Couronne briochée à la crème pâtissière et aux pépites de chocolat

 

20190121_194820.png

Bonsoir,

j’ai le plaisir de partager avec vous une délicieuse recette de la fameuse brioche que l’on appelle « le chinois », une recette testée maintes fois et approuvée.

Je me suis servie de cette recette pour faire une couronne briochée à la crème pâtissière et aux pépites de chocolat. Donc au lieu de la cuire dans un moule rond pour obtenir un chinois, j’ai posé directement mes escargots de pâte sur une plaque du four en les faisant se chevaucher.

Cette couronne briochée est absolument délicieuse, moelleuse et bien dodue, elle fera le bonheur de tous au moment du goûter.

L’hiver, je préfère utiliser ma machine à pains pratique quand il s’agit de faire lever la pâte mais bien entendu cette recette peut être réalisée dans un robot ou même à la main, il suffit juste de bien pétrir la pâte pour obtenir une jolie brioche.

RECETTE :

Ingrédients :

  • 100 g de lait

  • 100 g de beurre ramolli

  • 2 œufs battus à la fourchette

  • 400 g de farine T55

  • 50 g de sucre en poudre

  • ½ c à c de sel

  • 1 sachet de levure boulangère spécial  machine à pains (MAP) (billes très fines)

  • 350 ml de crème pâtissière (voir recette ICI ou bien utiliser un sachet préparation crème)

  • Des pépites de chocolat noir

Préparation :

Dans la cuve de la MAP (machine à pain), mettre le lait, le sucre,  le beurre en morceaux, les œufs et la farine.

Dans un coin, mettre le sel et faire un puit dans la farine et y déposer la levure.

Mettre en route la MAP sur programme pétrissage « pâte levée ».

  • Une fois la pâte levée, la sortir de la cuve, la dégazer et l’étaler en un grand rectangle.

  • Etaler dessus la crème pâtissière

  • Ajouter ensuite les pépites de chocolat

  • Rouler pour former un long boudin

  • Couper en morceaux

  • Faire se chevaucher les escargots de pâte en formant une couronne

  • Laisser doubler de volume (environ 1 heure)

20190121_194601.png

  • Badigeonner la couronne d’un mélange  jaune d’œuf battu/lait

  • Enfourner à 180 °c environ 25 minutes.

  • Badigeonner la couronne briochée avec un mélange chauffé d’ une c à s de sucre + un peu d’eau pour lui donner du brillant!

Et régalez-vous!

Publicités

Moelleux au chocolat

chocogato

Bonjour,

j’ignore si j’ai déjà partagé avec vous la recette de ce délicieux moelleux au chocolat dans ce nouveau blog mais je vous mets la recette quand même; testez-le, vous m’en direz des nouvelles!

Il est simple et rapide à faire pour un beau résultat. En effet avec cette recette, on obtient un beau gâteau, généreux, riche en chocolat et vraiment délicieux! La garniture à la crème pâtissière rajoute du moelleux et une touche crémeuse irrésistible. Recouvert de noix de coco, il fait un beau gâteau, une fois découpé en tranches.

Je le réalise depuis de nombreuses années et à chaque fois il remporte un franc succès. La première fois que je l’ai découvert, j’avais 20 ans 🙂 , le bel âge! La recette me vient d’une amie de fac, qui vit dans l’île de la Réunion, elle nous l’avait servi en dessert, après un copieux repas typiquement réunionnais, je m’en souviens encore, tellement c’était délicieux, si si je vous assure!! On avait mangé en entrée une belle salade composée assaisonnée avec une vinaigrette aigre douce dans laquelle il y avait entre autres un peu de carottes râpées et du persil  (cette vinaigrette m’avait fasciné tellement elle était exquise), en plat principal un savoureux cari de boeuf avec des pommes de terre et du bon riz et en dessert ce superbe gâteau au chocolat très très moelleux! Bien entendu, j’étais repartie avec la recette et j’ai réalisé ce gâteau à toutes les occasions et toutes les fois où je voulais un bon gâteau bien moelleux!

C’est incroyable comme notre mémoire est sélective, il y a des moments du passé qui restent à jamais gravés dans notre mémoire tandis que d’autres souvenirs s’effacent sans laisser de traces ou simplement de vagues bribes d’un passé bien révolu…jusqu’à s’éteindre un jour.

C’est un peu avec nostalgie que je vous présente ce gâteau qui, bien au-delà du fait qu’il ne soit finalement qu’un simple moelleux au chocolat parmi tant d’autres, il est cependant, pour moi, porteur d’une dimension sentimentale et je garde précieusement sa recette dans mes carnets de recettes et dans mon blog!

Peut- être que ce moelleux au chocolat deviendra votre moelleux au chocolat préféré?!  🙂 …

RECETTE :

Ingrédients :

  • 300 g de chocolat à cuire (chocolat pour la pâtisserie)

  • 1/2 verre de lait

  • 150 g de sucre en poudre

  • 4 oeufs

  • 150 g de farine

  • 75 g de beurre

  • 1/2 sachet de levure(moi j’ai toujours mis 1 sachet)

  • 3 cuillères à soupe de rhum (que j’ai remplacé par du café et parfois par du lait)

garniture :

  • de la crème pâtissière(pour 1/2 litre de lait)

  • de la poudre chocolatée pour boisson instantanée type Nesquik ou bien une tablette de chocolat noir de 100 g. (Il m’est arrivé de mettre du café soluble pour changer)

  • de la noix de coco râpée

Préparation :

Dans une terrine, fouettez les oeufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse et devienne mousseux (vous pouvez utiliser votre batteur ou robot!).

