Tajine de poisson farci à la marocaine

tajinepoissonfour

Bonjour,

Je viens à l’instant de taper et publier ma recette de tajine aux légumes (haricots verts et courgettes) ainsi que celle du zaalouk ou caviar d’aubergines et j’avoue que là je suis plutôt fatiguée et à court d’inspiration pour mon introduction à la recette du tajine de poisson cuit au four que vous m’avez demandée sur Instagram.

Merci à cette fonction du copié/collé qui va me servir et je vous mets donc ici l’introduction à la recette du tajine de poisson cuit dans la sauteuse que j’avais partagée avec vous dans ce blog ICI précisément.

Quand je cuisine un plat marocain, c’est toujours avec amour et passion pour cette cuisine goûteuse, colorée et riche. La cuisine contrairement à la pâtisserie n’est pas une science exacte, elle est certes créative, mais aussi intuitive, on goûte et rectifie si besoin, on imagine le plat avant même de commencer et quand on connait le goût qu’il doit avoir, alors il est facile de bien doser les différentes épices et choisir les bons ingrédients pour se rapprocher du goût qu’on recherche!

Pour ce tajine de poisson, c’est la marinade du poisson, la célèbre charmoula qui va faire toute la différence, elle parfume le poisson à merveille et apporte un goût irrésistible, difficile à décrire.

Avant même que le plat ne soit cuit, on respire déjà les délicieuses effluves de coriandre, persil, ail et épices se mêlant au doux parfum acidulé du citron. Nous avons le gras apporté par l’huile d’olive, l’acide apporté par le citron et la tomate, la fraîcheur et le parfum envoûtant du persil et de la coriandre fraîchement hachés associés à la douceur des épices et ajouté à tout cela, la note piquante apportée par la pâte de piment fort. Tous ces ingrédients s’associent à merveille pour donner la fameuse charmoula qui donne du goût au poisson, qui le sublime!

Cuisiner un tajine de poisson est pour moi comme composer une palette de couleurs. J’aime utiliser pour cette recette de beaux légumes, bien frais, aux couleurs chatoyantes, et les disposer de manière harmonieuse de façon à avoir un plat qui donne envie d’être mangé déjà avec les yeux bien avant d’y goûter!

La cuisine est un plaisir, un don de soi, un acquis qu’on aime partager et aujourd’hui nous sommes dans une nouvelle ère où les secrets de famille sont divulgués, on partage sans contrepartie, si ce n’est susciter l’envie chez autrui, lui donner envie de tester à son tour, la cuisine est synonyme de partage, d’amour, de plaisir, elle va au-delà des frontières, s’apprivoise, s’adapte aux goûts de chacun, s’améliore et surtout nous régale!

C’est avec joie que je partage avec vous ce succulent tajine de poisson, nourri de mes souvenirs d’enfance et de voyages. Au Maroc, le tajine de poisson est très apprécié. Les côtes marocaines regorgent de différents poissons et lorsque je vais à El jadida ou bien Casablanca, j’ai la chance de goûter à du bon poisson bien frais, cuisiné en tajine ou bien frits tout simplement et accompagnés de sauce tomates bien relevée, du piment fort grillé et diverses petites salades (salades de riz, tomates/concombres/oignons rouges, chakchouka avec tomates et poivrons grillés etc.)

Avant de vous donner ma recette, je précise qu’on peut utiliser le poisson de son choix et concernant le mode de cuisson, il est possible de cuire ce tajine dans une sauteuse profonde ou pourquoi pas un grand faitout, et même dans un vrai tajine en poterie.

J’ai choisi la cuisson au four vu la taille de mon poisson. J’aurais pu le couper en morceaux mais j’ai voulu le garder entier pour pouvoir le farcir. Une fois cuit, il suffit de servir dans des assiettes individuelles.

saumonrose

Il est possible de réaliser cette recette sans farcir le poisson…

RECETTE 

Ingrédients :

  • Un grand poisson (ici du saumon rose de 1 kilo)

  • 1 poivron vert

  • 1 poivron rouge

  • 1 poivron jaune

  • 5 petites pommes de terre à chair ferme

  • 6 petites carottes

  • Deux petits piments forts

  • 2 grosses tomates qu’on va râper

  • 2 petites tomates pour mettre sur les légumes, autour du poisson

  • un citron jaune

  • un demi verre à eau d’huile d’olive

  • du sel

  • de la marinade de poisson ou charmoula

Décoration :

  • quelques olives rouges de préférence

  • des lamelles d’écorce de citron confit

Ingrédients de la charmoula :

  • 4 c à s de persil haché

  • 5 c à s de coriandre hachée

  • pas de sel, le citron confit étant salé

  • 1/2 c à c de poivre

  • 4 c à c de paprika

  • 3 c à c de cumin

  • 1 c à c de curcuma en poudre

  • 1 c à c de gingembre en poudre

  • 5 gousses d’ail râpées

  • La pulpe entière d’un petit citron confit + la moitié de son écorce, coupées en petits dés (ôter les pépins)

  • 1/2 c à s de harissa

  • 1 c à s d’huile d’olive

  • le jus d’un citron jaune

Il est possible d’ajouter 1 à 2 c à c de concentré de tomates mais cette fois-ci j’en ai pas mis, j’ai juste râpé deux grosses tomates que j’ai mis sous le poisson.

poissoncuitfour

1) Préparer la marinade charmoula :

Dans le bol du hachoir, mettre les herbes fraîches hachées, l’ail râpé, les petits dés de citron confit (écorce et pulpe), la harissa, les épices, l’huile d’olive et le jus pressé du citron.

Mixer rapidement, pas trop longuement juste le temps d’avoir un hachis homogène. Ajouter un peu d’eau pour avoir une charmoula pas trop consistante.

Enlever les écailles au poisson, le nettoyer et laver.

Faire 3 entailles de chaque côté dans le poisson et le badigeonner généreusement avec la savoureuse charmoula.

Garder le reste de la charmoula pour assaisonner les légumes.

2) Préparer la farce aux vermicelles asiatiques :

Ingrédients de la farce :

Il est possible de remplacer les vermicelles asiatiques par du riz cuit et à de mettre un peu de calamars ou un mélange de fruits de mer, qu’on fait revenir dans de l’huile, à la place des crevettes…

Mélanger tous les ingrédients de la farce…

  • 50 g de vermicelles asiatiques réhydratées dans de l’eau chaude, égouttées et coupées au ciseau en morceaux.

  • 5 grosses crevettes roses cuites, coupées en petits morceaux ou des petites crevettes décortiquées (quantité en fonction de celle des vermicelles)

  • 10 olives vertes coupées en rondelles

  • un peu  de champignons de Paris en boîte

  • un peu de la marinade charmoula 

poisssonpppp

3) Préparer les légumes :

– Laver les poivrons, les épépiner et les découper en rondelles pas trop épaisses.

– Avec un économe, peler les pommes de terre et les carottes, les laver puis les couper en rondelles.

– Cuire les rondelles de carottes, les égoutter avec une cuillère passoire et garder leur eau de cuisson.

– Laver et couper en rondelles les deux petites tomates.

– Mettre un peu de charmoula sur les carottes, saler et mélanger délicatement. 

– Faire de même avec les pommes de terre et les poivrons auxquels on rajoute un peu de charmoula et un peu de sel. Mélanger délicatement afin que tous les légumes soient imprégnés de cette marinade.

– Dans un grand plat pouvant aller au four, râper deux grosses tomates.

– Coucher dessus le poisson mariné et le farcir.

– Disposer tous les légumes autour du poisson farci de manière harmonieuse. 

poivronpoisson

– Décorer avec des rondelles de tomates et des rondelles de citron sur le poisson ainsi que des olives rouges de préférence.

– Rincer le bol du mixeur avec un peu d’eau pour récupérer le reste de la charmoula et l’ajouter aux légumes en le versant sur les bords du plat.

– Ajouter de même le jus de cuisson des carottes et éventuellement un peu plus d’eau si nécessaire afin de permettre aux légumes de cuire.

