Mini crêpes feuilletées ( mini méloui ou mlawis) marocaines

capmelloui

Bonjour,

Aujourd’hui je vous propose une nouvelle recette testée de mlawouis. Pour ceux qui ne connaissent pas, le mélloui est une sorte de crêpe ou galette de forme ronde, très feuilletée qui s’apparente aux crêpes feuilletées carrées du nom de msemmens.

Vous trouverez ma recette habituelle ICI et je vous recommande aussi cette recette qui donne de très beaux mlawouis, croustillants encore chauds et  très moelleux. Leur goût est délicieux et le feuilletage est magnifique. 

mlawisfeuilletés

RECETTE

Ingrédients

Le verre utilisé est un verre à thé (kass el3anba)

  • 2 verres de semoule extra fine

  • 3 verres de farine

  • 2 c à s de lait en poudre non rases ou bien un verre de lait

  • 1 c à s de sucre en poudre

  • 1 c à c de sel

  • 1 c à c  non rase de levure chimique utilisée dans les gâteaux

Préparation :

– Dans un saladier, verser la semoule, la farine et tous les autres ingrédients cités plus haut. Mélanger avec une cuillère.

– Ajouter petit à petit de l’eau tiède jusqu’à avoir une boule de pâte ni trop dure, ni trop molle.

– Sortir la boule de pâte du saladier et la poser sur un plan de travail pour la pétrir.

On peut se servir du robot pour le pétrissage ou bien encore ranger la boule de pâte dans un sac plastique propre ou une grande boîte tupperware et la laisser reposer 1 heure ou deux ou même trois heures et ainsi il n’y aura pas besoin de la pétrir longtemps.

Ici j’ai préféré pétrir ma pâte à la main d’une manière énergique et soutenue pendant une quinzaine de minutes jusqu’à obtenir une belle pâte lisse et élastique. La pâte doit être assez ferme sans être trop dure et ne pas coller aux doigts. Elle doit ressembler à la pâte à msemmens, ces délicieuses crêpes feuilletées.

Important : Si la pâte n’est pas bien pétrie, vous aurez du mal à l’étaler finement, elle se déchirera et vos crêpes feuilletées ne seront pas réussies. 

&(boulesmeloi

– Façonner quinze petites boules sans huiler ses doigts. 

– Ensuite huiler vos doigts et badigeonner d’huile chaque boule en les roulant entre les paumes de votre main. Les ranger au fur et à mesure sur un plateau huilé.

– Couvrir le plateau d’un film transparent en couvrant bien les boules de pâte et laisser reposer une dizaine de minutes.

Pendant ce temps préparer un petit bol rempli d’huile de tournesol, un petit bol de beurre fondu mais pas complètement (ou du beurre ramolli) et un petit bol de semoule extra fine mélangée avec une bonne c à s de maïzena et une c à c de levure chimique pour gâteaux. Vous pouvez aussi n’utiliser que de la semoule extra fine mais avec la maïzena et la levure chimique, le feuilletage sera plus joli et les crêpes mlawis seront plus aérées. A la cuisson elles gonfleront un peu et le feuilletage sera magnifique.

Pour étaler les mlawis n’utilisez que l’huile, le beurre et la semoule ne servent que pour le feuilletage.

boule étalée

– Etaler chaque boule de pâte très finement en huilant la table et vos doigts. La pâte étalée doit être aussi fine qu’un voile, transparente.

– Passez un peu de beurre avec la main sur toute la surface puis saupoudrer dessus un peu du mélange semoule extra fine/ maïzena/ levure.

– commencer le pliage en rabattant le côté supérieur puis le coté inférieur vers le milieu, passez un peu de beurre et saupoudrer de semoule ensuite rabattre encore un côté sur l’autre. Passez du beurre à nouveau ainsi que de la semoule et rouler le ruban comme un escargot sans trop serrer; en commençant par un côté et en allant vers l’autre!

alors ça c’est la manière classique et la plus répandue de faire les mlawouis mais moi je les fais de manière à ce qu’ils ressemblent à ces crêpes ultra feuilletées qu’on appelle « turbans du juge » ou « rziza » c’est à dire encore plus feuilletées !

Les réaliser est plus simple que de décrire la manière de les plier mais je vais essayer d’être la plus claire possible dans mes explications. 

pliiiagemellloui

Je commence par rabattre un petit pan de pâte en partant du haut puis en partant du bas…(photo au-dessus)

pliageeeeeemlawi

et je continue ainsi jusqu’à arriver au milieu, en n’oubliant pas de beurrer légèrement et de saupoudrer de semoule à chaque nouveau pliage !

pliageeeemlawouiiiiiiii

Quand les deux côtés supérieur et inférieur se retrouvent au centre , je prends le côté supérieur que je rabats sur celui du bas et je me retrouve avec un seul ruban de pâte, étroit…(photo du bas)

rubanmlawi

… que j’étale finement avec les doigts huilés d’une seule main pour l’affiner et l’allonger en un plus long ruban!

escargotmlawi

 Passez un peu de beurre et saupoudrer de semoule ce  long ruban et commencer à le rouler (sans trop serrer) comme un escargot puis poser ce roulé ou petit boudin de pâte à la verticale. Les poser au fur et à mesure sur le même plateau huilé, utilisé au départ. Aplatir un peu avec la main et laisser reposer en couvrant à chaque fois avec le film transparent. 

mallaawouiescrroul

Faire pareil avec toutes les boules. Quand toutes les boules de pâte ont été étalées puis pliées et roulées pour former des mlawis, laisser reposer une quinzaine de minutes. 

Passé ce temps, étaler à chaque fois 3 mini mlawouis et les cuire dans un grand plat épais en fonte de préférence (« ferrah ») ou bien une grande poêle épaisse aspergée légèrement à chaque nouvelle cuisson d’un mélange beurre et huile.

La poêle doit être bien chaude et le feu moyen penchant vers le doux. Il faut leur laisser le temps de cuire à coeur et gonfler un peu pour obtenir un joli feuilletage. Les retourner souvent.

mélouiquicuit

Poser trois crêpes mlawouis sur la poêle. Dès qu’elles gonflent un peu et sont à peine saisies, les asperger légèrement avec le mélange beurre et huile (il suffit de tremper ses doigts dans le petit bol et les secouer au-dessus des galettes feuilletées.) Puis les retourner en vous servant d’une spatule et pour les habitués avec les doigts.

mélouisdorés

Les laisser bien dorer sur les deux faces en les retournant à chaque fois puis dès qu’elles sont joliment dorées, les déposer dans une grande assiette.

