Cuisses de poulet à la sauce tomates

tomat

Bonjour,

en panne d’idée de repas? Voici une bonne idée de plat, simple, facile et vraiment savoureux! Je l’ai réalisé pour ce midi et je peux vous assurer qu’il a plu à toute la tablée! Quand je ramasse les assiettes vides, je crie victoire et je garde la recette en tête pour une prochaine fois! Ceci dit, ça n’est pas vraiment une nouvelle recette, j’ai déjà partagé avec vous des poêlées similaires mais cette fois-ci j’ai utilisé du poulet à la place du boeuf, pour changer!

Pour ce midi, en plat principal c’était donc poulet à la sauce tomates, accompagné de tagliatelles, le tout saupoudré de parmesan!

N’oubliez pas de vous abonner au blog, si ce n’est déjà fait, ainsi vous serez averti à chaque fois que je poste une nouvelle recette. Merci. Vos commentaires sont également les bienvenus, ainsi que vos retours sur les recettes que vous testez car vos avis comptent! Une fois lus, je publie vos commentaires, qui serviront à d’autres visiteurs du blog!

RECETTE :

Ingrédients :

  • 3 cuisses de poulet

  • un oignon

  • 3 gousses d’ail

  • une noix de beurre

  • un petit filet d’huile d’olive

  • 1/2 poivron orange (ou autre couleur: rouge, jaune)

  • du sel et du poivre

  • 1/2 c à c de harissa ou une pincée de piment fort (ça donne du goût)

  • de la purée de tomates, pulpes de tomates , tomates concassées finement (j’avais des restes de sauces tomates, j’ai donc fait un mélange de tomates concassées finement et de purée de tomates) (pas de quantités précises, j’ai fait à l’oeil en fonction de la viande et du nombre de personnes)

  • 1 c à c de concentré de tomates

  • un peu de thym déshydraté

  • un peu d’origan séché

  • une feuille de laurier

  • de l’eau

  • du persil haché (à saupoudrer au moment de servir)

  • un demi morceau de sucre (facultatif mais c’est pour ôter l’acidité de la tomate)

Préparation :

Découper les cuisses de poulet chacune en deux.

Hacher l’oignon finement.

Ecraser l’ail dans le presse-ail.

Découper le poivron en petits dés façon mirepoix.

Dans une sauteuse profonde, faire revenir le poulet dans le beurre et l’huile, à feu vif. Ne pas oublier de couvrir la sauteuse, au risque de repeindre la cuisine avec une couche de gras!

Retourner souvent les morceaux de poulet en vous protégeant avec le couvercle 🙂 Il suffit de le soulever à moitié pour retourner la volaille. Attention aux brûlures!

Les morceaux de poulet doivent être bien dorés de toutes parts.

Saler et poivrer.

Ajouter l’oignon. Faire revenir encore quelques minutes puis ajouter l’ail et enfin le poivron.

Baisser le feu, faire revenir le tout. A ce stade, le poulet semble déjà cuit et une délicieuse odeur de poulet grillé envahit la cuisine!

Incorporer la tomate, le concentré de tomates, le morceau de sucre, les herbes aromatiques séchées, la feuille de laurier, la harissa (ne vous inquiétez pas, ça ne piquera pas!)

Rallonger la sauce avec de l’eau, la quantité suffisante pour finir de cuire la viande.

Laisser mijoter, à couvert et à feu doux jusqu’à ce que la sauce réduise et soit onctueuse.

Goûter et rectifier l’assaisonnement si nécessaire.

Saupoudrer de persil haché.

Servir avec des pâtes de son choix. Moi j’ai servi ce poulet à la sauce tomates avec des tagliatelles et du parmesan à volonté.

 pilo

Régalez-vous!

Publicités

Couronne briochée à la crème pâtissière et aux pépites de chocolat

 

20190121_194820.png

Bonsoir,

j’ai le plaisir de partager avec vous une délicieuse recette de la fameuse brioche que l’on appelle « le chinois », une recette testée maintes fois et approuvée.

Je me suis servie de cette recette pour faire une couronne briochée à la crème pâtissière et aux pépites de chocolat. Donc au lieu de la cuire dans un moule rond pour obtenir un chinois, j’ai posé directement mes escargots de pâte sur une plaque du four en les faisant se chevaucher.

Cette couronne briochée est absolument délicieuse, moelleuse et bien dodue, elle fera le bonheur de tous au moment du goûter.

L’hiver, je préfère utiliser ma machine à pains pratique quand il s’agit de faire lever la pâte mais bien entendu cette recette peut être réalisée dans un robot ou même à la main, il suffit juste de bien pétrir la pâte pour obtenir une jolie brioche.