Dans une casserole, faites fondre, à feux doux, le chocolat cassé en petits morceaux dans le lait en remuant constamment avec une cuillère en bois, puis ajoutez le beurre coupé en cubes et mélangez.
Incorporez aux oeufs en fouettant vigoureusement. Parfumez avec le rhum ou autre parfum.

Ajoutez alors la levure et la farine en pluie et mélangez avec une cuillère en bois pour obtenir une pâte bien lisse.

Versez dans un moule à manqué de 24 à 25 cm de diam. beurré (en plus de le beurrer, j’aime placer au fond du moule un rond de papier sulfurisé pour faciliter le démoulage) et placer 35 minutes au four à 180°c. La lame du couteau planté au milieu du gâteau doit ressortir sèche!

Laissez refroidir le gâteau légèrement, renversez-le sur une grille.

Une fois refroidi, posez-le dans une assiette de service, en faisant en sorte que le bas du gâteau se retrouve sur le dessus, car c’est la surface la plus lisse et votre gâteau sera ainsi plus joli.

Pendant la cuisson du gâteau, préparez une crème pâtissière avec un demi litre de lait en suivant les indications portées sur le paquet (le sachet de crème pâtissière instantanée du commerce fera très bien l’affaire!).

Si toutefois, vous préférez utiliser une crème pâtissière faite maison, alors je vous propose une délicieuse recette de crème que j’avais filmée en vidéo dans ma chaîne youtube « Toute la cuisine que j’aime ».

Selon la hauteur du gâteau, coupez le moelleux au chocolat en deux ou trois parts égales puis garnissez-le de crème pâtissière chocolatée (à laquelle vous aurez ajouté 3 bonnes cuillères à soupe de Nesquik ou bien 100 g de chocolat à croquer noir).

Reconstituez le gâteau, couvrez-le entièrement (haut et pourtours) de crème pâtissière au chocolat et pour finir parsemez de la noix de coco partout sur le dessus et les bords du gâteau.

Il est encore meilleur le lendemain, quand la crème a bien imbibé les tranches et le tout forme un gâteau au chocolat extra moelleux!

Si vous le testez, donnez vie à ce blog, en venant me donner votre avis, ici en commentaires! Je sais que vous préférez me laisser votre avis sur instagram  via instagram direct mais vu que les recettes sont postées dans le blog, je pense qu’il est préférable que votre avis apparaisse ici et cela pourrait aider d’autres personnes! Merci et surtout…

régalez-vous!

Brioche des rois

20190103_193709

Bonjour,

tout d’abord je tiens à vous souhaiter une très bonne année 2019!!! La brioche des rois est traditionnellement consommée à l’occasion de l’épiphanie et durant le mois de janvier en France.

Voici ma première brioche de l’année, très moelleuse, bien parfumée à l’eau de fleur d’oranger, un arôme que j’aime tout particulièrement dans les brioches mais aussi aux zestes d’agrumes qui la parfument à merveille et lui donne un goût exquis! J’ai utilisé ma machine à pains ou MAP que j’utilise beaucoup en hiver car elle permet une belle poussée de la pâte, et le pétrissage est parfait. Bien que la fonction levée de pâte de ma MAP soit efficace, il a tout de même fallu que j’attende de nombreuses heures pour que la pâte triple de volume! Je vous avoue qu’à un moment donné, j’avais même oublié qu’elle poussait gentiment mais sûrement dans la MAP, c’est vous dire combien l’attente était longue mais cela en valait la peine! Cette brioche des rois, que je réalise chaque année est pour moi une valeur sûre, elle est facile à faire pour un résultat tout à fait convenable tant au goût qu’à l’aspect, la brioche, gonfle beaucoup et elle présente une belle mie, filante par endroit. Pendant la cuisson, nous nous régalons déjà avec le doux parfum envoûtant de la brioche qui cuit et cela nous fait penser inévitablement à ces souvenirs, d’un passage aux abords d’une boulangerie. Nul besoin de vous dire que cette brioche, aussitôt cuite a réuni tous mes gourmands qui se sont servis et resservis tellement elle est délicieuse, et surtout le jour même, quand elle est encore toute tendre, moelleuse!

J’ai volontairement omis de mettre des fruits confits car mes enfants n’en sont pas friands alors plutôt que de les voir trier à chaque bouchée, j’ai préféré la faire sans et elle n’en est pas moins bonne mais ceci dit, on peut selon ses envies ajouter des écorces d’oranges confites ou un mélange de fruits confits, c’est un plus pour davantage de gourmandise! De même que pour obtenir une belle couronne ou royaume ou coque des rois provençale, on peut décorer le dessus avec de beaux fruits confits comme ici !

J’ai donc réalisé cette recette dans ma machine à pains mais vous pouvez aisément utiliser votre robot en comptant une bonne vingtaine de minutes pour le pétrissage et n’ajoutez le beurre qu’une fois le pâton formé et pétri pendant au moins une dizaine de minutes!

20190103_193736

RECETTE :

(si mes souvenirs sont bons, il me semble que cette recette vient de Anne du blog « Papilles et pupilles »mais je n’en suis pas sûre !)