– Poser sur le poisson un  à deux petits piments forts et des lamelles de citron confit. Il est possible aussi d’ajouter les lamelles de citron confit ainsi que les olives rouges après cuisson, au moment de servir.

– Verser sur le poisson et les légumes le demi verre d’huile d’olive.

Couvrir le plat de papier sulfurisé puis de papier aluminium. Souder bien les bords et mettre à cuire. Vérifier la cuisson au bout de 40 minutes environ. Les légumes (pommes de terre et poivrons doivent être bien cuits et la sauce onctueuse.

Servir chaud accompagné de quartiers de citron frais et de crevettes roses cuites si on veut par gourmandise.

Régalez-vous!

Tajine traditionnel haricots verts, courgettes et « zaalouk » caviar d’aubergines à la marocaine

tajineharcourg

Bonjour,

Retour aux sources avec ce délicieux tajine et son zaalouk d’aubergines cuit sur un barbecue au charbon de bois. 

La cuisine marocaine traditionnelle est parfumée aux épices savamment dosées, souvent à l’oeil, et minutieusement choisies selon si c’est un tajine salé ou sucré. Mais pour partager mes recettes, je me dois d’utiliser une cuillère. 

Pour réaliser un savoureux tajine, il faut choisir des produits de qualité. Les épices de base pour un tajine aux légumes sont le sel, le poivre, le gingembre en poudre et le curcuma en poudre… Elles vont parfumer délicieusement notre tajine mais ce qui va rehausser leurs saveurs et les sublimer c’est l’emploi de l’oignon, de l’ail, de la coriandre au parfum envoûtant et du persil… ensuite il s’agit de bien utiliser ces épices et herbes afin d’obtenir une sauce exquise avec un bon équilibre des saveurs. La fraîcheur des légumes a aussi son importance. 

Le secret d’un bon tajine réside dans une cuisson lente dans un plat en poterie qui porte le nom de tajine. Lorsqu’il est cuit sur des braises de charbon de bois, le tajine est encore meilleur; cette manière de le cuire exalte les saveurs et invite le Maroc à votre table. 

Un tajine doit être mené avec amour, passion du tajine, on veillera à choisir une belle association de légumes et à le colorer avec des légumes de couleurs ou selon les plats de citron confit et de belles olives…

Les légumes sont disposés sur la viande de manière harmonieuse. 

Cette recette a été réalisée de manière traditionnelle pour un tajine aux saveurs authentiques mais il est bien entendu tout à fait possible et c’est ainsi qu’on procède de nos jours, de le reproduire en utilisant une cocotte minute ou un faitout et le cuire sur votre gazinière.

Pour accompagner ce tajine aux légumes, et profiter du barbecue, j’ai aussi préparé des aubergines en zaalouk. Je partage avec vous mes recettes, ma façon de faire, j’espère qu’elle vous plaira.

tajinecharbon

RECETTE

Ingrédients :

  • 3 cuisses de poulet

  • Un oignon émincé

  • 3 gousses d’ail râpées 

  • 1 tomate 

  • 1/2 verre à eau d’un mélange huile d’olive et huile de tournesol

  • du sel et du poivre (1/3 de c à c environ)

  • 1 c à c de gingembre en poudre

  • 1 c à c de curcuma en poudre

  • 1 c à c de smen mallah (beurre rance) mais si vous n’en avez pas, c’est pas grave…

  • la pointe de la cuillère à café de cumin en poudre (une petite pincée)

  • des haricots verts frais ou surgelés (j’ai utilisé des surgelés)

  • 2 petites courgettes vertes

  • 1/2 poivron jaune 

  • un peu de persil et coriandre hachés 

tajinelegggggg

Préparation :

– Dans le tajine, mettre les épices ainsi que deux gousses d’ail râpées et un peu de coriandre et persil hachés (l’équivalent d’une bonne cuillère à soupe d’herbes).

– Ajouter un demi verre d’eau, mélanger et y déposer la viande.

– Enrober les morceaux de viande avec ces épices et herbes en passant cette petite marinade entre la peau et la chair du poulet, là où c’est possible.

– Verser la moitié du demi verre d’huile ainsi que le smen. Ajouter l’oignon coupé en lamelles. 

– Faire revenir quelques minutes en retournant souvent les morceaux de viande.

– Blanchir les haricots verts dans une eau bouillante durant 5 minutes. Les égoutter et les passer immédiatement sous un jet d’eau froide.

– Laver les courgettes, les couper en deux ou trois selon leur longueur.

– Peler ou émonder la tomate, l’épépiner et la couper en petits dés.

– Couper le poivron en petites lamelles.

– Dans un saladier, mélanger les haricots verts, la troisième gousse d’ail râpée, les morceaux de courgettes, un peu de tomate (en garder pour mettre sur les légumes) et un peu d’épices à l’oeil, selon la quantité des légumes : un peu de sel, un peu de poivre, 1/2 c à c de curcuma en poudre et du persil haché. Mélanger délicatement.

– Dans le tajine, disposer les haricots verts sur la viande et décorer avec les courgettes ainsi que la tomate et les lamelles de poivron jaune.

– Verser sur ces légumes le reste du mélange d’huiles. 

– Sur le bord, ajouter quelques verres d’eau. Couvrir avec deux feuilles de papier alu, souder les bords et couvrir avec le couvercle conique du tajine. Laisser cuire.

– Au bout d’un certain temps de cuisson, vérifier s’il ne manque pas d’eau car cuit sur le charbon, le tajine peut manquer d’eau, l’eau s’évaporant assez vite. Le tajine est prêt lorsque les légumes sont tendres et la sauce onctueuse sur les bords.

Servir chaud et …

Régalez-vous!

Passons à la recette du zaalouk d’aubergines ou caviar d’aubergines à la marocaine…

aubergggtomgrill

Je précise qu’en premier lieu, j’ai grillé les aubergines et les tomates sur le barbecue au charbon, avant le tajine. Ainsi pendant la cuisson du tajine, on peut préparer le zaalouk… 

legumesgrilles

RECETTE 

Ingrédients :

  • 3 belles aubergines

  • 3 tomates

  • 4 gousses d’ail en chemise (avec peau) en brochette pour qu’elles ne tombent pas dans les braises

  • un peu de persil et de la coriandre hachés

  • 1 c à c de paprika

  • du sel et un peu de poivre

  • un peu de piment fort en poudre type piment d’espelette

  • 1/2 c à c de cumin en poudre

  • 6 c à s d’huile d’olive

aubergrillail

Préparation :

– Laver les aubergines et les tomates sauf l’ail.

– Les poser sur le grill du barbecue et laisser griller jusqu’à ce qu’ils soient cuits.

– Retourner ces légumes souvent pour qu’elles soient bien grillées de partout.

– Les tomates vont griller plus vite. Les retirer et les réserver dans un bol recouvert d’un couvercle étanche ou de papier alu. 

– Les aubergines sont cuites quand leur peau éclate et qu’au toucher, elles sont molles. La lame d’un couteau doit rentrer sans rencontrer de résistance.

auberginespelee

Au Maroc, les aubergines ainsi que les tomates grillées sont enfermées dans un sac plastique pour faciliter leur épluchage mais je ne trouve pas cette méthode saine à cause du plastique. Je préfère les mettre dans un bol et couvrir de papier alu ou mieux encore d’un petit couvercle étanche, ça fonctionne aussi.

P.S. Il est possible aussi de griller ces légumes sur une grille directement posée sur le brûleur de la gazinière. 

Préparation du zaalouk :

– Eplucher ces légumes grillés.

– Dans une poêle, verser 5 c à s d’huile d’olive.

– Couper les tomates non épépinées (je garde leur jus) en petits morceaux. Les verser dans la poêle. Saler et poivrer. Ajouter le paprika ainsi que l’ail, la coriandre et le persil hachés. Faire revenir.

– Mélanger tout en écrasant ces légumes avec le dos de la cuillère en bois.

cavviarauber

– Ensuite ajouter les aubergines coupées en petits morceaux, le cumin, le piment fort et une cuillère à soupe d’huile d’olive.

Ecraser les aubergines et les tomates avec le dos de la cuillère en bois tout en mélangeant.