RECETTE :

Ingrédients :

  • 100 g de lait

  • 100 g de beurre ramolli

  • 2 œufs battus à la fourchette

  • 400 g de farine T55

  • 50 g de sucre en poudre

  • ½ c à c de sel

  • 1 sachet de levure boulangère spécial  machine à pains (MAP) (billes très fines)

  • 350 ml de crème pâtissière (voir recette ICI ou bien utiliser un sachet préparation crème)

  • Des pépites de chocolat noir

Préparation :

Dans la cuve de la MAP (machine à pain), mettre le lait, le sucre,  le beurre en morceaux, les œufs et la farine.

Dans un coin, mettre le sel et faire un puit dans la farine et y déposer la levure.

Mettre en route la MAP sur programme pétrissage « pâte levée ».

  • Une fois la pâte levée, la sortir de la cuve, la dégazer et l’étaler en un grand rectangle.

  • Etaler dessus la crème pâtissière

  • Ajouter ensuite les pépites de chocolat

  • Rouler pour former un long boudin

  • Couper en morceaux

  • Faire se chevaucher les escargots de pâte en formant une couronne

  • Laisser doubler de volume (environ 1 heure)

20190121_194601.png

  • Badigeonner la couronne d’un mélange  jaune d’œuf battu/lait

  • Enfourner à 180 °c environ 25 minutes.

  • Badigeonner la couronne briochée avec un mélange chauffé d’ une c à s de sucre + un peu d’eau pour lui donner du brillant!

Et régalez-vous!

Crème pâtissière

 

Bonsoir,

voici ma recette de la crème pâtissière, une recette de base qu’il est bon d’avoir sous la main, pour pouvoir garnir des gâteaux, brioches, éclairs ou choux etc.

RECETTE :

Ingrédients :

  • ½ litre de lait

  • 1 œuf entier + 2 jaunes

  • 75 g de sucre

  • 60 g de farine

  • Un  sachet sucre vanillé

  • Parfum vanille ou autre

  • Une c à s d’extrait de vanille liquide

Préparation :

Dans le bol du mixer, ou dans un bol, mettre la farine, le sucre, le sucre vanillé,  l’œuf entier et les jaunes.

Mixer par impulsions ou avec les fouets du batteur électrique.

Verser alors le lait chaud non bouillant en continuant à fouetter et ajouter vers la fin la vanille liquide.

Quand la crème est homogène, faites-la cuire sur feu doux sans cesser de remuer, pour éviter qu’elle attache.

Retirer au premier frémissement et mettez à refroidir.

Cette crème est facile, rapide à faire et délicieuse!

Crevettes sauce piquante

crevettes

Bonjour,

un petit plat aux saveurs exotiques, bien relevé pour émoustiller vos papilles, ça vous dit? J’ai un faible pour la cuisine asiatique mais je n’en connais pas tous les rouages, du moins je ne peux pas vous garantir l’authenticité du plat testé mais la cuisine n’est pas un domaine fermé, on peut très bien cuisiner selon nos goûts et peu importe si on déforme la recette d’origine, du moment qu’on se régale! Je ne connais la cuisine asiatique qu’à travers les plats que j’ai pu déguster dans les restaurants et dernièrement grâce à ma belle-soeur vietnamienne qui bien sûr m’a donné à l’occasion deux ou trois recettes, que j’ai goûtées chez elle comme les fameux nems ou rouleaux de printemps qu’elle vend dans son restaurant. Ceci dit, j’aime flâner sur internet et piocher quelques bonnes recettes aux saveurs asiatiques, comme ces crevettes à la sauce piquante. Piquante ça elle l’est mais c’est agréable au palais et délicieux!

J’aime varier mes menus au quotidien et je n’hésite pas à tester à chaque fois de nouvelles recettes pour sortir de la routine. Cette recette, je l’ai dénichée dans le site de Cuisineaz .

RECETTE

Ingrédients : (pour 4 personnes)

  • 40 crevettes roses

  • 8 mini rondelles d’ananas ou bien une petite boîte d’ananas en dés

  • 1 poivron rouge (j’ai mis du rouge et du jaune)

  • 70 g de concentré de tomates (on trouve dans le commerce des mini boîtes de 70 g)

  • 50 g de sucre roux

  • 25 g de vinaigre de cidre

  • 1 c à c de maïzena

  • 100 ml d’eau (on peut se servir du jus de la boîte d’ananas pour ne pas avoir à le jeter!)

  • 1 c à s de sauce ail piment et gingembre (j’ai mis de la sauce sriracha au piment + une gousse d’ail râpée + un peu de gingembre frais râpé)

  • 1 c à s d’huile d’olive

  • un peu de coriandre hachée

  • 200 g de nouilles chinoises (je n’en avais pas, j’ai mis du riz basmati parfumé)

poianacre

Préparation :

  • Décortiquez les crevettes. Réservez au frais.

