msemmens ou rghaïfs farcis

Bonsoir, 
 
voici ma recette de farce aux poivrons, tomates, olives et fromage!
la recette utilisée pour préparer ces « msemmens » ou rghaïfs  ou galettes feuilletées est la recette des « mlawouis » que j’ai publiée  ICI !
Je me suis servi de la même pâte pour faire des mlawouis et des msemmens farcis!!!
RECETTE de ma farce:
– 2 oignons hachés finement
– 1 gros poivron rouge et demi coupés finement
– un filet d’huile d’olive
-du concentré de tomates
– sel et poivre
– du cumin
– un peu de harissa
– du paprikas
– 1 morceau de sucre
– 3 verres d’eau
– quelques olives vertes dénoyautées coupées en rondelles fines
-du fromage râpé 
PREPARATION
Faire revenir dans un filet d’huile d’olive, l’oignon quelques minutes puis ajouter le poivron et bien faire dorer les légumes, en remuant souvent! Ensuite ajouter du concentré de tomates, j’ai fais à l’oeil environ deux grosses cuillères à soupe! Incorporer les épices, le sucre et l’eau. Mélanger et laisser cuire à feu doux et à couvert! Ajouter les olives! A la fin de la cuisson, l’eau doit avoir fortement diminué! Il faut bien faire réduire la sauce et la laisser totalement refroidir avant de l’étaler sur la pâte.

Ensuite c’est simple, vous faites vos msemmens comme d’habitude sauf que là vous étalez la boule de pâte finement et vous ne mettez pas de beurre ni de semoule juste un peu de la farce étalée sur le dessus et du fromage râpé qu’on saupoudre! Former le carré de msemmens en gardant la forme d’une galette msemna de taille normale car on ne va pas étaler le carré formé! Cuire dans une poele en fonte ferrah ou poele épaisse en huilant légèrement la poêle et la galette! Cuire des deux côtés à feu moyen!

Régalez-vous!

Publicités

Mlawouis

Bonsoir, 
voici la recette de mes « mlawis » ou « msemmens mellouis » ces galettes feuilletées qu’on peut retrouver dans tout le Maghreb!!
RECETTE
Ingrédients:
-2 bols de farine
– 1 bol de semoule extra fine
– du sel (j’ai dû mettre 2 c à c mais c’est au goût de chacun!)
– 1 c à s de beurre fondu
– 1 sachet de levure chimique
– de l’eau tiède
Pour le façonnage:
– un bol d’huile pour les étaler
– un bol avec du beurre pour le feuilletage
– 1 bol avec de la semoule extra fine à laquelle on ajoute un demi sachet de levure chimique
PREPARATION:
Dans le bol du robot mettre tous les ingrédients et commencer le pétrissage en ajoutant petit à petit de l’eau tiède jusqu’à obtenir une belle pâte ni dure ni trop molle! Pétrir au robot une dizaine de minutes puis sortir la pâte et continuer à la pétrir à la main pour évaluer la bonne consistance et obtenir une belle pâte élastique. Il ne faut pas hésiter à rajouter peu à peu de l’eau si la pâte manque de souplesse! La pâte ne doit pas coller aux doigts, elle doit être souple, lisse et élastique!
Ensuite on huile le dessus de la boule de pâte et on la laisse reposer quelques minutes le temps de préparer tout ce qu’il faut pour le façonnage! 
Former ensuite des boules de la taille d’une mandarine les plonger dans de l’huile et les déposer sur un plateau huilé!
Laisser reposer encore quelques minutes le temps que la pâte soit détendue et facile à étaler!
Puis prendre une boule, l’étaler  très finement, (la pâte doit être transparente) en longueur comme si on formait un rectangle sur un plan de travail huilé, et passer un peu de beurre sur toute la surface, saupoudrer d’un peu de semoule et commencer le pliage en rabattant le côté supérieur puis le coté inférieur vers le milieu et rouler en forme de boudin en commençant par un côté et aller vers l’autre! alors ça c’est la manière de faire les mlawouis mais moi je les fais de manière à ce qu’ils ressemblent à la « rziza » c’est à dire bien feuilletées et avec beaucoup de fils! par contre je vais avoir du mal à vous expliquer par écrit! Désolée je n’ai pas pris beaucoup de photos donc ça va être difficile de décrire la façon dont j’ai procédé! 
En fait je ne rabats qu’un peu de pâte vers le haut puis pareil vers le bas et je continue ainsi jusqu’à arriver au milieu, en n’oubliant pas de saupoudrer les bandes de semoule et  de les beurrer legèrement! Quand les deux côtés supérieur et inférieur se retrouvent au centre , je prends le côté supérieur que je rabats sur celui du bas et je me retrouve avec une seule bande que je laisse de côté, je fais pareil avec d’autres boules puis je reprends la première longue bande que j’étale finement avec les doigts huilés d’une seule main pour affiner et allonger la bande! Quand j’ai fini un bout , je le saupoudre de semoule et commence à rouler la bande en boudin, je poursuis ainsi jusqu’à faire la longueur de toute la bande! 
Faire pareil avec toutes les boules puis commencer par le premier boudin fait et le poser à la verticale, aplatir avec la main et laisser reposer! Faire cela avec tous les boudins!
Ensuite étaler les mlawouis formés et les cuire dans un ferrah, plat épais en fonte de préference ou bien une poêle épaisse légèrement huilée! Les arroser légèrement  d’huile et  les retourner. On les laisse bien dorer de toutes parts puis on les dépose sur une grille et on les met à la verticale et on essaie d’aérer le feuilletage en tournant et pressant la galette avec les mains!
J’ignore si vous avez compris quelque chose ou pas de ce long charabia mais je vous assure que c’est plus simple à faire qu’à expliquer! Je vous invite à aller voir n’importe quelle vidéo sur youtube pour voir comment procéder mais je doute que vous trouviez ma méthode, ceci dit pour y voir plus clair c’est intéressant de visionner une vidéo! 
Régalez-vous!