– Faire revenir jusqu’à évaporation de toute l’eau et s’appliquer à bien écraser ces légumes afin d’avoir un caviar d’aubergines bien homogène. Goûter et rectifier si besoin l’assaisonnement.

Ce zaalouk d’aubergines est exquis et la cuisson sur charbon de bois exalte toutes ses saveurs.

tajinezaal

Régalez-vous!

Gâteau aux fruits, gâteau tutti frutti

gateaututtifrutti

Bonjour !

 Retour à mes premiers amours, mes gâteaux préférés, composés d’une belle génoise extra moelleuse, d’une crème et de fruits 🍑🍓🍊🥝🍓🍊🍐il fut un temps, où j’en préparais un presque toutes les semaines, souvent le mercredi…

Ce  type de gâteau est un de mes favoris, bien moelleux, fourré d’une crème légère et aérienne, exquise et de fruits pour le goût et la couleur…pour moi ils reste une valeur sûre; il est indémodable, irrésistible…parfait servi comme dessert frais après un bon repas ou pour le goûter d’un anniversaire !

 J’ai réalisé une génoise assez haute que j’ai découpée en trois disques et garni généreusement de crème diplomate qui est un mélange de crème pâtissière et de crème chantilly ainsi que d’un mélange fruits coupés en petits morceaux. J’ai préparé une crème chantilly avec du mascarpone pour plus d’onctuosité et une meilleure tenue. Avec le mascarpone, on n’a pas besoin d’ajouter de sachet « cremfix » pour une meilleure tenue de la crème. Ceci dit, il est possible de préparer une crème chantilly sans mascarpone. 

gatteautttuttiifruit

RECETTE

genoise

Il faut :

  • une génoise dont la recette est déjà dans le blog ICI 

  • une crème diplomate composée d’un mélange de crème pâtissière et crème chantilly/ mascarpone

  • un petit bocal de fruits au sirop (garder le sirop pour puncher la génoise), choisir quelques fruits pour la décoration et en couper une partie en petits morceaux, on y rajoute quelques fraises coupées également en petits morceaux

  • quelques fraises

  • un kiwi

  • des amandes effilées torréfiées 

  • du pralin ou praliné en grains 

cremepatissiere

Pendant que la génoise refroidit, on prépare la crème pâtissière parfumée à la vanille…

Pour réaliser la crème pâtissière :

Ingrédients :

  • 5 jaunes d’oeufs

  • un demi litre de lait (500 ml)

  • 120 g de sucre

  • 40 g d’amidon de maïs (maïzena)

  • 1 gousse de vanille

  • une noix de beurre doux

Préparation de la crème pâtissière :

Couper la gousse de vanille et avec un couteau gratter pour retirer les graines qu’on met de côté.

Dans une casserole, verser le lait et ajouter la gousse de vanille. Chauffer le lait à feu doux.

Dans un bol, mélanger les jaunes avec le sucre, les graines de vanille et la maïzena.

Retirer la gousse de vanille du lait et verser le lait chaud dans le bol contenant le mélange de jaunes d’oeufs. Mélanger avec un fouet manuel et remettre le tout dans la casserole.

Mélanger la crème, sans cesse jusqu’à épaississement.

Une fois épaisse, la retirer du feu, ajouter la noix de beurre, mélanger puis la verser dans un grand bol pour qu’elle refroidisse. La poser devant une fenêtre ouverte pour qu’elle refroidisse plus vite et remuer de temps en temps.

ggateaufruitsss

Pendant que la crème pâtissière refroidit, on prépare la crème chantilly /mascarpone…

cremechatliy

Ingrédients :

  • 200 g de mascarpone frais (rangé dans le réfrigérateur)

  • 2 briquettes de 20 cl de crème fraîche entière (40 cl) bien froide (la mettre dans le congélateur un quart d’heure avant de la fouetter)

  • 100 g de sucre glace

  • 1 sachet de sucre vanillé

Préparation :

– Avant de commencer penser à mettre au frais (réfrigérateur) le saladier dans lequel vous allez fouetter la crème, qui doit être de préférence en acier ainsi que le gros fouet de votre robot pâtissier, un quart d’heure à vingt minutes avant.

– Dans le saladier verser le mascarpone. Fouetter pour le détendre. 

– Ajouter la crème liquide et commencer à fouetter en augmentant la vitesse progressivement. 

– Dès que la crème commence à s’épaissir, ajouter les sucres. Fouetter jusqu’à obtenir une belle crème épaisse, onctueuse. Lorsqu’on remarque les traces du fouet dans la crème, elle est prête. On soulève le fouet, la crème reste accrochée au fouet. 

cremediplomate

Ensuite préparer la crème diplomate

Il s’agit d’alléger notre crème pâtissière avec la crème chantilly et obtenir ainsi une crème plus légère, aérienne.

Pour cela, ajouter tout à d’abord un peu de chantilly, mélanger sans vous soucier de faire retomber cette crème puis terminer d’incorporer à la crème pâtissière, à peu près la moitié de la crème chantilly/ mascarpone. Je suis désolée j’ai oublié de peser la crème chantilly ajoutée, j’ai fait à l’oeil, jusqu’à obtenir une belle crème comme sur la photo ci-dessus. 

Garder de la crème chantilly/ mascarpone pour la décoration. Il vous en restera, vous pourrez la déguster avec des fraises ou autres fruits.

ggateaufryuit

Montage du gâteau :

– Couper votre génoise refroidie en trois disques de taille égale, avec un grand couteau scie. Si elle n’est pas haute, la couper en deux seulement. Dans un plat de service retourner votre génoise de manière à ce que le bas du gâteau se retrouve en haut car il est plat et facilitera votre décoration. C’est plus joli ainsi.

– Puncher le premier disque avec le sirop du bocal de fruits.

P.S. Pour ceux qui consomment de l’alcool, il est possible de parfumer ce sirop léger avec un alcool de votre choix, rhum etc. Dans ce cas chauffer le sirop de fruits, ajouter un peu de sucre et un bouchon ou de deux de rhum par exemple. Laisser refroidir et puncher la génoise avec!

– Etaler à la spatule ou à l’aide d’une cuillère à soupe de la crème diplomate.

– Disperser dessus un mélange de fruits du bocal ainsi que des fraises, le tout découpé en petits morceaux. 

– Couvrir avec le deuxième disque de génoise. Appuyer légèrement avec le plat de la main au milieu de la génoise. Au pinceau, faire tomber du sirop de fruits sur toute la surface pour l’imbiber légèrement.

– Etaler à nouveau de la crème diplomate puis disperser des petits morceaux de fruits.

– Couvrir avec le dernier disque de génoise. Le puncher avec du sirop en insistant sur les bords. 

– Etaler de la crème diplomate sur le dessus et lisser avec une spatule tout en faisant couler la crème sur les bords du gâteau. Etaler de la crème sur le dessus et le pourtour du gâteau. J’en mets assez de partout, c’est ce qui va apporter encore plus de moelleux à la génoise. Lisser du mieux qu’on peut. 

– Faire dorer des amandes effilées et en vous aidant de la lame d’un petit couteau large, coller les amandes sur tout le pourtour du gâteau.

– Ensuite, remplir une poche à douille avec la crème chantilly/ mascarpone restante et décorer le gâteau comme vous le souhaitez. 

– Décorer avec des fruits choisis du bocal ainsi que des fraises et du kiwi qu’on dépose de manière harmonieuse pour une jolie présentation.

– Lustrer au pinceau et délicatement les fruits avec un peu de confiture d’abricots sans pulpe, réchauffée avec un petit peu d’eau jusqu’à l’ébullition (exemple une cuillère à soupe de confiture pour une à deux cuillères à café d’eau). Les fruits seront brillants et le rendu final du gâteau plus joli.

– J’ai décoré aussi avec un peu de pralin en grains, dispersé sur la chantilly!

– Entreposer le gâteau décoré au réfrigérateur. Il sera encore meilleur le lendemain ou au bout de quelques heures.

ppartgattuttifrutti

Régalez-vous!