  • Épépinez et coupez en cubes le poivron rouge. Réservez.

  • Coupez les rondelles d’ananas en morceaux.

  • Faites bouillir l’eau pour les nouilles ou mettre le riz lavé à cuire dans un autocuiseur vapeur prévu à cet effet ou comme vous avez l’habitude de faire.

  • Faites chauffer l’huile dans une poêle. Faites-y revenir quelques instants l’ananas. Ajoutez le poivron et les crevettes.

  • Laissez chauffer 5 minutes en remuant de temps en temps.

  • Dans un saladier, mélangez la sauce piment, le concentré de tomate, le vinaigre de cidre, l’eau, le sucre et la maïzena (utiliser un petit fouet).

  • Ajoutez ce mélange dans la poêle et laissez chauffer le temps que les nouilles ou le riz soient prêts. (La sauce doit être onctueuse et sirupeuse)

  • Dressez vos assiettes en ajoutant un peu de coriandre (facultatif mais ça donne un très bon goût!)

ccrtte

Régalez-vous!

Moelleux au chocolat

chocogato

Bonjour,

j’ignore si j’ai déjà partagé avec vous la recette de ce délicieux moelleux au chocolat dans ce nouveau blog mais je vous mets la recette quand même; testez-le, vous m’en direz des nouvelles!

Il est simple et rapide à faire pour un beau résultat. En effet avec cette recette, on obtient un beau gâteau, généreux, riche en chocolat et vraiment délicieux! La garniture à la crème pâtissière rajoute du moelleux et une touche crémeuse irrésistible. Recouvert de noix de coco, il fait un beau gâteau, une fois découpé en tranches.

Je le réalise depuis de nombreuses années et à chaque fois il remporte un franc succès. La première fois que je l’ai découvert, j’avais 20 ans 🙂 , le bel âge! La recette me vient d’une amie de fac, qui vit dans l’île de la Réunion, elle nous l’avait servi en dessert, après un copieux repas typiquement réunionnais, je m’en souviens encore, tellement c’était délicieux, si si je vous assure!! On avait mangé en entrée une belle salade composée assaisonnée avec une vinaigrette aigre douce dans laquelle il y avait entre autres un peu de carottes râpées et du persil  (cette vinaigrette m’avait fasciné tellement elle était exquise), en plat principal un savoureux cari de boeuf avec des pommes de terre et du bon riz et en dessert ce superbe gâteau au chocolat très très moelleux! Bien entendu, j’étais repartie avec la recette et j’ai réalisé ce gâteau à toutes les occasions et toutes les fois où je voulais un bon gâteau bien moelleux!

C’est incroyable comme notre mémoire est sélective, il y a des moments du passé qui restent à jamais gravés dans notre mémoire tandis que d’autres souvenirs s’effacent sans laisser de traces ou simplement de vagues bribes d’un passé bien révolu…jusqu’à s’éteindre un jour.

C’est un peu avec nostalgie que je vous présente ce gâteau qui, bien au-delà du fait qu’il ne soit finalement qu’un simple moelleux au chocolat parmi tant d’autres, il est cependant, pour moi, porteur d’une dimension sentimentale et je garde précieusement sa recette dans mes carnets de recettes et dans mon blog!

Peut- être que ce moelleux au chocolat deviendra votre moelleux au chocolat préféré?!  🙂 …

RECETTE :

Ingrédients :

  • 300 g de chocolat à cuire (chocolat pour la pâtisserie)

  • 1/2 verre de lait

  • 150 g de sucre en poudre

  • 4 oeufs

  • 150 g de farine

  • 75 g de beurre

  • 1/2 sachet de levure(moi j’ai toujours mis 1 sachet)

  • 3 cuillères à soupe de rhum (que j’ai remplacé par du café et parfois par du lait)

garniture :

  • de la crème pâtissière(pour 1/2 litre de lait)

  • de la poudre chocolatée pour boisson instantanée type Nesquik ou bien une tablette de chocolat noir de 100 g. (Il m’est arrivé de mettre du café soluble pour changer)

  • de la noix de coco râpée

Préparation :

Dans une terrine, fouettez les oeufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse et devienne mousseux (vous pouvez utiliser votre batteur ou robot!).

Dans une casserole, faites fondre, à feux doux, le chocolat cassé en petits morceaux dans le lait en remuant constamment avec une cuillère en bois, puis ajoutez le beurre coupé en cubes et mélangez.
Incorporez aux oeufs en fouettant vigoureusement. Parfumez avec le rhum ou autre parfum.

