Tajine au céleri

celeri

Bonsoir,

ce midi, je me suis régalée avec un délicieux tajine au céleri, un tajine que je prépare rarement car chez moi je suis la seule à aimer ce légume.

A première vue, on pourrait penser qu’il s’agit d’un tajine aux cardes ou cardons, mais non il s’agit bien d’un tajine au céleri et olives vertes, vraiment savoureux!

RECETTE :

Ingrédients :

  • environ un kilo de viande de veau

  • un oignon haché finement

  • une tomate pelée ou émondée, épépinée et hachée finement

  • un demi verre à thé d’un mélange huile d’olive et huile de tournesol

  • 1 c à c de sel

  • 1/2 c à c de poivre

  • 1 c à c de paprika

  • 1/2 c à c de gingembre en poudre

  • 1 c à c de curcuma en poudre

  • 3 gousses d’ail dégermées et râpées

  • 1 c à s de coriandre hachée + 1 c à s de persil haché

  • une belle botte de céleri branche

  • le jus d’un demi citron

  • des olives vertes

  • un demi citron confit (j’ai gardé la pulpe sans les pépins)

Préparation :

Je me sers souvent de ma cocotte minute pour un gain de temps appréciable.

Dans la marmite, verser l’huile. Ajouter les morceaux de viande, l’oignon, l’ail, les herbes fraîches ainsi que les épices.

Faire revenir les morceaux de viande jusqu’à légère coloration de la viande. La viande va s’imprégner des épices.

Ajouter la tomate, faire revenir rapidement puis ajouter de l’eau qui  doit couvrir à peine la viande.

Laisser cuire la viande (40 à 45 minutes dès le chuchotement de la soupape mais tout dépend de la viande, si elle est tendre ou pas).

Pendant que la viande cuit, laver les branches de céleri, en coupant la base abîmée, si nécessaire et les couper en morceaux réguliers. On peut garder les feuilles vertes du céleri.

Lorsque la viande est cuite, la sortir et réserver et si elle peut supporter un temps supplémentaire de cuisson, la laisser et ajouter par-dessus les morceaux de céleri, le jus de citron, le citron confit coupé en tranches.

Laisser cuire le céleri environ 12 minutes dès le chuchotement de la soupape.

Dessaler les olives vertes dans une petite casserole d’eau qu’on fait bouillir quelques minutes. Egoutter les olives.

Laisser réduire la sauce qui doit être onctueuse.  Goûter et rectifier l’assaisonnement si nécessaire.

Ajouter les olives en dernier, quand la cuisson est finie.

Servir le tajine encore chaud, en plaçant d’abord la viande au centre de l’assiette puis la sauce onctueuse tout autour et les cardes sur la viande.

Décorer avec les olives et le citron confit.

cellleri.PNG

Régalez-vous!

Publicités

Gratin dauphinois

gratindauphinois

Bonjour,

aujourd’hui je partage avec vous ma façon de préparer le gratin dauphinois. Ce plat classique de la cuisine française, connu de tous est délicieux. C’est un plat familial réconfortant. Il embaume la cuisine de cette odeur alléchante de plat à la crème qui cuit au four et met en appétit.

Les pommes de terre sont fondantes, crémeuses à souhait et parfumées subtilement à l’ail et noix de muscade. Je n’ai pas mis de fromage râpé pour respecter la recette d’origine.

Vous m’avez demandé ma recette sur Instagram, la voici mais je précise que dans ce site, j’ai partagé avec vous une autre recette de gratin dauphinois, disons une autre manière de le préparer, plus rapide avec la précuisson des pommes de terre que vous trouverez ICI .

daaapppp.PNG

RECETTE :

Ingrédients :

  • des pommes de terre  (variété bintje) pour un grand plat à gratin Pyrex

  • 2 gousses d’ail  dégermées et râpées

  • du sel

  • de la noix de muscade râpée

  • du lait

  • un pot de 50 cl de crème fraîche

  • une briquette de 20 cl de crème fraîche liquide

  • du beurre

Préparation :

Pour la quantité de pommes de terre c’est en fonction de votre plat à gratin. Je suis désolée, je n’ai pas pensé à peser mes pommes de terre mais j’ai mis trois couches de rondelles de pommes de terre.

Peler les pommes de terre, les tremper dans un saladier rempli d’eau au fur et  à mesure qu’on les pèle. Les laver.

Couper les pommes de terre en rondelles. Il est pratique d’utiliser une mandoline pour avoir des rondelles régulières, de même épaisseur.

Important: ne surtout pas laver les pommes de terre une fois détaillées en rondelles car c’est l’amidon qu’elles vont relâcher qui va permettre la liaison et donner un délicieux gratin dauphinois.