La vraie Paella avec une recette espagnole

paella

Bonsoir!

Une petite paella  aux fruits de mer vraiment délicieuse ça vous dit? En fait je vous explique…c’est la superbe paella vue dans le compte Instagram de Marie @marierici qui m’a donné envie d’en faire une et il me fallait pour cela La recette, une vraie recette espagnole, authentique et non pas une de ces recettes qu’on peut trouver dans des livres de cuisine, comprenant souvent du vin blanc ou du chorizo… Elles sont certainement délicieuses mais souvent pas réalisées comme il le faudrait avec les bons ingrédients et une bonne marche à suivre…Marie a eu la gentillesse de partager sa recette avec moi, une savoureuse recette qui lui vient de sa belle-mère espagnole et c’était une raison de plus pour moi de l’essayer !

Ce qui est dommage c’est que je n’ai pas de poêle à paella mais seulement ce wok assez profond…je n’ai pas préparé une grande quantité vu que nous ne sommes pas nombreux, de ce fait ma paella est un peu enfoncée dans ce grand wok mais l’essentiel c’est qu’elle est vraiment goûteuse, délicieuse. Mon riz est caché sous les fruits de mer mais c’est ainsi que j’aime la paella, avec beaucoup de moules, de calamars et de crevettes …encore que je n’ai pas mis toutes les crevettes car celles-ci étaient assez grosses. Avec la bonne poêle à paella, la présentation de mon plat aurait été bien meilleure, le riz plus visible mais ce qui compte c’est le goût!

Avec cette recette authentique, vous retrouverez toutes les saveurs et couleurs de l’Espagne.

 Selon Marie, il est important de préciser que dans une vraie paella, il n’y a pas besoin d’ajouter du vin blanc ou du chorizo comme on le voit parfois. On peut en mettre si on veut mais ça n’est pas dans la recette espagnole d’après elle. De même qu’il ne faut pas mettre d’autres épices que le colorant safran spécial paella auquel on peut rajouter des pistils de safran pur, du sel, du poivre et c’est tout! Il ne faut pas ajouter des épices comme le paprika, le curcuma ou autres … La tomate remplace avantageusement le paprika en donnant une belle couleur au bouillon. L’ail sera ajouté en chemise, c’est à dire avec sa peau. 

Il faut utiliser un riz spécial paella, on en trouve aujourd’hui facilement dans les grandes surfaces au rayon cuisine du monde, surtout durant la semaine espagnole ! Quand vous en trouvez, achetez-en quelques paquets pour en avoir toujours sous la main car le riz long n’est pas conseillé pour la paella! A chaque plat son riz pour avoir un bon résultat. 

Marie met des haricots coco dans sa paella. Selon les régions en Espagne, nous trouverons dans la paella soit des haricots coco (région d’Alicante) soit des petits pois (région de Valencia) et parfois même des pois chiche! Les deux sont parfaits dans cette recette. Les poivrons rouges donnent de la couleur au plat. Il existe aussi d’autres variantes de paellas avec uniquement de la viande, sans fruits de mer, juste du poulet, du lapin, du bon riz spécial paella et des légumes comme les haricots coco plats et les artichauts . C’est plus rustique mais délicieux selon elle.

Dans cette recette de paella, tout est cuit à part.

paellaé

RECETTE

Ingrédients :

  • 6 à 8 pilons de poulet ou cuisses (selon le nombre de personnes), j’ai mis trois pilons et une cuisse coupée en deux)

  • du riz spécial paella (compter 2 verres à moutarde de riz pour deux personnes)

  • 6 gousses d’ail en chemise (non épluchées)

  • 2 grosses tomates mûres 

  • une bonne poignée de haricots coco plats lavés et coupés en trois ou quatre

  • huile d’olive

  • huile de tournesol

  • sel et poivre

  • colorant safran « spécial pizza » auquel on peut rajouter des pistils de safran pur si on a ou bien du safran en poudre

  • 1 kilo de moules grattées, nettoyées et lavées (dans la recette il faut compter deux moules par personnes mais moi j’aime bien quand il y en a beaucoup!) En laisser une partie avec les coquilles pour la décoration et l’autre moitié de moules décortiquées. 

  • 500 g de belles crevettes roses cuites ou des gambas (je n’ai pas mis toutes les crevettes)

  • 400 g d’anneaux de calamars surgelés

  • 2 poivrons rouges

  • Un citron jaune pour la décoration

Préparation :

  1. Dans une sauteuse, faire revenir les pilons de poulet ou les cuisses dans un filet d’huile d’olive. Bien dorer la viande sur toutes les faces. Saler et poivrer. 

  2. Rajouter les six gousses d’ail avec la peau qui vont dorer également avec le poulet.

  3. Râper deux grosses tomates bien mûres dans la sauteuse sur la viande. Faire rissoler. 

  4. Ajouter une bonne poignée de haricots coco plats coupés en morceaux. Remuez. Au bout d’un quart d’heure, couvrir d’eau et laisser mijoter environ 20 minutes.

  5. Ajouter un peu de safran en poudre ou mieux encore du colorant alimentaire spécial paella. Mettre de côté.

  6. Mettre les moules dans une petite marmite, à feu vif pour qu’elles s’ouvrent. Garder une partie des moules avec leur coquille et l’autre partie à décortiquer. Filtrer l’eau rendue par les moules et mettre de côté; ce jus filtré parfumera le riz. 

  7. Si on choisit des crevettes roses cuites, les ajouter vers la fin avec le riz et si on choisit des gambas crues, les faire cuire dans un peu d’huile d’olive et réserver.

  8. Faire revenir les calamars dans un peu d’huile d’olive pas longtemps juste le temps qu’elles se décongèlent et rendent leur eau. Les prendre avec une cuillère passoire et mettre de côté.

  9. Laver puis couper deux poivrons rouges en lamelles. Les faire dorer, confire dans un peu d’huile neutre et réserver.

  10. Prendre une poêle à paella, y verser 2 bonnes cuillères à soupe d’huile neutre. Y verser le riz ainsi qu’un peu de safran. Remuer jusqu’à ce qu’il devienne translucide.

  11. Rajouter petit à petit le poulet et son bouillon en le disposant dans la poêle de façon harmonieuse. Ajoutez aussi le jus filtré des moules. Goûter au niveau du sel mais attention, tenir compte du jus des moules qui est salé. De même que le riz va absorber tout le bouillon et en réduisant le goût sera concentré. Faire cuire le tout jusqu’à ce que le riz absorbe tout le bouillon. S’il venait à manquer de l’eau pour cuire le riz, en rajouter un peu. Attention le riz cuit assez vite donc ne pas ajouter beaucoup d’eau. Le bouillon du poulet ainsi que le jus filtré des moules devrait suffire à le cuire. Ajouter les calamars ainsi que les moules décortiquées dans le riz qui cuit.

  12. En fin de cuisson, décorer avec les moules non décortiquées, les lamelles de poivrons, les crevettes roses. Les disposer de manière harmonieuse. Décorer de tranches de citron jaune. Servir la paella chaude et …

Régalez-vous!

Entremet à l’orange et ananas

 

tarteananas

Bonsoir, 

A la demande de certains de mes abonnés sur Instagram, je trouve enfin un peu de temps pour poster la recette de cette tarte ou plutôt entremet.  Il ne paye pas de mine mais il est vraiment délicieux. Il est léger, frais et  il fait un parfait dessert en cette saison…

Cet entremet est composé d’une couche de biscuits boudoirs, d’une couche de crème pâtissière et d’une troisième couche, plus épaisse, de mousse à l’orange qui a une texture proche du flan. Sur le dessus j’ai décoré avec des rondelles d’ananas et des cerises confites ! Si vous aimez les desserts parfumés à l’orange 🍊🍊🍊 cet entremet gourmand vous plaira coup sûr. 

