Poulet au lait de coco et riz basmati

Bonsoir,

avant de partager avec vous la recette de ce plat si succulent, je tiens à m’excuser auprès de toutes les personnes qui me l’ont demandée sur Instagram pour le retard de sa publication. Ces derniers jours, j’ai rencontré quelques soucis avec ma connexion et j’étais aussi très occupée avec les préparatifs de la rentrée.

Ce délicieux poulet au lait de coco, préparé avec des pilons de poulet principalement est vraiment délicieux et assez rapide à préparer. Vous pouvez utiliser une autre partie du poulet, des cuisses de poulet par exemple. La sauce est crémeuse et légèrement relevée au piment mais ça ne pique pas.

Je vous invite à tester cette recette qui vous régalera à coup sûr. Ce plat est savoureux et bien parfumé. Le meilleur accompagnement reste le riz basmati que j’ai cuit dans un autocuiseur spécial vapeur conçu pour la cuisson du riz.

RECETTE

Ingrédients :

  • 5 à 6 pilons de poulet
  • un petit filet d’huile d’olive
  • un oignon haché
  • 3 gousses d’ail dégermées puis râpées
  • 2 petits piments forts (tout petits) ou un seul (j’ai mis un rouge et un vert) épépinés
  • 1 c à s de gingembre râpé
  • 2 grosses tomates
  • du sel (1/2 c à c )
  • 1/2 c à c de poivre
  • 1/3 c à c de piment de cayenne
  • 1 c à c de cumin en poudre
  • 1 c à c de curcuma
  • 1 c à c de coriandre moulue
  • 2 briquettes de lait de coco (400 ml)
  • Pour la présentation du plat : un peu de coriandre fraîche hachée

Préparation :

  1. Dans une grande assiette ou bol, mélanger toutes les épices citées (le sel, le poivre, le cumin, le piment de cayenne, le curcuma, la coriandre moulue). Ajouter un peu d’eau pour diluer le tout.
  2. A l’aide d’un couteau, faire deux entailles de chaque côté de chaque pilon de poulet pour une cuisson plus rapide. Mariner la viande dans ce mélange d’épices.
  3. Dans une sauteuse, verser un un petit filet d’huile. Chauffer cette huile juste un peu, sans atteindre le point de fumée et y faire revenir les pilons de poulet.
  4. Ajouter l’oignon haché ainsi que l’ail râpé. Faire revenir le tout à feu doux. Retourner souvent les morceaux de viande. Couvrir à chaque fois.
  5. Ajouter les petits piments forts épépinés et hachés ainsi que la cuillère à soupe de gingembre frais râpé.
  6. Ensuite ajouter les tomates concassées. Faire revenir. Couvrir. Remuer souvent. Quand il n’y a plus de jus, ajouter un peu d’eau, juste ce qu’il faut pour assurer la cuisson de la viande. Laisser réduire.
  7. Pour finir, , incorporer les 400 ml de lait de coco. Laisser mijoter environ 5 minutes.
  8. C’est prêt! Parsemer un peu de coriandre fraîche hachée au moment de servir. Si vous n’aimez pas la coriandre, n’en mettez pas.
  9. Servir ce délicieux poulet au lait de coco avec un bon riz basmati, lavé et cuit dans un autocuiseur vapeur spécial riz si possible (j’ai mis 3 verres à eau de riz et 1 verre et demi d’eau pour chaque verre de riz).
  10. Bon appétit et régalez-vous!

Baklawas aux amandes et aux noix

Bonsoir🌺

Préparation sur deux jours pour réaliser ces délicieuses baklawas ou baklavas. Ces petites douceurs sont constituées d’une superposition de plusieurs feuilles de pâte ultra fines croustillantes emprisonnant une succulente farce composée d’amandes principalement ainsi que d’une part de noix. J’aime torréfier légèrement les amandes pour révéler leur goût. Ces petits gâteaux sont gorgés de miel de fleurs parfumé à l’eau de fleur d’oranger, c’est juste un pur délice, une explosion de saveurs en bouche.
La baklawa puise ses origines au moyen Orient, originaire de la Turquie, on la retrouve un peu partout dans le bassin méditerranéen, Liban, Grèce, Tunisie, Maroc, Algérie… Chaque pays la prépare à sa manière, elle peut être composée de pâte filo, ou bien de pâte maison et la farce varie aussi selon les pays et les goûts, amandes, cacahuètes, noix, pistaches…
Aujourd’hui c’est la baklawa algérienne que je partage avec vous. Je me suis inspirée de deux spécialistes de la baklawa, mes chères Djouza du blog « ma cabane aux délices » ici et Nedra du blog « Passion culinaire by Minouchka ici.
J’en ai préparé une très grande quantité avec un kilo de fruits secs (amandes et noix). J’ai préféré l’arroser avec du miel de fleurs et non du sirop de glucose.

RECETTE

Pour un moule 50 cm de diamètre.

Ingrédients :

Pour la pâte :

  • 500 g de farine T45
  • 1 c à c de sel (5 g)
  • 100 g de beurre fondu
  • 1 oeuf moyen
  • 50 g d’eau de fleur d’oranger + eau en quantité suffisante pour ramasser la pâte

Pour le feuilletage :

  • Prévoir du beurre fondu clarifié, environ 200 g voire un peu plus (j’ai utilisé de la margarine pâtissière) pour badigeonner les feuilles de baklavas.
  • de la maïzena.

Ingrédients pour la farce :

  • 700 g d’amandes émondées, torréfiées légèrement (je préfère!) et hachées pas trop fin
  • 300 g de noix
  • 400 g de sucre en poudre
  • 2 c à s de confiture d’abricot
  • eau de fleur d’oranger

Décoration et finition :

  • Autant d’amandes qu’il y a de losanges pour décorer. Ces amandes doivent être émondées.
  • 1 kilo et demi de miel + 1/2 verre à thé d’eau de fleur d’oranger pour arroser le gâteau en fin de cuisson

Préparation :

  • Dans un grand plat, verser la farine. Ajouter le sel ainsi que le beurre fondu et refroidi. Bien amalgamer le tout.
  • Ajouter l’oeuf et mélanger.
  • Incorporer peu à peu l’eau de fleur d’oranger puis de l’eau juste ce qu’il faut pour ramasser la pâte.
  • Pétrir jusqu’à obtention d’une pâte lisse et malléable. Laisser reposer la pâte.

Entre temps…

  • Préparer la farce en mélangeant les amandes ainsi que les noix au sucre.
  • Ajouter la confiture. Malaxer le tout et mouiller peu à peu avec l’eau de fleur d’oranger en sablant entre les mains (on obtient un sablé pas une pâte).