 

Couronne briochée

Bonjour,

voici comme promis la recette de cette délicieuse couronne briochée, à vous qui me suivez sur Instagram et qui m’avez demandé la recette mais aussi à tous mes abonnés ainsi qu’à tous les visiteurs de ce site qui voudraient se régaler avec une brioche ultra moelleuse, facile à faire.

Le plus long est d’attendre que la pâte lève, la première levée étant plus longue mais on peut faire autre chose en attendant et patienter jusqu’à ce que la pâte lève, triple de volume! C’est ainsi qu’on obtiendra une belle mie!

Durant la cuisson, une belle odeur de brioche qui cuit a embaumé toute la cuisine jusqu’aux chambres, on se serait cru aux abords d’une boulangerie!!

Voici ma RECETTE:

Ingrédients:

  • 400 g de farine (j’ai utilisé la T 45 )
  • 2 oeufs entiers moyens + 1 jaune
  • 100 g de beurre doux en dés
  • 1 c à c de sel
  • 80 g de sucre en poudre
  • des zestes d’agrumes (j’ai mis un zeste d’orange)
  • 2 c à s d’eau de fleur d’oranger
  • 50 ml de lait tiède
  • 2 sachets de levure boulangère sèche « spécial brioche » (en billes toutes fines)

Pour la décoration:

  • du sucre perlé
  • des gros fruits confits

PS. je n’ai pas mis de petits dés de fruits confits dans la pâte car chez moi certains n’aiment pas mais on peut bien entendu en ajouter après avoir incorporé le beurre ou en même temps.

 

Elle est tellement moelleuse que lorsque je l’ai déposée dans un plat légèrement plus petit, elle s’est un peu plissé!!!

PREPARATION:

Je me suis servie de mon robot pâtissier.

Tout d’abord, mettre les sachets de levure boulangère dans le lait tiède (attention surtout pas chaud pour ne pas tuer la levure!) et la laisser fondre (ça va gonfler).

Dans le bol du robot, mettre la farine, faire un puits et y casser les oeufs (2 entiers + un jaune). Poser le sel sur un côté et le sucre de l’autre côté. Ajouter les zestes de fruits (orange ou citron ou un peu des deux!)

Ajouter l’eau de fleur d’oranger, puis commencer à pétrir tout doucement pour mélanger les ingrédients.

Ajouter le lait et levure. Pétrir pour bien mélanger, il va se former une boule compacte.

Incorporer le beurre en dés progressivement. Au fur et à mesure du pétrissage, on ajoute 2 à 3 morceaux de beurre jusqu’à tout incorporer.

Laisser pétrir pendant dix minutes.

Ensuite avec une corne en silicone, ou une spatule ramasser la pâte en boule, ôter la pâte collée autour du crochet pétrisseur et couvrir d’un film transparent. Poser encore dessus une serviette chaude et poser le bol près d’une source de chaleur (pour moi le radiateur!).

Laisser la pâte lever. Elle va tripler de volume!

Une fois levée, la dégazer en la ramassant en boule avec une corne de cuisine.

