui n’a jamais été huilée, pour mettre toutes les chances de son côté pour les réussir. Je cache toujours la poêle des baghrirs 🙂 ainsi je la protège des contacts avec l’huile ou autre matière grasse.

Faire cuire la crêpe uniquement sur une seule face, sans la retourner.

Alors au début,il faut mettre feu fort jusqu’à voir tous les petits trous se former…

100_5933

…ensuite on baisse le feu et on laisse la crêpe cuire…

Si vos crêpes sont trop brunes en dessous, il suffit de passer le dessous de la poêle sous un bon jet d’eau froide à chaque crêpe, pour la refroidir!

100_5936

Important: Il ne faut pas empiler les crêpes chaudes, sinon elles colleraient. Il faut les laisser refroidir sur une serviette propre avant de les empiler. 

Servir les crêpes accompagnées d’une sauce beurre/ miel : il suffit de faire fondre du beurre dans une poêle (autre que celle dédiée à la cuisson des bahgrirs!), d’ y ajouter du miel toutes fleurs , un trait d’eau puis on mélange et on passe les crêpes dans cette sauce, sur une face.

Empiler dans une assiette et présenter. Ou bien encore les déguster avec une confiture de votre choix ou uniquement du miel. Mes enfants aiment y étaler le nutella! Tout est permis!

Ces crêpes sont vraiment savoureuses, bien moelleuses. C’est un vrai délice!!!

Régalez-vous!

Galettes feuilletées ou « msemmens » ultra feuilletés

msem.PNG

Bonsoir,

c’est les vacances d’hiver, les enfants sont ravis de pouvoir se reposer un peu de leur train-train quotidien et profiter de ce temps libre pour souffler. Je leur ai préparé ces délicieuses galettes feuilletées moelleuses pour le goûter. Ce fut un plaisir de les préparer et plaisir partagé quand elles ont été accueillies avec joie par toute la maisonnée, du coup j’oublie le temps que j’ai passé à les faire et mes efforts sont récompensés :.)

Pour obtenir de belles galettes ultra feuilletées, j’ai formé 24 boules de pâtes, et j’ai à chaque fois, emprisonné un carré de pâte formé dans une autre boule de pâte étalée puis j’ai reformé un carré. Ainsi j’ai pu obtenir 12 galettes feuilletées ou « msemnates ». Alors cette fois-ci, je me suis débrouillée pour prendre quelques photos pour illustrer cette recette qui bien qu’elle semble compliquée à première vue, ne l’est pas en réalité. Il suffit de suivre pas à pas la recette et j’espère que les photos vous aideront (petit clin d’oeil à Khadija qui m’avait suggéré d’illustrer mes explications par des photos bien plus parlantes :.)

Comme je l’ai déjà dit, je n’ai pas une recette mais des recettes de « msemmens », j’aime à chaque fois en changer. Aujourd’hui j’ai voulu des msemmens ultra feuilletés mais la plupart du temps, je fais au plus vite et  je me contente de faire un feuilletage simple, en ne formant qu’un carré simple, comme ici .

Vous pouvez allez jeter un oeil à ma petite vidéo postée dans mon compte Instagram @toute_la_cuisine_quejaime  et visionner le façonnage de ces galettes double feuilletage !

Contenance de mon bol = 45 cl.

RECETTE:

Ingrédients:

  • 2 bols de semoule extra fine

  • 2 bols de farine

  • 2 c à c de sel (ne pas hésiter à goûter au cours du pétrissage!)

  • un demi sachet de levure chimique

  • 1 c à s de beurre bombée

  • 1 c à s de miel

  • de l’eau tiède

Pour le façonnage:

–  un petit bol d’huile de tournesol (pour étaler les boules)

 

– un petit bol de beurre fondu (pour le feuilletage)

– de la semoule extra fine pour le feuilletage. Je mets ma semoule extra fine dans un petit flacon avec saupoudreuse, c’est plus pratique!

Préparation:

Pour réaliser cette recette, on peut déposer les ingrédients dans un grand plat nommé « gass3a » mais on peut aussi tout déposer à même la table et former la pâte c’est encore mieux!!!

Verser deux bols de taille classique de semoule très fine et deux bols de farine, la levure chimique, deux cuillères à café de sel mais au cours du pétrissage, on goûte une miette de pâte et, si nécessaire, on peut rajouter du sel, ça ne pose aucun problème. Mais deux cuillères à café de sel devraient suffire!