Reprendre la pâte :

  • Former un boudin de pâte, le diviser en deux et chaque moitié en 7 , soit au total 14 petites boules de taille identiques.
  • Prendre une boule de pâte, l’abaisser au rouleau ensuite la faire passer à la machine à pâte numéro 7. On obtient une longue bande qu’il faut affiner davantage jusqu’à dépasser le diamètre du plat (« siniya » de cuisson).
  • Saupoudrer largement le plan de travail avec de la maïzena. Poser la bande de pâte et la recouvrir généreusement de maïzena. L’étaler au rouleau pour l’étirer. Saupoudrer de maïzena, en mettre beaucoup pour pas que la pâte colle, frotter avec la main et plier cette pâte. La retourner pour l’étaler à nouveau au rouleau et toujours en ayant comme objectif de l’étirer au maximum avec le rouleau et l’affiner au maximum.
  • Déplier délicatement la feuille de pâte affinée au maximum en évitant de la déchirer. La prendre à deux mains et secouer afin d’enlever le surplus de maïzena.
  • Etaler cette première bande de pâte ultra fine au milieu du grand moule beurré au préalable. Etaler cette bande de pâte délicatement puis avec une paire de ciseaux couper des deux côtés de la pâte pour combler les côtés qui sont restés sans pâte. Sila pâte se déchire un peu, ce n’est pas grave, il suffit de faire un pansement en récupérant un bout de pâte des chutes qui débordent du moule. S’il y a trop de maïzena par endroit, l’enlever avec un pinceau souple.
  • Badigeonner de beurre fondu à l’aide d’un autre pinceau en tapotant délicatement sur toute la surface. Vous venez de poser une feuille.
  • Continuer de la même manière en superposant ainsi les 6 autres feuilles. Badigeonner à chaque fois de beurre fondu.
  • Placer la farce d’amandes et de noix et égaliser bien la surface. Tasser avec la main ou une spatule.
  • Asperger d’un peu de beurre fondu.
  • Couvrir de nouveau avec les 7 autres feuilles de pâte très finement abaissées comme au début.
  • Le secret pour l’affiner au maximum c’est l’usage de la maïzena qu’on saupoudre généreusement et ainsi on peut étirer la pâte en l’affinant au rouleau. On l’étale en une longue bande. On saupoudre généreusement de maïzena pour l’empêcher de coller puis on plie cette bande de pâte en deux. On la tourne d’un quart de tour. On la saupoudre de nouveau de maïzena et on l’étire au maximum avec le rouleau jusqu’à obtenir une feuille ultra fine, presque aussi fine que de la pâte fino. Elle doit dépasser largement le grand moule de 5O cm de diamètre. Ensuite comme pour la première feuille, on dépose cette longue et large feuille au milieu du plat. Avec la main la faire épouser le moule et ce qui dépasse, on le découpe avec une paire de ciseaux. On récupère les parties découpées et on comble les vides jusqu’à recouvrir le grand moule.
  • Badigeonner chaque feuille de beurre fondu.
  • Tracez des losanges à l’aide d’un grand couteau bien affuté, sans que la lame touche le fond du plateau.
  • J’ai découpé le gâteau sous forme de rosace: couper la baklawa en deux parties égales puis en quatre.
  • Chaque quart sera divisé en deux. (Faites un schéma avec le traçage, vous trouverez sur internet et notamment dans le blog de Djouza un modèle de traçage).
  • Couper des bandes parallèles au trait de coupe des quarts, puis couper des bandes parallèles au 8 ème. Vous obtiendrez vos premiers losanges. On continue avec l’autre partie du quart en coupant toujours des bandes parallèles.
  • Attention : les traits de coupe des losanges doivent rejoindre les premiers déjà tracés pour avoir une belle rosace et faire de même pour tous les quarts, ainsi de suite jusqu’à dessiner une belle rosace faite de losanges.
  • Coupez sur tout le pourtour l’excédent de pâte qui dépasse du moule.
  • Piquer au milieu chaque losange d’une amande émondée.
  • Arroser généreusement de beurre fondu (avec les doigts sans toucher la baklawa) et enfourner dans un four à 180°C. Laisser cuire pendant 45 minutes jusqu’à ce que le dessus soit bien doré. Si ça dort trop vite, couvrir avec du papier aluminium. La baklawa doit être joliment dorée.
  • Attention: surveillez bien la cuisson car ça dore très vite.
  • Après cuisson, sortir le plateau ou siniya ou moule du four et arroser aussitôt avec du miel chaud mélangé à de l’eau de fleur d’oranger.
  • Remettre le moule dans le four éteint et laisser pendant 24 heures ou toute une nuit afin que le miel soit bien absorbé.
  • Le lendemain, découper les losanges en suivant le traçage et présenter chaque petite baklava dans une jolie caissette en papier.

Régalez-vous!

Tajine de veau aux fèves et aux coeurs d’artichauts

Bonsoir🌺

Voici la recette de ce petit tajine de veau aux fèves, cœurs d’artichauts, et olives partagé sur Instagram. C’est un vrai régal. Il est riche en saveurs et légumes dont on a tant besoin pendant ce mois de Ramadan en particulier pour garder un bon équilibre alimentaire. La viande est très tendre, fondante, les fèves dont j’ai gardé quelques peaux, jeunes et d’autres que j’ai écossées ainsi que les petits coeurs d’artichauts sont savoureux, le tout cuit dans une sauce très onctueuse, veloutée, goûteuse notamment avec l’ajout d’un bon filet de bonne huile d’olive au moment de rajouter les fèves (une huile d’olive en provenance du Maroc😋 avec ce petit goût et parfum particulier)

RECETTE 

Ingrédients :

  • 4 à 5 morceaux de viande de veau (choisissez une viande tendre)
  • un oignon haché
  • 3 gousses d’ail râpées
  • 1 grosse tomate râpée
  • 1 c à c de sel
  • 1/2 c à c de poivre
  • 1 c à c et demi de gingembre en poudre
  • 1 c à c et demi de curcuma
  • 3 c à s d’huile d’olive + 2 c à s d’huile de tournesol (+un bon filet d’huile d’olive à ajouter en même temps que les fèves.)
  • 1 c à s de coriandre hachée (on peut mettre persil et coriandre si on veut)
  • 4 lamelles de citron confit
  •  le jus d’un demi-citron
  • de jeunes fèves
  • des artichauts frais
  • une dizaine d’olives violettes

Préparation :

Je me suis servie de ma cocotte minute pour gagner du temps et réduire le temps de cuisson de la viande et une fois mon tajine cuit, je l’ai servi dans le plat du même nom.

Dans la cocotte, verser l’huile puis y faire revenir pendant quelques minutes les morceaux de viande avec l’oignon haché, l’ail, le sel et le poivre ainsi que la tomate râpée. Remuer souvent en retournant les morceaux de viande. La tomate râpée va donner une belle couleur à la sauce et du goût.

Une fois que l’eau rendue par la tomate et l’oignon est presque évaporé, ajouter les autres épices (gingembre et curcuma en poudre). Saisir les morceaux de viande encore deux à trois minutes en les retournant souvent jusqu’à ce qu’ils soient bien imprégnés des épices.

– Ensuite couvrir d’eau très chaude (servez-vous de la bouilloire bien pratique). La viande doit être recouverte.

Laisser cuire la viande, environ 45 minutes dès le chuchotement de la soupape, en baissant le feu. Concernant le temps de cuisson tout dépend de la viande utilisée, si elle est tendre ou pas.

Pendant ce temps…

éplucher soigneusement les artichauts, enlever le foin, n’employer que les fonds qu’on jette au fur et à mesure dans un saladier rempli d’eau additionnée de jus de citron. Se frotter les doigts avec du jus de citron avant d’éplucher les artichauts sinon les doigts noircissent!
– Nettoyer les fèves, enlever les fils sur les côtés s’il y en a et garder les fèves entières si elles sont jeunes, sinon les écosser. Les laver. Ensuite, les couper en 3 ou 4 morceaux et réserver.
– Lorsque la viande est bien cuite , rajouter les fèves, la coriandre, un peu de sel et de poivre et arroser le tout avec un bon filet d’huile d’olive.
Fermer à nouveau la cocotte minutes et dès le chuchotement de la soupape compter environ 6 minutes de cuisson.