Ajoutez alors la levure et la farine en pluie et mélangez avec une cuillère en bois pour obtenir une pâte bien lisse.

Versez dans un moule à manqué de 24 à 25 cm de diam. beurré (en plus de le beurrer, j’aime placer au fond du moule un rond de papier sulfurisé pour faciliter le démoulage) et placer 35 minutes au four à 180°c. La lame du couteau planté au milieu du gâteau doit ressortir sèche!

Laissez refroidir le gâteau légèrement, renversez-le sur une grille.

Une fois refroidi, posez-le dans une assiette de service, en faisant en sorte que le bas du gâteau se retrouve sur le dessus, car c’est la surface la plus lisse et votre gâteau sera ainsi plus joli.

Pendant la cuisson du gâteau, préparez une crème pâtissière avec un demi litre de lait en suivant les indications portées sur le paquet (le sachet de crème pâtissière instantanée du commerce fera très bien l’affaire!).

Si toutefois, vous préférez utiliser une crème pâtissière faite maison, alors je vous propose une délicieuse recette de crème que j’avais filmée en vidéo dans ma chaîne youtube « Toute la cuisine que j’aime ».

Selon la hauteur du gâteau, coupez le moelleux au chocolat en deux ou trois parts égales puis garnissez-le de crème pâtissière chocolatée (à laquelle vous aurez ajouté 3 bonnes cuillères à soupe de Nesquik ou bien 100 g de chocolat à croquer noir).

Reconstituez le gâteau, couvrez-le entièrement (haut et pourtours) de crème pâtissière au chocolat et pour finir parsemez de la noix de coco partout sur le dessus et les bords du gâteau.

Il est encore meilleur le lendemain, quand la crème a bien imbibé les tranches et le tout forme un gâteau au chocolat extra moelleux!

Si vous le testez, donnez vie à ce blog, en venant me donner votre avis, ici en commentaires! Je sais que vous préférez me laisser votre avis sur instagram  via instagram direct mais vu que les recettes sont postées dans le blog, je pense qu’il est préférable que votre avis apparaisse ici et cela pourrait aider d’autres personnes! Merci et surtout…

régalez-vous!

Tajine aux choux de Bruxelles

choux de

Bonjour,

je vous retrouve avec aujourd’hui une délicieuse recette de tajine aux choux de Bruxelles. Ce tajine aux légumes est vraiment savoureux, encore faut-il aimer ce légume.

Comme viande j’ai choisi la viande de poulet parce ce qu’elle cuit plus vite en tajine.

Si vous n’avez pas le temps ou pas de tajine en poterie, ça n’est pas grave, vous pouvez réaliser ce plat dans une simple marmite ou bien une cocotte minute en respectant le temps de cuisson des aliments.

Si vous décidez de préparer ce plat dans une cocotte minute ou marmite, sortez les cuisses de poulet dès qu’elles sont cuites et dorez-les au four pour un meilleur goût. Cuisez les légumes à la place.

Si on choisit la cuisson dans le tajine, on met tout en même temps et on laisse mijoter longuement à feu doux et le goût est top!

RECETTE :

Ingrédients:

  • 3 cuisses de poulet

  • 750 g de choux de Bruxelles

  • 1 tomate pelée et épépinée

  • 1 oignon haché finement

  • 3 gousses d’ail

  • 3 c à s d’huile d’olive

  • 2 c à s d’huile de tournesol

  • 1/2 c à c de sel

  • du poivre

  • 1 c à c de curcuma

  • 1/2 c à c de gingembre en poudre

  • 1 c à c de paprika

  • un peu de coriandre hachée

  • un peu de persil haché

  • un demi jus de citron

  • un demi citron confit avec la pulpe (essayez d’enlever les pépins s’il y en a!)

  • quelques olives vertes

Préparation:

Tout d’abord précuire à l’eau les choux de Bruxelles nettoyés, débarrassées des premières feuilles si abîmées, 10 à 12 minutes.

Pendant ce temps, verser l’huile dans le tajine, y faire saisir le poulet. Ajouter les épices, retourner souvent les morceaux jusqu’à ce qu’ils soient bien imprégnés des épices.

Ajouter l’oignon ainsi que l’ail dégermé et passé au presse-ail. Faire revenir le tout quelques minutes puis ajouter de l’eau chaude presque à hauteur de la viande, attention de mettre trop d’eau, le risque est qu’elle s’échappe du tajine dès l’ébullition.

Egoutter les choux de Bruxelles, les saler et ajouter les herbes hachées finement. Mélanger délicatement. J’ai plongé la tomate dans l’eau bouillante où ont cuit les choux de Bruxelles pour l’émonder facilement.