Dans un grand saladier, saler les rondelles de pommes de terre.

Ajouter l’ail râpé. Verser dessus tout le pot de crème fraîche. Ajouter un peu de noix de muscade.

Mélanger intimement tous les ingrédients. Ne pas hésiter à goûter et ajouter du sel si nécessaire pour avoir un gratin goûteux.

Beurrer le plat à gratin généreusement.

Etaler une première couche de rondelles de pommes de terre en les disposant de manière harmonieuse.

Déposer sur les pommes de terre nappées de crème, des éclats de beurre.

Etaler une seconde rangée de pommes de terre.

Déposer dessus des éclats de beurre par-ci par-là.

Terminer avec une troisième rangée de pommes de terre en s’appliquant de manière à avoir des rondelles bien alignées, qui se chevauchent légèrement.

Verser la crème qui reste au fond du saladier sur le tout.

A nouveau, déposer des éclats de beurre sur toute la surface.

Verser les 20 cl de crème fraîche sur les rondelles de pommes de terre.

Ajouter du lait, en le versant sur le bord, juste la quantité qu’il faut pour recouvrir les rondelles de pommes de terre et permettre leur cuisson.

Cuire le gratin dauphinois à 200°c pendant environ 2 h .

Vérifier la cuisson au bout d’1 h 30 .

Piquer la lame du couteau dans les pommes de terre pour juger la cuisson. Le couteau ne doit rencontrer aucune résistance. Les pommes de terre doivent être fondantes et le dessus joliment gratiné.

Si le gratin est doré mais pas assez cuit, le couvrir avec un papier aluminium et prolonger la cuisson.

régalez-vous!

Cuajada au yaourt

 

cuajada

Bonjour,

je partage avec vous ici dans mon nouveau site cette délicieuse recette de cuajada, un délicieux dessert espagnol à la texture crémeuse, qui ressemble étrangement au flan qu’on connaît ou bien au clafoutis!

Ce dessert a fait le tour de la blogosphère culinaire, il n’est plus à présenter mais il est devenu un incontournable chez moi, je le réalise souvent dans l’année au plus grand bonheur de mes enfants.

J’ai déjà partagé cette recette dans mon ancien blog, mais je pense qu’elle mérite aussi sa place ici car elle vaut le détour!

Il arrive qu’on veuille un dessert mais qu’on a pas trop le temps et pas d’idée et bien ce flan espagnol, cuajada au yaourt est le dessert qui sauve, simple et rapide à faire pour un beau résultat.

yaourtcuajada.PNG

(une petite photo du flan « cuajada » à la sortie du four, celui-ci a été réalisé il y a quelques mois)

RECETTE :

Ingrédients :

* la mesure c’est le pot de yaourt vide, lavé et essuyé!

  • 1 yaourt nature de 125 g (je mets toujours un yaourt parfum vanille pour profiter de l’arôme vanille)

  • 2 oeufs

  •  2 mesures de farine

  • 4 mesures de lait

  • 1 mesure et demi de sucre en poudre

  •  125 g de beurre fondu (on peut en mettre seulement 50 g)

  • un sachet de sucre vanillé

  • un peu de cassonade pour saupoudrer dessus, donne une jolie couleur dorée et du goût (facultatif)

  • et une pincée ou deux de cannelle pour saupoudrer  dessus avant d’enfourner.

100_3964

(photo issue de mon ancien blog)

Préparation :


Dans un grand bol, mélanger le yaourt, le beurre fondu et les oeufs à l’aide d’un fouet manuel. Bien fouetter.

Ajouter le sucre et la farine puis fouetter à nouveau afin  d’obtenir un mélange bien lisse.
Terminer en ajoutant le lait. Fouetter à nouveau.

Couler la pâte (liquide) dans un moule à bords hauts, pas trop grand, si vous voulez qu’il soit épais et recouvert de papier sulfurisé.

Saupoudrer de sucre vanillé, d’un peu de cassonade et d’une pincée de cannelle selon le goût!

Enfourner pour  environ 40 minutes.

source de la recette : Delphine Martins trouvée sur le site L’internaute.com

100_3968

A la sortie du four, laisser refroidir dans le moule avant de démouler.

Le flan cuajada durcit en refroidissant. C’est un dessert vraiment délicieux!

100_3964

P.S Si vous testez cette recette, n’oubliez pas de me laisser un petit commentaire avec votre avis, ça fait toujours plaisir de vous lire. Merci.

Régalez-vous!

Tajine aux fèves et artichauts

feves

Bonsoir,

ce soir, je prends le temps de partager avec vous ma recette du tajine aux fèves et fonds ou coeurs d’artichauts.