La pâte est légèrement collante mais ça n’est pas gênant! Je n’ai pas saupoudré le plan de travail de farine, mais si vous en ressentez le besoin, vous pouvez mettre un léger voile de farine!

Former une boule et faire un trou au milieu et l’agrandir jusqu’à former une grande couronne. La pâte va encore gonfler alors agrandissez bien le trou si vous voulez une couronne!

Laisser lever une deuxième fois pendant une heure en posant la brioche près d’une source de chaleur (radiateur par exemple). Je l’ai recouverte d’un film transparent sans appuyer dessus juste poser le film et ne pas luter les bords, il faut lui laisser l’espace pour lever à nouveau!

Voici une photo de la seconde levée. Elle a bien gonflée, elle est énorme! J’aurais même pu façonner deux petites brioches au lieu d’une mais je l’aime bien ainsi, bien dodue et généreuse!

Après la seconde levée, badigeonner la couronne briochée avec un mélange de jaune d’oeuf et de lait, au pinceau de cuisine. Décorer comme on veut avec du sucre perlé (comme sur la photo) et mettre à cuire dans le four pendant 15 à 20 minutes selon les fours à 180°c, pour moi 20 minutes et à la sortie du four elle était bien dorée!

A l’agréable odeur qui se répand dans la maison, on sait qu’elle est cuite!

Une fois cuite, on la sort du four et on badigeonne tout l’espace où il n’y a pas de sucre avec du miel de fleurs liquide, pour lui donner un aspect brillant et pour que les fruits confits collent sur le dessus!

Voici une photo de l’intérieur pour avoir une idée de la mie! La brioche est ultra moelleuse et la mie légèrement filante!

Mangée tout juste sortie du four, c’est un enchantement pour les papilles, tous les sens sont en  émoi!

Elle reste moelleuse le lendemain s’il en reste bien sûr!

Si vous testez ma recette, laissez-moi un commentaire, votre avis compte! Merci.

Et surtout…

régalez-vous!

Gâteau aux pommes et pépites de chocolat

Bonjour,

voici une belle manière d’utiliser des pommes qui s’ennuient dans une corbeille à fruits et qui commencent à périr!

Le gâteau au yaourt, connu de tous est toujours là pour me sauver lorsque je dois faire un gâteau simple et que je n’ai pas envie de suivre une recette particulière; le gâteau au yaourt est un basique classique, déclinable à l’infini. Ici j’ai utilisé un yaourt à la vanille et j’ai diminué la quantité d’huile car j’ai mélangé avec la pâte 2 pommes coupées en lamelles!

Pour le plaisir des yeux et le goût, j’ai ajouté quelques pépites de chocolat noir sur le dessus avant le passage au four, et pendant la cuisson, ça sentait bon la pomme et le chocolat! Ce gâteau est parfait pour le goûter!

Passons à la recette, simple et rapide, le plus long étant d’éplucher, évider et découper les pommes ainsi que la cuisson!

 

RECETTE 🍎🍏🍎🍏

Ingrédients:

  • un yaourt vanille (de préférence vanille pour le parfum sinon un nature fera l’affaire aussi!) *garder le pot vide!
  • 4 oeufs moyens
  • 2 pots de sucre en poudre
  • 1/2 pot d’huile sans goût (tournesol)
  • 3 pots de farine
  • 1 sachet de levure chimique
  • une petite poignée de pépites de chocolat
  • des pommes (environ 7 moyennes)

PREPARATION:

Vider le yaourt dans un petit bol et garder le pot vide pour les mesures!

Dans un grand bol battre (avec les fouets) les oeufs avec le sucre jusqu’à blanchiment.

Ajouter le yaourt, mélanger toujours avec le batteur puis incorporer l’huile, la farine ainsi que la levure.

Bien battre pour avoir un mélange homogène puis incorporer dans la pâte 2 pommes en lamelles. Mélanger de sorte à bien enrober les pommes de pâte.

Verser la pâte dans un grand moule beurré et fariné. Disposer harmonieusement, des pommes en lamelles sur le dessus (je vous conseille de les peler et découper au fur et à mesure.)

Parsemer de pépites de chocolat et mettre au four pour environ 40 à 45 minutes le gâteau. Au bout de 35 minutes, commencer à vérifier la cuisson du gâteau et s’il dore un peu trop sur le dessus, mettre une feuille de papier aluminium et laisser cuire jusqu’à ce que la lame d’un couteau ressorte sèche, sans pâte!

Et régalez-vous!