Ingrédients:

  • 85 ml de lait (moi je n’en mets que 80 ml !)

  • 2 c à s d’eau de fleur d’oranger

  • 2 oeufs moyens battus en omelette avec une fourchette (en prélever 2 c à s qu’on garde dans le frigo pour la dorure)

  • 80 g de sucre en poudre

  • 1 c à c de sel

  • 350 g de farine t 45

  • 1 sachet de levure boulangère type « briochin » ou autre levure boulangère à billes fines « spécial brioche »

  • zeste d’une orange non traitée et zeste d’un citron non traité

  • 70 g de beurre coupé en petits morceaux

  • du sucre en grains ou sucre perlé pour la déco

  • des fruits confits si vous voulez, à rajouter en fin de pétrissage ou bien à incorporer au moment dégazer la pâte après la première poussée.

20190103_193542.png

Préparation:

Dans la cuve de la MAP, mettez tous les ingrédients en suivant l’ordre indiqué dans la liste des ingrédients sauf le beurre qu’on rajoute qu’une fois le pâton formé.

Lancez le programme « pâte » (fonction « pâte levée » numéro 11 pour ma part).

Quand le pâton est formé, ajouter le beurre, après quelques minutes de pétrissage et avant que le programme s’arrête.

Lorsque le programme « pâte » est terminé, il y a généralement la phase levée de la pâte.

Ne sortir la pâte de la cuve qu’une fois qu’elle a bien gonflé, triplé de volume. La dégazer et former une boule de pâte puis la façonner de manière à avoir un trou au milieu qu’on élargit comme sur la photo ci-dessus. La pâte est légèrement collante aux doigts mais ça n’est pas gênant, si toutefois cela vous gêne, vous pouvez ou bien fariner légèrement vos doigts ou les huiler.

Il faut bien élargir le trou sinon quand la pâte va gonfler puis cuire, il sera inexistant! Il est possible de poser un petit cercle huilé au milieu mais ça n’est pas nécessaire si vous agrandissez bien le milieu de la couronne!

20190103_193614.png

Laisser lever à nouveau  une heure au minimum, dans un endroit sec et chaud, la couronne doit tripler de volume comme sur la photo ci-dessus! L’hiver, pour accélérer la poussée de la pâte il est possible voire recommandé de chauffer son four, l’éteindre et y déposer la brioche afin de gagner du temps. Ainsi elle poussera plus vite!

20190103_193640.png

Une fois la couronne levée, la badigeonner avec un pinceau trempé dans le petit ramequin d’oeuf réservé au début de la recette.  Parfois je rajoute un peu de lait sur l’oeuf mélangé pour une belle dorure! Parsemer de sucre perlé puis enfourner, four à 180°c pendant 15 à 20 minutes, le temps que la brioche soit joliment dorée.

J’ai utilisé la fonction chaleur tournante de mon four à 150°c.

20190103_193805

Si vous voulez décorer votre couronne briochée avec des fruits confits, faites le après la cuisson de celle-ci!

Régalez-vous!

Galettes feuilletées ou « msemmens » ultra feuilletés

msem.PNG

Bonsoir,

c’est les vacances d’hiver, les enfants sont ravis de pouvoir se reposer un peu de leur train-train quotidien et profiter de ce temps libre pour souffler. Je leur ai préparé ces délicieuses galettes feuilletées moelleuses pour le goûter. Ce fut un plaisir de les préparer et plaisir partagé quand elles ont été accueillies avec joie par toute la maisonnée, du coup j’oublie le temps que j’ai passé à les faire et mes efforts sont récompensés :.)

Pour obtenir de belles galettes ultra feuilletées, j’ai formé 24 boules de pâtes, et j’ai à chaque fois, emprisonné un carré de pâte formé dans une autre boule de pâte étalée puis j’ai reformé un carré. Ainsi j’ai pu obtenir 12 galettes feuilletées ou « msemnates ». Alors cette fois-ci, je me suis débrouillée pour prendre quelques photos pour illustrer cette recette qui bien qu’elle semble compliquée à première vue, ne l’est pas en réalité. Il suffit de suivre pas à pas la recette et j’espère que les photos vous aideront (petit clin d’oeil à Khadija qui m’avait suggéré d’illustrer mes explications par des photos bien plus parlantes :.)

Comme je l’ai déjà dit, je n’ai pas une recette mais des recettes de « msemmens », j’aime à chaque fois en changer. Aujourd’hui j’ai voulu des msemmens ultra feuilletés mais la plupart du temps, je fais au plus vite et  je me contente de faire un feuilletage simple, en ne formant qu’un carré simple, comme ici .

Vous pouvez allez jeter un oeil à ma petite vidéo postée dans mon compte Instagram et visionner le façonnage de ces galettes double feuilletage !

Contenance de mon bol = 45 cl.

RECETTE:

Ingrédients:

  • 2 bols de semoule extra fine

  • 2 bols de farine

  • 2 c à c de sel (ne pas hésiter à goûter au cours du pétrissage!)

  • un demi sachet de levure chimique

  • 1 c à s de beurre bombée

  • 1 c à s de miel

  • de l’eau tiède

Pour le façonnage:

–  un petit bol d’huile de tournesol (pour étaler les boules)

 

– un petit bol de beurre fondu (pour le feuilletage)

– de la semoule extra fine pour le feuilletage. Je mets ma semoule extra fine dans un petit flacon avec saupoudreuse, c’est plus pratique!