Ce tajine est tout simplement délicieux, il fait partie de mes tajines aux légumes préférés! L’association fèves et artichauts est savoureuse.
Voici comment je le prépare:

RECETTE :

Ingrédients :

  • 1 kilo de viande de veau (plat de côte)

  • un oignon haché

  • 3 gousses d’ail râpées ou passées au presse-ail

  • 1 c à c de sel

  • 1/2 c à c de poivre

  • 1 c à c de gingembre en poudre

  • 1 c à c de curcuma

  • 3 c à s d’huile d’olive + 2 c à s d’huile de tournesol

  • 1 c à s de coriandre hachée

  • l’écorce d’1/2 citron confit

  •  le jus d’un demi-citron

  • de jeunes fèves

  • des artichauts frais

  • des olives violettes (j’en mets habituellement, bien que cela soit facultatif mais là j’en avais pas sous la main!)

artichaut

Préparation :

Je me suis servie de ma cocotte minute pour gagner du temps et réduire le temps de cuisson de la viande.

Dans la cocotte, faire revenir les morceaux de viande avec l’oignon haché, l’ail, les épices et la coriandre dans l’huile. Saisir les morceaux de viande en les retournant souvent jusqu’à ce qu’ils soient bien imprégnés des épices. Couvrir à chaque fois. L’oignon va suer et lâcher son eau.

Quand les morceaux de viande commencent à colorer, ajouter de l’eau, qui couvre à peine la viande.

Laisser cuire la viande, pour moi 45 minutes dès le chuchotement de la soupape mais tout dépend de la viande utilisée, si elle est tendre ou pas.

Pendant ce temps…

éplucher soigneusement les artichauts, enlever le foin, n’employer que les fonds qu’on jette au fur et à mesure dans un saladier rempli d’eau additionnée de jus de citron. Se frotter les doigts avec du jus de citron avant d’éplucher les artichauts sinon les doigts noircissent!
Nettoyer les fèves, enlever les fils sur les côtés s’il y en a et garder les fèves entières si elles sont jeunes, sinon les écosser. Les laver. Ensuite, les couper en 3 ou 4 morceaux et réserver.
Lorsque la viande est cuite , rajouter les fèves, les fonds d’artichauts rincés.

Les arroser avec le jus du demi-citron.

Ajouter les écorces de citron confit et un peu d’eau si nécessaire.

Laisser cuire les légumes qui doivent être fondants en bouche.

P.S. Si la viande est bien cuite et ne peut plus supporter un temps de cuisson supplémentaire, il va de soi qu’il faut la retirer et réserver sinon ajouter dessus les légumes verts.

Laisser réduire jusqu’à obtention d’une sauce onctueuse. Vérifiez l’assaisonnement en goûtant la sauce.

Servir ce plat chaud, en dressant la viande au centre du plat, les légumes dessus et la sauce onctueuse tout autour. Décorer avec les écorces de citron et éventuellement des olives, si possible les violettes qui mettront en valeur le plat.

Déguster ce tajine aux légumes avec un bon pain maison si possible.

Régalez-vous!

Tajine aux oignons et raisins secs

20190309_112731.png

Bonjour,

ce midi, j’ai régalé ma petite tribu avec ce délicieux tajine sucré salé, très apprécié au Maroc et dans tous les pays du Maghreb.

Simple à faire et véritablement exquis, il ravira à coup sûr vos papilles.

Pendant la cuisson, il embaume toute la cuisine avec son doux parfum de cannelle et miel, ce qui met en appétit.

Dans ce site vous trouverez une autre recette de tajine aux oignons et raisins secs avec du poulet ICI . Il est possible de le préparer avec une autre viande de son choix: agneau, lapin…

20190309_112831.png

RECETTE :

Ingrédients :

  • 4 morceaux de dinde (osso bucco de dinde)

  • 1 oignon haché

  • 1 gousse d’ail dégermée et râpée

  • 3 c à s d’huile d’olive + 2 c à s d’huile de tournesol (ou bien un peu d’huile de tournesol et un morceau de beurre)

  • 1 c à c rase de sel

  • 1/2 c à c de poivre

  • 1 c à c rase de gingembre

  • 1 c à c de curcuma

  • quelques pistils de safran pur

  • 1/2 bâton de cannelle

garniture :

  • 5 oignons (j’ai pesé mes oignons: 580 g exactement! 🙂 )

  • 150 g de raisins secs

  • 3 c à s de miel « toutes fleurs »

  • 1/2 c à c de cannelle en poudre

Préparation :

Commencer par tremper les raisins secs dans un bol d’eau chaude.