Poser les choux de Bruxelles sur et autour de la viande.

Emonder la tomate, l’épépiner puis la hacher finement. Parsemez les petits dés de tomate sur les choux de Bruxelles. Avec une petite cuillère, prenez de la sauce et arroser les légumes. Incorporez le jus de citron dans la sauce. Disposez des quartiers de citron confit.

Couvrir et laisser cuire à feux doux pendant environ 1 h 3O.

Vers la fin de la cuisson, ébouillanter quelques minutes des olives vertes pour les dessaler.

Lorsque le tout est cuit, décorer avec les olives. La sauce devra avoir réduit, juste ce qu’il faut!

Régalez-vous!

Salade au chou rouge

sal

Bonsoir,

je trouve enfin un peu de temps pour partager avec vous une autre idée de salade, celle-ci avec du chou rouge, un délicieux légume de saison qui séduit par sa jolie couleur violette.

Cette salade est simple, croquante et vitaminée! Les graines de sésame grillées se marient très bien avec le chou et apporte beaucoup de goût.

Je ne sais pas vous mais moi je raffole des salades et j’aime imaginer puis tester diverses compositions et j’ai autant de plaisir à les préparer qu’à les savourer.

RECETTE :

Ingrédients:

  • un demi chou rouge émincé finement

  • 1/2 oignon rouge haché finement

  • des feuilles de chêne

  • une orange par assiette

  • une carotte râpée par assiette

  • quelques noix

  • quelques baies de goji (facultatif)

  • des graines de sésame grillées

  • une vinaigrette aigre douce parfumée

Ma vinaigrette pour assaisonner le chou rouge:

  • 2 c à s d’huile de sésame

  • 1 c à s d’huile d’olive

  • 1 c à s de vinaigre balsamique

  • 1 c à s de vinaigre de cidre

  • 1 c à s de sirop d’agave (on peut le remplacer par du miel)

  • du sel

  • du poivre du moulin

  • 1 c à c de moutarde à l’ancienne

  • un peu d’ail râpé

Préparation:

Mélanger tous les ingrédients qui composent la vinaigrette avec une fourchette en commençant par le sel puis le poivre, la moutarde, l’ail, le vinaigre et terminer par l’huile et le sirop d’agave.

Laver et essorer la salade.

Assaisonner le chou émincé avec la vinaigrette.

J’ai assaisonné les carottes à part avec une petite vinaigrette composée de sel, poivre, moutarde, herbes lyophilisées à salade, jus de citron et un peu d’huile de tournesol mais on peut les mélanger aussi avec le chou rouge si on veut.

Peler et détailler l’orange en suprêmes.

Dresser la salade dans une assiette en donnant libre court à votre imagination pour la disposition des ingrédients!

Parsemer des graines de sésame grillées sur le chou rouge.

Régalez-vous!

Salades aux crevettes, saumon fumé et avocat

salade

Bonsoir,

je me mets à jour en publiant ce soir un article sur les salades composées que je prépare souvent et fréquemment en hiver, pendant la période des fêtes. Ces salades plutôt festives, sont vraiment délicieuses, elles réunissent tous les ingrédients que je préfère!

Faciles et rapides à faire, elles charment par la belle association de goût, des produits de la terre et de la mer qui se marient à merveille.

J’ai hésité à poster ces publications que j’ai partagées sur Instagram, car rien n’est plus simple que de préparer une bonne salade composée mais chacun ses goûts et sa manière de les dresser dans une assiette. Je partage donc avec vous quelques idées de présentation pour le plaisir de partager mais il y a bien entendu maintes façon de présenter cette entrée.

RECETTE:

(de l’assiette ci-dessus)

Ingrédients: (pour une assiette)

  • un mélange de jeunes pousses festives (mesclun) : laitues blondes et rouges, épinard, roquette, red chard, mizuna et mâche

  • une poignée de crevettes roses de qualité

  • un demi avocat

  • deux bâtonnets de crabe

  • un bâtonnet coeur de palmier coupé en rondelles

  • un peu de carottes râpées (fraîchement râpées)

  • quelques tomates cerises

  • deux belles tranches de saumon fumé (de première qualité)

  • sauce aïolli  du commerce pour les crevettes

  • une vinaigrette de votre choix

mache

RECETTE:

(assiette ronde)

Ingrédients: (pour une assiette)

  • un mélange de jeunes pousses, roquette et mâche

  • un bâtonnet de coeur de palmier

  • quelques grains de maïs

  • quelques tomates cerises

  • une poignée de crevettes et sa sauce aïolli

  • un peu de betteraves en dés assaisonnées avec du sel, poivre, herbes à salade lyophilisées, vinaigre de cidre et huile de tournesol

  • bâtonnets de crabe

  • quelques tranches d’avocat

  • 2 tranches de saumon fumé (roulées sur elles-même)

Préparation:

Pour les deux salades:

Tremper les jeunes pousses et la mâche dans une eau additionnée de vinaigre blanc quelques minutes. Les sortir de l’eau vinaigrée qu’on jette et les rincer à nouveau dans une bassine remplie d’eau propre. En principe, l’eau de rinçage est propre (s’en servir pour arroser vos plantes vertes par exemple) sinon rincer à nouveau mais ne jeter pas l’eau dans l’évier, faites-en profiter vos plantes!