Préparation:

Pour réaliser cette recette, on peut déposer les ingrédients dans un grand plat nommé « gass3a » mais on peut aussi tout déposer à même la table et former la pâte c’est encore mieux!!!

Verser deux bols de taille classique de semoule très fine et deux bols de farine, la levure chimique, deux cuillères à café de sel mais au cours du pétrissage, on goûte une miette de pâte et, si nécessaire, on peut rajouter du sel, ça ne pose aucun problème. Mais deux cuillères à café de sel devraient suffire!

Faire un puits, y déposer la cuillerée bombée de beurre ainsi que la cuillerée de miel et verser petit à petit de l’eau tiède en incorporant progressivement la semoule et la farine jusqu’à obtenir une boule de pâte. Il faut bien pétrir et au fur et à mesure qu’on pétrit, on assouplit la pâte avec un peu d’eau jusqu’à obtenir une belle pâte souple mais ferme et lisse. Il faut savoir qu’une pâte bien pétrie, sera facile à étaler et ne se déchirera pas lorsqu’on devra l’étaler très finement. (voir vidéo dans mon compte Instagram avec l’hashtag # « façonnagemsemmens »)

Il faut compter 20 à 25 minutes de pétrissage énergique et soutenu , pétrir comme si on pétrissait le pain à l’aide des paumes de ses mains mais aussi de ses poings pour incorporer l’eau qu’on ajoute petit à petit. N’ajouter de l’eau que lorsque l’eau que vous avez incorporée est absorbée. 

Puis former des boules de pâte de la taille qu’on veut (j’en ai formé 24) et les poser sur un plateau huilé, il faut les huiler pour qu’il n’y ait pas formation d’une croûte sur le dessus (les couvrir éventuellement d’un film transparent). Les laisser reposer le temps de faire la vaisselle par exemple pour pouvoir les étaler facilement! Le repos de la pâte est nécessaire pour faciliter le façonnage. 

Pour le façonnage des carrés feuilletés, il faut un bol d’huile pour étaler chaque boule et un bol de beurre fondu ainsi qu’un petit bol de semoule très fine pour le feuilletage!!!

20181226_155600

Prendre une boule de pâte, la plonger dans le bol d’huile puis l’étaler finement sur un plan de travail huilé. L’étaler jusqu’à voir à travers! Si vous avez bien pétri la pâte, cette opération sera un jeu d’enfant. Il suffit d’étaler la boule en formant un rectangle puis attraper les bords, soulever tout en étirant délicatement pour agrandir et jusqu’à former un grand voile fin et rectangulaire comme ci-dessus (dans la vidéo postée sur Instagram, je montre comment je procède!)

Asperger de beurre fondu le rectangle formé et le saupoudrer généreusement de semoule extra fine (ce qui va favoriser le feuilletage).

20181226_155618

Rabattre la partie supérieure, la saupoudrer de semoule fine puis rabattre dessus la partie inférieure. On obtient un long ruban de pâte. Saupoudrer encore de semoule.

20181226_155645.jpg

En partant de la gauche, commencer à rabattre la partie de gauche.

20181226_155652

Avancer ainsi, en rabattant à chaque fois le côté gauche…

20181226_155659

On continue d’avancer le carré de la gauche vers la droite…jusqu’à former un carré qu’on réserve de côté…

 

Screenshot_20181227-211844.png

Etaler finement une autre boule de pâte comme au début, la beurrer et la saupoudrer de semoule fine et prendre le carré formé précédemment et le déposer dans le rectangle formé.

Et procéder de la même manière, en rabattant la partie supérieure, la saupoudrer de semoule puis rabattre la partie inférieure, saupoudrer à nouveau de semoule et à nouveau rabattre la partie de gauche sur le carré emprisonné et avancer ainsi jusqu’à…

20181226_155716

jusqu’à obtenir un carré épais. Le mettre de côté en prenant soin de le badigeonner d’un peu d’huile et réserver sous le film transparent jusqu’à former toutes les galettes « msemnates ».

20181226_165048.jpg

Une fois tous les carrés de msemmens formés, commencer la cuisson. Chauffer une grande poêle lourde et épaisse ou bien un farrah comme ci-dessus et étaler le premier carré réalisé, qui aura bien reposé et sera facile à étaler. Ne pas l’étaler trop finement, ni trop fin ni trop épais! Huiler la table et vos doigts pour pouvoir étaler facilement le carré.

Asperger la poêle d’un peu d’huile seulement pour la première galette, pour les autres, ça n’est pas nécessaire!

Cuire chaque carré, à feu moyen, en le retournant souvent jusqu’à ce que les msemmens soient joliment dorés. En principe, ils gonflent un peu en cuisant.

Procéder ainsi pour tous les carrés, qu’on étale au fur et à mesure qu’on les cuit…

Les poser sur un plat recouvert d’un torchon propre.

Les servir avec un bon miel ou bien de la confiture, ou ce que vous voulez!

Elles sont appréciées servies avec un bon thé à la menthe!

S’il vous en reste, vous pouvez aisément les congeler, en les plaçant dans un sac de congélation hermétique. Il suffira de les réchauffer dans une poêle et…

Régalez-vous!

Le pain d’épices

paindep

Bonjour,

Il y a quelques jours, j’avais réalisé une recette de pain d’épice, au demeurant fort appétissante mais ce pain d’épice-là tenait plus du cake, un bon cake moelleux parfumé aux épices plutôt que du pain d’épice, avec une texture pain.