Dans une faitout, verser l’huile, y faire saisir les morceaux de dinde avec l’oignon, la gousse d’ail et les épices.

Faire revenir la viande assez longtemps, en veillant à la retourner souvent. L’oignon va suer puis lâcher son eau. Ajouter le bâtonnet de cannelle.

Dès que la viande est légèrement colorée, ajouter de l’eau qui doit à peine la recouvrir.

Laisser cuire à feu moyen et à couvert.

Eplucher les oignons, les découper en lamelles pas trop fines et réserver.

Lorsque la viande est presque cuite, ajouter les oignons ainsi que les raisins secs. Si elle est bien cuite, la sortir et la réserver pour qu’elle ne cuise pas de trop et s’effrite.

Ajouter la cannelle en poudre, qu’on saupoudre sur les oignons et raisins secs.

Avec une cuillère en bois, enfoncer les légumes et fruits secs dans la sauce, délicatement. S’il manque de l’eau, en rajouter mais très peu car l’oignon va lâcher son eau.

Laisser cuire à couvert et à mi-cuisson ajouter le miel.

Lorsque l’oignon et les raisins sont cuits, laisser la sauce réduire en ôtant le couvercle.

On doit obtenir une belle sauce onctueuse, sirupeuse.

Attention vers la fin de la cuisson, en raison de l’ajout du miel, la viande ainsi que la garniture peuvent attacher au fond de la marmite, alors surveillez bien la cuisson. Dès que la viande, les oignons, les raisins secs sont bien cuits et que la sauce est bien réduite, on stoppe la cuisson.

Ce que je peux vous dire c’est que ce tajine est vraiment succulent!

Régalez-vous!

Tajine au poulet, fenouil et carottes

fenouil

Bonjour,

j’ai le plaisir d’ajouter une nouvelle recette dans ce site, une recette de tajine, et oui encore un tajine et cette fois-ci aux légumes. La carotte et le fenouil sont deux légumes qui se marient bien, ils forment une belle association de goût. Il existe une autre combinaison possible comme ICI petits pois et fenouil ! Ce tajine est succulent.

j’ai servi ce tajine aux légumes avec tout autour les salades (salade de betteraves et oignons rouges, salade sucrine avec tomates, concombre et oignons rouges…), présenté ainsi, vous avez un petit aperçu de la table marocaine à l’heure du repas.

RECETTE :

Ingrédients : (pour 4 à 5 personnes)

  • 3 cuisses de poulet découpées en deux chacune (j’ai enlevé la peau du haut des cuisses)

  • 1 gros oignon

  • 3 gousses d’ail dégermées râpées ou passées au presse-ail

  • un peu de persil, un peu de coriandre hachés

  • 1 c à c de sel rase

  • 1/2 c à c de poivre

  • 1/2 c à c de gingembre en poudre

  • 1 c à c de curcuma en poudre

  • 3 c à s d’huile d’olive et 2 c à s d’huile de tournesol

  • 5 carottes

  • 2 fenouils

  • une poignée d’olives

  • le jus d’un demi citron

  • un demi citron confit (sans la pulpe)

Capture

Préparation :

Je me suis servie de ma cocotte minute, mon alliée en cuisine 🙂 .

Dans la cocotte minute, verser l’huile, y déposer la viande puis l’oignon haché finement, l’ail, les herbes hachées ainsi que toutes les épices citées.

Faire revenir la viande à feu doux, en retournant souvent les morceaux de viande. Couvrir à chaque fois. L’oignon va lâcher son eau et ça ne collera pas mais il faut retourner la viande souvent jusqu’à ce qu’elle soit colorée.

Pendant ce temps, éplucher les carottes, les couper en deux et enlever le coeur. Couper à nouveau chaque morceau en deux, de façon à obtenir des bâtonnets.

Enlever les feuilles ou tiges abîmées des fenouils et les couper en quatre.

Quand les morceaux de poulet sont suffisamment revenus dans l’huile et bien imprégnés des épices, ajouter de l’eau à hauteur de la viande.

Dès l’ébullition, ajouter les carottes puis les quartiers de fenouil. Verser le jus de citron sur les légumes.

Déposer les écorces de citron confit sur le fenouil.

Laisser cuire environ 10 minutes dès le chuchotement de la soupape.

Pendant la cuisson des légumes, dessaler les olives en les faisant bouillir quelques minutes. Egoutter et réserver.

Laisser réduire la sauce du tajine jusqu’à ce qu’elle soit onctueuse. Goûter et rectifier l’assaisonnement si nécessaire.