Essorer vos jeunes pousses et mâche dans une essoreuse à salade.

Décortiquer les crevettes, ainsi c’est plus plaisant de manger sans avoir à le faire une fois à table et se tâcher les doigts.

Râper les carottes. Découper les betteraves et les assaisonner.

Laver les tomates.

Couper en rondelles les bâtonnets de coeur de palmier ainsi que les bâtonnets de crabes, qu’on peut aussi juste couper en deux.

Peler les avocats à la dernière minute, sinon presser dessus du jus de citron. Couper l’avocat en deux et si possible, ne pas utiliser de couteau, il suffit de retirer la peau avec les doigts. Cette opération est facilitée lorsque l’avocat est mûr, ferme avec une peau fine.

Le moment le plus agréable et le plus créatif, est le dressage des assiettes. Donner libre cours à votre imagination et disposer les ingrédients en les répartissant de façon à avoir une belle assiette colorée et fort appétissante.

Servir la vinaigrette de votre choix, à part. Ainsi chacun se servira à sa guise. Ne pas oublier de présenter des tranches de citron, à presser sur les crevettes.

Régalez-vous!

Tajine marocain au poulet et aux olives

taj poulet

 Bonjour,

s’il y a bien un plat que j’apprécie de concocter, c’est bien le poulet à la marocaine, un plat classique certes mais il est indéniablement une valeur sûre! Il peut être servi lors d’une fête comme il peut être servi en plat principal pour régaler sa famille et accompagné de frites, il fait l’unanimité auprès des enfants!

 j’ai préparé deux petits poulets, nettoyés au sel et jus de citron puis cuits dans des épices savamment dosées, juste ce qu’il faut pour parfumer les poulets. Au final, la sauce doit être sirupeuse et pour cela il faudra la réduire au maximum pour avoir un délicieux confit d’oignons, l’huile va se séparer du confits d’oignons et la sauce sera riche en sucs et goûteuse à souhait! l’oignon rouge apporte une touche légèrement sucrée et une jolie couleur qui met l’eau à la bouche.

Les poulets cuits ont été dorés au four. J’aurais pu ajouter à ce savoureux tajine quelques petits morceaux de foie et gésier mais je n’en ai pas toujours sous la main alors je fais avec ce que j’ai ! Quelques olives vertes, des frites et le régal est assuré.

RECETTE:

Je précise que l’on peut ajouter à cette recette du citron confit mais que moi, j’ai sciemment omis d’en mettre car certains de mes enfants n’aiment pas son goût!

Ingrédients:

  • 2 petits poulets

  • 2 oignons rouges moyens (apporte beaucoup de goût)

  • 3 gousses d’ail râpées ou passées au presse-ail (moi j’enlève le germe vert au milieu)

  • 1/2 petit verre à thé d’un mélange huile d’olive et huile de tournesol

  • du sel (mais avec parcimonie car la sauce sera réduite au maximum alors il vaut mieux saler à la fin si besoin que de se retrouver avec un plat salé!)

  • 1/2 c à c rase de poivre

  • 1 c à c de gingembre en poudre

  • 1 c à c de curcuma en poudre

  • un tiers d’une c à c de cumin en poudre

  • 1/2 c à c de beurre rance (smen malla7) mais si vous n’en avez pas, ça n’est pas si grave!

  • 1 c à s de coriandre hachée

  • 1 c à s de persil haché

Garniture:

  • des olives vertes ou rouges

Accompagnement:

  • des frites

Pour dorer les poulets:

  • du beurre auquel on rajoute une c à s de harissa (ça ne piquera pas!)

Préparation:

Alors je vais vous décrire comment je procède pour préparer mes poulets, du moins comme ma mère m’a appris à faire. Pour avoir un poulet sans odeur désagréable de poulet, il est important de bien le nettoyer.

Tout d’abord, brûler le petit duvet qui reste de part et d’autre sur la volaille en la retournant au-dessus des flammes du brûleur de votre gazinière.