Et hier soir j’ai récidivé avec une nouvelle recette de pain d’épices et pour moi celle-ci est THE pain d’épices, rien que ça Oui !!! Il est exactement ce que j’attends d’un bon pain d’épices avec une belle mie serrée, dense, onctueuse et fondante en bouche, une belle couleur, celle que je recherchais à savoir une couleur ambrée bien foncée et le bon goût du pain d’épices que l’on connaît, sans parler du parfum et goût subtil des épices. En gourmande qui se respecte, j’ai ajouté des petits morceaux d’écorces d’orange confites et c’est juste top!

Ce pain d’épices est censé se bonifier avec le temps mais en aura-t-il le temps, j’en doute! Je le referai c’est certain et puis il faudra bien que j’écoule mon stock de farine de seigle et farine semi-complète!! Cette fois-ci j’ai réalisé ce superbe pain d’épices dans les règles de l’art en ne mettant pas de levure chimique, ni d’oeuf et en utilisant de la farine semi complète et de la farine de seigle bio, du miel d’apiculteur et des épices et le tour est joué!

j’ai obtenu un pain d’épices aux saveurs d’enfance, tel que je l’aime et je garderai la recette précieusement mais elle sera bien gardée dans ce blog qui est aussi mon carnet de recettes!  C’est une recette de Pascale Weeks trouvée sur son site ici   et elle-même s’est inspirée de Mercotte qu’ on ne présente plus :.)

20181222_173501.png

RECETTE :

(Merci Pascale pour ce merveilleux pain d’épice!)

  • 225 g de farine semi complète (T 100)

  • 25 g de farine de châtaignes (j’ai utilisé de la farine de seigle)

  • 30 g de sucre roux

  • 1 c. à café rase de mélange spécial pain d’épices* (j’ai préparé moi-même le mélange d’épices, voir la recette plus bas!)

  • ¼ c. à café de sel

  • 25 cl de lait 1/2 écrémé

  • 250 g de miel liquide

  • 1 c. à café de bicarbonate de soude

  • 1 c. à soupe d’eau de fleur d’oranger

  • une bonne c. à soupe d’écorces d’oranges confites (ajout personnel mais ça donne un super goût!)

  • J’ai parsemé du sucre perlé sur le dessus mais il s’est un peu enfoncé dans la pâte!

Préchauffez votre four à 150° C. (j’ai utilisé la fonction chaleur tournante).
Beurrez un moule à cake et mettez-le au frais.
Mélangez les farines, le sucre, les épices et le sel dans un grand saladier.
Versez le lait dans une casserole et portez-le à ébullition, sur feu doux.
Hors du feu, ajoutez le miel et remuez jusqu’à ce que le miel soit dissous.
Laissez tiédir, ajoutez le bicarbonate de soude et mélangez.
Ajoutez ce mélange liquide aux éléments secs, et mélangez bien, jusqu’à ce que la pâte soit homogène.
Ajoutez l’eau de fleur d’oranger, et mélangez. A ce stade j’ai incorporé les écorces d’orange confite.
Versez la pâte dans le moule, lissez la surface, et enfournez pour 1 h.
Laissez tiédir, puis démoulez sur une grille.

*** Réaliser soit même le mélange d’épices:

Ingrédients:

  • 20 g de cannelle en poudre

  • 2 étoiles de badiane

  • 10 clous de girofle

  • 10 g de graines de coriandre

  • 7 g d’anis vert

  • 1 c à c de gingembre en poudre

  • 1/4 de c à c de muscade en poudre ou fraîchement râpée

Dans un mortier, concassez le plus finement possible la badiane et les clous de girofle. Les mettre dans un moulin à café et les moudre avec les graines de coriandre et d’anis vert.

Mélangez toutes ces épices ainsi que celles en poudre dans un petit bol puis les conserver dans un joli bocal pour les futurs pains d’épices! Ce mélange est bien parfumé et équilibré; il parfumera à merveille vos pains d’épices et leur donnera une saveur authentique.

source: blog « La main à la pâte« .

Souvenez vous le pain d’épices se bonifie avec le temps!

Je vous souhaite de passer de bonnes fêtes de fin d’années !!!

Régalez-vous!

Bûche au chocolat

buche

Bonsoir,

Si vous aimez le chocolat, alors cette bûche vous plaira à coup sûr. Elle est toute entière « chocolat » avec un biscuit moelleux au chocolat, une mousse au chocolat et un joli manteau en ganache chocolat onctueuse. Le moment le plus plaisant étant celui de la décoration avec bien sûr une décoration évoquant noël!

Si vous voulez rajouter une touche fruitée, vous pouvez la garnir avec des griottes que vous poserez sur la mousse au chocolat. Et dans ce cas, pour le sirop, à la place de l’eau vous utiliserez le sirop des griottes que vous sucrerez, avec les proportions que je vous donne plus bas.

Cette bûche est savoureuse, très moelleuse et forte en chocolat! Pensez à la sortir une petite heure avant de la déguster en dessert!

Commencez par préparez le biscuit au chocolat.

Recette :

Pour le biscuit roulé, j’ai utilisé la même recette qui m’a servi à réaliser une autre bûche, présente dans ce blog. Il s’agit d’une délicieuse bûche au chocolat et café, réalisée l’an dernier et vous pourrez même visionner la vidéo de cette bûche et voir la réalisation du biscuit ICI  dans ma chaîne youtube.