Servir le tajine chaud, en plaçant les morceaux de poulet dans l’assiette, la sauce aux oignons autour et les légumes harmonieusement disposé sur le tout.

Décorer avec les écorces de citron confit et les olives. Qui dit tajine, dit pain 🙂 , il se déguste avec un bon pain fait maison si possible mais un autre pain peut convenir, comme la flûte.

J’ai servi ce délicieux tajine aux carottes et fenouils avec des salades à la marocaine ainsi que des frites maison.

Régalez-vous!

Tajine marocain aux pruneaux

20190306_124659.png

Bonjour!

Ah quel bonheur que de cuisiner un tajine aux pruneaux, c’est un des plats favoris de la cuisine marocaine, la base me direz-vous! Oui mais un classique indémodable, le plat auquel on pense en premier lorsqu’on reçoit du monde à la maison; il est simple à faire mais néanmoins délicat. En effet, doser les épices pour avoir un délicieux goût tout en finesse et l’art de le préparer n’est pas une mince affaire à mon sens.

Tout d’abord, le choix des ingrédients est primordial, la viande doit être de bonne qualité, si possible tendre pour réduire le temps de cuisson, les pruneaux et fruits secs qui feront la garniture doivent également être de qualité. Mais l’ingrédient essentiel et non des moindres est sans conteste  l’amour. L’amour du plat, l’amour de la cuisine  mais aussi aimer faire plaisir. Les mines réjouies, les yeux qui pétillent face au plat servi sont ma récompense.

Ce plat mérite qu’on lui donne du temps, en laissant mijoter à feu doux la viande dans les épices, la laisser s’en imprégner, prendre son temps et imaginer le plat servi avant même de commencer. Il est important que la viande soit tendre; elle doit se détacher facilement. La sauce aux oignons doit être bien réduite et gouteuse à souhait. Quand on laisse bien cuire la viande et réduire la sauce, on obtient un délicieux confit d’oignon. Enfin l’association viande, pruneaux , amandes frites et graines de sésame est excellente! Les papilles sont en fête avec ce délicieux tajine sucré /salé, la sauce de la viande n’est pas sucrée et contraste bien avec les pruneaux confits, parfumés à la cannelle.

 Ce que j’aime dans ce tajine, c’est l’association du moelleux et du croquant, ce parfum indescriptible qui éveille l’appétit. En somme c’est un pur régal à chaque bouchée, une explosion des saveurs en bouche; vous l’aurez compris ce tajine est un de mes préférés, un tajine parfait pour recevoir et honorer ses invités mais aussi pour se faire plaisir et varier les menus!

Dans les grandes réceptions au Maroc, il est d’usage de présenter à ses convives un succulent tajine comme celui-ci puis le couscous aux sept légumes et pour finir un large choix de fruits de saisons. Le thé à la menthe est servi avant le tajine et lors d’une réception, il est accompagné d’un assortiment de pâtisseries, de fruits secs et de dattes et il termine également le festin. Il s’agit là d’un exemple de menu de fêtes.

Autre exemple,on commence par un tajine au poulet et olives puis la seffa sucrée/salée aux vermicelles « cheveux d’ange » et toujours en dessert des fruits de saisons.

Ou bien encore en entrée une pastilla au poulet, un tajine de son choix (viande et olives rouge par exemple ou tajine tfaya aux amandes et oeufs) puis fruits de saison.

Au Maroc, il n’y a pas de desserts à proprement parler comme les pâtisseries à la crème, les gâteaux type tarte aux fruits, les entremets ou petites crèmes, yaourts, qui sont mangés à d’autres moments de la journée. Les fruits restent LE dessert, toujours de saison et joliment présentés.

Vous trouverez dans ce site une autre recette de tajine aux pruneaux avec comme viande de l’agneau, cuit dans le plat traditionnel, le tajine en poterie.

20190306_124621.png

RECETTE :

Ingrédients : (pour 4 à 5 personnes)

  • environ un kilo de viande de veau en gros morceaux

  • 2 oignons moyens

  • 3 gousses d’ail dégermées puis râpées ou bien passées au presse-ail

  • 5 c à s d’huile de tournesol

  • 1 c à c de sel rase

  • 1/2 c à c de poivre

  • 1/2 c à c de gingembre en poudre

  • 1 c à c de curcuma en poudre

  • quelques pistils de safran pur

Garniture :

  • des pruneaux (je compte 5 pruneaux par personnes)

  • une poignée d’amandes

  • une cuillère à soupe de graines de sésame

  • une noix de beurre

  • 2 c à s de sucre en poudre

  • un demi bâton de cannelle

  • un peu de cannelle en poudre

Préparation :

Dans une cocotte minute de préférence (pour réduire le temps de cuisson de la viande), déposer les morceaux de viande, les oignons hachés, l’ail, l’huile ainsi que toutes les épices citées.