Le cake aux fruits confits de Pierre Hermé

Bonjour,

je partage avec vous cette délicieuse recette du cake aux fruits confits, moelleux,  un cake qui a beaucoup plu chez moi et qui n’a pas traîné longtemps sur la table tellement il est bon; il est riche en fruits comme j’aime!!! Tout est parfait dans ce gâteau, aussi bien la texture « cake », que le bon goût et il est magnifique!

RECETTE

Ingrédients:

  • 200 g de beurre ramolli (penser à le sortir la veille ou posez-le dans un bol sur le chauffage en hiver!)
  • 300 g de farine
  • 4 oeufs
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 150 g de sucre cassonade ou roux
  • 200 g de raisins secs
  • 25 cl de rhum ambré (que j’ai remplacé par un thé aux fruits rouges)
  • 150 g de cerises confites
  • 150 g d’un mélange de fruits confits

Faites préchauffer votre four à 250°c.

Rincer les raisins, les égoutter et les tremper dans 15 cl de thé aux fruits rouges (ou rhum pour d’autres).

Fouetter le beurre ramolli avec le sucre puis ajouter les oeufs un à un et bien battre entre chaque oeuf.

Rajoutez la farine et la levure progressivement en mélangeant bien avec une cuillère en bois jusqu’à l’obtention d’un mélange homogène.

Egoutter les raisins et les ajouter à la pâte avec tous les fruits confits. Bien mélanger.

Beurrer un moule à cake (ou le couvrir de papier sulfurisé) et y verser la pâte.

Baisser la température du four à 180°c et cuire pendant 1 heure 10 environ.

P.S Dès qu’il commence à croûter et à gonfler, avec une corne à pâtisserie ou autre fendre le cake, sur tout le long au milieu.

Dès qu’il est cuit, (la pointe du couteau doit ressortir sèche!), le sortir et l’arroser du reste de rhum ou de thé aux fruits rouges. Démouler et laisser refroidir.

Pour une meilleure dégustation, Pierre Hermé conseille de le mettre dans du papier film transparent pendant 4 jours! Mais qui peut attendre tout ce temps!!! Moi je l’ai goûté une fois bien refroidi et il était parfait, un véritable délice et en prenant une tranche tous les jours, on peut atteindre les 4 jours et l’apprécier de jour en jour mais s’il en reste d’ici là!!!

Régalez-vous!

Si vous le testez, laissez un commentaire! Merci.

Cheese cake au citron

 

Bonjour,
Vous avez été nombreuses sur instagram à me demander la recette de ce delicieux cheese cake, alors voici comme promis sa recette.
C’est une recette que je réalise depuis de nombreuses années à chaque fois que j’ai envie d’un bon cheese cake crémeux et fondant en bouche comme je les aime! 
Le fond se compose d’un biscuit réalisé avec les fameux biscuits anglais Mac vities, le milieu du cheese cake se compose quant à lui d’un mélange de fromage blanc allégé et mascarpone (j’ai fait moitié/moitié). J’ai recouvert le dessus du cheese cake d’un délicieux  lemon curd mais on peut aussi se contenter d’étaler une couche de marmelade ou gelée de citron, c’est au choix! 
Ceci dit je préfère le lemon curd au goût prononcé de citron.
Le tout est un délice pour les papilles, ce cheese cake peut très bien être servi et apprécié en dessert comme il peut être dégusté à l’heure du goûter.
C’est un délicieux entremet plein de fraîcheur, mais il reste bourratif, une part câle bien à l’estomac!
RECETTE:
(pour un moule d’environ 25 à 25, 5 cm de diamètre)
( à préparer la veille car il faut le réfrigérer 24 h à 48 h avant de le déguster! La veille pour le lendemain, c’est parfait!)
Ingrédients:
– 500 g de fromage blanc à 7,6 % de MG
– 500 g de mascarpone
– 4 oeufs
– 2 cuill à soupe de maïzena
– 2 citrons non traités (zestes des deux et jus d’un citron)
– 180 g de sucre en poudre
– une pincée de sel
pour le fond bicuité:
– 300 g de gâteaux secs (type sablés, j’ai mis des Mac vities!, on peut mettre des spéculoos si on préfère ou autres sablés!)
– 120 g de beurre
– 1 cuill à café de cannelle en poudre
PREPARATION
Préchauffez le four à 160°c .
Graissez un moule rond à fond amovible et le tapisser de papier sulfurisé.
Mélanger à la main les biscuits grossièrement émiéttés (je les mets dans un sac de congélation et je les écrase avec le rouleau à pâtisserie!) avec le beurre fondu et la cannelle.
Garnir le fond du moule avec cette pâte de biscuits et tasser avec le fond d’un verre. Réservez au frais.
Préparation appareil à cheese cake: (facile et rapide)
Dans le bol de votre robot pâtissier, mettre le fromage blanc, le mascarpone, les oeufs, le sucre, le sel, les zestes de citrons ainsi que le jus d’un citron et la maïzena, fouetter vitesse faible au départ juste pour mélanger puis vitesse moyenne jusqu’à obtenir une masse légère et crémeuse.
Répartir le mélange homogène dans le moule sur le fond de biscuits  et égaliser la surface avec une spatule.
Faire cuire pendant 1 h 10 environ.
Quand le cheese cake est cuit, le sortir du four et préparer le lemon curd:
Préparation du lemon curd:
ingrédients:
– 2 citrons non traités
– 50 g de sucre en poudre
– 1 oeuf
– 20 g de beurre salé (ou bien 20 g de beurre et un peu de sel)
– 1 cuill à café de maïzena
Presser le jus des citrons.
Placer ce jus dans une casserole et faire chauffer avec la maïzena en fouettant pour éviter les grumeaux.
Hors du feu, ajouter  le sucre en poudre, l’oeuf battu en omelette et le zeste d’un citron.
Bien fouetter pour mélanger et remettre à cuire à feu doux en remuant constamment afin que la préparation soit bien lisse.
Une fois le lemon curd épaissi, ajouter le beurre salé et  bien fouetter.
Napper le dessus du cheese cake avec ce délicieux lemon curd et le placer au réfrigérateur pendant 24 à 48 h afin qu’il soit bien frais (la veille pour le lendemain).