Faire un puits, y déposer la cuillerée bombée de beurre ainsi que la cuillerée de miel et verser petit à petit de l’eau tiède en incorporant progressivement la semoule et la farine jusqu’à obtenir une boule de pâte. Il faut bien pétrir et au fur et à mesure qu’on pétrit, on assouplit la pâte avec un peu d’eau jusqu’à obtenir une belle pâte souple mais ferme et lisse. Il faut savoir qu’une pâte bien pétrie, sera facile à étaler et ne se déchirera pas lorsqu’on devra l’étaler très finement. (voir vidéo dans mon compte Instagram avec l’hashtag # « façonnagemsemmens »)

Il faut compter 20 à 25 minutes de pétrissage énergique et soutenu , pétrir comme si on pétrissait le pain à l’aide des paumes de ses mains mais aussi de ses poings pour incorporer l’eau qu’on ajoute petit à petit. N’ajouter de l’eau que lorsque l’eau que vous avez incorporée est absorbée. 

Puis former des boules de pâte de la taille qu’on veut (j’en ai formé 24) et les poser sur un plateau huilé, il faut les huiler pour qu’il n’y ait pas formation d’une croûte sur le dessus (les couvrir éventuellement d’un film transparent). Les laisser reposer le temps de faire la vaisselle par exemple pour pouvoir les étaler facilement! Le repos de la pâte est nécessaire pour faciliter le façonnage. 

Pour le façonnage des carrés feuilletés, il faut un bol d’huile pour étaler chaque boule et un bol de beurre fondu ainsi qu’un petit bol de semoule très fine pour le feuilletage!!!

20181226_155600

Prendre une boule de pâte, la plonger dans le bol d’huile puis l’étaler finement sur un plan de travail huilé. L’étaler jusqu’à voir à travers! Si vous avez bien pétri la pâte, cette opération sera un jeu d’enfant. Il suffit d’étaler la boule en formant un rectangle puis attraper les bords, soulever tout en étirant délicatement pour agrandir et jusqu’à former un grand voile fin et rectangulaire comme ci-dessus (dans la vidéo postée sur Instagram, je montre comment je procède!)

Asperger de beurre fondu le rectangle formé et le saupoudrer généreusement de semoule extra fine (ce qui va favoriser le feuilletage).

20181226_155618

Rabattre la partie supérieure, la saupoudrer de semoule fine puis rabattre dessus la partie inférieure. On obtient un long ruban de pâte. Saupoudrer encore de semoule.

20181226_155645.jpg

En partant de la gauche, commencer à rabattre la partie de gauche.

20181226_155652

Avancer ainsi, en rabattant à chaque fois le côté gauche…

20181226_155659

On continue d’avancer le carré de la gauche vers la droite…jusqu’à former un carré qu’on réserve de côté…

 

Screenshot_20181227-211844.png

Etaler finement une autre boule de pâte comme au début, la beurrer et la saupoudrer de semoule fine et prendre le carré formé précédemment et le déposer dans le rectangle formé.

Et procéder de la même manière, en rabattant la partie supérieure, la saupoudrer de semoule puis rabattre la partie inférieure, saupoudrer à nouveau de semoule et à nouveau rabattre la partie de gauche sur le carré emprisonné et avancer ainsi jusqu’à…

20181226_155716

jusqu’à obtenir un carré épais. Le mettre de côté en prenant soin de le badigeonner d’un peu d’huile et réserver sous le film transparent jusqu’à former toutes les galettes « msemnates ».

20181226_165048.jpg

Une fois tous les carrés de msemmens formés, commencer la cuisson. Chauffer une grande poêle lourde et épaisse ou bien un farrah comme ci-dessus et étaler le premier carré réalisé, qui aura bien reposé et sera facile à étaler. Ne pas l’étaler trop finement, ni trop fin ni trop épais! Huiler la table et vos doigts pour pouvoir étaler facilement le carré.

Asperger la poêle d’un peu d’huile seulement pour la première galette, pour les autres, ça n’est pas nécessaire!

Cuire chaque carré, à feu moyen, en le retournant souvent jusqu’à ce que les msemmens soient joliment dorés. En principe, ils gonflent un peu en cuisant.

Procéder ainsi pour tous les carrés, qu’on étale au fur et à mesure qu’on les cuit…

Les poser sur un plat recouvert d’un torchon propre.

Les servir avec un bon miel ou bien de la confiture, ou ce que vous voulez!

Elles sont appréciées servies avec un bon thé à la menthe!

S’il vous en reste, vous pouvez aisément les congeler, en les plaçant dans un sac de congélation hermétique. Il suffira de les réchauffer dans une poêle et…

Régalez-vous!

Mellouis mkhamer

Bonjour,

Voici une délicieuse recette de mellouis mkhamer ou galettes feuilletées à pâte levée!

Ils sont vraiment délicieux, bien moelleux et se dégustent nappés de sauce au beurre doux et miel!

Il s’agit d’une pâte levée d’où le nom mkhamer et mellouis signifie enroulé, en forme d’escargot!