A la sortie de la poêle, elles sont ultra croustillantes.

Encore chaudes, penser à les mettre debout à la verticale, en les tenant entre les deux mains et les tapoter sur l’assiette en les tournant sur elles-même pour aérer le feuilletage.

mellouiates

Elles sont meilleures dégustées encore chaudes accompagnées de miel ou de confiture et d’un bon verre de thé ou autre boisson chaude.

Une fois refroidies, elles perdent de leur croustillant mais il suffit de les réchauffer dans une poêle pour qu’elles le retrouve et c’est comme si elles venaient d’être cuites.

source de la recette :  » with awatif ».

Régalez-vous!

Sablés Ghoribas ou ghribiyas sans oeufs

ghroiba

Bonjour,

C’est avec plaisir que je partage avec vous une délicieuse recette de ghoribas ou ghriybas, il s’agit d’une spécialité pâtissière composée essentiellement de farine et de matière grasse, sans oeufs. Ici les graines de sésame et la noix de coco apportent du goût, de la saveur. Elles sont joliment fissurées et ultra sablées. Leur texture est sablonneuse et elles sont très fondantes en bouche. Elles accompagneront à merveille un bon verre de thé à la menthe.

Cette recette est une recette familiale.

ghribiya

RECETTE

Ingrédients : (j’ai utilisé le fameux verre à thé « kass 3anba ») 

  • environ 1 kilo de farine (j’ai mis presque un kilo, moins la moitié d’un petit bol de farine, mon petit bol= 45 cl)

  • 2 verres de sucre en poudre

  • 1 verre et demi de noix de coco

  • 1/2 verre de graines de sésame

  • 2 sachets de levure chimique (mon sachet=11 g)

  • 3 verres d’huile de tournesol

  • 1 verre de beurre fondu ou très mou

  • 1 c à c de smen malah (beurre rance), si vous n’en avez pas, n’en mettez pas mais ça ajoute du goût

  • une pincée de sel

  • un bouchon de vanille liquide ou bien 1 sachet de sucre vanillé

Préparation :

– Dans un grand plat verser l’huile, le beurre fondu.

– Ajouter le sucre, le sucre vanillé, les graines de sésame, la noix de coco, le sel et la cuillerée de smen. Bien mélanger tous ces ingrédients avec la main.

– Ajouter la levure chimique puis la farine petit à petit. Bien mélanger. Vous n’aurez peut-être pas besoin de mettre tout le kilo de farine. Vous n’obtiendrez pas une belle boule de pâte vu qu’il n’y a dans cette recette ni oeufs ni aucun liquide. C’est une recette composée uniquement de farine et matières grasses donc la pâte restera assez friable mais vous devez pouvoir former des petites boules de pâte qui se tiennent. Si la boule de pâte que vous formez entre les paumes de la main est sèche, trop friable, ajoutez une cuillère à soupe d’huile. 

En principe si vous avez bien travaillé la pâte en la pétrissant avec les paumes de la main, vous pourrez former des petites boules sans soucis.

Quand je dis travailler la pâte, c’est bien mélanger la farine avec la matière grasse, que la farine s’en imprègne bien environ 15 minutes jusqu’à pouvoir former au creux de la paume de la main une petite boule de pâte ou une ghoriba en lui donnant une forme un peu conique. 

– Formez des petites boules qu’on dépose au fur et à mesure sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Veillez à les espacer car elles vont gonfler et éclater.

– Cuire à 180°C (chaleur tournante pour moi) pendant environ 10 à 15 minutes, ça dépend des fours. Sortez-les dès qu’elles ont bien gonflé et qu’elles se sont fissurées. Elles doivent avoir pris une légère coloration.

A la sortie du four, ne les déplacez pas avant qu’elles aient refroidi car encore chaudes, elles sont très friables.

Rangez-les dans une boîte hermétique ou un seau à pâtisseries.

Régalez-vous!

Les cornes sablées « petites lunes du Maroc »

cornes sabbbbbb

Bonjour,

Je refais aujourd’hui une recette qui avait beaucoup de succès dans mon ancien blog du même nom.  Ces petites douceurs sont de délicieux sablés fins, aux amandes, agréablement parfumés à l’eau de fleur d’oranger, cet arôme indissociable de la pâtisserie orientale, qui, dosé avec subtilité, donne un parfum sublime aux petits gâteaux.

Ce sont des petits sablés fondants en bouche et d’une légèreté qui vous surprendra. Ils sont très appréciés au Maroc et moi j’ai craqué pour cette recette que j’aime faire de temps en temps pour en avoir toujours sous la main car c’est un bon accompagnement du thé à la menthe.
Ils se conservent très bien, dans une boîte en métal!
C’est une excellente recette, inratable et tellement bonne! Un vrai délice!
Le sablage est fin …Elles sont irrésistibles!

RECETTE

Ingrédients :

  • 250 g d’amandes en poudre

  • une tablette de 250 g de beurre

  • un demi paquet de levure chimique

  • environ 400 g de farine

  • 1/2 verre d’eau de fleur d’oranger

  •  1/2 verre de sucre en poudre

  • du sucre glace pour l’enrobage

P.S.  Il est important de mettre toute la tablette de 250 g de beurre (pas la margarine hein?) car cela donne aux petites lunes un fondant incomparable et de la légèreté! Essayez, vous jugerez par vous-même!

Préparation :

Mettre les amandes en poudre dans une jatte (ou grand plat genre « gassaa ») avec le beurre ramolli mais pas fondu puis travailler l’ensemble à la main.
Ajouter la levure, travailler puis incorporer  l’eau de fleur d’oranger, le sucre et travailler à nouveau.
Pour finir, ajouter la farine petit à petit puis pétrir.
Laisser reposer 1 heure (moi j’ai pas attendu autant de temps!).

cornesabbbbléesammmmane

Passé ce temps, façonner des petites boules (13 g chacune). Le mieux est de se servir d’une balance pour avoir des petits gâteaux bien réguliers. Puis former des petits boudins de pâte qu’on roule entre les paumes de sa main et enfin façonner des petits croissants ou lunes.

cournesablleammmande
Posez-les délicatement sur une plaque anti-adhésive ou recouverte de papier cuisson et les faire cuire th. 5 jusqu’à ce qu’ils aient une belle couleur « noisette-clair ».