Régalez-vous!

Bouscoutou tunisien

Bonjour,
voici la recette de ce délicieux gâteau très très moelleux qui ressemble étrangement à une génoise mais une délicieuse génoise au parfum d’oranges avec une texture humide, pas du tout sec! Il est parfait pour le goûter ou le petit déjeûner! Tellement moelleux qu’on dirait qu’on mord dans un nuage! Ultra moelleux et fondant en bouche, le tester c’est l’adopter!
RECETTE
Ingrédients:
– 6 gros oeufs (j’ai mis 7 oeufs moyens ce qui explique sans doute pourquoi j’ai eu un énorme gâteau qui a coulé un peu au milieu, près du trou pendant la cuisson et pourtant mon moule était bien grand!)
– 240 g de sucre en poudre
– 300 g de farine pâtissière (j’ai essayé aussi moitié farine/moitié maïzena il est encore plus léger, aérien!)
– 100 ml  d’huile de tournesol
– 120 ml de jus d’une grosse orange
– 2 bouchons d’eau de fleur d’oranger ou bien 2 sachets de sucre vanillé
– 1  sachet de levure chimique
-on peut mettre le zeste d’une orange mais ça reste facultatif (moi j’ai mis juste de l’eau de fleur d’oranger!)
PREPARATION
Préchauffer le four à 180°c
Dans le bol du robot, fouetter les jaunes d’oeufs avec la moitié du sucre en poudre jusqu’à ce que le mélange blanchisse et double de volume.
Rajouter le sucre vanillé  ou l’eau de fleur d’oranger, le jus d’orange, l’huile. Fouetter pour mélanger puis arrêter le robot le temps de rajouter la farine et levure. Fouetter à nouveau vitesse moyenne juste le temps d’incorporer la farine et levure!
Dans un autre bol, monter les blancs en neige et quand ils commencent à être fermes, ajouter petit à petit l’autre moitié du sucre tout en fouettant jusqu’à durcir les blancs en neige et obtenir une meringue!
Incorporer délicatement ces blancs en neige bien fermes au mélange précedent.
Verser la pâte obtenue dans un grand moule à savarin beurré et fariné et enfourner pour 30 à 35 minutes. La lame du couteau doit ressortir sèche!
Je vous conseille vivement d’utiliser un très grand moule à savarin ou même 2 moules de taille normale car ce gâteau gonfle énormément!!!
Une fois cuit, laisser refroidir avant de le démouler! Une fois démoulé, attendre qu’il soit bien froid avant de le découper.
 
source: Pâtisseries et gourmandises  Si tu passes par là Piroulie, sache que je te remercie pour cette belle recette comme j’aime!
remercie pour cette belle recette comme j’aime!
une petite photo de la préparation!
Régalez-vous!

Salade d’automne

Bonjour,

voici une belle idée de salade composée; une salade sucrée/salée comme j’aime, riche en fruits, avec du moelleux et du croquant pour une belle explosion de saveurs en bouche!!!