P.S. Si la viande est bien cuite et ne peut plus supporter un temps de cuisson supplémentaire, il va de soi qu’il faut la retirer et réserver sinon ajouter dessus les légumes verts.

Ajouter enfin les petits coeurs d’artichauts. Les arroser avec le jus d’un demi citron. Fermer à nouveau la cocotte minute et compter environ 6 minutes de cuisson. Si vos coeurs d’artichauts sont de gros calibre, vous pouvez les mettre en même temps que les fèves.

Les arroser avec le jus du demi-citron.

Ajouter les écorces de citron confit et un peu d’eau si nécessaire.

– Les légumes doivent être fondants en bouche.

Laisser réduire jusqu’à obtention d’une sauce onctueuse, veloutée mais attention de trop réduire. Il faut qu’il y ait suffisamment de sauce, ni trop, ni peu. Vérifiez l’assaisonnement en goûtant la sauce.

  • Ajouter les olives de préférence violettes pour un joli contraste de couleurs.

Servir ce plat chaud, en dressant la viande au centre du plat (ici le plat Tajine), ensuite les légumes disposés de manière harmonieuse et la sauce onctueuse tout autour. Décorer avec les écorces de citron confit et des olives.

Déguster ce tajine aux légumes avec un bon pain maison si possible.

Régalez-vous!

Pâte magique (pâte 10 minutes) et idée de recette

Bonsoir 🌼

je reviens vers vous avec une idée de repas facile et assez rapide à faire. Il s’agit de petits pains ultra moelleux, avec deux garnitures différentes vraiment savoureuses, façon pizza, certains sont au thon et d’autres aux anchois. Je les ai préparés avec une merveilleuse pâte, qui peut être utilisée de mille et une façons, la fameuse pâte magique appelée aussi pâte dix minutes que j’ai parfumée à l’origan et qui ne demande pas beaucoup de temps de pétrissage ni de repos longs, ce qui est un grand avantage pour les mamans pressées et souvent débordées.
Pour le façonnage, j’ai emprunté l’idée des petits pains turcs nommés pogaça.

RECETTE

Ingrédients :

*contenance de mon verre = 150 ml

La première phase :

  • 2 verres* de farine
  • 2 verres d’eau tiède
  • 2 c à s de levure de boulanger sèche
  • 1 c à s de sucre semoule

La deuxième phase :

  • 3 verres de farine
  • 1/2 verre d’huile (pour du salé huile d’olive, pour du sucré huile neutre) (J’ai fait moitié huile d’olive, moitié huile de tournesol)
  • 1 c à s de sel
  • 2 c à c d’origan séché (za3tar) pour parfumer la pâte. (facultatif)

Préparation :

Je me suis servie de mon robot avec le crochet pétrin.

Première phase :

  • Mélanger l’ensemble des ingrédients à l’aide d’une spatule. Le mélange sera relativement liquide.
  • Laisser reposer 10 minutes.

Deuxième phase :

  • On ajoute ensuite à la première phase les 3 verres de farine, le sel et le demi verre d’huile. Ajouter les 2 c à c d’origan. Bien pétrir la pâte (5 minutes avec le robot) jusqu’à obtenir une pâte homogène. Ajouter de la farine si nécessaire. Je n’ai pas eu besoin d’en rajouter.
  • La pâte doit être non collante.
  • Laisser reposer 5 minutes. Votre pâte est prête.

source recette pâte magique : Xavier Legrand. « Toutesrecettes.com« 

Avec cette pâte fabuleuse, j’ai préparé des petits pains garnis façon pizza (au thon et aux anchois) et le façonnage est façon « pogaças », ces petits pains turcs qu’on voit un peu partout dans les réseaux sociaux.

Commencer par préparer la sauce tomate épicée :

  • Dans un petit bol, verser une demi petite boîte de purée de tomates concassées finement (environ 200 g).
  • Y ajouter 1 c à c de double concentré de tomate, un peu de sel, du poivre.
  • Parfumer cette sauce avec 1 c à c d’origan séché.
  • Ajouter un peu d’ail en poudre, 1 c à c de sucre en poudre.

Pour la garniture :

  • de la sauce tomate épicée
  • un petit mélange de poivrons ( rouge, jaune, même vert si on veut) hachés assez finement. Je n’ai qu’un bout de chaque poivron.
  • un peu d’oignon rouge émincé
  • un sachet d’un mélange de trois fromages  » spécial pizza »
  • un peu d’origan séché
  • quelques rondelles d’olives noires
  • du thon nature égoutté
  • des anchois. J’ai coupé en deux chaque anchois
  • Dégazer la pâte et former des petites boules de pâte de 50 g.
  • Etaler une petite boule en forme de galette en affinant le milieu puis la poser dans un moule recouvert de papier et finir de l’étaler en laissant les bords épais comme sur la photo. Pour cela huiler avec un peu d’huile d’olive le pied du verre à pied et écraser le milieu de la pâte. Finir de façonner avec les doigts pour avoir un joli rond de pâte.
  • Pour les petits pains avec garniture au thon :
  • Déposer 1 petite cuillère à café de sauce tomates puis du fromage râpé fondant.
  • Ajouter un peu de thon nature puis un peu du mélange de poivrons hachés ainsi qu’un peu d’oignon et de rondelles d’olives noires.
  • Saupoudrer d’un peu d’origan séché. Arroser le tout avec une c à c d’huile d’olive.
  • Pour la garniture aux anchois :
  • Dans le petit puits déposer 1 c à s de sauce tomate.
  • Puis du fromage râpé fondant.
  • Découper 2 anchois chacune en deux puis les déposer sur le fromage en dessinant une sorte de quadrillage pour un joli visuel.
  • Décorer avec une rondelle d’olive noire placée au milieu.
  • Parsemer un peu d’origan et un petit peu d’huile d’olive avec une petite cuillère.
  • Enfourner les petits pains jusqu’à ce qu’ils prennent une jolie couleur dorée et que le fromage soit fondu. Bien surveiller la cuisson, ça cuit assez vite!

Régalez-vous!

Harira à la semoule d’orge

Bonjour🌺

petit partage d’une idée de « ftour », premier repas pour rompre le jeûne pendant le mois de Ramadan. Avant de manger, le jeûne est traditionnellement rompu en mangeant une datte accompagné d’un verre d’eau à boire lentement. Pour changer de la sacro-sainte harira qui au demeurant reste la préférée de ma petite famille, je leur ai préparé une harira à la semoule d’orge, c’est la même saveur que la harira classique mais c’est tout de même un peu différent avec une autre texture en bouche avec l’ajout de l’ingrédient principal qui est l’orge, ou balboula😋👌
Cette soupe est composée avec les mêmes Ingrédients que la harira sauf qu’on y ajoute de l’orge qui remplace la « tedouira » ou liaison à la farine. Elle est onctueuse, veloutée, savoureuse et parfumée à la cannelle et aux herbes fraîches (persil et coriandre). C’est une délicieuse idée de soupe pour varier un peu, accompagnée de petits gâteaux au miel chebakia sablée, dattes medjoul, figues sèches, oeufs durs parfumés au cumin, sellou à déguster pour ma part accompagné d’une tasse de café au lait ou bien d’un bon verre de thé à la menthe.