Recette du biscuit roulé :

Ingrédients :

  • 4 œufs

  • 120 g de sucre en poudre

  • 1 sachet de sucre vanillé

  • 50 g de farine

  • 50 g de maïzena

  • 25 g de cacao en poudre (pour la pâtisserie)

  • 1 sachet de levure chimique

Préparation :

  1. Mélanger la farine + la maïzena + le cacao + la levure et les tamiser.

  2. Séparer les blancs des jaunes d’œufs et montez les blancs en neige avec une pincée de sel.

  3. Quand ils sont fermes, ajouter le sucre + sucre vanillé.

  4. Fouetter encore.

  5. Baisser la vitesse du robot et ajouter les 4 jaunes d’œuf. Fouetter rapidement.

  6. Ajouter le mélange farine, cacao etc.  tamisé et dès que les ingrédients sont incorporés, arrêtez immédiatement.ATTENTION ne fouettez pas longtemps au risque de faire tomber le volume du mélange, il faut fouetter juste le temps d’incorporer les ingrédients secs et avoir un mélange homogène!!!

  7. Etaler la pâte sur une tôle du four recouverte de papier sulfurisé (environ 29 cm /47 cm). Cuire environ 12 minutes à 180°c. La lame du couteau doit ressortir sèche.

  8. Retourner le biscuit sur un torchon propre mouillé et essoré, enlever le papier sulfurisé, rouler le biscuit et réserver.

Le biscuit est très très moelleux!

**Ingrédients pour la mousse au chocolat:

  • 200 g de chocolat

  • 40 g de beurre

  • 4 oeufs

  • une pincée de sel

**Préparation de la mousse:

Faites fondre le chocolat au bain-marie et ajoutez le beurre coupé en morceaux. Mélangez jusqu’à ce que le tout soit bien fondu.

Ajoutez un à un les jaunes d’oeufs en fouettant bien.

Montez les blancs en neige avec une pincée de sel.

Incorporez-les délicatement au mélange précédent.

Laissez prendre au frais (dans votre réfrigérateur) au moins 30 minutes.

Pendant ce temps préparez le biscuit.

**Préparez le sirop de sucre:

Portez 15 cl d’eau et 50 g de sucre à ébullition pendant quelques minutes jusqu’à obtention d’un sirop puis laissez refroidir.

Ensuite préparez la ganache.

**Ingrédients pour la ganache:

  • 3 cl de lait

  • 2 cl de crème liquide entière

  • 80 g de chocolat

  • 80 g de beurre

**Préparation de la ganache:

Râpez le chocolat avec une râpe.

Dans une petite casserole, portez à ébullition le lait et la crème.

Ajoutez peu à peu le chocolat râpé. Mélangez bien entre chaque ajout.

Lorsque le mélange est homogène, ajoutez le beurre coupé en petits morceaux.

Mélangez bien, verser la ganache au chocolat dans un petit bol, couvrez-le d’un film transparent et dès que la ganache a refroidi, mettez-la au frais jusqu’à ce qu’elle se raffermisse (mais ne durcisse pas) car il faut pouvoir l’étaler sans qu’elle coule trop mais qu’elle soit assez molle pour pouvoir décorer la bûche comme on veut. Pensez à sortir le bol  de temps en temps pour mélanger la ganache et vérifier si elle est à la bonne consistance pour être étalée sur le biscuit roulé.

Pendant qu’elle est au frais, déroulez le biscuit roulé, l’imbibez de sirop puis étalez la mousse en laissant de la place sur les bords. Roulez le gâteau et posez-le sur un plat. Placez-le au frais.

Quand la ganache est raffermie, sortez le biscuit roulé et nappez-le avec cette belle ganache, bien onctueuse. Décorez selon votre goût et placez-la au frais. Moi je me suis servie du dos d’une petite cuillère à café pour faire ma déco. On peut se servir d’une fourchette aussi pour faire des stries.

Je vous souhaite de passer de bonnes fêtes de fin d’année!!!

Régalez-vous!

Biscuits craquelés au chocolat ou chocolate crinkles

cho

Bonjour,

après avoir réalisé les biscuits craquelés au citron ou lemon crinkles, j’ai enchaîné avec les biscuits craquelés au chocolat ou chocolate crinkles, très jolis biscuits aux craquelures caractéristiques rappelant également les fameuses ghribas marocaines.

Très faciles et rapides à faire, hormis le temps de pause dans le réfrigérateur, le temps qu’il faut pour avoir une pâte facile à manipuler. Ces biscuits ont fait le tour de la blogosphère culinaire et on ne s’en lasse pas tellement ils sont bons! Ils sont moelleux, fondants en bouche et parfaits pour une pause gourmande.

Ils vous plaisent? Alors si vous ne les avez pas encore faits, foncez dans votre cuisine les réaliser, vous verrez combien ils sont faciles à faire et délicieux!

RECETTE: (pour une vingtaine de pièces)

Ingrédients:

  • 200 grammes de chocolat noir.

  • 50 grammes de beurre en morceaux.

  • 2 oeufs entiers.

  • 90 grammes de sucre en poudre (j’en ai mis 60 g).

  • 1 cuillère à café de vanille liquide/en poudre (j’ai mis un sachet de sucre vanillé).