J’ai assaisonné cette salade avec une vinaigrette à l’huile de noisette et une touche de miel!

J’aime beaucoup les salades et j’en consomme beaucoup tout au long de l’année mais je ne pense jamais à publier mes compositions! Dorénavant je penserai à partager quelques idées de salade avec vous!

Pour les ingrédients, à vous de voir en fonction du nombres d’assiettes!

RECETTE

Ingrédients:

  • des feuilles de salade frisée
  • de la tomate coupée en tranches fines et régulières
  • de la pomme verte (granny smith) en gardant la peau, coupée en tranches fines et régulière!
  • quelques noix
  • de l’oignon rouge en lamelles fines
  • du saumon fumé
  • de la feta
  • quelques grains de grenade sucrée

Préparation:

Il suffit de faire une jolie présentation car on mange avant tout avec les yeux et une belle assiette met de suite en appétit!

Disposer d’abord les feuilles de salade, coupées puis disposer harmonieusement les autres ingrédients et pour finir poser de la feta émiettée et les brisures de noix ainsi que les grains de grenades!

Pour la VINAIGRETTE:

  • 1 c à s de moutarde
  • du sel et du poivre
  • 2 c à s de vinaigre balsamique
  • 2 c à s d’huile de noisette
  • 1 à 2 c à s d’eau pour rallonger la vinaigrette
  • 1 c à c de miel

Mélanger avec une fourchette en suivant l’ordre des ingrédients. Goutter et rectifier l’assaisonnement avec le sel ou poivre si besoin.

Ensuite on peut doubler ou tripler les ingrédients selon le nombre de personnes mais toujours garder cet équilibre 1 c à s de moutarde pour 2 c à s de vinaigre et 2 d’huile!

Régalez-vous!

Si vous testez, n’oubliez pas de me laisser un commentaire, ça fait toujours plaisir! Merci.

« Sacher Torte » à l’abricot

Bonjour,

voici comme promis à mes abonnés d’Instagram,  la recette de ce délicieux gâteau.

Il suffit de suivre la recette à la lettre et vous obtiendrez un gâteau très moelleux et super bon. L’association chocolat et abricot est fabuleuse. Dans ma vie j’en ai testé des gâteaux et bizarrement celui-ci je ne l’avais jamais fait, et franchement je ne regrette pas car il est trop bon! Il existe tellement de variantes de ce gâteau mais on retrouvera toujours le chocolat et l’abricot comme ingrédients.

Comme vous le savez, personne ne détient la véritable recette du Sacher torte, ce célèbre gâteau autrichien, il existe donc plusieurs interprétations de ce gâteau dont celle-ci qui me convient très bien. Mais il n’est pas exclu que j’en teste d’autres, notamment celle incluant la pâte d’amandes! Ici il y a de la confiture d’abricot dans la composition du gâteau et en nappage, ce qui donne du moelleux et fondant au Sacher torte!

P.S Cela me ferait plaisir que vous, qui venez voir mes recettes, me laissiez un petit mot, pour rendre vivant ce blog! Je sais que vous êtes maintenant nombreux à le visiter mais je veux vous connaître, vous lire, lire vos appréciations, vos remarques ou suggestions, alors n’oubliez pas de me laisser un petit commentaire, que je modérerai après lecture! Merci.

RECETTE (Pour un moule de 20 cm, ne prenez pas un moule plus grand, au pire 22 cm mais pas plus!!!)

Ingrédients

  • 125 g de farine tamisée
  • 60 g de cacao en poudre tamisé
  • 80 g de confiture d’abricot
  • 250 g de sucre en poudre
  • 125 g de beurre
  • 4 oeufs, blancs et jaunes séparés
  • 160 g de confiture d’abricot chaude

Ganache

  • 125 g de chocolat noir à cuire, cassé en morceaux
  • 125 ml de crème épaisse

 

Préparation:

Préparer tous les ingrédients sur la table. Préchauffer le four à 180°c (th.6).

Graisser un moule à manqué de 20 cm de diamètre avec du beurre fondu, ou de l’huile ou bien une graisse spécial cuisson. Chemiser avec du papier sulfurisé d’abord un rond de papier au fond du moule, puis des bandes de papier sur le bord.