RECETTE

Ingrédients :

  • 1 bol de pois chiche trempé de la veille et sans peau
  • 1 verre de lentilles triées puis rincées
  • 1 verre de viande de veau en petits morceaux (150 g)
  • 1 c à s d’huile
  • 2 oignons hachés (257 g)
  • 1 verre de céleri haché finement
  • 1 verre de persil haché
  • 1 verre de coriandre hachée
  • 1/2 bâton de cannelle (2g)
  • 1 c à s de sel
  • 1/2 c à c de poivre
  • 1/3 de c à c de curcuma en poudre
  • 500g de coulis de tomates
  • 1 c à s de double concentré de tomates
  • 1/2 c à c de cannelle en poudre
  • 1 petit bol d’orge fine « belboula » (tchicha) (250 g)

Préparation :

  • Dans une cocotte minute, verser la cuillère à soupe d’huile. Ajouter les petits morceaux de viande tendre si possible, les pois chiches, les lentilles, l’oignon haché ainsi que le céleri haché finement. Faire revenir le tout 8 à 10 minutes en remuant souvent.
  • Ajouter le bâton de cannelle ainsi que les épices : 1 c à s de sel, 1/2 c à c de poivre, 1/3 de c à c de curcuma, 1 c à c de gingembre en poudre, 1/2 c à c de cannelle en poudre. Mélanger avec une cuillère en bois.
  • Ajouter la briquette de 500 g de coulis de tomates ou purée de tomates.
  • Couvrir largement d’eau, en ajoutant environ 2 litres d’eau très chaude (servez-vous de la bouilloire!). Fermer la cocotte minute et comptez 35 minutes de cuisson dès le chuchotement de la soupape.
  • Lorsque les pois chiches et la viande sont cuits, sortir le bâton de cannelle et ajouter 250 g d’orge fine, le persil et la coriandre hachés ainsi que le concentré de tomates. Mélanger avec une cuillère en bois.
  • Rallonger la soupe en ajoutant environ 3 bols d’eau. Laisser mijoter environ 20 minutes à feu doux en remuant souvent pour éviter que ça attache au fond de la cocotte.
  • Ajouter autant d’eau qu’il faut jusqu’à obtenir une bonne consistance de soupe onctueuse, veloutée, ni trop épaisse, compacte ni trop liquide.
  • Rectifier l’assaisonnement en ajoutant éventuellement plus de sel et de poivre.

Régalez-vous !

Msemmens farcis en forme de triangle

Bonjour,

enfin un peu de temps pour partager avec vous une délicieuse recette de msemmens farcis, sous forme triangle. Je les ai farcis avec savoureuse farce qui rappelle la farce des samossas. Elle est bien épicée avec principalement du curry et du garam masala qui est un mélange d’épices indiennes👌, c’est juste un délice! J’ai choisi de donner une forme en triangle à mes msemmens farcis en procédant à un un pliage similaire à celui des bricks en triangle. Ces petits triangles de msemmens sont ultra feuilletés, bien croustillants et l’intérieur et moelleux. L’enveloppe est aussi fine que la pâte fino et craquante, on dirait de la pâte feuilletée! Ces msemmens farcis accompagneront à merveille n’importe quelle soupe👍

RECETTE

Pour pétrir la pâte j’ai choisi de la préparer dans ma machine à pains mais vous pouvez bien entendu vous servir de votre robot ou bien la pétrir à la main…

Ingrédients pour la pâte à msemmens :

  • 200 g de farine
  • 200 g de semoule extra fine
  • 1 c à c rase de sel
  • 1 c à c de sucre
  • 1 c à s de beurre (20 g) ramolli
  • environ 200 ml d’eau tiède
  • 4 à 5 g de levure chimique

Pour le façonnage :

  • un petit bol d’huile de tournesol
  • un petit bol avec du beurre fondu pour le feuilletage

Décoration :

  • des petites graines de son choix :
  • des graines de pavot
  • des graines de sésame non grillées
  • un jaune d’oeuf mélangé à 1 c à c de lait

Préparation :

A la MAP :

  • Dans la machine à pain (MAP), commencer par mettre l’eau, puis le beurre, la levure chimique, la farine ainsi que la semoule extra fine.
  • Finir de rajouter le sel, le sucre et démarrer le pétrissage, fonction « pétrissage et levée de la pâte » numéro 11 dans ma MAP.
  • Lorsque la pâte est pétrie, la sortir de la MAP puis la déposer dans un grand bol. Huiler légèrement le dessus avec la main, filmer et laisser reposer la pâte 30 minutes le temps de préparer la farce. Ensuite former 9 petites boules. Huiler chaque boule et les déposer au fur et à mesure dans un plateau huilé. Les couvrir avec un film transparent et laisser reposer un peu le temps que la farce refroidisse.

Au robot ou bien à la main :

  • Déposer d’abord la farine ainsi que la semoule extra fine puis le reste des ingrédients.
  • Ajouter l’eau progressivement tout en pétrissant.
  • Pétrissage au robot : environ 8 minutes.
  • Pétrissage à la main : environ 20 minutes.
  • Repos de la pâte : 30 minutes (pensez à huiler légèrement le dessus pour éviter que la pâte ne croûte, filmer avec du film transparent. Réserver, le temps de préparer la farce.
  • Ensuite former 9 petites boules de taille identiques, les huiler et réserver (pensez à les couvrir avec un film transparent).
  • La pâte obtenue doit être élastique, lisse, ni trop molle, ni trop dure.

Préparation de la farce :

Petite précision : je vous conseille de diminuer la quantité des ingrédients car il vous restera de la farce. J’en ai préparé plus en vue de préparer aussi des bricks. Mais je vous donne tout de même la recette telle que je l’ai réalisée, à vous d’adapter les quantités. L’idée est là!

Ingrédients :

  • 1 pomme de terre à chair ferme découpée en petits cubes cuits dans de l’eau salée (194 g)
  • 400 g de viande hachée (ici boeuf)
  • 1 oignon haché (199 g)
  • une poignée de petits pois surgelés
  • 2 carottes râpées (126 g)
  • 2 gousses d’ail râpées
  • 1 c à c de garam massala (mélange d’épices indiennes)
  • 3 c à s d’huile d’olive
  • 1 c à c de curry
  • 1 c à c de paprika
  • 1 c à c de sel
  • 1/3 c à c de poivre

Préparer la farce :

  • Peler, laver puis détailler la pomme de terre en petits cubes. Les cuire dans de l’eau salée. Ensuite les égoutter et réserver. Surveillez! ça cuit très vite.
  • Dans une poêle sauteuse profonde, verser l’huile puis y faire revenir l’oignon haché 3 minutes.
  • Ajouter la viande hachée. Saler et poivrer. Faire revenir la viande un peu puis ajouter l’ail et les carottes râpées, faire revenir encore quelques minutes en remuant souvent.
  • Ajouter les autres épices. Bien mélanger.
  • Rajouter les petits pois. Faire revenir le tout.
  • Terminer en ajoutant les petits cubes de pommes de terre. Mélanger délicatement.