Capture

Lorsqu’ils sont tièdes, les rouler dans le sucre glace.

ccornesablllleammmandeee

Je n’ai plus la fonction normale de mon four, je les ai cuits avec la chaleur tournante à 180°c et j’ai retourné la plaque à mi cuisson pour une cuisson homogène.

cornessablesammmmande

Régalez-vous!

Cornes de gazelle traditionnelles

cornesdegazelle

Bonsoir,

autre partage de recette avec la reine des gâteaux , la délicate corne de gazelle que l’on retrouve sur toutes les tables de fêtes comme les mariages ou autres célébrations. Cette pâtisserie marocaine très connue, est le summum du raffinement. 

La préparation est assez longue mais cela en vaut la peine. Ces cornes de gazelle appelées « ka’ab elrazal » sont tellement délicieuses qu’on en oublie tous les efforts fournis. On craque pour cette fine pâte qui se craquelle sous les dents, enveloppant une délicate pâte d’amandes, fondante en bouche et si savoureuse…elles sont irrésistibles avec leur saveur subtile d’amandes et d’eau de fleur d’oranger…

J’ai préparé une grande quantité avec un kilo d’amandes. Cette recette demandant beaucoup de temps, si vous n’êtes pas motivés, divisez par deux les quantités.

ccornesdegazel

RECETTE

Pour la recette de la pâte, j’ai deux recettes, les deux sont parfaites, choisissez celle que vous voulez… il est à noter qu’il vous restera de la pâte que vous pourrez congeler ou utiliser pour préparer d’autres petits gâteaux  comme des anneaux aux amandes…

100_5367

Ingrédients de la pâte :

Première recette (celle que je réalise depuis des années) :

  • 500 g de farine

  • 1/2 verre à eau de beurre fondu

  • 1 oeuf

  • une pincée de sel

  • de l’eau de fleur d’oranger pour  ramasser la pâte

Préparation :

Dans un grand plat type « gassa’a » ou bien directement sur le plan de travail, mélanger la farine, le beurre, l’oeuf, le sel et rajouter autant d’eau de fleur d’oranger qu’il faut, en l’ajoutant progressivement. Bien pétrir cette pâte, 15 à 20 minutes avec un pétrissage énergique, jusqu’à obtenir une belle pâte ferme tout en étant souple, lisse et élastique.

Cette pâte n’a pas besoin de reposer toute une nuit.

Former des petites boules et les ranger dans un grand sac plastique ou les couvrir avec du film transparent. Cette précaution est prise pour éviter que la pâte ne sèche ou croûte sur le dessus.

Deuxième recette (celle utilisée aujourd’hui ), à préparer la veille :

  • 500 g de farine

  • une pincée de sel

  • 2 c à s d’huile de tournesol

  • 3 c à s d’eau de fleur d’oranger

  • 1 grand verre d’eau tiède (un mug d’eau)

Dans un grand plat, verser la farine, le sel. Ajouter l’huile puis l’eau de fleur d’oranger.

Ensuite ajouter l’eau peu à peu, surtout pas d’un coup! Avec une main, on malaxe jusqu’à obtenir une pâte qui doit être dure au toucher. Même si vous voyez qu’il manque de l’eau, n’en rajoutez pas, continuez à malaxer cette pâte…la ranger dans un sac plastique puis laisser reposer une dizaine de minutes puis la pétrir à nouveau.  Pétrissez-la sur un plan de travail, c’est plus facile. Elle doit être dure sous vos doigts, ne vous inquiétez pas, c’est normal, elle sera parfaite lors du façonnage.

Remettez-la dans le sac plastique et laissez-la reposer à nouveau une dizaine de minutes. Reprenez-la une deuxième fois, vous remarquerez qu’elle est plus lisse. Pétrissez à nouveau quelques minutes, en étirant la pâte avec la paume de la main et rangez-la à nouveau dans le sac plastique puis dans le réfrigérateur pour une longue pause: une nuit.

Le lendemain, la sortir du sac plastique, la pétrir 5 minutes puis la remettre dans le sac plastique. Il suffira alors de couper à chaque fois un bout de pâte qu’on étalera d’abord au rouleau avant de la passer à la machine à pâte numéro 1. La pâte devra être étirée le plus finement possible, on doit voir à travers et pour façonner les cornes, huiler ses doigts et le dessus de chaque corne pour faciliter le façonnage.

Ingrédients pour la farce aux amandes :

  • 1 kg d’amandes émondées (sans peau)

  • 500 g de sucre en poudre

  •  3 à 4 petits grains de gomme arabique (qui va rehausser le goût des amandes). Ces petits grains seront réduits en poudre dans un mortier, écrasé avec un petit morceau de sucre

  • 1/2 c à c de cannelle

  • 1 verre à eau de beurre fondu

  • un peu d’eau de fleur d’oranger, quelques cuillerées

Préparation de la farce aux amandes :

Emonder les amandes : Dans une grande casserole, monter à ébullition de l’eau. Dès que ça bout, ajouter les amandes. Attention de ne pas vous brûler. Dès qu’elles remontent à la surface, en saisir une et si elle s’émonde facilement, éteindre le feu, égoutter les amandes, les rincer à l’eau froide puis enlevez-leur la peau. Les rincer à nouveau puis les égoutter. Les sécher avec du papier absorbant et les étaler sur un plateau recouvert d’une serviette éponge. 

Mixer une première fois les amandes émondées. 

Les verser dans un saladier, ajouter le sucre, mélanger et mixer à nouveau pour avoir une belle pâte d’amandes.

Incorporer le beurre fondu, les graines de gomme arabique réduites en poudre avec le petit morceau de sucre et tamisées ainsi que la cannelle et l’eau de fleur d’oranger. Bien malaxer l’ensemble des ingrédients jusqu’à ce que le beurre soit bien incorporé.

Former des petites boules de pâte d’amandes de 17 g chacune (vous pouvez les peser pour avoir des cornes bien régulières) puis façonner des petits cigares. Réserver. J’ai préparé des petites cornes si vous les aimez plus grandes, faites des cigares de pâte d’amande plus grands.