RECETTE

1)Première couche :

  • Des boudoirs ou des biscuits à la cuillère

2) Deuxième couche :

  • de la crème pâtissière :

Ingrédients crème pâtissière :

  • 1/2 litre de lait

  • 2 jaunes d’oeuf

  • 40 g de maïzena

  • 50 g de sucre

  • 1 sachet de sucre vanillé

  • Une noix de beurre

  • la pointe du couteau de colorant alimentaire jaune (safran en poudre) mais c’est facultatif. J’en ai mis pour renforcer la couleur jaune de la crème pâtissière pour contraster avec la couche de mousse à l’orange.

Préparation de la crème pâtissière :

Dans une casserole, chauffer le lait.

Dans un bol, battre les jaunes, les sucres et la maïzena avec un petit fouet manuel.

Ajouter le lait chaud dans le mélange.

Remettre le tout dans la casserole et chauffer tout en remuant sans cesse, avec un fouet manuel jusqu’à épaississement de la crème.

Hors du feu, ajouter une noix de beurre doux. Transvaser la crème dans un autre récipient et laisser refroidir. 

3)Troisième couche :

  • Mousse à l’orange :

Ingrédients mousse à l’orange :

  • Une briquette de 20 cl de crème fraîche liquide entière

  • 2 oranges bio (3 si elles sont petites), lavées

  • 3 feuilles de gélatine (10 g)

  • 20 g de maïzena

  • 80 g de sucre en poudre

  • 3 jaunes d’oeufs

  • 150 ml de lait

Préparation :

Commencer par râper le zeste des oranges jusqu’à avoir une bonne cuillère à soupe de zeste et presser leur jus pour obtenir 220 ml de jus d’orange.

Dans un petit bol, couvrir la gélatine avec de l’eau froide et laisser ramollir. 

Verser le lait dans une casserole, ajoutez les zestes de fruits et faites-le bouillir.

Dans un bol, à l’aide d’un fouet manuel, fouetter les jaunes d’oeufs avec le sucre jusqu’à blanchiment et ajouter la maïzena.

Délayer ce mélange avec un peu de lait bouillant en remuant au fouet. Verser le reste du lait et remettre dans la casserole.

Faire épaissir sur feu moyen, sans arrêter de remuer, jusqu’à ébullition. Eteindre le feu.

Hors du feu, incorporer le jus d’orange. Laisser légèrement tiédir cette crème et ajouter la gélatine bien essorée dans du papier absorbant.

Fouetter la crème liquide bien froide, en chantilly et l’ajouter en deux fois au mélange, le premier tiers pour détendre la crème et les deux tiers restants en mélangeant avec délicatesse.

Décoration :

  • une petite boîte d’ananas (garder le sirop de la boîte)

  • des cerises confites.

Montage de l’entremet :

Dans un grand moule à charnière de 25 cm de diamètre, recouvert de film alimentaire, coucher des biscuits type boudoirs trempés rapidement dans le sirop de la boîte d’ananas. Bien remplir le fond du moule, les boudoirs doivent être bien serrés.

Etaler dessus la crème pâtissière refroidie. Froide, elle peut être difficile à étaler mais on y arrive en utilisant le dos d’une cuillère à soupe. Egaliser la surface.

Verser la mousse à l’orange sur la crème pâtissière. Lisser le dessus et décorer avec les rondelles d’ananas et des cerises confites pour la couleur.

Couvrir l’entremet avec du film alimentaire et le mettre au frais deux heures minimum. 

Je l’ai préparé la veille pour le lendemain.

Régalez-vous!

Mini crêpes feuilletées ( mini méloui ou mlawis) marocaines

capmelloui

Bonjour,

Aujourd’hui je vous propose une nouvelle recette testée de mlawouis. Pour ceux qui ne connaissent pas, le mélloui est une sorte de crêpe ou galette de forme ronde, très feuilletée qui s’apparente aux crêpes feuilletées carrées du nom de msemmens.

Vous trouverez ma recette habituelle ICI et je vous recommande aussi cette recette qui donne de très beaux mlawouis, croustillants encore chauds et  très moelleux. Leur goût est délicieux et le feuilletage est magnifique. 

mlawisfeuilletés

RECETTE

Ingrédients

Le verre utilisé est un verre à thé (kass el3anba)

  • 2 verres de semoule extra fine

  • 3 verres de farine

  • 2 c à s de lait en poudre non rases ou bien un verre de lait

  • 1 c à s de sucre en poudre

  • 1 c à c de sel

  • 1 c à c  non rase de levure chimique utilisée dans les gâteaux

Préparation :

– Dans un saladier, verser la semoule, la farine et tous les autres ingrédients cités plus haut. Mélanger avec une cuillère.

– Ajouter petit à petit de l’eau tiède jusqu’à avoir une boule de pâte ni trop dure, ni trop molle.

– Sortir la boule de pâte du saladier et la poser sur un plan de travail pour la pétrir.

On peut se servir du robot pour le pétrissage ou bien encore ranger la boule de pâte dans un sac plastique propre ou une grande boîte tupperware et la laisser reposer 1 heure ou deux ou même trois heures et ainsi il n’y aura pas besoin de la pétrir longtemps.

Ici j’ai préféré pétrir ma pâte à la main d’une manière énergique et soutenue pendant une quinzaine de minutes jusqu’à obtenir une belle pâte lisse et élastique. La pâte doit être assez ferme sans être trop dure et ne pas coller aux doigts. Elle doit ressembler à la pâte à msemmens, ces délicieuses crêpes feuilletées.

Important : Si la pâte n’est pas bien pétrie, vous aurez du mal à l’étaler finement, elle se déchirera et vos crêpes feuilletées ne seront pas réussies. 

&(boulesmeloi

– Façonner quinze petites boules sans huiler ses doigts. 

– Ensuite huiler vos doigts et badigeonner d’huile chaque boule en les roulant entre les paumes de votre main. Les ranger au fur et à mesure sur un plateau huilé.

– Couvrir le plateau d’un film transparent en couvrant bien les boules de pâte et laisser reposer une dizaine de minutes.

Pendant ce temps préparer un petit bol rempli d’huile de tournesol, un petit bol de beurre fondu mais pas complètement (ou du beurre ramolli) et un petit bol de semoule extra fine mélangée avec une bonne c à s de maïzena et une c à c de levure chimique pour gâteaux. Vous pouvez aussi n’utiliser que de la semoule extra fine mais avec la maïzena et la levure chimique, le feuilletage sera plus joli et les crêpes mlawis seront plus aérées. A la cuisson elles gonfleront un peu et le feuilletage sera magnifique.

Pour étaler les mlawis n’utilisez que l’huile, le beurre et la semoule ne servent que pour le feuilletage.

boule étalée

– Etaler chaque boule de pâte très finement en huilant la table et vos doigts. La pâte étalée doit être aussi fine qu’un voile, transparente.

– Passez un peu de beurre avec la main sur toute la surface puis saupoudrer dessus un peu du mélange semoule extra fine/ maïzena/ levure.

– commencer le pliage en rabattant le côté supérieur puis le coté inférieur vers le milieu, passez un peu de beurre et saupoudrer de semoule ensuite rabattre encore un côté sur l’autre. Passez du beurre à nouveau ainsi que de la semoule et rouler le ruban comme un escargot sans trop serrer; en commençant par un côté et en allant vers l’autre!

alors ça c’est la manière classique et la plus répandue de faire les mlawouis mais moi je les fais de manière à ce qu’ils ressemblent à ces crêpes ultra feuilletées qu’on appelle « turbans du juge » ou « rziza » c’est à dire encore plus feuilletées !

Les réaliser est plus simple que de décrire la manière de les plier mais je vais essayer d’être la plus claire possible dans mes explications. 

pliiiagemellloui

Je commence par rabattre un petit pan de pâte en partant du haut puis en partant du bas…(photo au-dessus)

pliageeeeeemlawi

et je continue ainsi jusqu’à arriver au milieu, en n’oubliant pas de beurrer légèrement et de saupoudrer de semoule à chaque nouveau pliage !

pliageeeemlawouiiiiiiii

Quand les deux côtés supérieur et inférieur se retrouvent au centre , je prends le côté supérieur que je rabats sur celui du bas et je me retrouve avec un seul ruban de pâte, étroit…(photo du bas)

rubanmlawi

… que j’étale finement avec les doigts huilés d’une seule main pour l’affiner et l’allonger en un plus long ruban!

escargotmlawi

 Passez un peu de beurre et saupoudrer de semoule ce  long ruban et commencer à le rouler (sans trop serrer) comme un escargot puis poser ce roulé ou petit boudin de pâte à la verticale. Les poser au fur et à mesure sur le même plateau huilé, utilisé au départ. Aplatir un peu avec la main et laisser reposer en couvrant à chaque fois avec le film transparent. 

mallaawouiescrroul

Faire pareil avec toutes les boules. Quand toutes les boules de pâte ont été étalées puis pliées et roulées pour former des mlawis, laisser reposer une quinzaine de minutes. 