RECETTE:

Ingrédients:

– 500 g de semoule extra fine

– 500 g de farine 

– 1 c à c de sel

– 2 c à c de levure SAF (une levure déshydratée en grains)

– 1 c à s de sucre en poudre

– 150 ml de lait tiède (quand on plonge le doigt ça doit être à peine chaud mais pas brûlant)

– de l’eau tiède pour former  la pâte

Pour le façonnage

 – 1 bol avec un mélange de beurre fondu et d’huile de tournesol (moitié/moitié)

– un petit bol avec de la semoule extra fine

Préparation:

Commencer par mettre  la levure et le sucre dans un bol , couvrir avec le lait (150 ml) et mélanger.

Laisser gonfler la levure 10 à 12 minutes.

Pendant ce temps dans un grand saladier mélanger la semoule et la farine ainsi que le sel.

Commencer à verser petit à petit de l’eau tiède tout en mélangeant avec une main jusqu’à obtenir une boule de pâte.

La sortir du bol et la poser sur le plan de travail et commencer à la pétrir!

Le pétrissage doit être bien mené si on veut un bon résultat! Il faut travailler la pâte en se servant de la paume de ses mains pour étirer et ramener la pâte vers soi et ajouter progressivement de l’eau tiède et pour bien incorporer de l’eau dans la pâte, on se sert de ses poings! De cette manière on arrive à bien l’incorporer. Donc on ajoute un peu d’eau sur la pâte, on y va gaiement avec ses poings pour incorporer l’eau et on plie la pâte ,on la pétrit encore avec les poings etc. jusqu’à ce que toute l’eau ajoutée soit bien incorporée et on pétrit à nouveau avec les paumes de la main etc. 

Il s’agit de bien pétrir la pâte de manière soutenue, énergique avec tantôt les poings tantôt les paumes de la main et toujours en ajoutant peu à peu  l’eau tiède jusqu’à obtenir une belle pâte souple, voire très souple, lisse et molle au toucher mais pas collante!

Il faut compter 15 à 20 minutes de pétrissage pour un bon résultat (gardez en tête que c’est bon pour la santé de faire un peu d’effort! C’est une bonne séance de sport 🙂

Une fois la pâte pétrie, on forme 8 ou 9 grosses boules, et on les pose dans un plateau huilé (en les huilant sur le dessus pour pas qu’elles croûtent)!

Couvrir d’un film plastique!

Laisser les boules lever un peu.

Pendant ce temps, préparer dans un bol du beurre fondu auquel on rajoute de l’huile, à peu près moitié/moitié.

Prendre alors la première boule posée dans le plateau, et commencer à l’aplatir afin de l’étaler sur un plan de travail huilé. L’asperger avec le mélange beurre/huile. Tourner et retourner la galette au besoin et s’appliquer à l’étaler finement sans la déchirer comme pour les msemmens mellouis!

En l’étirant, former une sorte de grand rectangle puis le saupoudrer d’un peu de semoule extra fine.

Rabattre le côté supérieur vers le milieu puis le côté inférieur dessus, comme pour le pliage d’une msemna et tapoter un peu avec le mélange beurre/huile et saupoudrer à nouveau d’un peu de semoule extrafine et commencer à rouler la pâte à partir d’un bord.

Mettre le boudin formé debout et appuyer dessus pour le faire tenir. Le réserver jusqu’à faire pareil pour toutes les boules! Ne pas oublier de protéger les boules réalisées en les huilant sur le dessus pour éviter qu’elles croûtent!

Une fois ce travail réalisé, on peut passer à la cuisson. 

 Asperger un peu du mélange huile et beurre dans une poêle épaisse, ou mieux encore dans le plat en fonte « farrah », et y étaler la première galette feuilletée, pas trop fin et pas trop épais! Feu moyen, pas trop chaud car elles doivent cuire!

Asperger à nouveau un peu d’huile et beurre mélangés et retourner la galette qui doit dorer sur l’autre face et continuer ainsi en tournant la galette dans la poêle et en la retournant tout en l’aspergeant de matière grasse pour qu’elle soit joliment dorée et pour le goût aussi!

Pour une cuisson parfaite on retourne le melloui mkhamer environ toutes les dix secondes!

Poursuivre ainsi jusqu’à faire cuire tous les mellouis mkhamers; on peut soit directement étaler la galette feuilletée dans la poêle soit l’étaler dans un plateau huilé ou le plan de travail et la poser ensuite dans la poêle!

Une fois le melloui mkhamer bien doré, on le pose debout dans un plateau recouvert d’un tissu et on le tape en le tournant délicatement sur la table pour aérer le feuilletage!