Ensuite , dans un grand récipient ou une petite bassine, saupoudrer généreusement le poulet à l’intérieur puis sur le dessus avec du sel fin. Frotter le poulet avec ce sel et presser dessus du jus de citron, de façon à en mettre de partout, dedans et dehors. Il est possible d’utiliser du vinaigre blanc à la place du citron. Laisser reposer le poulet autant de temps que vous pouvez puis le rincer soigneusement. L’égoutter.

Dans une grande cocotte, verser le mélange d’huile, y déposer les poulets ficelés au niveau des pâtes, puis l’oignon haché finement.

Ajouter toutes les épices ainsi que l’ail et les herbes sauf le beurre rance.

Faire revenir le tout à feu doux et en couvrant. Verser sur le côté un tout petit peu d’eau juste pour éviter que les épices n’attachent au fond de la cocotte.

Mélanger souvent et couvrir à chaque fois pour permettre à l’oignon de suer et ainsi relâcher de l’eau.

Il est important de faire revenir les poulets assez longtemps, jusqu’à ce que l’oignon commence à dorer légèrement. Retourner souvent les poulets et piquez-les avec une broche ou une fourchette baïonnette de partout pour permettre aux épices de pénétrer dans la chair. Le poulet n’en sera que meilleur.

Puis ajouter la cuillerée de beurre rance. Couvrir d’eau, en versant de l’eau sur le côté des poulets, jusqu’à leur hauteur. Couvrir et surveiller la cuisson sans oublier de venir piquer de temps en temps la volaille avec la broche pointue. Au début, comme le poulet n’est pas encore cuit, il en ressort du sang puis un liquide blanc puis plus rien lorsqu’il est cuit.

Quand les poulets sont cuits, les sortir en vous aidant d’une cuillère en bois qu’on entre dans le poulet comme pour l’enfourcher et d’une grande cuillère passoire. Les déposer dans un plat de four et les badigeonner avec le mélange beurre et harissa (vous pouvez y aller gaiement avec avec les doigts :.)) ). Surtout n’ayez aucune crainte, ça ne pique absolument pas mais c’est une astuce pour avoir une belle couleur dorée bien appétissante! Dorer les poulets au four, avec la fonction chaleur tournante si possible et penser à les retourner à chaque fois qu’une face est dorée. Un coup sur le dos, un coup sur la poitrine, puis sur les deux côtés.

Une fois les poulets sortis, enlever le couvercle et laisser réduire au maximum la sauce qui doit, au final est très onctueuse, sirupeuse, les oignons devront avoir un aspect d’oignons confits. On remarquera que l’huile s’est comme détachée du confit d’oignon. A ce stade, stopper la cuisson. L’eau doit s’évaporer entièrement et pour cela l’astuce est d’enlever le couvercle, d’augmenter la puissance du feu et surveiller la cuisson pour arrêter à temps. Ne pas oublier de remuer de temps en temps et évaluer la bonne consistance de la sauce.

Pendant que la sauce réduit, on prépare les olives qui serviront de garniture. Dans une petite casserole, déposer une bonne poignée d’olives, rincées au préalable puis couvrir d’un peu d’eau et laisser bouillir quelques minutes. Cette opération sert à dessaler les olives. On peut ajouter une petite c à c d’huile ou même moins juste pour avoir des olives bien brillantes. Les égoutter.

Préparez vos frites comme à l’accoutumée.

Passons au service:

Dans un grand plat de service, déposer les deux poulets sur le dos, les entourer et les arroser de sauce aux oignons. Déposer les olives tout autour et les frites seront servis dans des petites assiettes tout autour ou bien comme ici, à la bonne franquette, juchées sur les poulets dorés au four!

Mangez ce plat bien chaud et …

régalez-vous!

Brioche des rois

20190103_193709

Bonjour,

tout d’abord je tiens à vous souhaiter une très bonne année 2019!!! La brioche des rois est traditionnellement consommée à l’occasion de l’épiphanie et durant le mois de janvier en France.

Voici ma première brioche de l’année, très moelleuse, bien parfumée à l’eau de fleur d’oranger, un arôme que j’aime tout particulièrement dans les brioches mais aussi aux zestes d’agrumes qui la parfument à merveille et lui donne un goût exquis! J’ai utilisé ma machine à pains ou MAP que j’utilise beaucoup en hiver car elle permet une belle poussée de la pâte, et le pétrissage est parfait. Bien que la fonction levée de pâte de ma MAP soit efficace, il a tout de même fallu que j’attende de nombreuses heures pour que la pâte triple de volume! Je vous avoue qu’à un moment donné, j’avais même oublié qu’elle poussait gentiment mais sûrement dans la MAP, c’est vous dire combien l’attente était longue mais cela en valait la peine! Cette brioche des rois, que je réalise chaque année est pour moi une valeur sûre, elle est facile à faire pour un résultat tout à fait convenable tant au goût qu’à l’aspect, la brioche, gonfle beaucoup et elle présente une belle mie, filante par endroit. Pendant la cuisson, nous nous régalons déjà avec le doux parfum envoûtant de la brioche qui cuit et cela nous fait penser inévitablement à ces souvenirs, d’un passage aux abords d’une boulangerie. Nul besoin de vous dire que cette brioche, aussitôt cuite a réuni tous mes gourmands qui se sont servis et resservis tellement elle est délicieuse, et surtout le jour même, quand elle est encore toute tendre, moelleuse!