Passé ce temps, étaler à chaque fois 3 mini mlawouis et les cuire dans un grand plat épais en fonte de préférence (« ferrah ») ou bien une grande poêle épaisse aspergée légèrement à chaque nouvelle cuisson d’un mélange beurre et huile.

La poêle doit être bien chaude et le feu moyen penchant vers le doux. Il faut leur laisser le temps de cuire à coeur et gonfler un peu pour obtenir un joli feuilletage. Les retourner souvent.

mélouiquicuit

Poser trois crêpes mlawouis sur la poêle. Dès qu’elles gonflent un peu et sont à peine saisies, les asperger légèrement avec le mélange beurre et huile (il suffit de tremper ses doigts dans le petit bol et les secouer au-dessus des galettes feuilletées.) Puis les retourner en vous servant d’une spatule et pour les habitués avec les doigts.

mélouisdorés

Les laisser bien dorer sur les deux faces en les retournant à chaque fois puis dès qu’elles sont joliment dorées, les déposer dans une grande assiette.

A la sortie de la poêle, elles sont ultra croustillantes.

Encore chaudes, penser à les mettre debout à la verticale, en les tenant entre les deux mains et les tapoter sur l’assiette en les tournant sur elles-même pour aérer le feuilletage.

mellouiates

Elles sont meilleures dégustées encore chaudes accompagnées de miel ou de confiture et d’un bon verre de thé ou autre boisson chaude.

Une fois refroidies, elles perdent de leur croustillant mais il suffit de les réchauffer dans une poêle pour qu’elles le retrouve et c’est comme si elles venaient d’être cuites.

source de la recette :  » with awatif ».

Régalez-vous!

Poulet de fêtes à la marocaine(mhamer) doré au four

 

pouletmariage

Bonjour,

Vous avez une envie d’un poulet à la marocaine comme ceux servis lors des cérémonies comme le mariage ou d’autres célébrations ou parce que vous avez des invités et voulez les régaler? Alors ce plat est tout indiqué pour vous! Il s’agit d’un poulet doré au four et son succulent confit d’oignons qu’on appelle « djaj mhamer bideghmira ».

Il existe plusieurs versions de ce plat, les recettes diffèrent selon les régions et les familles. Dans ce blog, vous trouverez d’autres recettes de poulet aux olives et confit d’oignons.

Ce plat est un délice! C’est une recette de poulet à la manière fassiya, de la ville de Fès . Mon poulet a cuit pratiquement sans eau, juste un verre d’eau ! Le tajine est servi décoré avec des olives violettes pour la touche de couleur ainsi qu’une écorce de 🍋 citron confit 🍋…Il est succulent…On peut le servir avec des petites salades à la marocaine (zaalouk ou caviar d’aubergines, salade méchouiya avec poivrons et tomates grillées etc et pourquoi pas des frites qu’on sert dans des petites assiettes tout autour… 

RECETTE

Ingrédients :

  • un poulet de 1 kg 300 et ses abats si vous avez

  • 5 oignons hachés (environ 500 g)

Epices pour mariner le poulet :

  • 1 c à c bombée de gingembre en poudre

  • 1/2 c à c de poivre

  • 1 c à c rase de curcuma en poudre

  • 2 c à s d’huile d’olive

  • 1 c à s de coriandre hachée mixée avec le coeur (pulpe) d’un citron confit

  • 2 à 3 gousses d’ail râpées

  • 2 c à s d’eau

Epices qu’on mélange avec les oignons :

  • 1 c à c rase de curcuma en poudre

  • 1/4 de c à c de poivre (la pointe de la cuillère)

  • 1 c à c rase de gingembre en poudre

  • 1/2 verre (mon verre à eau = 150 ml) d’un mélange huile d’olive et huile de tournesol

  • 1/2 bâton de cannelle

  • 1 petit verre d’eau

Epices à ajouter après quelques minutes, dès l’ébullition…

  • 1 c à c de smen mallah (beurre rance), qu’on peut remplacer par du beurre salé si vous n’en avez pas! Mais le beurre rance apporte un goût, une saveur particulière différente du beurre doux…

  • quelques pistils de safran pur

Décoration du plat :

  • quelques olives rouges rincées dans une eau très chaude et égouttées 

  • l’écorce d’un demi citron confit découpé en franges avec un ciseau

  • Pour dorer le poulet ; un peu de beurre doux

Préparation :

  • Nettoyer votre poulet en le frottant avec du sel et du jus de citron. Laisser reposer.

oignonpoulet

  • Peler les oignons, les laver et les hacher. Les mettre dans une grande marmite ou faitout. Ajouter 1 c à c de curcuma, la pointe de la cuillère à café de poivre, 1 c à c rase de gingembre, 1/2 verre d’un mélange huile d’olive et huile de tournesol. Mélanger avec les oignons. Ajouter le bâton de cannelle. 

epicespoulet

  • Dans une assiette, mélanger toutes les épices citées pour mariner le poulet : 1 c à c bombée de gingembre en poudre, 1/2 c à c de poivre, 1 c à c rase de curcuma en poudre, 1 c à s de coriandre hachée qu’on mélange et hache à nouveau avec la pulpe d’un petit citron confit (Couper le citron confit en deux et enlevez les pépins), 2 c à s d’huile d’olive et 2 c à s d’eau. Mélangez ces ingrédients à la main. Posez dessus le poulet bien nettoyé, rincé et égoutté. Badigeonner le poulet de toutes parts avec ce délicieux mélange d’épices et pulpe de citron. Il n’y a pas besoin de saler, la pulpe de citron étant salée mais en cours de cuisson du poulet, goûter la sauce et vous pouvez éventuellement ajouter une pincée de sel mais attention de ne pas trop saler, tenir compte du fait qu’en réduisant au maximum, la sauce sera concentrée en goût et si vous mettez beaucoup de sel, le plat sera gâché par le sel. Bien frotter le poulet avec cette marinade et la passez à l’intérieur du poulet mais aussi entre la chair et la peau du poulet, au niveau des cuisses et du cou. Il faut bien badigeonner ce poulet avec ces épices pour qu’il ait bon goût.

pouletficelé

Il est important de bien ficeler le poulet avec du fil de cuisson pour qu’il ne s’abîme pas lors de la cuisson et reste bien entier. Ainsi on pourra le retourner souvent lors de la cuisson sans craindre de l’abîmer. Il suffira d’enlever les fils avec un ciseau au moment de servir.

pouletoignoncannelle

  • Poser le poulet ficelé dans le faitout ainsi que le demi bâton de cannelle et les abats du poulet si vous avez.

  • Racler la sauce qui reste dans l’assiette et l’ajouter.

  • Mettre sur feu doux. 

  • Ajouter sur le bord un verre d’eau.

  • Mélanger souvent, très souvent et couvrir à chaque fois. L’oignon et le poulet vont lâcher leur eau. Ce poulet va cuire sans ajout d’eau, hormis le petit verre d’eau ajouté au début. 

  • Dès l’ébullition, frotter le smen avec la cuillère sur le poulet et ajouter les pistils de safran qu’on frotte entre les paumes de la main.

  • Retourner souvent le poulet, sur chaque face si possible et souvent. Remuer souvent l’oignon avec une cuillère en bois. Restez dans la cuisine tout au long de la cuisson car si vous oubliez de remuer, l’oignon risque d’accrocher au fond du faitout et cramer. 

  • Piquer souvent avec une broche ou une fourche de viande au niveau des cuisses et un peu partout.