  • 1/2 cuillère à café de levure chimique.

  • 190 grammes de farine tamisée.

  • une pincée de sel

  • Du sucre glace, pour le décor.

Préparation:

– Faire fondre le chocolat avec le beurre coupé en dés au micro-ondes ou bien au bain-marie.

– Battre les deux oeufs entiers avec le sucre (ainsi que le sachet de sucre vanillé si vous le choisissez) jusqu’à ce qu’un épais ruban blanc se forme. Le mélange doit blanchir et augmenter de volume comme si on préparait une génoise.

– Ajouter alors le mélange fondu beurre et chocolat, et mélanger. Ajouter ensuite la farine, la levure, et la vanille, puis mélanger à nouveau.

– Couvrir le saladier et laisser au frais 1 heure minimum.

*Préchauffer le four à 180°c.

– Verser du sucre glace dans une petite assiette avant de sortir la pâte du frigo.

– Avec les mains, former de petites boules de pâte et les rouler dans le sucre glace (se servir d’une cuillère à soupe pour attraper la pâte).

– Une fois les boules formées et roulées dans le sucre glace, disposer les crinkles sur une plaque, en les espaçant d’au moins 4 cm, car ils vont gonfler à la cuisson.

bou

– Faire cuire les crinkles 10 à 15 minutes, à 170°C  (180°c pour moi): les gâteaux vont alors gonfler et craqueler légèrement sur le dessus (12 minutes pour moi).

– Les laisser refroidir sur une grille.

source: Brèves de gourmandises ici.

Régalez-vous!

Biscuits craquelés au citron ou lemon crinkles

lin

Bonsoir,

Qu’il est plaisant de passer un après-midi à faire de la pâtisserie bien au chaud et voir se dessiner des sourires sur les visages de mes filles, c’est pour moi une grande joie et j’aime les inviter à participer, corriger leurs gestes encore maladroits pour former des boules régulières ou encore les voir s’appliquer à rouler les boules formées dans le sucre glace! En les regardant faire, j’ai l’espoir que ces délicieux moments resteront gravées dans leurs têtes et qu’à leur tour, elles pourront dire un jour : « j’ai le souvenir d’avoir préparé des gâteaux avec maman »! A l’approche des fêtes de fin d’année, l’envie de préparer quelques délicieux biscuits se fait ressentir et c’est ainsi que je suis allée jeter un coup d’oeil dans mes carnets de recettes, à la recherche de biscuits simples, rapides et surtout savoureux! Il n’y a pas si longtemps, j’ai vu ces délicieux biscuits sur fb et je savais que je devais les réaliser!

Ces biscuits craquelés ne sont plus à présenter, qui ne les connait pas? Ils ont fait le tour de la blogosphère culinaire mais ils méritent d’être encore partagés pour ceux qui ne les ont pas encore testé! Je tiens à souligner que ces petites douceurs ressemblent étrangement aux fameuses ghribas, macarons craquelés marocains aussi bien dans la manière de les confectionner qu’au rendu visuel final. On obtient de très jolis biscuits craquelés absolument irrésistibles!

Si vous aimez le goût et parfum du citron, vous allez être servi avec cette délicieuse recette de biscuits craquelés au citron. Ils sont croustillants à l’extérieur et moelleux à l’intérieur avec une succulente saveur acidulée. Le parfum « citron » est bien présent.

RECETTE:

Préchauffer le four à 180°c.

Ingrédients:

  • 300 g de farine

  • jus et zeste d’un citron jaune

  • 120 g de sucre en poudre

  • 1 oeuf

  • 100 g de beurre mou (à température ambiante)

  • 1/2 sachet de levure chimique

  • du sucre semoule et du sucre glace dans deux assiettes pour l’enrobage

Préparation:

Dans un saladier, travaillez le beurre et l’oeuf au batteur électrique ou avec vos mains qui sont les meilleurs instruments de votre cuisine.

Ensuite ajoutez le jus et zeste du citron ainsi que le sucre en poudre.

Terminez en incorporant la farine et la levure.

La pâte doit être homogène.

Transvasez-la dans un bol plus petit, filmez la avec le film transparent et laissez-la reposer une bonne demi heure au réfrigérateur. Pendant ce temps, vous pouvez ranger un peu la cuisine et faire la vaisselle des ustensiles utilisés.

Passées les trente minutes, formez des petites boules de pâtes dans le creux de vos mains (en prélevant une cuillère à soupe de pâte). Roulez-les d’abord dans le sucre semoule puis dans le sucre glace. Veillez à ce qu’ils soient bien enrobés de sucre glace pour avoir ensuite de belles craquelures, quand les gâteaux vont gonfler pendant la cuisson.

co

Déposez-les sur une plaque de four, recouverte de papier sulfurisé en prenant soin de les espacer car elles vont gonfler un peu (J’appuie légèrement sur le dessus de chaque boule).

Cuisez-les dans un four préchauffé 15 minutes. Les biscuits ne doivent surtout pas dorer.

Laissez-les refroidir sur une grille avant de les ranger dans une boîte à biscuits.

source: Papilles en fête ici.

lem.PNG

Régalez-vous!

Gâteau roulé à la myrtille

aa

Bonjour,

j’ai le plaisir de partager avec vous un délicieux gâteau roulé, parfait en tous points si on respecte bien la recette, il est non seulement moelleux voire extra moelleux avec la garniture et surtout il ne se craquelle pas lorsqu’on le roule.