Faire revenir tous ces ingrédients, à feu doux et en couvrant la cocotte. Retourner souvent les morceaux de viande, à l’aide d’une cuillère en bois. Cette étape est décisive pour la réussite du plat, les épices doivent imprégner la viande, c’est ce qui donnera du goût au plat. Cette étape doit durer au moins une bonne demi heure, vous sentirez le doux parfum des épices et de l’oignon qui doit dorer légèrement. Surtout restez à feu doux. Les oignons vont relâcher leur eau et former comme un confit d’oignon. Pensez à recouvrir à chaque fois. La viande au bout de tout ce temps commencera à se colorer par endroits mais surtout pas cramer! C’est pourquoi la seule façon de gérer ce début de cuisson, est de retourner souvent la viande, tout en décollant les sucs.

Ensuite ajouter de l’eau bouillante de préférence (je me sers de la bouilloire!) à hauteur de la viande. Elle doit la recouvrir à peine. Fermer la cocotte minute et laisser cuire (45 minutes pour moi à partir du chuchotement de la soupape) ; le temps de cuisson dépend de la tendreté de votre viande.

Lorsque la viande est cuite, laisser réduire la sauce aux oignons, à découvert. Laisser juste ce qu’il faut de sauce pour servir. La sauce est en principe goutue à ce stade là, un concentré de saveurs.

Vers la fin de la cuisson, préparer la garniture du plat de viande.

Pocher les pruneaux dans une casserole en les couvrant d’eau. Ajouter le bâtonnet de cannelle. Lorsqu’ils sont cuits, mous mais attention ils doivent rester entiers, donc stopper la cuisson dès qu’ils ont gonflés et ont ramolli. Les égoutter en les laissant dans la casserole. Garder l’équivalent d’une cuillère à soupe d’eau au fond de la  casserole.

Les saupoudrer de sucre, d’un peu de cannelle selon son goût et ajouter une noix de beurre. Laisser les pruneaux confire une dizaine de minutes, à feu très doux en les retournant délicatement et souvent à l’aide d’une cuillère. Réserver.

Parallèlement, pocher les amandes dans de l’eau bouillante juste quelques minutes. Les émonder, rincer puis sécher. Les frire dans une petite poêle avec un fond d’huile. Attention de ne pas les cramer, le rendu serait moins joli. Remuer souvent pour les retourner afin qu’elles soient dorées de manière uniformes et stopper la cuisson dès que la couleur souhaitée est atteinte et même un peu avant car bien que hors du feu, elles continuent de brunir dans l’huile de friture. Les déposer sur du papier absorbant.

Enfin griller assez rapidement les graines de sésame dans une poêle à sec, en les mélangeant souvent (il suffit de secouer la poêle). En principe dès que les graines commencent à sautiller, elles sont grillées. Les verser dans un petit ramequin ou assiette. Réserver pour la décoration des pruneaux.

Servir ce délicieux tajine de viande aux pruneaux et amandes en déposant d’abord la viande dans le plat, puis la sauce aux oignons tout autour et décorer avec les pruneaux, graines de sésame et amandes.

Régalez-vous!

Nems au poulet et crabe

nems poulet crabe

Bonjour,

Un petit voyage culinaire en Asie, avec des nems au poulet et au crabe, préparés à quatre mains, tout le monde a participé !
J’ai essayé de faire aussi bien que ma belle soeur, d’origine vietnamienne qui elle, en prépare des tonnes dans son restaurant😊

N’ayant plus de sauce pour nems, je les ai servis avec une sauce aigre douce délicieuse.

Cette recette est succulente. Vous pouvez remplacer le poulet par du boeuf haché.

Pour un repas complet, j’ai préparé du riz cantonnais à ma façon, la recette est déjà postée dans ce site ICI .

RECETTE :

Ingrédients :

  • 400 g de viande de poulet haché finement (ou se servir d’un hachoir électrique)

  • une boîte de crabe

  • 80 à 90 g de vermicelles transparentes

  • 2 carottes râpées (grosse râpe)

  • un oignon haché finement

  • 40 g de champignons noirs séchés

  • 2 gousses d’ail dégermées et râpées

  • 3 c à s de sauce soja

  • 3 c à s de sauce nuoc-mâm

  • un oeuf

  • du poivre

  • du sel (goûter la farce avant d’en ajouter)

  • un paquet de galettes de riz

  • un peu de coriandre hachée (facultatif), j’en ai pas mis mais je les ai servis avec des feuilles de laitue et des feuilles de menthe qui se marient à merveille avec les nems.