  • Bien surveiller donc la cuisson (j’insiste!), sans vous écartez du faitout et couvrir à chaque fois pour permettre à l’oignon de lâcher son eau et au poulet de cuire.

  • Vers la fin de la cuisson, quand on pique le poulet, le jus rouge du sang ne sort plus, le jus de viande est blanc… les oignons commencent à brunir et un délicieux parfum d’épices et de cannelle s’échappent …

  • Quand le poulet est cuit, retirez-le et posez-le directement dans un plat du four pour le dorer. Si vous avez mis les abats du poulet, les retirer du faitout et les découper en petits morceaux.

confitoignondupoulet

  • A ce stade-là, remuer sans cesse pour éviter que l’oignon accroche…plus besoin de couvrir le faitout, juste bien remuer jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’eau dans le faitout. L’oignon est confit. L’huile se détache du confit d’oignon. La sauce est réduite au maximum ne laissant que l’huile et le confit d’oignon. C’est ce qu’on appelle « la deghmira » en roulant le « r » :)) Couper le feu, couvrir et réserver, le temps de dorer le poulet au four.

pouletttttconfitoignon

  • Dorer le poulet au four, en le badigeonnant au préalable avec du beurre doux. Le retourner sur toutes les faces. Si vous avez la fonction chaleur tournant dans votre four, utilisez-la pour une belle dorure uniforme. 

  • Pour servir :  Couper les fils de cuisson au ciseau. Dans une grande assiette de service, posez le poulet doré sur le dos. Dresser à l’aide d’une cuillère de la sauce (confit d’oignons) sur le poulet et tout autour. Mettez toute la sauce. Décorer avec les abats découpés en petits morceaux ainsi que les olives violettes et le citron confit. (je n’avais pas les abats du poulet, c’est facultatif mais c’est bon de les rajouter quand on peut…

  • Servir ce délicieux plat bien chaud et …

régalez-vous !

Sablés Ghoribas ou ghribiyas sans oeufs

ghroiba

Bonjour,

C’est avec plaisir que je partage avec vous une délicieuse recette de ghoribas ou ghriybas, il s’agit d’une spécialité pâtissière composée essentiellement de farine et de matière grasse, sans oeufs. Ici les graines de sésame et la noix de coco apportent du goût, de la saveur. Elles sont joliment fissurées et ultra sablées. Leur texture est sablonneuse et elles sont très fondantes en bouche. Elles accompagneront à merveille un bon verre de thé à la menthe.

Cette recette est une recette familiale.

ghribiya

RECETTE

Ingrédients : (j’ai utilisé le fameux verre à thé « kass 3anba ») 

  • environ 1 kilo de farine (j’ai mis presque un kilo, moins la moitié d’un petit bol de farine, mon petit bol= 45 cl)

  • 2 verres de sucre en poudre

  • 1 verre et demi de noix de coco

  • 1/2 verre de graines de sésame

  • 2 sachets de levure chimique (mon sachet=11 g)

  • 3 verres d’huile de tournesol

  • 1 verre de beurre fondu ou très mou

  • 1 c à c de smen malah (beurre rance), si vous n’en avez pas, n’en mettez pas mais ça ajoute du goût

  • une pincée de sel

  • un bouchon de vanille liquide ou bien 1 sachet de sucre vanillé

Préparation :

– Dans un grand plat verser l’huile, le beurre fondu.

– Ajouter le sucre, le sucre vanillé, les graines de sésame, la noix de coco, le sel et la cuillerée de smen. Bien mélanger tous ces ingrédients avec la main.

– Ajouter la levure chimique puis la farine petit à petit. Bien mélanger. Vous n’aurez peut-être pas besoin de mettre tout le kilo de farine. Vous n’obtiendrez pas une belle boule de pâte vu qu’il n’y a dans cette recette ni oeufs ni aucun liquide. C’est une recette composée uniquement de farine et matières grasses donc la pâte restera assez friable mais vous devez pouvoir former des petites boules de pâte qui se tiennent. Si la boule de pâte que vous formez entre les paumes de la main est sèche, trop friable, ajoutez une cuillère à soupe d’huile. 

En principe si vous avez bien travaillé la pâte en la pétrissant avec les paumes de la main, vous pourrez former des petites boules sans soucis.

Quand je dis travailler la pâte, c’est bien mélanger la farine avec la matière grasse, que la farine s’en imprègne bien environ 15 minutes jusqu’à pouvoir former au creux de la paume de la main une petite boule de pâte ou une ghoriba en lui donnant une forme un peu conique. 

– Formez des petites boules qu’on dépose au fur et à mesure sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Veillez à les espacer car elles vont gonfler et éclater.

– Cuire à 180°C (chaleur tournante pour moi) pendant environ 10 à 15 minutes, ça dépend des fours. Sortez-les dès qu’elles ont bien gonflé et qu’elles se sont fissurées. Elles doivent avoir pris une légère coloration.

A la sortie du four, ne les déplacez pas avant qu’elles aient refroidi car encore chaudes, elles sont très friables.

Rangez-les dans une boîte hermétique ou un seau à pâtisseries.

Régalez-vous!

Les cornes sablées « petites lunes du Maroc »

cornes sabbbbbb

Bonjour,

Je refais aujourd’hui une recette qui avait beaucoup de succès dans mon ancien blog du même nom.  Ces petites douceurs sont de délicieux sablés fins, aux amandes, agréablement parfumés à l’eau de fleur d’oranger, cet arôme indissociable de la pâtisserie orientale, qui, dosé avec subtilité, donne un parfum sublime aux petits gâteaux.

Ce sont des petits sablés fondants en bouche et d’une légèreté qui vous surprendra. Ils sont très appréciés au Maroc et moi j’ai craqué pour cette recette que j’aime faire de temps en temps pour en avoir toujours sous la main car c’est un bon accompagnement du thé à la menthe.
Ils se conservent très bien, dans une boîte en métal!
C’est une excellente recette, inratable et tellement bonne! Un vrai délice!
Le sablage est fin …Elles sont irrésistibles!

RECETTE

Ingrédients :

  • 250 g d’amandes en poudre

  • une tablette de 250 g de beurre

  • un demi paquet de levure chimique

  • environ 400 g de farine

  • 1/2 verre d’eau de fleur d’oranger

  •  1/2 verre de sucre en poudre

  • du sucre glace pour l’enrobage

P.S.  Il est important de mettre toute la tablette de 250 g de beurre (pas la margarine hein?) car cela donne aux petites lunes un fondant incomparable et de la légèreté! Essayez, vous jugerez par vous-même!

Préparation :

Mettre les amandes en poudre dans une jatte (ou grand plat genre « gassaa ») avec le beurre ramolli mais pas fondu puis travailler l’ensemble à la main.
Ajouter la levure, travailler puis incorporer  l’eau de fleur d’oranger, le sucre et travailler à nouveau.
Pour finir, ajouter la farine petit à petit puis pétrir.
Laisser reposer 1 heure (moi j’ai pas attendu autant de temps!).

cornesabbbbléesammmmane

Passé ce temps, façonner des petites boules (13 g chacune). Le mieux est de se servir d’une balance pour avoir des petits gâteaux bien réguliers. Puis former des petits boudins de pâte qu’on roule entre les paumes de sa main et enfin façonner des petits croissants ou lunes.

cournesablleammmande
Posez-les délicatement sur une plaque anti-adhésive ou recouverte de papier cuisson et les faire cuire th. 5 jusqu’à ce qu’ils aient une belle couleur « noisette-clair ».

Capture

Lorsqu’ils sont tièdes, les rouler dans le sucre glace.

ccornesablllleammmandeee

Je n’ai plus la fonction normale de mon four, je les ai cuits avec la chaleur tournante à 180°c et j’ai retourné la plaque à mi cuisson pour une cuisson homogène.

cornessablesammmmande

Régalez-vous!

Cornes de gazelle traditionnelles

cornesdegazelle

Bonsoir,

autre partage de recette avec la reine des gâteaux , la délicate corne de gazelle que l’on retrouve sur toutes les tables de fêtes comme les mariages ou autres célébrations. Cette pâtisserie marocaine très connue, est le summum du raffinement. 