J’ai volontairement omis de mettre des fruits confits car mes enfants n’en sont pas friands alors plutôt que de les voir trier à chaque bouchée, j’ai préféré la faire sans et elle n’en est pas moins bonne mais ceci dit, on peut selon ses envies ajouter des écorces d’oranges confites ou un mélange de fruits confits, c’est un plus pour davantage de gourmandise! De même que pour obtenir une belle couronne ou royaume ou coque des rois provençale, on peut décorer le dessus avec de beaux fruits confits comme ici !

J’ai donc réalisé cette recette dans ma machine à pains mais vous pouvez aisément utiliser votre robot en comptant une bonne vingtaine de minutes pour le pétrissage et n’ajoutez le beurre qu’une fois le pâton formé et pétri pendant au moins une dizaine de minutes!

20190103_193736

RECETTE :

(si mes souvenirs sont bons, il me semble que cette recette vient de Anne du blog « Papilles et pupilles »mais je n’en suis pas sûre !)

Ingrédients:

  • 85 ml de lait (moi je n’en mets que 80 ml !)

  • 2 c à s d’eau de fleur d’oranger

  • 2 oeufs moyens battus en omelette avec une fourchette (en prélever 2 c à s qu’on garde dans le frigo pour la dorure)

  • 80 g de sucre en poudre

  • 1 c à c de sel

  • 350 g de farine t 45

  • 1 sachet de levure boulangère type « briochin » ou autre levure boulangère à billes fines « spécial brioche »

  • zeste d’une orange non traitée et zeste d’un citron non traité

  • 70 g de beurre coupé en petits morceaux

  • du sucre en grains ou sucre perlé pour la déco

  • des fruits confits si vous voulez, à rajouter en fin de pétrissage ou bien à incorporer au moment dégazer la pâte après la première poussée.

20190103_193542.png

Préparation:

Dans la cuve de la MAP, mettez tous les ingrédients en suivant l’ordre indiqué dans la liste des ingrédients sauf le beurre qu’on rajoute qu’une fois le pâton formé.

Lancez le programme « pâte » (fonction « pâte levée » numéro 11 pour ma part).

Quand le pâton est formé, ajouter le beurre, après quelques minutes de pétrissage et avant que le programme s’arrête.

Lorsque le programme « pâte » est terminé, il y a généralement la phase levée de la pâte.

Ne sortir la pâte de la cuve qu’une fois qu’elle a bien gonflé, triplé de volume. La dégazer et former une boule de pâte puis la façonner de manière à avoir un trou au milieu qu’on élargit comme sur la photo ci-dessus. La pâte est légèrement collante aux doigts mais ça n’est pas gênant, si toutefois cela vous gêne, vous pouvez ou bien fariner légèrement vos doigts ou les huiler.

Il faut bien élargir le trou sinon quand la pâte va gonfler puis cuire, il sera inexistant! Il est possible de poser un petit cercle huilé au milieu mais ça n’est pas nécessaire si vous agrandissez bien le milieu de la couronne!

20190103_193614.png

Laisser lever à nouveau  une heure au minimum, dans un endroit sec et chaud, la couronne doit tripler de volume comme sur la photo ci-dessus! L’hiver, pour accélérer la poussée de la pâte il est possible voire recommandé de chauffer son four, l’éteindre et y déposer la brioche afin de gagner du temps. Ainsi elle poussera plus vite!

20190103_193640.png

Une fois la couronne levée, la badigeonner avec un pinceau trempé dans le petit ramequin d’oeuf réservé au début de la recette.  Parfois je rajoute un peu de lait sur l’oeuf mélangé pour une belle dorure! Parsemer de sucre perlé puis enfourner, four à 180°c pendant 15 à 20 minutes, le temps que la brioche soit joliment dorée.

J’ai utilisé la fonction chaleur tournante de mon four à 150°c.

20190103_193805

Si vous voulez décorer votre couronne briochée avec des fruits confits, faites le après la cuisson de celle-ci!

Régalez-vous!