  1. Mettre la farine et le cacao tamisé dans un grand bol ou jatte. Creuser un puits au milieu. Dans une casserole, mélanger la confiture (80 g), le sucre et le beurre. Chauffer à feu doux en remuant pour faire fondre le sucre et homogénéiser. Retirer du feu et laisser tiédir. Incorporer la préparation obtenue dans la farine jusqu’à obtention d’une consistance homogène. Ajouter les jaunes d’oeufs en mélangeant bien.
  2. Verser les blancs d’oeufs dans un grand bol et les battre en neige au batteur électrique (fouets). Incorporer dans la préparation précédente à l’aide d’une cuillère en métal. Verser la pâte obtenue dans le moule et cuire 50 minutes (un bâtonnet enfoncé dans la pâte doit ressortir sec). Laisser refroidir 15 minutes dans le moule, démouler et laisser refroidir sur une grille.

3. Composition du gâteau:

Poser le gâteau à l’envers sur une planche. Couper dans l’épaisseur en 3 couches. Etaler 1/5 de la confiture sur chaque face. Assembler les couches et poser le gâteau sur une grille. Etaler le reste de confiture sur le dessus.

4. Pour la ganache: dans une petite casserole, chauffer le chocolat coupé en carreaux et la crème à feu doux, en remuant pour faire fondre le chocolat et homogénéiser le mélange. Laisser refroidir pour faire épaissir puis verser toute la ganache obtenue sur le gâteau, en l’étalant sur le dessus et les bords à l’aide d’une spatule. Laisser durcir avant de disposer le gâteau dans un plat. Décorer comme on veut.

Là sur cette photo la ganache n’a pas encore durci mais en refroidissant la couleur change, le chocolat redevient noir! J’ai fais l’erreur de retoucher la ganache alors qu’elle commençait à se figer car je voulais un lissage parfait, mais j’aurais dû m’en tenir au premier lissage! Alors ne faites pas comme moi, quand vous étaler la ganache sur le gâteau et les bords, lisser une fois et ne revenez pas dessus! Ceci dit, ça n’a aucune importance, le gâteau reste beau et surtout il est DELICIEUX !!!

source: « saveur et plaisir »

Régalez-vous!

 

 

Beignets au nutella

 

Bonjour,

je me mets à jour peu à peu dans la publication de mes recettes paratagées avec vous principalement sur instagram ou je suis davantage présente.
Cette recette  est de loin la meilleure que j’ai testée jusqu’à présent je pense!
J’aime tester à chaque fois une nouvelle recette et celle-ci nous a beaucoup plus, autant au niveau du goût qu’à l’aspect. La cuisson des beignets est tout aussi importante que leur confection voire plus. En effet, gérer la cuisson des beignets n’est pas si évident que ça, il faut attendre la bonne température de l’huile (180 à 190 °c) avant d’y plonger les beignets et ne pas en mettre plus de 2 ou 3 dans la casserole, et savoir les retourner au bon moment et les enlever également au bon moment. Moi je fais à l’oeil, dès que le beignet a gonflé dans le bain d’huile chaud je le retourne, je fais pareil avec l’autre face et si la couleur me convient, je le retire. Chacun connait la couleur dorée que doit présenter un beignet mais malgré tout ça, pas toujours concentrée sur la cuisson, à cause du brouhaha autour de moi, je me fais souvent avoir et je tarde à retirer mes beignets, ce qui fait que certains sont un peu plus dorés qu’ils ne devraient l’être mais heureusement le goût et le moelleux est là! 
Il a l’odeur de celui qu’on pourrait acheter dans une fête foraine ou en boulangerie et il a la bonne texture de pâte et le bon goût du beignet  qu’on a tous dans nos souvenirs!
Je ne vous raconte même pas l’odeur des beignets qui a envahit la cuisine et au-delà pendant la cuisson!!!
Donc, toujours en quête de LA recette qui détrônerait celle que j’ai déjà, je suis allée flâner sur le net et j’ai été séduite par cette recette à la lecture du billet la présentant  comme étant La recette parfaite de beignets, comme en boulangerie; alors sans tarder je me suis pliée à la tâche à 21 h 30 du soir, pour réaliser la pâte, à la main, car pour cette recette, il faut laisser la pâte reposer toute une nuit et ne réaliser les beignets que le lendemain!
L’idée m’a plu, ils ne pouvaient qu’être meilleurs, d’autant que nous savons tous qu’une pâte, qui a subi une longue fermentation est plus goûteuse et présente une très belle texture de pâte.

Je tiens à préciser, avant tout que cette recette provient du merveilleux blog Le Pétrin d’Avital, que je connais depuis que j’ai débuté dans ce monde de la blogosphère culinaire (Sandra Avital est une passionnée de boulange et pâtisserie) mais  je l’ai trouvée chez Gaëlle du blog « Moi, gourmande?oui…et alors? » qui elle-même l’a testée.