La préparation est assez longue mais cela en vaut la peine. Ces cornes de gazelle appelées « ka’ab elrazal » sont tellement délicieuses qu’on en oublie tous les efforts fournis. On craque pour cette fine pâte qui se craquelle sous les dents, enveloppant une délicate pâte d’amandes, fondante en bouche et si savoureuse…elles sont irrésistibles avec leur saveur subtile d’amandes et d’eau de fleur d’oranger…

J’ai préparé une grande quantité avec un kilo d’amandes. Cette recette demandant beaucoup de temps, si vous n’êtes pas motivés, divisez par deux les quantités.

ccornesdegazel

RECETTE

Pour la recette de la pâte, j’ai deux recettes, les deux sont parfaites, choisissez celle que vous voulez… il est à noter qu’il vous restera de la pâte que vous pourrez congeler ou utiliser pour préparer d’autres petits gâteaux  comme des anneaux aux amandes…

100_5367

Ingrédients de la pâte :

Première recette (celle que je réalise depuis des années) :

  • 500 g de farine

  • 1/2 verre à eau de beurre fondu

  • 1 oeuf

  • une pincée de sel

  • de l’eau de fleur d’oranger pour  ramasser la pâte

Préparation :

Dans un grand plat type « gassa’a » ou bien directement sur le plan de travail, mélanger la farine, le beurre, l’oeuf, le sel et rajouter autant d’eau de fleur d’oranger qu’il faut, en l’ajoutant progressivement. Bien pétrir cette pâte, 15 à 20 minutes avec un pétrissage énergique, jusqu’à obtenir une belle pâte ferme tout en étant souple, lisse et élastique.

Cette pâte n’a pas besoin de reposer toute une nuit.

Former des petites boules et les ranger dans un grand sac plastique ou les couvrir avec du film transparent. Cette précaution est prise pour éviter que la pâte ne sèche ou croûte sur le dessus.

Deuxième recette (celle utilisée aujourd’hui ), à préparer la veille :

  • 500 g de farine

  • une pincée de sel

  • 2 c à s d’huile de tournesol

  • 3 c à s d’eau de fleur d’oranger

  • 1 grand verre d’eau tiède (un mug d’eau)

Dans un grand plat, verser la farine, le sel. Ajouter l’huile puis l’eau de fleur d’oranger.

Ensuite ajouter l’eau peu à peu, surtout pas d’un coup! Avec une main, on malaxe jusqu’à obtenir une pâte qui doit être dure au toucher. Même si vous voyez qu’il manque de l’eau, n’en rajoutez pas, continuez à malaxer cette pâte…la ranger dans un sac plastique puis laisser reposer une dizaine de minutes puis la pétrir à nouveau.  Pétrissez-la sur un plan de travail, c’est plus facile. Elle doit être dure sous vos doigts, ne vous inquiétez pas, c’est normal, elle sera parfaite lors du façonnage.

Remettez-la dans le sac plastique et laissez-la reposer à nouveau une dizaine de minutes. Reprenez-la une deuxième fois, vous remarquerez qu’elle est plus lisse. Pétrissez à nouveau quelques minutes, en étirant la pâte avec la paume de la main et rangez-la à nouveau dans le sac plastique puis dans le réfrigérateur pour une longue pause: une nuit.

Le lendemain, la sortir du sac plastique, la pétrir 5 minutes puis la remettre dans le sac plastique. Il suffira alors de couper à chaque fois un bout de pâte qu’on étalera d’abord au rouleau avant de la passer à la machine à pâte numéro 1. La pâte devra être étirée le plus finement possible, on doit voir à travers et pour façonner les cornes, huiler ses doigts et le dessus de chaque corne pour faciliter le façonnage.

Ingrédients pour la farce aux amandes :

  • 1 kg d’amandes émondées (sans peau)

  • 500 g de sucre en poudre

  •  3 à 4 petits grains de gomme arabique (qui va rehausser le goût des amandes). Ces petits grains seront réduits en poudre dans un mortier, écrasé avec un petit morceau de sucre

  • 1/2 c à c de cannelle

  • 1 verre à eau de beurre fondu

  • un peu d’eau de fleur d’oranger, quelques cuillerées

Préparation de la farce aux amandes :

Emonder les amandes : Dans une grande casserole, monter à ébullition de l’eau. Dès que ça bout, ajouter les amandes. Attention de ne pas vous brûler. Dès qu’elles remontent à la surface, en saisir une et si elle s’émonde facilement, éteindre le feu, égoutter les amandes, les rincer à l’eau froide puis enlevez-leur la peau. Les rincer à nouveau puis les égoutter. Les sécher avec du papier absorbant et les étaler sur un plateau recouvert d’une serviette éponge. 

Mixer une première fois les amandes émondées. 

Les verser dans un saladier, ajouter le sucre, mélanger et mixer à nouveau pour avoir une belle pâte d’amandes.

Incorporer le beurre fondu, les graines de gomme arabique réduites en poudre avec le petit morceau de sucre et tamisées ainsi que la cannelle et l’eau de fleur d’oranger. Bien malaxer l’ensemble des ingrédients jusqu’à ce que le beurre soit bien incorporé.

Former des petites boules de pâte d’amandes de 17 g chacune (vous pouvez les peser pour avoir des cornes bien régulières) puis façonner des petits cigares. Réserver. J’ai préparé des petites cornes si vous les aimez plus grandes, faites des cigares de pâte d’amande plus grands.

Façonnage :

Prendre une petite boule de pâte et l’étaler sur un plan de travail légèrement huilé. On forme un long rectangle avec la pâte. Il faut l’étaler le plus finement possible, on doit voir à travers le voile de pâte. Si la pâte a été bien pétrie, vous n’aurez aucune difficulté à l’étirer et à l’affiner aussi finement qu’un voile.

Au début, servez-vous du rouleau à pâtisserie puis l’étaler finement. Ensuite saisissez la pâte avec les deux mains, la soulever et l’étirer au maximum, on obtient un léger voile.

Poser au bord de ce rectangle des cigares de pâte d’amandes espacés légèrement puis rabattre, comme un chausson, la pâte dessus et donner la forme d’une belle corne de gazelle ou d’une lune. Le sommet de la corne doit être plus fin que la base et le milieu assez haut. Pour le façonnage huilez-vous les doigts pour bien lisser la pâte et chasser les bulles d’air. 

Il faut bien faire adhérer la pâte à la pâte d’amandes et ensuite, à l’aide d’une roulette à pâtisserie, découper pour avoir une corne. Bien former la corne comme on le souhaite tant qu’on peut la manipuler car une fois sèche, on ne peut plus la retoucher. 

Déposer les cornes formées sur un plateau huilé. Ensuite les laisser sécher et « croûter » au minimum 6 heures et au mieux toute une nuit.

Au bout de ce temps… les piquer avec une aiguille stérillisée (passée sous une flamme), à deux endroits devant et derrière et sur le sommet. Les badigeonner avec du blanc d’oeuf en vous aidant d’un pinceau. Trempez le pinceau dans le blanc d’oeuf et le passer sur trois cornes devant, derrière et sur le dessus, pas en dessous et ainsi de suite jusqu’à tout faire. Par contre, une fois les cornes badigeonnées de blanc d’oeuf, il ne faut pas tarder à les enfourner sinon le blanc d’oeuf va ramollir la pâte. Si vous avez un petit four ne badigeonnez que la quantité que vous allez cuire. 

Je les ai cuites dans un four à chaleur tournante, à 180°c. Surveiller la cuisson qui est rapide. Les cornes doivent prendre une jolie couleur légèrement dorée et rester globalement blanches.

Si le dessous est légèrement doré, en principe elles sont cuites.

La confection des cornes de gazelle exige une certaine expérience, il faut avoir comme on dit le coup de main, de la patience aussi et les avoir goûtées pour pouvoir les reproduire chez soi mais sinon la recette en soi n’est pas difficile.

corne de gazelle

Testez et régalez-vous!