Préparation :

Tremper les champignons noirs dans un bol rempli d’eau chaude jusqu’à ce qu’ils se réhydratent et gonflent (environ un quart d’heure).

Tremper les vermicelles transparents dans un bol d’eau froide, jusqu’à ce qu’elles ramollissent (environ une dizaine de minutes)

Laver, égoutter les champignons et les hacher finement.

20190305_131718.png

Egouttez les vermicelles transparents et les découper au ciseau.

Dans un grand saladier, réunir tous les ingrédients:  les champignons noirs hachés, les vermicelles transparents, les carottes râpées, le crabe égoutté, le poulet haché finement, l’oignon haché finement, l’ail râpé. Mélangez et assaisonner avec le poivre, la sauce soja et nuoc-mâm .

Goûter et ajouter du sel si besoin.

Remplir un grand saladier avec de l’eau chaude, pas bouillante. Tremper une galette de riz dans l’eau, la sortir et l’égouttez sur une serviette.

La saisir et la poser sur un plateau rond, elle se ramollit après le passage rapide dans l’eau.

20190305_131617.png

Disposer environ une cuillère à soupe bien pleine de farce en haut à quelques centimètres du bord.

20190305_131547.png

Replier un bord puis l’autre.

20190305_131524.png

 

Rouler la galette avec sa farce en gardant une forme de cigare. Ne pas trop serrer, sinon le nem risque d’éclater pendant la cuisson (friture).

20190305_131455.png

Les déposer au fur et à mesure dans un grand plat ou plateau sans les serrer, ils colleraient!

Faire frire les nems dans une grande sauteuse, dans une huile chaude. Laisser de l’espace entre les nems. Dans son restaurant, ma belle soeur, les cuit dans une friteuse.

L’huile doit être assez chaude, comme pour les frites. Les nems gonflent et dorent dans l’huile chaude. Les retourner et ne les sortir que lorsqu’ils sont bien croustillants.

On peut procéder comme pour les frites en les plongeant dans l’huile en deux fois. D’abord 5 minutes puis on les sort et on les replonge jusqu’à ce qu’ils soient joliment dorés et croustillants (la friteuse facilite cette tâche!).

Je préfère gérer la cuisson à la poêle, feu moyen, pour être sûre que la farce est bien cuite.

Les égoutter puis les déposer sur du papier absorbant.

Les servir couchés sur un lit de feuilles de laitue et feuilles de menthe.

Ils sont délicieux roulés avec une à deux feuilles de menthe dans une feuille de salade puis trempés dans une sauce pour nem.

N’ayant plus de sauce pour nems, je les ai servis avec de la sauce aigre douce.

Ces nems au poulet sont exquis! Avec du riz façon riz cantonnais, c’est un pur délice.

Régalez-vous!

Riz cantonnais à ma façon

rizcantonnais

Bonsoir,

ce midi, j’ai préparé ce délicieux riz aux légumes façon riz cantonnais pour accompagner mes nems au poulet et comme vous m’avez demandé la recette sur Instagram, je prends le temps de partager avec vous ma façon de faire, simple et rapide.

Le riz cantonnais est une succulente préparation issue de la cuisine chinoise, qui contient du porc, de la ciboule, du maïs en grain, carottes, petits pois etc et des oeufs cassés directement dans le wok et mélangés au riz pour enrober chaque grain!

Ma recette est sans porc et préparée à ma façon, lisez ma recette 🙂

RECETTE :

Ingrédients : *verre de contenance = 150 ml .

      • 2 verres* de riz basmati naturellement parfumé

      • un oignon haché

      • un filet d’huile de tournesol

      • du sel (si nécessaire)

      • du poivre

      • 3 c à s de sauce soja

      • une bonne poignée de petits pois surgelés

      • une carotte pelée et coupée en brunoise (petits dés)

      • 3 oeufs

      • une 1/2 c à c de bicarbonate alimentaire et un peu de sel pour assaisonner l’omelette (ma belle soeur vietnamienne l’assaisonne avec du glutamate)

      • du blanc de poulet

Préparation :

      1. Commencer par laver le riz puis le cuire avec les petits pois dans un autocuiseur vapeur « spécial riz » (deux verres d’eau pas trop pleins pour un verre de riz)

      2. Dans le wok, versez un filet d’huile, y faire revenir l’oignon ainsi que la carotte en brunoise. Remuer souvent. Les légumes doivent ramollir, l’oignon légèrement doré.