Façonnage :

  • Etaler la première boule de pâte sur un plan de travail bien huilé.
  • Pour cela, prendre une boule de pâte, la plonger dans le bol d’huile puis l’étaler finement sur un plan de travail huilé. L’étaler jusqu’à voir à travers! Si vous avez bien pétri la pâte, cette opération sera un jeu d’enfant. Il suffit d’étaler la boule en formant un rectangle puis attraper les bords, soulever tout en étirant délicatement pour agrandir et jusqu’à former un grand voile fin et rectangulaire (voir la vidéo dans mon compte Instagram) .
  • Asperger de beurre fondu le rectangle formé.
  • Rabattre la partie supérieure, l’asperger d’un peu de beurre fondu puis rabattre dessus la partie inférieure. On obtient un long ruban de pâte. Aplatir en élargissant et rallongeant ce ruban de pâte.
  • Disposer en bas de ce ruban de pâte une cuillérée de farce.
  • Plier sous forme de triangle en l’enroulant de droite à gauche tout en emprisonnant la farce. C’est le même pliage que pour les bricks en forme de triangle ou bien les « briouates ».
  • Déposer le triangle formé sur une plaque ou plat de four recouvert de papier sulfurisé. Poser la main huilée sur le triangle pour l’aplatir un peu.
  • Faire de même avec toutes les boules de pâtes.
  • A l’aide d’un pinceau badigeonner le dessus avec du jaune d’oeuf. Décorer avec des graines de son choix.
  • Cuire dans un four à 180°C jusqu’à ce que les triangles de msemmens soient joliment dorés.
  • A la sortie du four, les poser sur une grille.

Régalez-vous!

Briouates aux amandes

Bonjour 🌺

De délicats petits triangles aux amandes pour faire plaisir à ma petite tribu. Appelés communément briouates, ces petites douceurs à la farce raffinée, fondante et riche en amandes sont gorgées de miel pour le plus grand bonheur de nos papilles. Exquises, irrésistibles, en habit de fêtes lorsqu’elles sont parsemées d’amandes torréfiées, de graines de sésame et amandes effilées grillées ! Ces incontournables briouates sont très appréciées au Maroc au même titre que les gâteaux au miel chebakia, notamment en cette période de ramadan. Il m’arrive de faire un mélange de cacahuètes et d’amandes torréfiées pour un goût encore meilleur mais aujourd’hui je les ai préparées avec exclusivement des amandes👌Pour cette recette, j’ai utilisé un miel de fleurs, pas le sirop de glucose et ça fait toute la différence. La recette est facile à faire; elle semble longue tout simplement parce que je l’ai détaillée au maximum pour vous garantir un bon résultat. Qui craque pour ces petites briouates à l’enveloppe craquante en finesse, croustillante qui emprisonne une farce gouteuse à souhait?

RECETTE

Ingrédients :

  • Prévoir 2 paquets de feuilles de brick

Pour la pâte d’amandes :

  • 250 g d’amandes émondées (sans peau) frites, à peine dorées
  • 250 d d’amandes émondées
  • 150 g de sucre en poudre
  • 100 g de beurre doux
  • une pincée de petits grains de gomme arabique
  • 1 c à c de cannelle en poudre
  • 1/2 verre à thé d’eau de fleur d’oranger (« kass 3anba », un verre de contenance = environ 170 ml, en mettre la moitié!)

Décoration :

  • Quelques amandes émondées, frites et concassées finement (dans un hachoir)
  • Quelques amandes effilées concassées avec les doigts
  • Quelques graines de sésame grillées légèrement dans une poêle à sec
  • un petit ramequin avec de l’eau de fleur d’oranger pour le façonnage.
  • Prévoir 2 kilos de miel, le premier prix convient très bien.
  • huile de friture

Préparation :