Passons à la recette, que je vous conseille vivement de tester, franchement vous ne regretterez pas de l’avoir faite car elle donne de beaux beignets ultra moelleux, si  savoureux  qu’on pourrait les manger sans garniture, tels quels natures! Le goût et texture de pâte sont fantastiques! Et oui je ne taris pas d’éloges pour ces beignets car ils ont fait l’unanimité chez moi et je me suis plue à entendre des « huuuumm… maman qu’ils sont bons!! » Et moi-même, je n’ai pu résister à la tentation d’en manger plus d’un et sans complexe car bien que la gourmandise soit un mauvais défaut parfois aux lourdes conséquences, tampis c’est aussi la vie, le plaisir de la vie et on a tout le temps après de perdre les calories, il suffit de vouloir!
RECETTE

INGRÉDIENTS :

(voici le copié/collé de la recette, merci Gaëlle et Sandra Avital pour ce délice!)

  • 700 g de farine T55 ou T45
  • 25 g de levure fraîche (9 g de levure déshydratée)
  • 4 oeufs
  • 60 g de beurre doux ramolli
  • 120 ml de lait entier (j’ai mis du demi- écrémé!)
  • 120 ml d’eau
  • 10 g de sel
  • 75 g de sucre en poudre
  • Du sucre extra fin et un grand sac congélation (j’ai préféré mettre le sucre dans un petit bol et j’ai passé un à un chaque beignet!)

 

Temps de Cuisson : 1 min par face (les faces doivent être bien dorées)

Quantités : environ 25 beignets

RECETTE :

  1. Dans un grand bol, mélanger la farine, le sel et le sucre.
  2. Creuser un puits, puis verser la levure fraîche délayée dans un le lait que vous aurez fait préalablement tiédir.
  3.  Verser l’eau et les œufs.
  4. Mélanger énergiquement pour bien incorporer la farine, à l’aide d’une spatule en bois.
  5. Lorsque la pâte commence à former une masse, la travailler avec les mains pour qu’elle devienne homogène. Rien ne vous empêche de la travailler sur un plan de travail si vous trouvez que c’est plus simple.
  6. Ajouter le beurre ramolli en parcelles en l’incorporant bien après chaque ajout. Vous pouvez rajouter un peu de farine si la pâte colle beaucoup, mais pas trop quand-même… (c’est une pâte qui colle quand-même).
  7. Pétrir la pâte jusqu’à ce qu’elle devienne souple et homogène.
  8. Former une boule et la placer dans un bol. Couvrir d’un film plastique.
  9. La laisser reposer environ 30 min à température ambiante, la dégazer, puis placer le bol au réfrigérateur pour la nuit .
  10. Le lendemain, dégazer la pâte en appuyant dessus et l’abaisser au rouleau sur un plan de travail fariné, sur une épaisseur d’environ 1 cm. Attention à ne pas trop appuyer non plus avec votre rouleau car la pâte doit rester souple et gonflée.
  11. Découper des ronds dans la pâte à l’aide d’un emporte-pièce ou d’un verre de 6/7 cm de diamètre environ.
  12. Recommencer jusqu’à épuisement de la pâte.
  13. Placer les ronds de pâte sur deux plaques recouvertes de papier sulfurisé et les recouvrir d’un torchon propre.
  14. Laisser lever dans un endroit à l’abri des courants d’air pendant environ 30 min.
  15. Chauffer l’huile de votre friteuse à 190°C et tester la température de l’huile avec un petit bout de pâte qui doit remonter à la surface rapidement, entouré de petites bulles.
  16. Plonger les beignets par 2 ou par 3 et laisser cuire environ 1 min sur chaque face. Les  sortir à l’aide d’une araignée et les déposer sur du papier absorbant.
  17. Si vous souhaitez garnir les beignets, les percer avec un pic, et à l’aide d’une poche à douille munie d’un embout fin, injecter du Nutella, de la confiture, de la compote de pomme… Selon vos envies…
  18. Enfin, un beignet sans sucre ne serait pas un beignet… Verser dans un grand sac congélation du sucre extra fin, y mettre les beignets par 2 ou 3, fermer le sac et secouer jusqu’à ce que les beignets soient enrobés.

(PS On peut les enrober de sucre glace au lieu du sucre extra fin!)

 Bon à savoir, s’il vous reste des beignets, vous pouvez les congeler sans soucis, il suffira de les enveloper un à un dans du film alimentaire puis de les ranger dans un sac de congélation et de les sortir à température ambiante avant de les déguster! Merci Gaëlle pour le conseil!

A votre tour de tester!

Et … Régalez-vous!