      3. Pendant ce temps, préparer l’omelette en mélangeant avec un petit fouet ou fourchette, les oeufs qu’on sale légèrement. Ajouter le bicarbonate alimentaire. Cuire l’omelette sur les deux faces. On obtient une omelette soufflée. La couper en petits dés ou lamelles. (C’est ma fille qui s’en est chargé! 🙂 )

      4. Quand les légumes ont bien sués, ajouter le riz et petits pois cuits.

      5. Assaisonner avec la sauce soja. Mélanger. Goûter et rectifier l’assaisonnement avec du sel si nécessaire.

      6. Ajouter les dés d’omelette ainsi que des dés de blancs de poulet. Mélanger et servez tant que c’est chaud.

Régalez-vous!

Bugnes moelleuses

bugnes

Bonjour,

Si vous recherchez une recette de bugnes moelleuses et délicieuses, vous allez être servi avec cette recette!

Je n’avais pas spécialement une bonne recette de bugnes sous la main, hormis celle qu’on peut trouver dans un livre classique de cuisine française et un jour j’ai cherché sur le net et sans aller bien loin je suis tombée sur la recette de Mimine que je remercie pour sa recette de famille vraiment excellente! Moi  en tout cas, elle me convient très bien; les bugnes sont dodues comme elle le décrit elle-même et très très moelleuses, légères comme des beignets!!😋😋😋

bbugnes

RECETTE

Ingrédients:

  • 500 g de farine

  •  125 g de beurre fondu

  •  2 sachets de levure boulangère « briochin »(c’est la meilleure!)

  • 3 sachets de sucre vanillé (ou eau de fleur d’oranger ou zestes de citron)

  • 100 g de sucre en poudre

  •  4 œufs

  •  10 cl de crème liquide

  •  1 cuillère à soupe d’eau de fleur d’oranger (à la place du rhum)

  • 5 cl d’eau

  • 1 cuillère à café bien pleine de sel

façonnagebugnes

Préparation : (en rouge mes précisions ou modifications)

(J’ai réalisé cette recette à la MAP, le matin et en début d’après midi j’ai formé et cuit mes bugnes!)

1) Dans un grand saladier, mettez la farine ainsi que tous les ingrédients secs: le sel (sur le bord pour l’éloigner de la levure), le sucre, le sucre vanillé.
Formez un puits au centre, cassez-y les œufs. 

2) Ajoutez le beurre  fondu tiède (pas chaud!), l’eau tiède dans lequel on a fait dissoudre la levure boulangère « briochin » dans le puits avec les œufs ainsi que la crème et le parfum choisi.

3) Mélangez bien le tout avec une cuillère puis avec une spatule jusqu’à obtention d’une pâte homogène.
Couvrez d’un torchon propre et laissez lever une nuit ou du matin jusqu’au soir. Je précise que la pâte est très collante!

4) Le lendemain matin ou le midi, farinez un plan de travail, versez-y la pâte et retravaillez-la quelques minutes avec la main afin d’évacuer le gaz et de la faire retomber. 
Ne la travaillez pas longtemps,  elle risquerait de devenir hyper compacte et plus du tout élastique, 1 minute suffit.

5) Remettez-la dans le saladier, couvrez-la d’un torchon et laissez lever jusqu’au soir.

6) Étalez la pâte sur un plan de travail fariné (très fariné sinon  ça colle!)sur une épaisseur de 2 ou 3 mm, découpez-y les bugnes de la forme et de la taille que vous voulez.
Plongez-les dans l’huile bien chaude jusqu’à ce qu’elles soient dorées. 
Pensez à les retournez à mi-cuisson et faites attention ça dore vite.

7) Déposez-les sur du papier absorbant afin d’absorber l’excédent d’huile, et une fois refroidies, les saupoudrer de sucre glace!

Petites précisions :  j’ai utilisé ma MAP pour réaliser cette recette afin de gagner du temps en profitant de la première levée de la pâte en MAP puis à l’aide d’une corne j’ai mis la pâte dans le bol de mon robot. J’ai  fait tourner le robot une minute juste le temps de dégazer la pâte ensuite j’ai couvert mon bol de film transparent et je l’ai déposé près du radiateur ce qui a accéléré et favorisé la seconde levée de la pâte! 

Je n’ai à aucun moment touché la pâte avec ma main! La pâte étant extrêmement collante!

Pour former les bugnes, toujours avec la corne, j’ai pris un morceau de pâte que j’ai déposé sur mon plan de travail généreusement fariné, saupoudré de farine le dessus et étalé au rouleau puis formé des bugnes! Dès qu’on a fini de frire les bugnes, on reprend un morceau de pâte et ainsi de suite jusqu’à tout cuire!

Régalez-vous!