Façonnage :

Prendre une petite boule de pâte et l’étaler sur un plan de travail légèrement huilé. On forme un long rectangle avec la pâte. Il faut l’étaler le plus finement possible, on doit voir à travers le voile de pâte. Si la pâte a été bien pétrie, vous n’aurez aucune difficulté à l’étirer et à l’affiner aussi finement qu’un voile.

Au début, servez-vous du rouleau à pâtisserie puis l’étaler finement. Ensuite saisissez la pâte avec les deux mains, la soulever et l’étirer au maximum, on obtient un léger voile.

Poser au bord de ce rectangle des cigares de pâte d’amandes espacés légèrement puis rabattre, comme un chausson, la pâte dessus et donner la forme d’une belle corne de gazelle ou d’une lune. Le sommet de la corne doit être plus fin que la base et le milieu assez haut. Pour le façonnage huilez-vous les doigts pour bien lisser la pâte et chasser les bulles d’air. 

Il faut bien faire adhérer la pâte à la pâte d’amandes et ensuite, à l’aide d’une roulette à pâtisserie, découper pour avoir une corne. Bien former la corne comme on le souhaite tant qu’on peut la manipuler car une fois sèche, on ne peut plus la retoucher. 

Déposer les cornes formées sur un plateau huilé. Ensuite les laisser sécher et « croûter » au minimum 6 heures et au mieux toute une nuit.

Au bout de ce temps… les piquer avec une aiguille stérillisée (passée sous une flamme), à deux endroits devant et derrière et sur le sommet. Les badigeonner avec du blanc d’oeuf en vous aidant d’un pinceau. Trempez le pinceau dans le blanc d’oeuf et le passer sur trois cornes devant, derrière et sur le dessus, pas en dessous et ainsi de suite jusqu’à tout faire. Par contre, une fois les cornes badigeonnées de blanc d’oeuf, il ne faut pas tarder à les enfourner sinon le blanc d’oeuf va ramollir la pâte. Si vous avez un petit four ne badigeonnez que la quantité que vous allez cuire. 

Je les ai cuites dans un four à chaleur tournante, à 180°c. Surveiller la cuisson qui est rapide. Les cornes doivent prendre une jolie couleur légèrement dorée et rester globalement blanches.

Si le dessous est légèrement doré, en principe elles sont cuites.

La confection des cornes de gazelle exige une certaine expérience, il faut avoir comme on dit le coup de main, de la patience aussi et les avoir goûtées pour pouvoir les reproduire chez soi mais sinon la recette en soi n’est pas difficile.

corne de gazelle

Testez et régalez-vous!

Cornes sablées aux amandes

cornesablee

Bonjour,

Sur Instagram, vous m’avez demandé la recette de ces délicieuses cornes sablées, alors la voici! Je n’ai pas traîné à la publier pour vous permettre de la réaliser…

Elles sont fondantes en bouche, vraiment exquises. La recette est facile et rapide à faire, si on ne compte pas le temps de pause de la pâte au frais avant le façonnage. 

C’est une recette que je réalise depuis de nombreuses années, c’est vous dire combien on aime ces petites cornes sablées! 

cornesablleee

RECETTE

Ingrédients :

  • 250 g de farine

  • 100 g de poudre d’amandes

  • 180 g de beurre mou

  • 60 g de sucre

  • 2 jaunes d’oeufs

  •  une pincée de sel

Décoration :

  • du sucre glace + un sachet de sucre vanillé

Préparation :

Mélanger la farine, les amandes, le sucre et la pincée de sel.

Ajouter le beurre fondu ainsi que les jaunes d’oeufs.

Mélanger afin d’avoir un mélange homogène. 

Laisser reposer au réfrigérateur 1 heure environ.

ccornesableeamande

Former des petits boudins qu’on modèle en forme de cornes.

cornesableeamande

Cuire pendant 10 minutes à 175°, les cornes vont gonfler un peu. Elles doivent être légèrement dorées. J’ai utilisé la fonction chaleur tournante de mon four, à 180°.

cornesableeeee

Dès la sortie du four, alors qu’elles sont encore chaudes, les rouler dans le sucre glace et sucre vanillé. 

Attention! Veillez à les manipuler délicatement, ces petits gâteaux sont très friables.

cornesableeamande

Régalez-vous!

Makrout sniwa façon baklawa

makroutfaconbaklawa

Bonjour,

en plein dans les préparatifs de petits gâteaux à présenter le jour de la fête de « l’Aïd el fitr » qui signifie fête de la rupture du jeûne, j’ai commencé par préparer cette délicieuse recette de makrouts avec une recette plutôt originale, une belle idée de recette qui donne des makrouts au bon goût de baklawa. Le goût de la baklawa est apporté par la farce aux fruits secs torréfiés et moulus et le goût du makrout est apporté par la pâte de semoule.

Le nom de ces petits gâteaux est « makrout sniwa » qui signifie « makrout dans le plateau », car ils seront cuits dans un grand plateau rond ou bien rectangulaire.

 Mielleux à souhait, attrayants par leur jolie présentation et délicieux, ils vous plairont à coup sûr. C’est un gâteau de fêtes qui trouvera sa place dans un joli assortiment de pâtisseries orientales. 

Cette recette de la pâtisserie algérienne a été testée à maintes reprises par beaucoup de blogueuses et moi je n’attendais que la belle occasion pour la tester et je ne regrette absolument pas. A première vue, on pourrait penser que c’est long et difficile à faire mais ça n’est pas le cas.

makkrouttsniwa

Avant de passer à la recette, petites précisions : la mesure utilisée peut être un grand verre, une tasse, un petit bol ou bien un mug. L’essentiel est de veiller à utiliser la même mesure tout le long de la recette. Ici, j’ai choisi comme mesure un mug de contenance = 310 ml.

Quant aux fruits secs, on peut choisir des amandes, des cacahuètes, ou des noix. Ici j’ai choisi des amandes et des cacahuètes avec plus d’amandes.

Mon moule rond fait 36 cm de diamètre. Il est possible d’utiliser un moule rectangulaire. La taille du moule sera en fonction du choix de votre contenant qui servira de mesure. Si vous utilisez un petit verre, il va de soi que votre moule sera plus petit. A vous de voir.

