Chebakia

chebakia.PNG

Bonjour,

Chaque année je teste une nouvelle recette car toujours en quête de la chebakia ou mkharka de rêve, croquante puis fondante en bouche et gorgée de miel qui met nos papilles en émoi le temps de la dégustation. A force d’essai, je pense avoir trouvé LA recette, en tout cas comme je l’aime, c’est à dire une recette qui donne des chebakias légèrement croquantes, fondantes en bouche avec une texture sablée à souhait et très gouteuses! Ces chebakias me font penser aux griwechs de la ville de Fès, même jolie couleur, même goût.

J’aime beaucoup la forme de ce gâteau au miel que je trouve très beau avec ses lanières enchevêtrées avec habileté.

Je pense que cette recette de la cuisine marocaine vous plaira comme elle nous a plu. Ces petites douceurs accompagneront notre fameuse soupe harira à merveille, durant la période de ramadan qui approche.

cone.PNG

RECETTE 

Ingrédients :

  • 1 kilo de farine pâtissière

  • un verre de 160 g d’un mélange huile d’olive et huile de tournesol (80 g huile de tournesol et 80 g huile d’olive)

  • un verre de 160 g de beurre doux de bonne qualité, fondu et clarifié (on jette le petit lait)

  • 125 g de graines de sésame non torréfiées moulues très très finement jusqu’au stade du praliné de sésame (pour ne pas percer la pâte quand on l’étale)

  • un verre d’eau (160 g) de fleur d’oranger chauffé dans lequel on ajoute des filaments de safran pur ou bien du colorant alimentaire jaune en poudre en sachet (en mettre un peu pour colorer l’eau en jaune)

  • 4 c à s de vinaigre blanc (j’utilise du vinaigre blanc sans alcool)

  • 1 c à s et demi de cannelle en poudre tamisée

  • 2 c à s d’anis trié, moulu et tamisé

  • 2 c à s de fenouil « 7abet 7lawa » moulu et tamisé (j’en ai pas mis)

  • une demi c à c de sel

  • 3 boules de gomme arabique (réduites en poudre avec un petit morceau de sucre dans un mortier)

  • un sachet de levure chimique de 8 g

  • très peu de levure boulangère (une noisette de levure boulangère fraîche ou bien 2 pincées de levure boulangère en billes ultra fines) FACULTATIF, si on sait qu’on va prendre  du temps  dans le façonnage, mieux vaut ne pas en mettre!) (J’étais seule à les façonner, je n’en ai pas mis!) Le mieux est de ne pas en mettre car ça gonfle trop la pâte et les chebakias auront une autre allure si on ne se dépêche pas dans le façonnage !

  • un jaune d’oeuf (je n’en ai pas mis) C’est facultatif

  • eau tiède

Finition et décoration :

  • du miel (en prévoir 2 kilos) (j’ai mis moitié miel de fleurs et moitié sirop de glucose) Il faut savoir que pour ce genre de pâtisserie, il est d’usage d’utiliser du faux miel, fabrication maison avec du sucre, de l’eau, citron et bâton de cannelle qu’on cuit dans une cocotte minute pendant 45 minutes)

  • des graines de sésame grillées

platchebakia.PNG

Préparation :

Dans un très grand plat, type gass3a (voir photo) verser la farine, ajouter la cannelle tamisée, l’anis et le fenouil tamisés, les graines de sésame, le sel, la gomme arabique réduite en poudre, la levure boulangère si on veut mais si on l’incorpore, il faut être sûre de ne pas traîner lors du façonnage. Disons que la levure boulangère reste facultative.

Mélanger en frottant avec les deux mains tous ces ingrédients, sabler la pâte entre les doigts jusqu’à avoir un mélange homogène. Frotter les grumeaux formés par les ingrédients ajoutés.

Ajouter le beurre fondu clarifié et l’huile. Bien mélanger la matière grasse avec le mélange de farine et les autres ingrédients secs. Il faut que l’huile et le beurre imprègnent bien la farine. Sabler la pâte entre les doigts en frottant la pâte entre les doigts. Frotter les éventuels grumeaux de pâte. On doit obtenir un mélange homogène.

Remarque : on peut à ce stade là, couvrir le plat avec un grand sac plastique ou film alimentaire et réserver la préparation pour continuer la suite le lendemain mais dans ce cas là il ne faut ajouter aucune levure, ni la boulangère si on a décidé d’en mettre, ni la chimique! Et le lendemain il suffit d’ajouter le vinaigre, l’eau de fleurs d’oranger et l’eau tiède pour ramasser la pâte. Quand la pâte a reposé ainsi une nuit, le lendemain, il suffit de former une boule de pâte en ajoutant les liquides, sans pétrir. On fait cela pour s’avancer dans le travail surtout si on en prépare une grande quantité.

Ajouter la levure chimique. Mélanger rapidement.