  • Commencer par pocher les amandes : dans une casserole, verser les 500 g d’amandes ainsi que quelques amandes supplémentaires (une petite poignée environ) pour la décoration finale de nos briouates. Couvrir d’eau froide et laisser monter en ébullition quelques minutes. Avec une fourchette, saisir une amande et émondez-la entre vos doigts. Si la peau s’enlève facilement, couper le feu et égoutter vos amandes.
  • Emonder toutes les amandes. Les rincer dans un grand bol d’eau. Les égoutter.
  • Sécher les amandes sur une serviette éponge propre.
  • Peser 250 g d’amandes pochées qu’on va frire. Peser à part 250 g d’amandes qu’on va garder blanches, juste pochées.
  • Prendre une poêle moyenne, y verser de l’huile de friture. Plonger les 250 g d’amandes plus la petite poignée d’amandes pour la décoration dans l’huile froide puis démarrer la cuisson, feu moyen. Dès que l’huile bout, mélanger sans cesse avec une cuillère en bois.
  • Les amandes vont cuire à coeur et devenir croquantes. Il faut les retirer de l’huile dès qu’elles commencent avoir une jolie coloration marron très claire. Elles doivent à peine dorer et surtout pas être trop foncées sinon la farce aura un arrière goût d’amertume désagréable en bouche. Dites-vous qu’il faut les sortir assez vite de l’huile très chaude avec une grande cuillère écumoire dès qu’elles commencent à être uniformément colorées car même hors du feu, si elles traînent longtemps dans la poêle, elles continuent de brunir et le résultat qu’on recherche, c’est une coloration dorée, surtout pas brune. J’insiste car il en va de la réussite de ces briouates. La pâte d’amandes étant l’essentiel de cette recette.
  • Déposer les amandes torréfiées en les égouttant avec une grande cuillère écumoire, directement sur du papier absorbant.
  • Peser 250 g d’amandes frites. Les placer dans le bol du hachoir ou mixeur avec les 250 g d’amandes non grillées, le sucre si c’est un grand bol (type bol du thermomix) sinon allez-y par petites quantités à chaque fois. Hacher toutes les amandes avec le sucre jusqu’à obtenir un mélange concassé très fin. Verser le tout dans un grand bol.
  • Hacher la petite quantité d’amande pour la décoration assez finement (voir les photos) et réserver à part.
  • Revenir aux 500 g d’amandes hachées avec le sucre. Ajouter la cannelle ainsi que les petits grains de gomme arabique réduits en poudre avec un petit morceau de sucre pour faciliter cette opération. A noter que la gomme arabique est un excellent exhausteur de goût qui va révéler le goût naturel des amandes et le sublimer. Elle apporte un goût, une saveur parfumée à la pâte d’amandes. Mais si toutefois vous n’en avez pas dans vos placards, c’est pas grave.
  • Parfumer avec la cannelle en poudre.
  • Incorporer le beurre fondu ou très très mou.
  • Arroser le tout avec la fleur d’oranger.
  • A la main, bien malaxer le tout en frasant avec la paume des mains. Le mélange doit être bien homogène. La farce est prête, elle sent terriblement bon et donne presque envie d’être mangée telle quelle.
  • Plonger ses doigts dans de l’eau de fleurs d’oranger à chaque fois pour façonner des petites boulettes de pâtes d’amandes qu’on roule entre les paumes de ses mains. Former des petites boulettes d’environ 13 à 14 g. Elles doivent être régulières, de même taille. Inutile de les peser toutes, ce serait fastidieux. Vous pouvez peser juste la première boulette. Ensuite, il faut finir de les faire à l’oeil.
  • Découper de longs rubans dans une feuille de brick d’une largeur de 5 cm. Servez-vous d’un ruban découpé comme gabarit pour découper d’autres rubans dans d’autres feuilles de bricks. Les protéger entre deux feuilles de papier sulfurisé qui protègent les feuilles de bricks.
  • Huiler votre plan de travail pour assouplir les rubans de feuilles de brick. Pour aller plus vite, placer plusieurs rubans, un à côté de l’autre.
  • Déposer en bas de chaque ruban une boulette de pâte d’amandes.
  • Plier sous forme de triangle en enroulant la boulette de pâte d’amandes de gauche à droite en aplatissant délicatement avec le doigt la boulette au deuxième pliage de sorte à bien répartir la pâte d’amandes dans le triangle et remplir même les coins mais faites un pliage bien serré pour bien emprisonner la farce.
  • Insérer l’extrémité du ruban de feuille de brick dans le pliage du triangle et le coller avec du jaune d’oeuf pour éviter que les triangles ne se défassent dans l’huile chaude. La farce risquerait de s’échapper et salir l’huile.
  • Avant de commencer l’étape de la friture, préparer le miel qui va accueillir les briouates chaudes. Pour cela verser un kilo de miel dans une grande casserole. Remplir une grande poêle profonde avec de l’huile de friture. Mettre à chauffer l’huile sans arriver au point de fumée sinon les triangles de brick prendraient une couleur trop brune très vite et le résultat ne sera pas top. Préparer dans la foulée un bol passoire si possible en acier, posée sur une assiette plus grande pour recueillir le miel lorsque les gâteaux seront mis à s’égoutter.
  • Frire les petits triangles ou briouates farcis aux amandes dans un bain d’huile chaude et les faire dorer des deux côtés. Ce point est aussi important que la préparation des amandes au moment de la friture. Les petits triangles doivent être retournés aussitôt colorés sur une face. S’ils colorent très vite, baisser un peu le feu mais le feu ne doit pas être faible non plus donc à feu moyen c’est correct. Il faut les sortir de l’huile dès qu’ils sont colorés avec une coloration claire, pas trop foncée car une fois plongés dans le miel, leur couleur va foncer. Il y a un juste équilibre à respecter, ni trop blancs, trop clairs, ni trop foncés.
  • Les sortir avec une grande cuillère écumoire en les égouttant et les plonger aussitôt dans le miel. Les laisser plongés dans le miel.
  • Finir de cuire tous les triangles en les retournant souvent avec la cuillère écumoire et aussi fourchette. Rester bien à côté de la poêle pour surveiller étroitement cette étape délicate de la friture.
  • A noter qu’il arrive qu’une mousse ou écume assez épaisse recouvre les briouates, c’est dû à la présence de l’oeuf. Il ne faut pas s’affoler et si c’est vraiment très gênant, l’enlever en surface avec une cuillère à soupe et la déposer dans une petite casserole. C’est parfois gênant mais avec la cuillère écumoire on retourne facilement les petits triangles et en les retournant on peut juger de la bonne coloration pour les retirer à temps.
  • Une fois joliment dorés sur les deux faces, les retirer très vite avec une cuillère écumoire en les égouttant et les plonger dans le miel. Mettre d’autres triangles à frire. Verser au-dessus des triangles sortis de la friture plus de miel pour bien les couvrir (j’ai versé le deuxième kilo de miel). Pas besoin de les manipuler. Le miel les recouvre.
  • Il faut les laisser le plus longtemps possible dans le miel pour qu’il se gorgent de miel mais une dizaine de minutes c’est déjà bon.
  • Egoutter les triangles aux amandes en les déposant un après l’autre au début en vous aidant d’une fourchette, dans le bol passoire. Ensuite vous pouvez y aller avec une cuillère passoire , égoutter et poser dans la passoire qui elle-même est posée sur une assiette pour recueillir le miel qui s’écoule. On ne jette rien! Le miel utilisé sera ensuite remis dans son bocal et servira à préparer d’autres délices au miel. De même l’huile utilisée sera filtrée puis coulée dans une bouteille en verre (servez-vous d’un entonnoir et une petite passoire). Cette huile sera réutilisée pour d’autres briouates ou autre.
  • Passer à la décoration : saisir entre le pouce et l’index un triangle aux amandes au milieu et plonger les trois angles dans les amandes concassées, d’autres dans les graines de sésame grillées et d’autres seront décorés avec des amandes effilées concassées en les écrasant délicatement entre les doigts tout en les parsemant sur les triangles. Pour que les amandes effilées tiennent, plonger rapidement la face à décorer dans du miel.
  • Présenter les triangles décorés dans une belle assiette de service sinon les ranger dans une grande boîte hermétique recouverte de papier sulfurisé.

Ces petits triangles aux amandes sont terriblement bons! L’enveloppe est croustillante, la farce très goûtue est légèrement croquante et surtout fondante en bouche et bien parfumée.

*** Si vous testez ma recette , laissez-moi un commentaire ici, sous cet article, cela me fera plaisir et servira à d’autres gourmands désireux de tester. Merci de m’avoir lu, au plaisir de vous retrouver avec d’autres délices.

Régalez-vous!

Pains complets à l’huile d’olive

Bonjour,

Un tajine ne peut être dégusté sans pain, l’un ne peut se passer de l’autre. Quoique le pain lui oui peut aisément être mangé même sans accompagnement, il est indispensable dans la cuisine marocaine, c’est même culturel. Concernant le tajine, le pain coupé par petits bouts remplace la fourchette ou la cuillère. Ce pain traditionnellement pétri à la main , a été préparé dans ma machine à pain (MAP), donc réalisé sans aucun effort (et sans culpabilité!) et le pétrissage dans une MAP est excellent. Elle assure même la première levée de la pâte. La cuisson quant à elle est à surveiller de près car ils cuisent très vite. J’ai utilisé la recette d’une amie blogueuse du blog « Chez Darna » ici . Ce sont des petits pains , très moelleux, délicieux, parfaits pour accompagner tous types de plats ou même être dégustés juste en tartine avec tout ce qu’on veut, beurre, confiture, fromage etc. Il est possible d’y ajouter des petites graines comme des graines de cumin par exemple ou autre, pour encore plus de parfum et de goût😋

RECETTE

Pour quatre petits pains :

Ingrédients :

  • 250 g de farine complète
  • 250 g de farine T 55
  • 4c à s d’huiled’olive
  • 1 c à c de sel

Levain :

  • 1 c à de levure boulangère (j’ai utilisé la levure déshydratée Saf Instant en granulés très fins)
  • 2 c à s de farine complète
  • 1 c à s de sucre en poudre
  • 200 ml d’eau tiède environ.

J’ai utilisé ma machine à pain (MAP) mais bien entendu cette recette peut être réalisée à la main ou dans un robot en mode pétrin.

Commencer par préparer le levain :

  • Préparer le levain en mélangeant les ingrédients du levain cités.
  • Couvrir et laisser buller pendant 20 minutes.

Passé ce temps…

  • Pétrir les deux farines, l’huile d’olive, le sel et le levain. Rajouter un peu d’eau tiède si nécessaire.
  • Bien pétrir le tout.
  • Une fois la pâte bien pétrie, diviser en boules. Laisser reposer 10 minutes puis aplatir les boules. Couvrir avec un linge propre et laisser lever à nouveau.
  • Préchauffer le four et enfourner à 220°C pour environ 15 minutes.