Les fruits secs comme les amandes ou les cacahuètes devront être grillées au four en veillant à les retourner souvent pour une cuisson homogène. Personnellement, je préfère les émonder, bien les sécher puis les frire, en veillant à ne pas trop les dorer sinon ils prennent un goût amer. Dès légère coloration, je commence à les sortir de l’huile car même hors du feu, ils continuent de brunir dans l’huile chaude. Certes, c’est plus calorique de les frire que de les griller mais avec cette recette, on est plus à une calorie près, n’est-ce pas? Si vous choisissez ma méthode, faites frire les fruits secs dans une huile de tournesol froide au départ. Posez-les sur du papier absorbant et essayer d’enlever le maximum de gras.

makkrotsnniwa

RECETTE

Ingrédients :

Pour la pâte :

  • 4 mesures de semoule moyenne 

  • une pincée de sel

  • 1 mesure de beurre fondu

  • 1 oeuf entier

  • 1 sachet de levure chimique

  • 1 verre à eau (mon verre= 150 ml) d’eau de fleur d’oranger

  • de l’eau pour ramasser la pâte 

Pour la farce :

  • 2 mesures d’amandes émondées puis grillées 

  • 1 mesure de cacahuètes émondées puis grillées

  • 1 mesure de sucre en poudre

  • de l’eau de fleur d’oranger pour ramasser cette farce de fruits secs et la parfumer

Décoration et finition :

  • environ 1 kilo de miel ou du sirop de glucose spécial pâtisserie,

  • des amandes entières non mondées

  • des petites caissettes en papier pour la présentation

Préparation :

  • Avant de commencer, griller ou frire les fruits secs, au préalable émondées puis les passer une fois au hachoir pour les concasser finement.

  • Dans un grand plat, mélanger la semoule avec le beurre fondu. Bien sabler la semoule et laissez reposer une heure minimum. Si vous pouvez, laissez sabler toute une nuit.

  • Après ce temps, ajoutez sur la semoule, la levure chimique et le sel. Mélangez et ajoutez l’oeuf battu à la fourchette. Mélangez à nouveau. Le mieux est de faire tout cela à la main.

  • Ramassez la pâte avec l’eau de fleur d’oranger et un peu d’eau. La pâte ne doit pas être dure ni trop liquide, elle doit être plutôt molle au toucher. Faites une petite boule avec cette pâte et laissez-la tomber dans le plat, si elle s’effrite en tombant ou au moment où vous la façonnez en boule, c’est qu’elle manque d’eau et si elle se laisse manipuler sans s’effriter c’est bon! 

  • Divisez la pâte en deux parts égales (vous pouvez vous servir d’une balance). Laissez reposer.

  • Passez à la préparation de la farce en mélangeant les amandes et les cacahuètes moulus (pas trop finement), le sucre et un peu d’eau de fleur d’oranger.

  • Etalez la première boule de pâte de semoule dans un moule beurré. Pour cela, je pose ma boule de semoule au milieu du moule et je l’étale à la main tout en égalisant la surface. L’épaisseur doit être d’environ 5 millimètres.

  • Couvrir avec une couche uniforme de farce aux fruits secs. Avec le fond d’un verre tassez délicatement toute la surface.

farcemakrout

  • Ensuite étalez la seconde boule de semoule sur du papier de cuisson, sur une épaisseur de 5 millimètres. La pâte étalée devra être du diamètre du moule. Renversez-la d’un mouvement preste sur la couche de fruits secs. Si lors de cette prouesse, votre pâte venait à se casser au moment de la poser, ne paniquez pas! Il suffira de poser les deux moitiés et de les ressouder en tapotant avec les doigts. Appuyez délicatement pour bien adhérer la pâte à la farce.

  • Découpez des makrouts de taille égale, en vous aidant d’une règle si vous voulez. Je n’ai pas enfoncé le couteau jusqu’au fond du moule, juste au niveau de la couche de semoule du dessus. Vous pouvez choisir de faire des carrés ou des losanges. Avec un couteau, j’ai dessiné une rosace à main levée, et à l’oeil, d’où quelques petites inégalités mais qui ne posent aucun problème si ce n’est au niveau visuel pour les perfectionnistes.

  • Posez une amande au milieu de chaque makrout.

nakach mak

  • A l’aide d’une pince « nakach », décorez les makrouts comme vous voulez. Si vous n’avez pas cette petite pince, vous pouvez les laissez tels quels, juste avec l’amande couchée au milieu.

moulemakrout

  • Laissez sécher un peu avant d’enfourner pour que les motifs ne s’étalent pas.

  • Cuire le gâteau à 180 °c dans un four non préchauffé pendant environ 45 minutes. Le gâteau est cuit lorsqu’il est légèrement coloré sur les bords et le dessus. 

makroutmiel

  • Dès la sortie du four, l’arrosez avec du miel froid. J’ai chauffé mon sirop de miel car il avait un peu durci et j’y ai ajouté 1 c à s d’eau de fleur d’oranger. Laissez bien absorber. Et si le gâteau est encore un peu sec en surface, rajoutez du miel. La semoule va se gorger de miel et les petits makrouts seront bien meilleurs aussi bien visuellement que gustativement. Attendre un peu avant de découper le gâteau en losanges. Pour le découper, il suffit de passer le couteau dans les traits, et en vous aidant d’une fourchette, soulever délicatement les petits gâteaux. Le premer gâteau sera abîmé, sacrifié mais vous arriverez à bien soulever les autres. Commencez par le bord, en saisissant un petit triangle… Présentez-les dans des petites caissettes en papier.

makkkroutsnnniwa

Régalez-vous!

Crêpes mille trous (baghrirs), recette express !

crepemilletrous

Bonjour,

dans mon site, vous trouverez deux autres recettes de crêpes mille trous ou « baghrirs », une avec un temps de pause ICI et une autre « express » comme celle-ci et qui se trouve ICI. Vous allez me dire pourquoi une autre recette de baghrirs, s’il y en a déjà deux et qui sont toutes deux très bonnes mais voilà j’aime bien tester à chaque fois une nouvelle recette. Toutefois rien de nouveau, les ingrédients de base sont les mêmes à savoir, la semoule fine, la farine ainsi que l’eau et les deux types de levure! Ce qui change c’est la mesure utilisée, ici on va mesurer les ingrédients avec un verre. Il s’agit du fameux verre avec le motif « grappe de raisin » très utilisé comme mesure au Maroc car c’est le verre que toute ménagère possède chez elle. Ces crêpes mille trous sont vraiment délicieuses et très moelleuses. Traditionnellement on les sert imbibées d’un mélange beurre et miel et toujours accompagnées d’un bon verre de thé à la menthe. Certains les aiment imbibées de miel et huile d’olive; d’autres encore les préfèrent nappées de pâte chocolatée. 