Poursuivre ainsi pour tous les mellouis mkhamers!

Servir chaud accompagnés d’un bon verre de thé à la menthe!

C’est un régal!!!

Régalez-vous!

Crêpes moelleuses sans oeufs

Bonjour,

voici comme promis aux personnes qui me l’ont demandé sur instagram la recette des crêpes sans oeufs que j’ai testée! Cette recette est parfaite lorsqu’on veut se régaler et qu’on ne peut pas consommer d’oeufs, si intolérance aux oeufs ou tout simplement pour les fois où on n’a plus d’oeufs dans le frigo! Ce sont des crêpes moelleuses mais avec cette recette je n’ai eu que les crêpes que vous pouvez voir dans l’assiette alors si vous en voulez plus, doublez la recette ou bien choisir une crêpière pas trop grande!

Je rappelle que dans ce blog vous pourrez trouver ma recette habituelle des crêpes avec oeufs et que j’aime beaucoup, elle se trouve ICI !

RECETTE:

Ingrédients:

  • 150 g de farine (j’ai utilisé une farine fluide idéale pour pâte à crêpes)

  • 30 cl de lait

  • 20 g de sucre

  • 1 c à s d »huile ou 20 g de beurre fondu (j’ai préféré mettre du beurre pour le moelleux qu’il apporte et le goût)

  • 1 sachet de sucre vanillé

  • 1 pincée de sel

Préparation

(copié/collé de la recette du chef Damien trouvée dans le site 750 g.)
  1. ÉTAPE 1 :

    Dans un saladier, versez la farine, les sucres et le sel, mélangez. Ajoutez le zeste de citron, le lait et mélangez délicatement pour éviter les grumeaux.

  2. ÉTAPE 2 :

    Versez le beurre fondu ou l’huile et mélangez.

  3. ÉTAPE 3 :

    Pour la cuisson, faites chauffer votre crêpière, huilez-la et versez une louche de pâte à crêpes. (j’ai huilé la poêle avant chaque crêpe!)

  4. ÉTAPE 4 :

    Faites cuire jusqu’à ce que les bords se décollent et retournez votre crêpes, laissez cuire encore une minute.

  5. ÉTAPE 5 :

    C’est prêt !

    Régalez-vous!

Msemmens ou crêpes feuilletées

Bonjour, 

Je vous mets ici ma recette de msemmens réalisés avec de la semoule extra fine et farine! Mais je vous avoue que je n’ai pas une recette mais plusieurs, selon les envies ou les ingrédients, je mets de la semoule et farine ou seulement semoule ou juste farine!!!

RECETTE

Ingrédients :

– 2 bols de semoule extra fine

– 1 bol de farine

– du sel (ne pas hésiter à goûter au cours du pétrissage!)

– de l’eau tiède

– un mélange beurre et huile pour étaler les boules de pâte, on peut séparer l’huile et le beurre dans deux petits bols.

– de la semoule extra fine pour le feuilletage.

Préparation :

Pour réaliser cette recette, j’ai pris un grand plat « gass3a » mais on peut travailler la pâte à même le plan de travail c’est encore mieux!!!

Verser deux bols de taille classique de semoule très fine et un bol de farine, une bonne cuillère à café de sel mais on sale et goûte et au cours du pétrissage on peut rajouter du sel, ça ne pose aucun problème.

Faire un puits et verser petit à petit de l’eau tiède en incorporant petit à petit la semoule et la farine jusqu’à obtenir une boule de pâte. Il faut bien pétrir et au fur et à mesure qu’on pétrit, on assouplit la pâte avec un peu d’eau jusqu’à obtenir une belle pâte souple mais ferme et lisse.

Il faut compter 20 à 25 minutes de pétrissage énergique et soutenu , pétrir comme si on pétrissait le pain à l’aide des paumes de ses mains mais aussi de ses poings pour incorporer l’eau qu’on ajoute petit à petit. N’ajouter de l’eau que lorsque l’eau que vous avez incorporée est absorbée. 

Puis former des boules de pâte de la taille qu’on veut et les poser sur un plateau huilé, il faut les huiler pour qu’il n’y ait pas formation d’une croûte sur le dessus. Les laisser reposer le temps de faire la vaisselle par exemple pour pouvoir les étaler facilement!

 Puis façonner des carrés feuilletés comme  ICI

  

Pour le façonnage des carrés feuilletés, il faut un bol d’huile pour étaler chaque boule et un bol de beurre fondu ainsi qu’un petit bol de semoule très fine pour le feuilletage!!!

Les cuire dans un plat en fonte  qu’on appelle « farrah » ou bien une poêle épaisse, lourde.

Je les aime accompagnés de miel et d’un bon verre de thé à la menthe.

 

Régalez-vous!