Recette à la MAP :

J’ai comme dit précédemment utilisé ma MAP:

  • J’ai mis dans le fond de la cuve, l’eau tiède ainsi que les ingrédients qui composent le levain, j’ai laissé buller une vingtaine de minutes en rabattant le couvercle de la MAP.
  • Ensuite, j’ai ajouté les farines, l’huile d’olive et le sel. J’ai démarré la MAP avec fonction pétrissage puis levée (fonction 11 dans ma MAP). Laisser la MAP pétrir la pâte qui devra être ni trop dure , ni trop molle. Elle doit juste coller un peu aux doigts.
  • Il faut ajouter un peu plus d’eau si nécessaire en petites quantités au fur et à mesure que ça pétrit jusqu’à obtenir une belle pâte très souple, molle qui colle un peu aux doigts.
  • Puis j’ai laissé la pâte lever dans la MAP (première pousse). J’ai ensuite dégazé ma pâte, formé des boules de pâtes (4) sur un plan de travail fariné avec de la farine complète.
  • Laisser poser ces boules une dizaine de minutes puis les étaler en forme de galettes, petits pains ronds, et poser directement sur une plaque de four. Couvrir avec un linge propre.
  • J’ai ensuite laissé lever à nouveau ces petits pains.
  • Puis pour terminer, il suffit de les piquer au milieu avec un pique et éventuellement les décorer en dessinant des quadrillages ou autre avec une lame lisse d’un couteau bien tranchant ou rasoir propre. Enfourner et bien surveiller la cuisson qui est très rapide.
  • Il faut penser à les retourner pour avoir des pains joliment dorés sur toutes les faces. J’ai utilisé un four turc, de forme ronde et vu qu’il chauffe beaucoup et vite, je ne l’ai pas préchauffé!

Régalez-vous!

Buns au poulet

Bonsoir 🌺

Ce soir, j’ai le plaisir de partager avec vous une belle et succulente idée de recette, facile et rapide à faire. Ces petits buns sont farcis avec une délicieuse garniture composée de poulet épicé, d’oignon, de poivron, olives, fromage et crème fraîche…le tout rappelle un peu les saveurs du tacos. C’est vraiment délicieux👌Les petits pains sont moelleux, la garniture goûteuse. Vous allez vous régaler à coup sûr!

Petite précision : j’ai eu un reste de farce car j’ai préparé une grande quantité pour farcir des petits pains « batbouts » qui me restaient. Je vous conseille donc de réduire la quantité de viande à environ 350 g, et d’adapter celle de la crème. Pour le reste ne changez rien.

J’ai trouvé cette recette ICI .

RECETTE

Ingrédients :

  • 500g de farine T55
  • 1 oeuf
  • 2 c à c de sel ou selon goût personnel
  • 1/2 verre d’huile
  • 1 cuillère à soupe de levure boulangère en granulés fins (j’utilise en ce moment la SAF instant)
  • 250 ml de lait tiède

Décoration :

  • un jaune d’oeuf mélangé à la fourchette avec un trait de lait pour la dorure
  • des graines de son choix: graines de sésame, graines de pavot, de courge, de tournesol…

Garniture :

  • 500 g de blanc de poulet coupé en petits morceaux
  • 1 oignon haché finement
  • 1 gros poivron lavé, épépiné puis haché finement
  • du sel
  • du poivre
  • du curry
  • du paprika
  • des herbes de Provence
  • 30 g d’olives vertes coupées en rondelles
  • 60 g de fromage râpé
  • Une briquette de 20 cl de crème fraîche
  • 13 carrés de fromage toastinettes cheddar pour hamburger

Préparation de la pâte :

  • Dans le bol du robot, verser la farine, y faire un puits et y mettre la levure. La couvrir d’un peu de lait tiède (pas chaud!).
  • Dans un bord, déposer le sel et dans un autre bord casser l’oeuf.
  • Ajouter l’huile.
  • Commencer à pétrir avec le crochet pétrin. Ajouter le lait petit à petit. Pétrir pendant 5 minutes.
  • Arrêter le robot. Couvrir avec un film transparent le bol et laisser la pâte reposer 5 minutes.
  • Au bout de ce temps (utilisez un minuteur!) enlever le film transparent et pétrir à nouveau 5 minutes.
  • Couvrir de nouveau la pâte en utilisant le même film transparent, plus une serviette éponge et laisser la pâte reposer juste le temps de préparer la farce.

Cette pâte  n’a pas forcément  besoin de repos elle peux être utilisée de suite.

Préparation de la farce :

  • Dans un bol, placer la viande coupée en petits morceaux. Assaisonner avec les épices citées, en fonction de la quantité de viande. Il faut qu’il y ait du goût, mettez ce qu’il faut d’épices. Mélanger.
  • Dans une poêle, verser 2 c à s d’huile, chauffer. Ajouter l’oignon haché. Faire suer cinq minutes en remuant souvent. Ajouter le poivron haché finement. Mélanger. Laisser suer les légumes.
  • Rajouter la viande épicée. Faire revenir 3 minutes.
  • Ajouter la crème fraîche, le fromage râpé, les rondelles d’olives. Mélanger et terminer la cuisson de la viande.
  • La farce doit épaissir.
  • Transvaser dans un autre récipient et laisser refroidir.

Façonner puis farcir :

  • Partager la pâte en 13 petites boules identiques. Les déposer sur un plan de travail fariné.
  • Aplatir la première boule ni trop finement ni trop épais.
  • déposer une tranche de fromage et une petite quantité de la farce au milieu. Emprisonner la farce dans la toastinette de cheddar et assembler les bouts en les soudant bien comme pour former une petite bourse.
  • Poser la boule de pâte sur la table avec la soudure en bas et avec la paume de vos mains la bouler.
  •  Déposer les boules de pâte farcies au fur et à mesure sur une plaque de four recouvert de papier sulfurisé. Lorsque toutes les boules de pâte sont farcies, les badigeonner de jaune d’oeuf au pinceau. Parsemer des petites graines sur le dessus et faire cuire pendant environ 20 minutes th 160° laisser dorer. (à 180°C pour moi et avec chaleur tournante).

Régalez-vous!

Mini pastillas ou pastillas individuelles au poulet

Bonjour,

Je partage avec vous mes mini pastillas au poulet, avec une recette de la cuisine traditionnelle marocaine, c’est facile à préparer et surtout c’est un vrai délice. Raffinée, somptueuse, exquise, la pastilla au poulet reste un classique indémodable et en version individuelle elle est encore plus irrésistible ! On craque pour son côté croustillant, sa farce généreuse, composée de trois couches, une couche de viande de poulet effilochée, une couche de confit d’oignons et oeufs et une couche d’amandes torréfiées et concassées finement, parfumées subtilement à la cannelle et eau de fleur d’oranger ! Le tout en bouche est une explosion de saveurs ! Cette spécialité marocaine sucrée/salée éveillera tous vos sens et vous fera voyager sans nul doute. La seule chose qui me gène un peu c’est l’utilisation des feuilles de brick mais voilà ça dépanne quand même lorsqu’on a pas le temps de préparer la « ouar9a » (les feuilles spécial pastilla) soi-même . Au Maroc les feuilles pour la pastilla sont très souples et d’une finesse inégalable ! Elles sont faites à la main, c’est toute une technique. Mais bon ceci dit, les feuilles de brick sont parfaites quand on a pas d’autre choix et rendent bien service…les mini pastillas au poulet sont croustillantes , la farce goûteuse, le tout est un vrai délice.