 Avant de commencer, préparez tous les ingrédients près de votre blender qui va tout faire à votre place. Passons à la recette facile et rapide à faire.

crepeeee

RECETTE

Ingrédients : Le verre utilisé est donc « kass 3anba », verre avec motif grappe de raisin

Petite précision: La semoule utilisée n’est pas celle du couscous! Il s’agit de la semoule utilisée pour faire la galette à la semoule « harcha », de la semoule fine et non pas extra fine.

  • 2 verres de semoule fine 

  • 1 verre de farine

  • 3 verres et demi d’eau tiède penchant vers le froid (surtout pas chaude!)

  • 1 c à s rase de levure boulangère sèche (type « Briochin » qui se dissout rapidement)

  • 1 sachet de levure chimique de 8 g (peser 8 g)

  • 1 c à c de sel fin

  • 1 sachet de sucre vanillé

Préparation :

Dans l’ordre… dans votre blender, versez 3 verres d’eau. 

Ajoutez la levure boulangère, le sucre vanillé.

Ajoutez dessus la semoule fine.

Puis ajoutez la farine et le sel.

Terminez en ajoutant le demi verre d’eau restant.

Mixez pendant 2 minutes à 3 minutes, ajouter la levure chimique et mixez encore 2 minutes. Il faut mixer durant 4 à 5 minutes, pas plus!

Versez la pâte liquide obtenue dans un grand saladier.

Etalez sur un coin de table ou plan de travail une serviette propre où vous poserez les crêpes mille trous qui ne devront en aucun cas être empilées chaudes, sinon elles colleraient ensemble!

Sortez votre poêle ou crêpière anti-adhésive. Pour garantir leur réussite, il est conseillé d’avoir une poêle type téfal dédiée exclusivement à la cuisson des baghrirs, et qui n’a jamais été touchée par aucune matière grasse. 

Petite anecdote… je cache ma poêle à baghrirs enveloppée dans un sac plastique avec un mot écrit dessus « Ne pas toucher! » au fond d’un placard, dans le coin le moins visité 🙂

En hiver, on laisse poser cette pâte à baghrirs 5 minutes en couvrant le saladier et en été ou par temps chaud, on procède à la cuisson sans attendre, juste le temps de tout préparer pour la cuisson qui devra être menée rapidement. Souvent le temps de laver le blender, préparer la table où les poser et sortir la poêle, les 5 minutes sont écoulées!

baghrira

(A ce stade là de la cuisson, le feu est baissé et on laisse cuire quelques secondes)

Cuisson :

A feu vif au départ. Chauffer la poêle, verser une louche de pâte qui s’étalera en principe toute seule, sinon tourner la poêle légèrement dans un mouvement de rotation pour avoir une crêpe ronde. Il est important de les cuire à feu vif au début, jusqu’à ce que les trous se forment puis on baisse un peu le feu pour laisser la crêpe cuire et dès qu’il n’y a plus de trace de pâte blanche, quand on pose le doigt au centre il ne colle pas, la crêpe est cuite. En principe, vous remarquerez que ses bords commencent à se décoller.

La sortir en vous aidant d’une spatule très fine et la déposer directement sur la serviette propre. Vos mains ne touchent pas la crêpe. 

Passer le dessous de la crêpière sous l’eau froide, directement sous le robinet pour la refroidir! A faire pour chaque crêpe sinon elles seraient trop brunes en dessous.

N’empiler les crêpes qu’une fois bien refroidies. L’été s’il vous en reste, le mieux est de les ranger dans une boîte tupperware au frais.

Régalez-vous et si vous testez cette recette, n’oubliez pas de donner votre avis ici dans ce blog, en bas dans les commentaires! Bien souvent on m’écrit sur Instagram pour me donner un avis sur une recette testée mais le plus judicieux et profitable pour tous serait de le faire ici! Merci.

Mahalabia ou mouhalabieh, une délicieuse crème dessert

mahalabiya

Bonjour,

qui ne connaît pas ce dessert lacté, léger et parfumé subtilement à la fleur d’oranger ? C’est rapide à faire et délicieux!

C’est une sorte de flan parfumé généralement à l’eau de rose ou eau de fleur d’oranger mais si on n’aime pas cet arôme, on peut le parfumer tout simplement à la vanille.

Pour avoir la texture d’une panna cotta, il suffira d’ajouter un peu plus de maïzena et présenter ce dessert renversé sur une assiette. La recette que je vous propose est moins ferme, c’est une crème épaisse, onctueuse, une douceur à savourer après un repas copieux. Présenté dans de jolies verrines, cette mahalabia fait son petit effet et donne envie.

Ce dessert oriental se prête volontiers à plusieurs fantaisies dans la présentation. En effet, on peut choisir de le laisser nature comme on peut le décorer avec des fruits secs de son choix : noix, amandes grillées, effilées ou concassées, pistaches concassées … comme on peut aussi y ajouter une fine couche de compote ou coulis de fruits pour apporter de la fraîcheur et de la couleur. Certains le présente nappé d’un sirop de sucre ou de sirop d’agave ainsi que de fruits secs … Chacun peut donner libre cours à son imagination et surtout décorer avec ce qu’on a sous la main… on n’a pas tous les jours sous la main des framboises ou fruits rouges frais, alors on peut aussi le laisser nature et dégusté frais, c’est vraiment délicieux. Mais le plus souvent, ce dessert est servi décoré de fruits secs pour apporter du croquant et nappé d’un sirop de sucre.

Ici j’ai utilisé des abricots secs pour réaliser ma compote aux abricots, à défaut d’abricots frais. Il est possible aussi d’utiliser des fruits au sirop, en conserve comme des abricots ou des pêches qu’il suffira de sucrer puis mixer pour avoir un coulis de fruits.

Les ingrédients de base pour ce dessert sont le lait, la maïzena et le sucre. Ensuite pour l’arôme et apporter de l’onctuosité on peut choisir d’ajouter du yaourt aromatisé à la vanille, de la crème fraîche, de l’eau de rose  ou eau de fleur d’oranger, et certains ajoute même un peu d’arôme d’amande amère. Chacun la prépare selon ses goûts.