J’ai déniché cette merveille de gâteau roulé chez Meriem

Je vous le conseille vivement, il est facile et rapide à faire et on peut le garnir comme on veut, avec une confiture de votre choix, ou bien de la pâte à tartiner etc. Je l’ai garni avec de la gelée de myrtille. On s’est vraiment régalé!

RECETTE:

(Mes ajouts et annotations personnels seront en rouge)

 Ingrédients pour un moule (28 x 38 cm) (j’ai utilisé une plaque de four à ces dimensions là)

  • 3 oeufs

  • un sachet de sucre vanillé (à ajouter aux blancs d’oeufs pour les resserrer et c’est un arôme)

  • 3 c à s de lait

  • 75 g de sucre

  • 75 g de farine

  • 50 g de Maïzena

  • 1 c à c de vanille

  • 1 c à c de levure chimique

  • garniture: confiture de votre choix, confiture de lait, sinon du Nutella pour les plus gourmands

  • du sucre glace pour saupoudrer le gâteau une fois roulé

Préparation:

– Séparer les blancs des jaunes d’oeufs.
– Dans un saladier, mélanger les jaunes avec le sucre; ajouter le lait et  petit à petit la farine, la Maïzena, la vanille et la levure.
– Battre les blancs en neige (quand ils commencent à être fermes, les serrer avec le sachet de sucre vanillé) et incorporez-les au mélange précédent ( il ne faut jamais mélanger les blancs d’un seul coup, mais ajouter environ 1/3 des blancs à votre mélange en battant bien pour assouplir la pâte, puis ajouter le reste des blancs en soulevant délicatement la masse pour ne pas « casser » le volume)
– Tapissez une plaque (38 x 28 cm) de papier sulfurisé (je l’ai huilé au pinceau), et verser la pâte dessus. Bien répartir la pâte, délicatement pour avoir un roulé uniforme.
– Enfourner dans un four préchauffé à 180 degrés pendant 10 a 12 min (+ ou – tout dépend des fours); le dessus du gâteau prend une belle couleur blonde dorée). (Ne dépassez pas 12 minutes de cuisson!)
– A la sortie du four, déposer le gâteau en le renversant sur un torchon légèrement humide parsemé de sucre cristallisé, la face dorée du dessus se retrouve donc posée à même le torchon humide. Le rouler délicatement, attention a ne pas écraser le gâteau en le roulant , laisser 10 minutes a peu près.
– Dérouler, et déposer généreusement la garniture de votre choix (pour ma part une délicieuse gelée de myrtille) et roulez-le à nouveau. Saupoudrer de sucre glace en le tamisant. Couper des parts de 3 a 4 cm de largeur, déposer dans des caissettes.

Les jolis petits gâteaux roulés obtenus sont délicieux et extra moelleux. Ils seront parfaits servis à l’heure du goûter ou pourquoi pas en dessert!

Régalez-vous!

Petits pains pour sandwichs

k

Bonsoir,

Je vous mets ici la recette de ces petits pains briochés très très moelleux. 

Cette recette est facile à faire et le résultat parfait. Les petits pains seront garnis selon les envies de chacun.

Moi ce jour-là j’ai choisi comme garniture du thon/oeuf/mayonnaise, des légumes croquants (carottes râpées et concombre), de la tomate et feuilles de laitue. J’ai étalé du fromage fondu, une spécialité fromagère à l’huile d’olive à l’intérieur des petits pains.

J’ai réalisé à nouveau cette recette pour vous donner d’autres mesures que les mesures avec la tasse américaine!

 s

RECETTE:

(source: mon amie blogueuse Kaouthar)

Ingrédients:

  • 250 ml de lait
  •  125 ml d’eau
  •  65 g d’huile
  • 1 c à s  de levure boulangère fraîche
  • 2 c à s de sucre en poudre
  •  1 c à c et demi de sel 
  •  1 oeuf
  •  environ 800 g de farine t 55

Préparation:

(Je me suis servie de mon robot, mais on peut pétrir à la main aussi!)

Dans le bol du robot, verser le lait et l’eau, les deux tièdes (attention pas chaud!) puis l’huile.

Ajouter le sucre et la levure ainsi que l’oeuf et commencer à mélanger  avec le  crochet pétrisseur.
Ensuite incorporer progressivement la farine et le sel.
Pétrir pendant 8 minutes jusqu’a ce que la pâte devienne souple et légèrement  collante.
Couvrir la pâte et la laisser lever une première fois puis la  dégazer.

Diviser en petites boules (j’en ai  formé 10!)

h

Etaler chaque boule puis la rouler en  lui donnant la forme d’un petit pain long, la mettre sur une plaque allant au four .
laisser  augmenter de volume (deuxième poussée), sinon la pâte risque d’être  compacte.

Badigeonner les petits pains avec un jaune d’oeuf mélangé à un peu de lait et les saupoudrer de graines de votre choix (ici graines de pavot, graines de lin et graines de sésame).

 g.PNG

Mettre à cuire dans un four chaud pendant environ 10 a 12 mins. Vers la fin de la cuisson, j’ai utilisé la fonction chaleur tournante.

Une fois cuits, les sortir et les envelopper dans une serviette propre!
Mangés tièdes, ils sont excellents avec une garniture de votre choix!!!
 o
Régalez-vous!