1)Commencer par préparer la viande :

RECETTE

Pour 6 petites pastillas individuelles

Prévoir :

– 2 paquets de feuilles de brick (j’ai utilisé 12 feuilles de brick)

Ingrédients :

  • 5 cuisses de poulet (le tout fait environ 1 kg 500) (Garder la peau, ça donne du goût à la sauce)
  • 4 gros oignons hachés ( environ 900 g)
  • 3 c à s d’huile de tournesol
  • 50 g de beurre
  • 1 c à c de sel
  • 1/2 c à c de poivre
  • 1 bonne c à c de curcuma
  • 1 bonne c à c de gingembre en poudre
  • 2 c à s de persil haché
  • 1 c à c de smen (beurre rance)
  • un bâton de cannelle
  • une belle pincée de filaments de safran fondue dans un demi verre d’eau très chaude
  • 1 c à c de cannelle en poudre

Dans une grande marmite ou faitout, verser l’huile. Ajouter le beurre en morceaux. Placer les cuisses de poulet et ajouter les épices (sel, poivre, gingembre, curcuma), le persil haché ainsi que le bâton de cannelle et faire revenir à feu doux, le temps qu’il faut pour que la viande s’imprègne bien des épices et que l’oignon sue et descende. Couvrir à chaque fois. Les oignons vont lâcher leur eau. En principe, il n’est pas nécessaire de rajouter d’eau. La viande va cuire dans le jus rendu par les oignons principalement. Toutefois s’il n’y a pas assez d’eau pour permettre à la viande de cuire, vous pouvez rajouter un peu d’eau chaude de préférence.

Ajouter la petite cuillère de smen, une belle pincée de filaments de safran pur fondus dans un demi verre d’eau très chaude ainsi qu’une cuillère à café de cannelle. Retourner les cuisses de poulet de sorte que le côté bombé, le plus charnu soit plongé dans la sauce, pour assurer une bonne cuisson de la viande.
Couvrir et laisser cuire la volaille à feu moyen à doux en remuant de temps en temps l’oignon autour de la viande et en passant une cuillère en bois sous la viande pour éviter que ça n’accroche.

Après ce temps, sortir les morceaux de poulet cuits, les placer dans un plat. Retirer la peau de chaque cuisse de poulet. Désosser chaque cuisse en retirant les os. Retirer également les veines et toutes les impuretés. Ne garder que la chair du poulet qu’on va effilocher en la coupant en petits morceaux. Vous pouvez vous servir d’une fourchette pour désosser chaque cuisse mais je préfère le faire avec les doigts et ainsi ne rien perdre comme viande. Réserver cette viande de poulet effilochée.

Laisser bien réduire la sauce jusqu’à obtenir un confit d’oignons. La matière grasse doit se détacher de l’oignon et l’eau doit être évaporée. Remuer souvent pour éviter que cela n’accroche.

2)Préparer la farce aux oignons confits et oeufs :

Ajouter alors à la sauce :

  • 1 c à s de miel de fleurs pour faire ressortir le goût naturellement sucré de l’oignon
  • un petit bol de persil haché (70 g)
  • puis petit à petit 8 oeufs entiers. Bien mélanger à chaque fois qu’on ajoute un oeuf pour bien l’intégrer à la sauce.

Continuer la cuisson en tournant avec une cuillère en bois sans arrêt jusqu’à ce que les oeufs soient cuits et qu’il n’y ait plus de jus! On obtient une omelette épaisse et moelleuse. Laisser refroidir.

3)Préparer la troisième couche composée d’amandes torréfiées :

  • 250 g d’amandes
  • 80 g de sucre glace
  • 1 c à c de cannelle en poudre
  • 1 c à s d’eau de fleur d’oranger

Dans une casserole, placer les amandes. Couvrir d’eau froide et les ébouillanter quelques minutes, juste le temps que la peau se détache facilement de l’amande.

Egoutter puis émonder les amandes. Les rincer et les égoutter à nouveau. Ensuite les mettre à sécher sur une serviette éponge.

Verser un fond d’huile de tournesol, suffisamment pour frire cette quantité d’amandes. L’huile doit être froide lorsque vous ajoutez les amandes. Ainsi elles seront croustillantes à coeur. Remuer souvent avec une cuillère en bois et dès que les amandes sont joliment dorées mais pas foncées, les retirer avec une cuillère écumoire très vite et les sécher sur du papier absorbant.

Mixer les amandes jusqu’à les concasser assez finement. Les placer dans un bol. Ajouter dessus le sucre glace, la cannelle ainsi que l’eau de fleur d’oranger. Bien mélanger et réserver.

Montage :

Astuce : Pour vous faciliter la tâche essayez de faire 6 petits tas délimités et identiques avec les trois éléments qui composent la farce, à l’oeil. Ainsi vous aurez des petites pastillas de format identique. J’ai pensé à faire ça qu’une fois lancée du coup ma première petite pastilla est plus généreuse que les suivantes mais ça n’est pas gênant.

  • Il vous faudra du beurre fondu (j’ai utilisé de la margarine pâtissière). Clarifier le beurre. Commencer par fondre 200 g et vous verrez si c’est suffisant ou pas…
  • 2 à 3 jaunes d’oeufs pour coller les feuilles
  • un peu de cannelle et de sucre glace à saupoudrer entre chaque couche

Dans un petit bol en terre cuite de 13, 5 cm de diam. profond ou cercle ou autre contenant aux mêmes dimensions, placer une feuille de brick. La beurrer au pinceau.

Tasser au fond une première couche de viande de poulet effilochée. Saupoudrer d’un peu de cannelle et de sucre glace.

Ajouter une couche de confit d’oignons et oeufs. Tasser délicatement et saupoudrer un peu de cannelle et de sucre glace.

Ajouter une troisième couche avec des amandes torréfiées concassées finement. Tasser et saupoudrer un peu de cannelle et de sucre glace.

Plier la feuille de façon à avoir une pastilla bien ronde. Coller les feuilles avec un peu de jaune d’oeuf. Beurrer au pinceau le dessus.

Prendre une autre feuille de brick. La poser bien au milieu sur le petit bol et retourner la pastilla dans le plat de votre main. Retirer la terrine et la poser sur la table; y remettre la pastilla retournée sur la deuxième feuille de brick. Beurrer les bords intérieurs de cette deuxième feuille. Plier de sorte à avoir une pastilla bien ronde, tout en soudant les feuilles avec du jaune d’oeuf. Beurrer au pinceau le dessus.

Poser la petite pastilla formée sur une plaque du four tapissée de papier sulfurisé huilé pour obtenir de jolies pastillas bien croustillantes.

Continuer ainsi jusqu’à terminer tous les ingrédients qui composent la farce.

Beurrer toutes les pastillas sur le dessus et les pourtours et enfourner à 180°C jusqu’à ce que les pastillas soient joliment dorées et bien croustillantes. J’ai utilisé la fonction chaleur tournante de mon four et je les ai retournées une fois pour qu’elles soient bien dorées de partout.

Après cuisson, les sortir et les placer si possible sur une grille.

Passer à la décoration :

Vous aurez besoin de :

  • miel de fleurs liquide
  • quelques amandes effilées ou amandes torréfiées puis concassées.
  • du sucre glace
  • de la cannelle en poudre
  • un pochoir (que vous pouvez fabriquer)

Passez du miel au pinceau sur toutes les petites pastillas, sur le dessus et les bords. Le miel donne un bon goût aux pastillas et permet de fixer les amandes.

Décorez selon votre fantaisie en donnant libre cours à votre imagination.

Quelques idées de déco :

Régalez-vous!