Passons à la recette :

mahalabia

RECETTE

Ingrédients : (pour environ 6 verrines ou coupelles)

  • 1 litre de lait

  • 60 g de sucre en poudre (on peut aller jusqu’à 80 g c’est selon le goût)

  • 40 g de maïzena

  • 2 pots de yaourt à la vanille (le yaourt doit vraiment être aromatisé à la vanille, si vous n’en avez pas sous la main, alors choisissez un yaourt nature sucré et ajouter du sucre vanillé)

  • 100 g de crème fraîche épaisse (facultatif mais apporte du goût et de l’onctuosité)

  • 2 à 3 c à s d’eau de fleur d’oranger (facultatif)

mahhalabia

Préparation :

Dans un petit bol, mélanger à la fourchette le sucre en poudre et la maïzena. 

Verser du lait froid pris du litre de lait sur le mélange maïzena/ sucre, bien battre avec une fourchette pour éliminer d’éventuels grumeaux. 

Dans une grande casserole, verser le reste de lait, ajouter la maïzena et sucre dilués dans le lait. Mélanger avec un fouet l’ensemble puis mettre à chauffer ce lait, feu moyen.

Il est important de remuer souvent avec le fouet pour éviter que la préparation ne colle et crame au fond de la casserole.

Remuer jusqu’à atteindre le frémissement du lait. Baisser le feu.

Bien mélanger au fouet au départ puis on peut terminer avec une cuillère en bois pour mieux juger de la texture de la crème. La crème doit épaissir et s’apparenter à une béchamel. Elle reste tout de même assez liquide.

Dès que le mélange est épais, au bout d’environ trois minutes après le début de l’ébullition, éteindre le feu et hors du feu donc ajouter les deux pots de yaourt à la vanille  ainsi que la crème fraîche épaisse qui vont parfumer cette crème et lui une donner une belle texture. Parfumer ce dessert avec 2 à 3 c à s d’eau de fleur d’oranger si vous aimez. Remuer au fouet pour avoir un mélange homogène.

Préparation de la compote d’abricots :

Ingrédients :

  • 150 g d’abricots secs

  • 50 g de sucre en poudre

Dans un bol, couvrir d’eau tiède les abricots secs afin de les réhydrater. Leur laisser le temps de gonfler.

Ensuite les égoutter et les mettre dans une casserole avec le sucre. Couvrir d’eau, suffisamment pour qu’ils puissent cuire. Les laisser cuire à feu doux jusqu’à presque évaporation de toute l’eau. ‘eau et le sucre vont devenir comme un sirop. Ne gardez au fond de la casserole qu’un petit fond de sirop ( l’équivalent de 2 à 3 cuillerées d’eau).

Verser le tout dans un mixer et mixer jusqu’à obtenir une compote d’abricots.

Montage du dessert mahalabia :

Déposer au fond de chaque verrine, de la compote d’abricots avec une petite cuillère à café puis verser dessus la crème mahalabia à l’aide d’une petite louche.

Laisser refroidir à température ambiante. Décorer avec des noix concassées, ranger sur un petit plateau, couvrir d’un film transparent et mettre dans le réfrigérateur. 

Laisser bien refroidir ce dessert, le temps que la crème se fige.

Régalez-vous!

Verrines de mousse au chocolat et caramel au beurre salé

crememoussebeurresale

Bonjour,

aujourd’hui je partage avec vous la recette d’un délicieux dessert composé d’une fine couche de caramel au beurre salé, de mousse au chocolat et pour le sublimer d’une crème chantilly… C’est un dessert certes calorique mais tellement bon! Un dessert irrésistible, à déguster dans le calme pour savourer chaque cuillerée. Si vous recherchez un dessert sucré bien gourmand, un enchantement pour les papilles, ce dessert est pour vous.  Ces mousses au chocolat au caramel beurre salé sont un pur délice…un dessert frais et gourmand à souhait, devant lequel vous aurez du mal à résister alors le plus sage, si vous êtes au régime, c’est d’éviter de le réaliser.

Passons à la recette…

moussecarambeurresal

RECETTE

Ingrédients :

Pour la mousse au chocolat :

  • 200 g de chocolat noir dessert

  • 20 cl de crème fraîche liquide

  • 5 oeufs

Pour le caramel au beurre salé :

  • 100 g de sucre en poudre

  • 200 g de crème liquide à température ambiante

  • 60 g de beurre salé (ou beurre + une bonne pincée de sel)

Préparation :

Réaliser le caramel au beurre salé liquide :

Dans une poêle faites fondre le sucre en remuant.

Hors du feu (attention aux projections) ajoutez la crème liquide, remettez sur le feu et portez à ébullition en tournant pour que le caramel épaississe un peu.

Ajoutez le beurre salé, laissez fondre puis laissez refroidir.

Versez dans le fond des verrines et réservez.

Réaliser la mousse au chocolat :

Faites fondre le chocolat au bain marie (ou au micro ondes) puis laissez le tiédir.

Ajoutez les 5 jaunes d’oeufs, puis la crème liquide.

Montez les blancs en neige et incorporez les à la crème au chocolat, à l’aide d’une spatule  délicatement.

Garnissez les verrines en ajoutant la mousse par dessus le caramel au beurre salé

Au moment de servir parsemez de copeaux de chocolat ou bien encore de crème chantilly.

Réaliser la crème chantilly :

Fouetter 20 cl de crème fraîche entière liquide bien froide dans un récipient froid avec des fouets froids. Ajouter du sucre selon le goût (30 g de sucre glace) dès que la crème commence à s’affermir. Fouetter jusqu’à obtenir une crème chantilly. Attention : Arrêtez de fouetter dès que la crème est montée en chantilly sinon elle se transformera très vite en beurre.

Filmez les verrines et mettez les au frigo 4 h maximum.

source : Valérie Virorello-Jamili trouvé dans le blog de marciatack .

Régalez-vous!

Pains aux raisins briochés

esscargotsraisinbri

Bonsoir,

En période de confinement, on a largement le temps de préparer  une recette comme celle-ci et régaler ses proches avec de délicieux petits pains aux raisins briochés,  bien moelleux, parfumés et irrésistibles pour égayer la table du petit déjeuner ou celle du goûter. 

