Brioche des rois

20190103_193709

Bonjour,

tout d’abord je tiens à vous souhaiter une très bonne année 2019!!! La brioche des rois est traditionnellement consommée à l’occasion de l’épiphanie et durant le mois de janvier en France.

Voici ma première brioche de l’année, très moelleuse, bien parfumée à l’eau de fleur d’oranger, un arôme que j’aime tout particulièrement dans les brioches mais aussi aux zestes d’agrumes qui la parfument à merveille et lui donne un goût exquis! J’ai utilisé ma machine à pains ou MAP que j’utilise beaucoup en hiver car elle permet une belle poussée de la pâte, et le pétrissage est parfait. Bien que la fonction levée de pâte de ma MAP soit efficace, il a tout de même fallu que j’attende de nombreuses heures pour que la pâte triple de volume! Je vous avoue qu’à un moment donné, j’avais même oublié qu’elle poussait gentiment mais sûrement dans la MAP, c’est vous dire combien l’attente était longue mais cela en valait la peine! Cette brioche des rois, que je réalise chaque année est pour moi une valeur sûre, elle est facile à faire pour un résultat tout à fait convenable tant au goût qu’à l’aspect, la brioche, gonfle beaucoup et elle présente une belle mie, filante par endroit. Pendant la cuisson, nous nous régalons déjà avec le doux parfum envoûtant de la brioche qui cuit et cela nous fait penser inévitablement à ces souvenirs, d’un passage aux abords d’une boulangerie. Nul besoin de vous dire que cette brioche, aussitôt cuite a réuni tous mes gourmands qui se sont servis et resservis tellement elle est délicieuse, et surtout le jour même, quand elle est encore toute tendre, moelleuse!

J’ai volontairement omis de mettre des fruits confits car mes enfants n’en sont pas friands alors plutôt que de les voir trier à chaque bouchée, j’ai préféré la faire sans et elle n’en est pas moins bonne mais ceci dit, on peut selon ses envies ajouter des écorces d’oranges confites ou un mélange de fruits confits, c’est un plus pour davantage de gourmandise! De même que pour obtenir une belle couronne ou royaume ou coque des rois provençale, on peut décorer le dessus avec de beaux fruits confits comme ici !

J’ai donc réalisé cette recette dans ma machine à pains mais vous pouvez aisément utiliser votre robot en comptant une bonne vingtaine de minutes pour le pétrissage et n’ajoutez le beurre qu’une fois le pâton formé et pétri pendant au moins une dizaine de minutes!

20190103_193736

RECETTE :

(si mes souvenirs sont bons, il me semble que cette recette vient de Anne du blog « Papilles et pupilles »mais je n’en suis pas sûre !)

Ingrédients:

  • 85 ml de lait (moi je n’en mets que 80 ml !)

  • 2 c à s d’eau de fleur d’oranger

  • 2 oeufs moyens battus en omelette avec une fourchette (en prélever 2 c à s qu’on garde dans le frigo pour la dorure)

  • 80 g de sucre en poudre

  • 1 c à c de sel

  • 350 g de farine t 45

  • 1 sachet de levure boulangère type « briochin » ou autre levure boulangère à billes fines « spécial brioche »

  • zeste d’une orange non traitée et zeste d’un citron non traité

  • 70 g de beurre coupé en petits morceaux

  • du sucre en grains ou sucre perlé pour la déco

  • des fruits confits si vous voulez, à rajouter en fin de pétrissage ou bien à incorporer au moment dégazer la pâte après la première poussée.

20190103_193542.png

Préparation:

Dans la cuve de la MAP, mettez tous les ingrédients en suivant l’ordre indiqué dans la liste des ingrédients sauf le beurre qu’on rajoute qu’une fois le pâton formé.

Lancez le programme « pâte » (fonction « pâte levée » numéro 11 pour ma part).

Quand le pâton est formé, ajouter le beurre, après quelques minutes de pétrissage et avant que le programme s’arrête.

Lorsque le programme « pâte » est terminé, il y a généralement la phase levée de la pâte.

Ne sortir la pâte de la cuve qu’une fois qu’elle a bien gonflé, triplé de volume. La dégazer et former une boule de pâte puis la façonner de manière à avoir un trou au milieu qu’on élargit comme sur la photo ci-dessus. La pâte est légèrement collante aux doigts mais ça n’est pas gênant, si toutefois cela vous gêne, vous pouvez ou bien fariner légèrement vos doigts ou les huiler.

Il faut bien élargir le trou sinon quand la pâte va gonfler puis cuire, il sera inexistant! Il est possible de poser un petit cercle huilé au milieu mais ça n’est pas nécessaire si vous agrandissez bien le milieu de la couronne!

20190103_193614.png

Laisser lever à nouveau  une heure au minimum, dans un endroit sec et chaud, la couronne doit tripler de volume comme sur la photo ci-dessus! L’hiver, pour accélérer la poussée de la pâte il est possible voire recommandé de chauffer son four, l’éteindre et y déposer la brioche afin de gagner du temps. Ainsi elle poussera plus vite!

20190103_193640.png

Une fois la couronne levée, la badigeonner avec un pinceau trempé dans le petit ramequin d’oeuf réservé au début de la recette.  Parfois je rajoute un peu de lait sur l’oeuf mélangé pour une belle dorure! Parsemer de sucre perlé puis enfourner, four à 180°c pendant 15 à 20 minutes, le temps que la brioche soit joliment dorée.

J’ai utilisé la fonction chaleur tournante de mon four à 150°c.

20190103_193805

Si vous voulez décorer votre couronne briochée avec des fruits confits, faites le après la cuisson de celle-ci!

Régalez-vous!

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s