Ajouter l’eau de fleurs d’oranger colorée avec les filaments de safran ou colorant alimentaire jaune ainsi que le vinaigre blanc.

Mélanger en commençant à pétrir.

Commencer à ramasser la pâte en ajoutant peu à peu l’eau tiède. Pétrir de manière énergique et c’est l’eau ajoutée peu à peu qui va former une pâte qui doit être plutôt ferme, ni trop dure, ni trop molle. Elle doit être malléable mais ferme pour pouvoir l’étaler et façonner les chebakias.

placheb.PNG

Former un gros boudin. Le couper en 6 boules de taille identique.

protéger aussitôt les boules formées dans un sac plastique transparent pour éviter qu’elles ne sèchent ou forment une croûte sèche.

feuilletagechebakia.PNG

Etaler chaque boule formée en un long ruban, large comme pour faire le feuilletage des msemmens ou crêpes feuilletées. Protéger les rubans de pâte dans un sac plastique au fur et à mesure.

Rabattre le côté supérieur au milieu du ruban  puis le côté inférieur sur le premier côté rabattu.

Puis en partant de la gauche ou de la droite, rabattre deux fois la pâte comme un pliage. Former un carré de pâte.

carrépatecheb.PNG

Ranger le carré de pâte plié dans le sac plastique.

Faire pareil pour toutes les boules de pâte. On obtient 6 carrés de pâte pliés.

Laisser reposer les carrés de pâte protégés dans le sac plastique pendant au moins une heure, surtout si on a pas mis la levure boulangère.

Prendre chaque carré, l’étaler un peu puis avec une roulette à pâtisserie, le couper en deux.

prendre chaque demi carré et l’étaler en long ruban avec comme largeur la largeur de l’outil à chebakia ( » jerrarra diyal chebakia « ) qui va nous servir à former de belles chebakias de forme régulière.

Procéder ainsi avec tous les carrés de pâte. Protéger à chaque fois la pâte sous un grand sac plastique ou film  alimentaire pour éviter la formation d’une croûte sèche à l’air.

machineàpate.PNG

Prendre chaque ruban et le passer à la machine à pâte N°3 .

Etaler les rubans de pâte côte à côte sur un plan de travail.

empreintes.PNG

Passer l’outil à chebakia sur chaque ruban de pâte pour dessiner les empreintes de chebakia ( 5 lanières pour chaque chebakia ).

Enlever l’excédent de pâte sur les bords et à l’aide de la roulette à pâtisserie, découper des carrés de 5 lanières.

lanières.PNG

Former les chebakias: Saisir la première la troisième et la dernière lanière. Coucher la première lanière en la rabattant sur la troisième et poser la troisième sur la dernière. Coller les deux angles de pâte qui pendent et les pousser à l’intérieur. Poser le gâteau entremêlé et former la chebakia en écartant les lanière un peu et en pinçant les deux bouts pour obtenir une belle forme de chebakia (voir photo).

rosaces.PNG

Verser du miel dans un saladier métallique ou autre récipient profond. Ce miel servira à enrober les chebakias.

Préparer une passoire métallique ou le haut d’un couscoussier pour accueillir les gâteaux une fois trempés dans le miel. Penser à placer un récipient en dessous pour récupérer le miel qui tombe.

Cuisson :

Chauffer de l’huile de friture dans une poêle profonde ou sauteuse.

Cuire les chebakias. Dès qu’elles remontent en surface, gonflent et commencent à dorer sur les côtés, les retourner une à une avec une fourchette.

Les sortir de l’huile avec une cuillère passoire et les tremper aussitôt dans le miel froid. Le miel doit être froid pour permettre au gâteau chaud de se gorger de miel.

mielcheb.PNG

Attendre que les autres chebakias soient cuites et prêtes à être sorties de l’huile pour sortir les premières qui trempent dans le miel.

Continuer ainsi jusqu’à cuire tous les gâteaux.

Pour finir, verser tout le miel froid restant sur les chebakias pour qu’elles soient bien enrobées de miel (oups j’ai oublié de le faire!).

chebmiel.PNG

Au moment de ranger les chebakias, les saupoudrer de graines de sésame grillées au fur et à mesure qu’on les range dans une boîte en plastique alimentaire ou autre. Séparer les ranger de gâteaux avec des carrés de papier cuisson.

Ces gâteaux au miel se conservent plusieurs semaines, on peut les arroser de miel de temps en temps, pour qu’elles restent bien mielleuses.

Certains les conservent au frigo pour une plus longue conservation, surtout quand il fait chaud.

assiettecheb.PNG

source de la recette : Noussa cuisine. Je vous conseille d’aller voir sa vidéo de la préparation des chebakias .

Régalez-vous!

Publicités

3 réflexions sur “Chebakia

  1. Ping : Toute la cuisine que j'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s