C’est une recette que je réalise depuis des années, elle remporte toujours un franc succès. Pour aller plus vite, j’utilise toujours de la crème pâtissière instantanée, celle préparée à froid ou bien l’autre préparation, en chauffant le lait. C’est une aide culinaire bien pratique pour gagner du temps mais vous pouvez utiliser votre crème pâtissière préférée, pour un demi litre de lait. Dans ce site, j’ai déjà partagé avec vous une recette de crème pâtissière ICI .

Il est possible de préparer cette recette dans une machine à pains, et c’est ainsi que j’ai toujours procédé; il suffit de mettre dans la cuve de la MAP d’abord les liquides puis les solides, éloigner le sel de la levure et réserver le beurre qu’on rajoute quand le pâton est formé, au moment où l’on entend le bip de la machine. Ce qu’il y a de bien avec la machine à pain, c’est qu’elle gère tout toute seule (ou presque) du pétrissage jusqu’à la première levée de la pâte.

Ceci dit, ici, j’ai utilisé mon robot pâtissier. Il est tout à fait possible de la préparer à la main aussi. L’essentiel est que l’on doit obtenir une belle pâte bien homogène, molle au toucher, lisse. 

Parfois, je remplace les raisins secs par des pépites de chocolat pour le plus grand bonheur des enfants qui raffolent du chocolat.

escarggotbriochraisins

RECETTE 

Ingrédients :

  • 500 g de farine

  • 200 ml de lait tiède

  • 150 g de beurre mou (à température ambiante)

  • 2 sachets de levure de boulangerie super-active (type « Briochin ») ou 11 g d’une autre levure boulangère sèche en billes fines

  • 2 c à c rases de sel

  • 75 g de sucre en poudre

  • 2 sachets de sucre vanillé

  • 2 oeufs

  • 200 g de raisins secs blonds, en prévoir un peu plus qu’on rajoutera une fois les pains aux raisins formés

  • de la crème pâtissière refroidie (j’ai utilisé une préparation en sachet pour gagner du temps!)

Décoration :

  • du sucre perlé

Pour la dorure :

  • un jaune d’oeuf battu à la fourchette, auquel on rajoute une c à s de lait.

Finition :

  • Les lustrer avec de la confiture d’abricots sans pulpe, chauffée au micro-ondes, ou dans une petite casserole afin de la liquéfier. 

escargotsbriochésraisins

Préparation :

Avant de commencer, préparer tous les ingrédients cités, les peser etc.

Dans un petit bol, couvrir les raisins secs avec de l’eau bouillante, laisser gonfler (il est possible d’ajouter une c à s d’eau de fleur d’oranger ou autre pour l’arôme).

Si vous avez oublié de sortir le beurre du réfrigérateur la veille, il suffit de le ramollir au micro ondes quelques secondes, en le retournant à chaque fois, jusqu’à ce qu’il ramollisse.

Dissoudre la levure boulangère dans du lait tiède (pas chaud) pris des 200 ml.

Dans le bol du robot, verser la farine, le sel sur le côté, faire un puits, y déposer les oeufs battus légèrement à la fourchette. 

Ajouter le sucre ainsi que le sucre vanillé. 

Ajouter le lait avec la levure, et commencer à tourner le pétrin tout doucement.

Incorporer le lait restant petit à petit, tout en augmenter la vitesse de pétrissage. Ajouter le lait progressivement jusqu’à tout mettre. 

Une boule de pâte va se former.

Quand le pâton est formé, ajouter le beurre mou peu à peu.

Gérer la vitesse de votre robot de façon à ce que le beurre pénètre bien dans la pâte.

Lorsque le beurre est bien incorporé et qu’une boule de pâte est formée, couvrir le bol avec du film transparent et poser dessus une serviette épaisse.

Laisser lever la pâte dans un endroit à l’abri des courants d’air, pendant une bonne heure.

Pendant que la pâte pousse, préparer la crème pâtissière en suivant les indications de préparation portées sur le paquet.

Passé ce temps, dégazer la pâte, en enfonçant votre poing au centre de celle-ci. Essayer de rabattre un pan de pâte vers vous, puis celui de gauche vers la droite et le pan de droite vers la gauche, bref essayer de faire un pliage de la pâte tout en la dégazant.

boulepateraisbrioch

Former une boule de pâte, la sortir et la déposer sur un plan de travail fariné.

Egoutter les raisins secs dans une passoire, presser légèrement avec les doigts pour enlever toute l’eau.

A l’aide d’un rouleau à pâtisserie, étaler la pâte finement en lui donnant la forme d’un grand rectangle.

rectangleraisbrioch

(J’ai roulé ma pâte de la droite vers la gauche en serrant bien pour former un boudin de pâte)

Déposer par-ci par-là des petits tas de crème pâtissière puis étaler avec le dos de la cuillère sur toute la surface sans aller jusqu’aux bords (voir photo), éparpillez dessus les raisins secs (200 g) puis rouler la pâte de façon à avoir un long boudin (en commençant par la largeur du rectangle).

boudinspateraispain

Retourner le long boudin devant vous sur le plan de travail fariné. 

A l’aide d’un couteau bien affûté, découper des tronçons de pâte de 2 cm (servez-vous d’un double décimètre pour avoir des pains aux raisins réguliers) et les déposer sur une tôle de four recouverte de papier sulfurisé, en les espaçant suffisamment car ils vont encore lever et risquent de coller. J’ai eu besoin de deux plaques de four, une très grande et une moyenne.

Une fois tous les escargots formés, laisser lever, à nouveau, environ 1 heure.

painsauxrainslevés

A l’aide d’un pinceau de cuisine, badigeonner le dessus et les bords des roulés avec un jaune d’oeuf mélangé avec un peu de lait.

Poser d’autres raisins secs sur le dessus de chaque petits pains aux raisins, en les enfonçant légèrement dans la crème pâtissière, décorer avec du sucre perlé et enfourner dans un four chaud, à 190°C jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés. Ils vont gonfler puis se colorer dans le four. J’ai utilisé la fonction chaleur tournante de mon four.

painsraisin

Lorsque les petits pains aux raisins sont bien dorés, les sortir du four, les badigeonner de confiture d’abricots liquéfiée, au pinceau pour un joli rendu, bien gourmand!

Capture

Les déposer ensuite sur une grille.

P.S : Il est tout à fait possible d’en congeler une partie, en séparant chaque petits pains par un carré de papier sulfurisé et les ranger deux par deux dans un sac plastique spécial congélation.

Régalez-vous !